28 juin 2020

Gravel near Toulouse : Hers-Mort, canal du Midi

Circuit vélo de garnotte au plus près possible de l’eau au départ de la confluence de l’Hers (Hers-Mort) et de la Garonne, près d’Ondes, empruntant le plus possible les chemins non bitumés.

 

2020 19 (2)

 

 

J’ai préparé plusieurs traces à thématique « eau » autour de Toulouse avec l’envie de suivre au plus près les cours d’eau du coin de leur confluence à leur source … Hers, Girou, Touch, Save, Saune, Marcaissonne, Seillonne, Sausse, Dadou, Agout, etc. Pas mal de bornes pour certains …
Ce n’est pas évident de trouver à rouler, même en tout-terrain, au plus près des cours d’eaux mais c’est une jolie excursion que de remonter le cours d’eau pour le voir évoluer, se réduire, tracer son lit, il y a quelques jolies pépites…

Aujourd’hui, l’aller jusqu’à la source puis vers Laurabuc et ensuite le long du Canal entre Castelnaudary et Villefranche-de-Lauragais aura été à forte dominante off road.
Attention, un tout-droit sur la trace : je suis passé par un endroit non autorisé, à vous de pallier à ça. L’aller se fait au plus près de l’Hers et rive droite en traversant Toulouse. C’est le retour qui suit uniquement le Canal du Midi.

De belles surprises émaillent le circuit : la confluence avec la Garonne (il faut la trouver) est superbe, la traversée de Toulouse passe inaperçue, l’Hers est bien ombragé tout le long, … Une mention particulière pour le village de Saint-Rome, village chargé d’histoire à l’architecture très particulière …

 

 

2020 19 (3)

 

 

 

 

 

2020 19 (4)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 19 (5)

 

 

 

 

 

2020 19 (6)

 

 

 

 

 

 

 

st rome 3

 

 

 

st rome 1

 

 

 

st rome 2

 

 

Le gibier a bien profité de la pandémie : les lapins sont légion sur le site d’Eurocentre à Castelnau-d’Estrétefonds (ils y ont élu demeure depuis un bon bout de temps, désolé petit lapin blessé, je ne pouvais rien faire pour toi), lièvres, hérons, chevreuils entre Hers et Canal du Midi, etc.

Pourquoi Hers-Mort ? Il y a deux Hers : Le Mort et l’Hers-Vif, affluent de l’Ariège qui prend sa source près du Chioula et qui sera le sujet lui-aussi d’une trace. L’Hers-Vif a gagné ce nom car il est plus long, plus puissant et sans l’alimentation de la Ganguise, l’Hers-Mort le serait vraiment aux périodes les plus chaudes. Ne pas oublier l’Hers-Vieux, lit initial avant les travaux de construction du lit actuel au XVIIIème.

Début de parcours aux portes de la grande agglomération que l’Hers traverse de façon très agréable, notamment entre Castelginest et Launaguet ou en plein Toulouse, on n’a vraiment pas l’impression de se trouver en ville …

L’Hers et le canal du Midi font lit proche sur une bonne distance entre Toulouse et Villefranche-de-Lauragais. On passe le cours de la Ganguise avant le village de Saint-Michel-de-Lanès. Si vous ne connaissez pas ce site et son grand lac, il mérite le détour …
On passe à Salles-sur-L’Hers pour finalement trouver la source entre Fronters-du-Razès et Laurac. Le lit mesure 89,3 km ; la trace pour arriver en vélo, même en Gravel, est plus longue.

 

 

2020 19 (10)

 

 

 

 

 

2020 19 (13)

 

 

 

 

2020 19 (14)

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 19 (15)

 

 

 

 

 

2020 19 (16)

 

 

Passé ce très joli vallon où l’Hers prend sa source, on arrive sur une superbe ligne de crête au niveau de la Pierre Levée, offrant un superbe panorama sur la vallée, les massifs au loin, la motte castrale et le village de Laurac et une magnifique descente hors-piste vers le très joli village de Laurabuc.

