covidGT100

Le plan d’urgence sanitaire doit persister après l’éventuel déconfinement annoncé (beacoup d’hypothèses …), ce qui se comprend, le COVID19 n’ayant pas fini de nous embêter … Mais la santé est là, pour les proches aussi, n’est-ce pas le plus important ?

Nouvelle liberté mais contrainte : déplacement à 100 km … J’ai donc pris un compas et ai tracé un cercle de rayon 100 km à partir de ma commune : Garidech.
Si on se tient à la périphérie de ce cercle géographique pour être pile aux 100 km autorisés, cela fait quand même une distance sur le papier de 628 kilomètres et 318 mètres (tout le monde sait que le périmètre d’un cercle est égal à 2πR), pas mal non ? Et si on reste à l’intérieur du cercle, il y a de quoi faire …

Saint-Germain-du-Bel-Air, Villeneuve-sur-Lot, Agen, Condom, Mirande, Castelnau-Magnoac, Saint-Gaudens, Castillon-en-Couserans (j’y reviens souvent), Oust, Tarascon-sur-Ariège, Limoux, Minerve, Saint-Pons-de-Thomières, Murat-sur-Vèbre, Camarès, Rodez, Capdenac-Gare, beau programme non ? Premiers points de repères, de beaux coins traversés, 8 départements, des paysages, des géographies variées, du relief aussi, pas qu’aux abords des Pyrénées …

Je travaille au tracé … Plus de 900 bornes en fait et un sacré cumul de dénivelé, ardu comme le virus, gros gros challenge, à bien préparer … Et j’arrête ensuite les tracés de longs raids, je commence à avoir beaucoup à faire … Mais ça occupe, à défaut de rouler, même si je pratique le vélotaffing et donc ai pas mal pédalé malgré tout depuis le 16 mars.

covidGT100 traces