30 septembre 2020

Idée reçue : « Le vélo, c’est pas un sport collectif ! ».

Dimanche, j’ai regardé l’épreuve élite homme des championnats du monde de cyclisme à Imola.
Effectivement, le titre est donné à une seule personne, pas à une équipe mais c’est une véritable tactique d’équipe qui a permis à Julian Alaphilippe de gagner.

Plusieurs équipes ont imprimé leur rythme à la course, les Français n’étaient jamais loin dans le peloton.
Une première vague bleue animée notamment par Quentin Pachet, Nans Peters puis Kenny Elissonde, a forcé le rythme à une soixantaine de kilomètres de l’arrivée, le peloton a commencé à s’étirer et se disloquer … Les Belges, les Italiens et les Slovènes ont à leur tour voulu imprimer leur rythme à la course. Le premier favori de la course, vainqueur du dernier Tour de France, Tadej Pogacar, a alors placé une attaque mais a été repris par les derniers coureurs encore présents devant. Vincenzo Nibali a aussi attaqué, suivi par Wout Van Aert. Guillaume Martin et Rudy Molard ont alors fait l'effort pour ramener Julian Alaphilippe aux avants-postes. Être dans la roue d’un partenaire, dans l’aspiration, te permet un bonne économie d’énergie même s’il faut assurer au pédalage …
Et c’est à 12 kilomètres de l’arrivée que Julian Alaphilippe a porté son attaque et a réussi à distancer tous ses adversaires et devenir le 9ème Français à décrocher le maillot arc-en-ciel, 23 ans après Laurent Brochard.

Bravo Julian et bravo Julien Bernard, Kenny Elissonde, Valentin Madouas, Rudy Molard, Guillaume Martin, Quentin Pacher et Nans Peters ! Une victoire d’équipe et une sacrée performance personnelle !

« C'est dur de dire quelque chose. Je veux remercier tous mes camarades qui ont cru en moi. L'équipe de France était très forte aujourd'hui, tout le monde a fait un super boulot. J'avais beaucoup d'ambition et tout le monde a eu confiance en mon plan. Ce titre, je suis parfois passé très près et jamais je n'avais pu décrocher le podium. C'est le rêve de ma carrière. »

 

 

Posté par mastercycle à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


27 septembre 2020

10:02, le dimanche 27 septembre 2020

Éloge du petit tour à vélo

Celui-ci est presque trop long ... D’autres ont déjà écrit sur le sujet : c’est bien aussi le petit, voire tout petit tour à vélo. Le plaisir de pédaler n’implique pas des sorties longues même si on est content ou fier de progresser dans ce sens et de réussir quelques bonnes longues …

Pas de réveil le matin ces derniers week-ends : grosse fatigue psychique suite à une rentrée assez chargée mais je pense que nombreux sont ceux qui l’ont eu dure depuis septembre … Une fatigue physique après un effort est saine, sauf si on tape trop dans le dur, elle permet d’évacuer un paquet de choses ; la fatigue psychique, le stress, sont beaucoup plus durs à récupérer.

Petit tour donc ce matin, départ tard sans but précis et finalement une envie de quelques zestes de Gravel du côté de Gragnague, Mondouzil, Montrabé, Saint-Jean avec un peu de prospection dans le bois entre l’Espace René Cassin et Charlary. Un joli sentier dans ce bois mais en boucle.
Profiter encore des pistes, chemins et sentiers pas encore collants avant qu’ils ne soient plus praticables sans ramasser des kilos de terre …

 

Profil Strava : https://strava.com/athletes/49242926

 

 

Posté par mastercycle à 12:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 septembre 2020

Strava's notes

 