 

 

2020 19 (17)

 

 

 

 

 

 

2020 19 (19)

 

 

 

 

 

 

 

2020 19 (20)

 

 

 

 

 

2020 19 (23)

 

 

 

 

 

2020 19 (24)

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 19 (25)

 

 

 

 

 

2020 19 (26)

 

 

 

 

 

2020 19 (27)

 

 

 

Je n’ai pas fait halte à Castelnaudary pour y goûter un cassoulet local, cela n’aurait pas été forcément bon pour la suite de la balade et l’heure était passée, un peu casse-jambes … Le port de Castelnaudary est superbe, comme tout le long du Canal du midi. Direction Toulouse pour retrouver l’Hers, fin de boucle, retour aux sources …

 

 

2020 19 (28)

 

 

 

 

2020 19 (29)

 

 

 

 

2020 19 (30)

 

 

 

 

2020 19 (32)

 

 

 

 

 

2020 19 (33)

 

 

 

 

Vent bien présent : vent d'Ouest assez fort, donc de face sur tout le retour ... Malgré ça, je n’ai pas chômé au retour, quelques cyclos joueurs rencontrés … Toutes mes excuses (sans aucune prétention, face à un VAE débridé, ça ne l’aurait pas fait, quoique, sur 50 bornes …) à ce monsieur en VAE qui roulait avec sa compagne elle aussi en VAE et qui, quand je l’ai doublé, a voulu s’accrocher à ma roue, peut-être pour épater sa compagne, mais sur du plat ou presque plat, un VAE bridé n’ira pas plus vite qu’un exclusivement musculaire …  Ce commentaire n’est absolument pas une critique du vélo à assistance électrique : chacun sa pratique et chacun son plaisir. Et si le VAE permet de mettre plus de monde au vélo, tant mieux !
Sur de la longue, Chilkoot cette année avait organisé une très intéressante version « Muscle vs Electric bikes » de la mythique Blue Train Historic Race Cannes to London, mais le confinement a interrompu l’épreuve. Affaire à suivre ...
Et juste après ça, un autre gars m’accroche, j’ai bien résisté. Et j’ai regardé passer un coursier qui m’a déposé sans que je cherche à rivaliser …

Environ 230 bornes parcourues en tout, je pars de la maison pour ce genre de traces.

La trace : https://www.visugpx.com/yfsEauZJcu

 

 


26 juin 2020

Loubens-Lauragais

 

 

Loubens

Posté par mastercycle à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juin 2020

Gravel buissonnier près de Toulouse

Circuit mixte route / garnotte (forte proportion garnotte) sans but précis autre que d’aller faire quelques bosses. Il fallait donc commencer par les Mortiers, bonne mise en condition pratiquement à froid … Je pars donc vers la forêt de Buzet avec comme idée d’aller faire la montée du Chemin de Mirepoix à Montjoire, cette montée est pour moi une des plus dures du coin, une bonne façon de savoir si tu es en cannes …

 

2020 17 (1)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 17 (2)

 

 

 

 

 

2020 17 (3)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 17 (4)

 

Arrivé à Montjoire, je pars sur les chemins de randonnée du côté de La Verrière et Vacquiers. À être là, je me dis « Et si j’allais vers l’agglomération … », direction donc Labastide-Saint-Sernin, les bois vers Pechbonnieu. Descente du Castillon vers Castelginest et balade le long de l’Hers jusqu’à Launaguet. On ne se sent pas si proche de l’agglomération, le coin est assez sauvage …
Là, il faut remonter sur les coteaux, joli mur du Chemin de la Côte Blanche pour aller chercher du chemin pour rallier Saint-Geniès-Bellevue.

 

 

2020 17 (7)

 

 

 

 

 

2020 17 (8)

 

 

 

 

 

2020 17 (9)

 

 

 

 

 

2020 17 (10)

 

 

 

 

2020 17 (11)

 

 

 

Ça faisait bien longtemps que je n’étais pas passé dans le bois de Preissac, magnifique ! Passage dans Saint-Jean et direction la Sausse vers L’Union et Montrabé.

