10 décembre 2019

Allez !

Tu reçois d’abord le colis, enfin le colis, c’est tellement fin que tu te dis « Là, y’a un problème … ». Tu ouvres le paquet un peu sceptique, ce n’est pourtant pas une surprise, tu sais ce que tu as commandé …

Alé est une marque italienne qui fait des vêtements pour le vélo très techniques, à la fois sobres et très modernes. J’aime beaucoup leurs modèles vintage.

alé 1

Le Père Noël est passé plus tôt (j’ai négocié avec lui un cadeau groupé avec mon anniversaire en décembre, je ne plaisante pas avec le Père Noël) pour me livrer cette veste d’hiver Alé Guscio Klimatik® réflective iridescente.
Sur le papier, ça en jette : veste d’hiver, chaude donc, réflective et iridescente. Passage par les pages du dictionnaire …
Réflective en physique a un rapport aux effets des glaces ou miroirs pouvant devenir opaques ou renvoyer la lumière en fonction de leurs propriétés. Effectivement, certains éléments réfléchissants dédiés à être vu de nuit sont de base neutres ou gris.

lumière


Iridescent signifie « qui réfléchit les couleurs de l’arc-en-ciel ».

Cette veste est très légère, 260g sur ma balance de cuisine. Elle taille serrée, peut-être prévoir une taille au-dessus. Mais quand on la porte, ça ne gêne pas, même avec une sous-couche légère dessous. Sous-couche qui me semble nécessaire si l’air est frais. Alé annonce une utilisation entre 10 et 18 °C. J’ai fait un tout petit tour en fin de journée, à peine 10°C sous abri, avec une sous-couche, et j’ai été agréablement surpris de ne pas sentir le froid, mais une sortie plus longue sera nécessaire pour vérifier cela.
À tester aussi sous la pluie, mais ma veste n’est pas présentée comme imperméable, donc pas de déception à venir à ce sujet. Et encore aujourd’hui, l’imperméabilité rime rarement avec la respirabilité …

L’aspect premier est neutre, pas trop définissable en fait question couleur, un peu gris, quelques irisations façon flaque d’essence, mais beaucoup moins déplaisant heureusement et surtout sans l’odeur.

 

essence 1

essence 2

 

 

 

alé 2

alé 3


Iridescente : oui, la veste renvoie des reflets variés et ondulants sous la lumière et devient très lumineuse sous les rayons directs du soleil ou sous un éclairage.
Le tissu contient des microsphères de verre (je n’ai pas vérifié sous microscope ou découpé le tissu pour l’analyser) qui réagissent à la lumière en la réfléchissant de différentes façons.
Effectivement, la réflexion et l’iridescence sont bien là : légers reflets sur le gris-vert ou illumination du tissu à la lumière.

Veste donc très intéressante pour remplacer l’utilisation coutumière du jaune fluo, quand même pas très esthétique mais très efficace. Et souvent en vélo, il vaut mieux quand même viser d’abord l’efficacité, la praticité, l’utilité, donc la sécurité, que l’esthétique.

alé 4


Aussi, il est heureux de voir de plus en plus de marques, depuis maintenant un certain temps, s’essayer à sortir de beaux produits, bien travaillés, techniques, efficaces et esthétiques.

Allez, cette veste est un bien beau produit.

Seul bémol, le prix … Et ce qui est dommage, mais on peut le constater pour d’autres marques, c’est qu’on peut la trouver sur certains sites marchands à un tarif bien inférieur à celui affiché sur la boutique en ligne de la marque. Toujours comparer avant de cliquer … Pour ma part, je suis tombé sur un très bon tarif en quantité très limitée ou fin de stock car quelques heures après mon achat, la veste n’était plus en stock chez ce vendeur.

Certaines marques aussi, et ce n'est pas propre à l'industrie du luxe, font payer cher leur logo. Et la technicité n'a pas d'argus ou de baromètre financier. Tout est relatif même si on peut considérer qu'une certaine « décence » peut être de mise, mais on peut aussi se faire plaisir, c'est un autre  et vaste sujet ...