Je publie sur Strava depuis janvier, je voulais partager davantage mes traces de randonnées, faire profiter, sans prétention … Entre janvier et mars, je n’ai publié aucun trajet de vélotaf, quel intérêt de partager ces trajets quotidiens de courte durée et qui ne varient pas ?
Le COVID est arrivé … Et les consignes sanitaires à respecter : l’heure de pratique dans un rayon de 1 km … Pour emmerder le virus, j’ai eu envie de partager ces petits moment d’activité physique.
Nous n’avons pas fermé l’école, classe à la maison pour la grande majorité des élèves mais accueil de quelques enfants de personnels soignants ou indispensables au traitement de la crise …
Je ne me suis pas découvert une passion pour le vélo et le vélotaf à ce moment-là (certains se découvert une passion pour la course à pied, pour les chiens, pour les enfants, pour les courses, 4 sorties autorisées …) : depuis septembre 2017, je vais régulièrement à l’école en vélo.
Toujours pour emmerder le virus, et comme j’en avais le droit puisque j’allais travailler, j’ai continué et publié mes velotaffings. Là, j’étais plus libre question horaire : nous avons accueilli à horaire variable, en fonction des horaires de travail des parents, je n’avais pas la classe à mener à l’école même si j’y ai fait quelques séances en visio, je n’avais pas le souci de prendre la douche à l’école, de me changer, etc. C’était aussi une façon de bien se vider la tête (excellent la vélothérapie !) en cette période pas facile … Le COVID m’a permis d’aller plus souvent travailler en vélo, la saison s’y prêtait aussi, et les corrections, je les faisais à la maison en consultant le travail envoyé par les élèves.
Par contre, je l’avoue, j’ai quelques fois fait quelques détours pour me rendre ou rentrer du boulot, détours dont je profite encore mais surtout sur le retour … Séance de vélothérapie bénéfique … Comme j’étais moins pressé par l’horaire, j’en ai profité pour (re)découvir les chemins que je pensais pourtant bien connaître, et j’ai eu de beles surprises …

Strata’s notes … Strava, je me suis pris au jeu, non pas de la recherche du segment, de la performance, du KOM, de l’accumulation « homologuée » des bornes, du titre de légende locale, mais plutôt de l’envie de partager, de papoter … Carnet intime, bla-bla, sensations, émotions, idées, etc.
J’aime aussi consulter les publications des membres auxquels je suis abonné, je lis, je voyage avec eux, je laisse des commentaires …

Et contrairement aux autres réseaux sociaux, sur Strava malgré tout, le sujet c’est le sport, même si j’aime les digressions et papoter, on parle sport, et pour moi c’est le vélo.

Nouvelle rubrique sur ce blog, mes Strava’s notes que je n’ai pas déjà publiées sur ce blog …

Profil Strava : https://www.strava.com/athletes/49242926

 

 

Extraits de quelques notes depuis avril … Beaucoup ont été écrites en rentrant du boulot à vélo.

 

 

10:20, le samedi 26 septembre 2020

Un petit tour avant le repas …

Rendez-vous pour le repas de midi chez le paternel, en respectant la distanciation … Je voulais faire une longue, j’avais mis le réveil ce matin. 7h00, gris et quelques gouttes, tant pis, je partirai plus tard et roulerai en fin d’après-midi après le repas.
Le gris s’est installé avec l’automne, la pluie aussi … Je vais quitter les chemins pour reprendre les ballades bitumées, octobre devrait tout de même nous réserver quelques belles journées qui permettront de pouvoir rouler sans coller sur les chemins du coin.
Je me lève plus tard, bon vent d’Ouest, je pars avec lui vers l’Est et prévois quelques zigs-zags pour rouler en alternance vent de dos et vent de face.
Avec un tel vent, tu gagnes ou tu perds au moins 10 km/h pour la même dépense d’énergie.
Le soleil est apparu, j’ai même pu emprunter quelques pistes et chemins bien exposés, pour le reste des petites routes très peu fréquentées …
Un bon repas, comme toujours avec Marie-Aimée, et une bonne pluie au moment de repartir.
Rouler sous la pluie ne me dérange pas, mais là, rouler sous la pluie sur des routes ou chemins que je connais particulièrement bien, je n’en avais pas envie …
Demain matin peut-être …