 

 

2020 17 (12)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 17 (13)

 

 

 

 

2020 17 (14)

 

 

 

 

2020 17 (15)

 

 

On traverse le golf Saint-Gabriel pour rejoindre Beaupuy et remonter vers Castelmaurou.

Attention : arrivé en haut de la côte de Beaupuy, la trace (vous ne pouvez pas le manquer) part sur un chemin non pas privé car il est utilisé par les chasseurs mais plutôt fermé … J’y suis passé quand même, petit passage comme je les aime et en honneur du Rough Stuff Fellowship, très sympa ! Si vous ne voulez pas vous y engager, passez par-dessus l’autoroute et partez à droite, vous rejoindrez l’itinéraire.

Descente vers Gragnague et la vallée du Girou.

Là, je ne pouvais pas manquer d’aller encore saluer l’architecte du Canal du Midi et monter la belle côte qui mène à Bonrepos-Riquet …

Je regarde le compteur, aujourd’hui c’était aussi une sortie réglage/paramétrage du GPS et réglage des vitesses après l’installation d’une cassette 11-46 en vue de ce qui m’attend les 10 et 11 juillet … On va faire 100 bornes … Donc je descends vers Verfeil pour remonter dur par le sentier de randonnée vers le coteau au-dessus du Lac du Laragou.

 

 

2020 17 (18)

 

 

 

 

2020 17 (19)

 

 

 

 

2020 17 (21)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 17 (22)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 17 (23)

 

 

 

Très sympa le tour du lac …
Comme j’étais là, je ne pouvais pas manquer de monter le Petit Tourmalet vers Saint-Jean-Lherm et terminer ma boucle …
Question bosses, 9 des bosses grimpées affichent des pentes entre 10 et 16 , la palme pour le Chemin de Mirepoix ....

Très joli balade Gravel aux portes de l’agglomération toulousaine : un circuit vert, la nature est bien présente, très varié, de beaux panoramas sur les coteaux, l’agglo, les Pyrénées, de très jolis passages en sous-bois, du single, etc.

Le Gravel, ce n’est pas que pour les grandes pistes agricoles ou forestières, c’est fait aussi pour se faire secouer un peu, façon cyclo-muletiers …

 

La trace : https://www.visugpx.com/wT3oiyRnDk

 

 

 

 

15 juin 2020

La bande des quatre / Breaking away

 

breaking

 

À Bloomington, petite ville de l'Indiana, quatre adolescents issus de la classe ouvrière trompent leur ennui entre baignades dans une carrière abandonnée, bagarres et drague. L'un d'entre eux, passionné par le cyclisme et l'Italie, va participer à une course le mettant en rivalité avec des étudiants issus des milieux plus favorisés...

 

 

Posté par mastercycle à 13:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juin 2020

private ?

 

privé

 

Idée reçue : « Chemin privé »

 

Petit coup de gueule à l’attention de ces gens qui s’approprient de l’escape public sous prétexte de tranquillité en plaçant une barrière, une chaîne ou un panneau « chemin privé » sur des chemins communaux publics, voire même des sentiers balisés répertoriés.
La propriété privée est un droit à respecter mais ce genre de comportement pas si rare est agaçant !

Pour ma part, je connais quelques chemins très intéressants, privés et interdits à toute circulation. Dans ce cas, je ne passe plus ou j'ai demandé autorisation de passer de temps en temps ...

Il existe aussi des propriétaires qui accordent un droit de passage aux promeneurs, cavaliers ou vététistes (moins aux motos, c'est vrai) sur leurs terrains, merci à eux et veillons à bien respecter ces lieux.

 

Posté par mastercycle à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 juin 2020

 

 

 

 

 

 

grui paques 2012 (30)

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Cyclo vers le Tarn

2020 16 (1)

 

 

Jolie balade vers le Tarn d’abord par les coteaux entre Montastruc-la-Conseillère, Le Laragou, Le Ramel, Belcastel, Lavaur. Lavaur mérite la halte touristique, et le samedi, le marché vaut aussi le détour.
On prend ensuite les coteaux au-dessus de Fiac pour passer à Cabanès et descendre vers Graulhet.

 

 

 

2020 16 (4)

 

 

 

 

 

2020 16 (5)

 

 

Les panoramas sont superbes, la balade passe par quelques petites routes très agréables même si le revêtement peut être inégal.

On passe la vallée de l’Agout (qu’on retrouvera à Giroussens), pour grimper sur les coteaux vers Puybegon.
Si vous aimez les raidards, faites le dérour par Puybegon, vous serez servis ! Stéphane, ça te rappelle des souvenirs …

 

 

2020 16 (6)

 

 

 

 

2020 16 (7)

 

 

 

 

2020 16 (8)

 

 

 

 

 

 

 

2020 16 (10)

 

 

 

 

2020 16 (11)

 

 

J’ai fait cette balade avec Stéphane qui l’a tracée pour réaliser son premier 100 km. Il aurait pu choisir plus facile et partir le long du canal vers Toulouse par exemple. Ces 100 km présentent quand même du dénivelé,  presque 1100 m + D+, ce qui est quand même pas mal. C’est aussi pour boucler quasiment pile ces 100 bornes qu’à la fin on est revenu vers Montastruc pour aller chercher Saint-Jean-Lherm et descendre le « petit col » qui a servi d’entame.

La route vers Saint-Anatole suit une superbe ligne de crête, en bonne partie ombragée, et offrant de superbes points de vue quand elle est dégagée.
On rejoint le très beau village de Giroussens avec son superbe panorama sur la vallée de l’Agout.
On descend dans la vallée pour passer à Saint-Lieux-les Lavaur où vous pourrez prendre le petit train pour le très joli Jardin des Martels. Côté gastronomie, l’Echauguette à Giroussens a très bonne réputation.

 

 

2020 16 (12)

 

 

 

 

2020 16 (14)

 

 

 

2020 16 (15)

 

 

On termine cette belle balade en passant à Saint-Sulpice-la-pointe pour remonter sur les coteaux vers Montastruc par Roquesérière et Gémil.


Bravo Stéphane, 100 km validé !

J’aurais pu tout simplement appeler cette trace « vélo vers le Tarn » mais j’aime bien ce terme de cyclotourisme, certains l’emploient de façon péjorative. Je fais du vélo, j’ouvre grand les yeux, je prends des photos, je profite, ça n’empêche pas non plus d’appuyer sur les pédales … Et je connais un paquet de cyclos qui appuient fort !

La trace : https://www.visugpx.com/uoA2db1ehz

 

10 juin 2020

GPS drawing near Toulouse : sanglier

Avec la pandémie de la COVID (il faut dire « la » COVID maintenant), ils ont été peinards les sangliers. Ils ne sont pourtant pas trop aimés (chanson dans la tête : « Le Mal aimé » de Claude François).

Dessin au GPS sur les terres de l’animal (il est partout en fait …) et en son honneur 3 jolis passages en Gravel et un bon vrai passage version « sanglier » puisque totalement hors-piste (d’où la moyenne sur la sortie, je n’ai pas chômé sur le bitume) … Amis de la RSF, si vous lisez ces lignes … Quand j’ai fait mon service militaire et mes deux préparations militaires avant (je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, Aznavour dans la tête), quand on faisait la marche forcée et que le sergent gueulait « Technique du sanglier ! », ça voulait dire aller tout droit sans se poser de questions … La ligne droite n’est pas toujours le chemin le plus court …

Quelques bons coups de cul aussi en honneur de l’animal …

Exceptionnel : un héron s'est posé devant moi sur une petite route, j'étais dans son dos, il ne m'a pas vu, je suis passé à 1 mètre de lui ... D'habitude les échassiers sont très difficiles à approcher.

 

La trace : https://www.visugpx.com/rkrH7gmYrq

 

sanglier

 

Posté par mastercycle à 20:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

06 juin 2020

Gravelling not far from Toulouse

Circuit Gravel à dominante offroad, florilège de beaucoup de ce qu’on peut trouver dans ce secteur de l’Est-Nord-est Toulousain. Je connais très bien tous ces chemins et je prends toujours beaucoup de plaisir à les rouler. D’ailleurs, aujourd’hui, j’ai encore trouvé de nouveaux chemins.

Départ le long du Girou vers Gragnague pour monter sur les coteaux vers Castelmaurou, Rouffiac, Beaupuy, Montrabé, Pin-Balma, Lavalette et le superbe vallon d’En Maux.
On revient le long du Girou pour monter à Bonrepos-Riquet pour un petit salut à l’artisan du Canal du Midi.
On reste ensuite à flanc de coteau vers Verfeil pour remonter et aller chercher les rives du Lac du Laragou. Passage au Ramel, à Garrigues pour aller faire une très jolie boucle du côté d’Azas, Roquesérière et Lugan.

Direction la vallée du Tarn et Saint-Lieux-les-Lavaur où vous pourrez prendre le petit train pour aller visiter le Jardin des Martels, superbe site.
On passe sous le très beau village de Giroussens pour aller faire un petit tour en forêt. On reste ensuite dans la plaine entre Tarn et Agout pour rejoindre Saint-Sulpice. Un peu de goudron sur cette portion.
On roule sur des chemins agricoles pour faire une petite incursion le long de la Forêt de Buzet.

Incursion dans les vignobles du Frontonnais du côté de Vacquiers et sa forêt royale.
On retrouve une nouvelle fois la vallée du Girou pour rejoindre Labastide Saint-Sernin et aller chercher les bois vers Pechbonnieu et MontberonOn repasse enfin en vallée du Girou pour monter sur les coteaux entre Lapeyrouse-Fossat et Castelmaurou pour terminer cette balade de quelques 160 km avec un peu de relief.

Deux passages peut-être en chemin privé, à vérifier. Le pré aux ruches après La Magdelaine-sur-Tarn : ça passe à gauche des ruches, il y a 3 mètres à faire dans le taillis et on retrouve la trace ensuite.

Un rayon s’est cassé, pas sur du chemin qui tapait pourtant : si vous en voulez pas être obligé de démonter le pneu pour réparer, ne pas le dévisser de son écrou, le tordre pour l’enrouler autour des rayons voisins et jouer de la clé à rayon pour détendre les rayons voisins qui tirent à l’opposé, faisant frotter le pneu sur les bases.

Je ne sais pas s’il y a du « vrai » ou du « faux » gravel : les portions non bitumées de ce circuit (elles sont nombreuses) sont de vraies portions tout-terrain avec de belles « pépites ». Dominique m’a accompagné en VTT sur les 60 premières bornes, il peut confirmer.
Ce qui explique aussi la vitesse moyenne du jour.

Ma pratique du vélo de garnotte est multiple : d’abord ce plaisir de découvrir, de s’éloigner du goudron chaque fois qu’un chemin t’en donne l’occasion et comme ça passe quasiment partout il remplace mon VTT sur tout ce que je faisais avant ici et parfois ailleurs. Je garde le VTT pour des terrains comme L’Alaric, la Montagne Noire (même s’il y a de quoi y faire du Gravel), Puycelci, etc. Des terrains où on peut trouver beaucoup de caillasse … Pour de la longue sur des terrains mixtes, c’est le vélo idéal. Pas loin aussi d’être le vélo de toutes les pratiques, mettant fin à l’hyper spécialisation ou segmentation : tu as un vélo de route, un aéro, un vélo de triathlon, un VTT de cross-country, un enduro, un all-mountain, un vélo de descente, et un très grand garage …

 

 

La trace : https://www.visugpx.com/MVzQsjpBVd

 

Alaric

 

 

Alaric Dominique

Dominique en action ...

Posté par mastercycle à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]