 

2020-09-26 (1)

 

 

2020-09-26 (4)

 

 

 

 

 

 

07:49, le mercredi 23 septembre 2020

Vélotaf brumeux

Brume ce matin, mais bonne visibilité. Dalida dans la tête, c’est venu comme ça, « Il venait d’avoir 18 ans. ». J’en suis loin. J’aime la chanson française avec Jacques Brel au panthéon. Brassens, Nougaro, Bécaud, Renaud, Grand Corps Malade, Vianney, Zebda, Souchon, Cabrel, Téléphone, Dutronc Jacques et Thomas qui s’est fait un beau prénom, Piaf, Aznavour, Sheller, Couture, Gainsbourg, Marie-Paule Belle, Juliette, Balavoine, Tim Dup, Grand corps malade, BigFlo et Oly, Tim Dup, Bénabar, Tryo, Lapointe, Boulevard de l’Air, Indochine, Les Frères Jacques, Higelin, Brigitte Fontaine, Jonasz, Art Mengo, Indochine, Chamfort, Daho ... Je pourrais écrire un abécédaire des artistes que j’apprécie. Chanson à texte, chanson populaire, tout peut me toucher. Dalida aussi, j’assume ! Je ne roule pas avec de la musique, c'est dangereux, il faut être à l'écoute des bruits de la route, mais j'ai souvent une petite musique qui s'installe ... La prochaine fois, je choisirai Art Mengo, "Je t'aime d'amour Madame" ou "Demain, demain"(j'emmerderai le monde) ...
Un(e) vrai(e) abruti(e) au retour qui m’a doublé à moins de 40 cm sur ligne droite sans personne en face.

 

 

2020-09-23

 

 

 

 

 

 

07:41, le mardi 22 septembre 2020

Vélotaf automnal

L’automne est là, averses toute la journée, je suis passé entre, avant ou après la pluie … Circulation respectueuse aujourd’hui, un(e) automobiliste pressé(e) … L’automne n’est pas que sanglotant, violonisant, il réserve aussi de très belles journées et offre de superbes couleurs … Demain ...

 

 

 

 

 

 

 

10:55, le dimanche 20 septembre 2020

VTT en Forêt de Buzet avec Bastien, à l’abri des gouttes

Cela faisait un moment que je n’avais pas sorti le VTT, nos terrains sont propices à la pratique du Gravel, la Forêt de Buzet aussi.
Cette Forêt est le pendant au Nord-Est de la Forêt de Bouconne, en beaucoup moins grand mais tout aussi agréable pour se promener ou rouler. Deux circuits VTT y sont balisés : un circuit loisir et un circuit technique bien pensé avec un bon dénivelé.
Beaucoup de monde sur le parking le week-end mais cela ne se ressent pas pour peu qu’on sorte de la piste forestière qui traverse la forêt ou des abords proches des parkings.
On a croisé les copaings de la Farfelue qui terminaient leur circuit et avec qui on devrait se retrouver prochainement pour le week-end annuel.

 

 

 

 

 

09:17, le samedi 19 septembre 2020

Gravel Tour des deux lacs, entre les gouttes et à côté

Circuit en Gravel ce matin avec Stéphane, le tour des deux lacs : La Balerme, Le Laragou avec un départ le long du Girou.
Les chemins, les paysages sont superbes entre ces deux lacs, Ô Gravel proposera un circuit dans ce coin vallonné.
Entre les gouttes et à côté : pluie le long du Girou, quelques gouttes en montant sur les coteaux pour rejoindre La Balerme puis les nuages nous ont quittés, soleil et vent au rendez-vous.
Dédicace à Romain, ce matin j'aurais dû être au départ de l'ultra d'Origines Gravel, malheureusement annulé ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07:45, le jeudi 17 septembre 2020

 

Vélotaf, retour à travers champs …

Parti un peu plus tard ce matin, moins d’énervés au volant … Bien sûr, quand j’écris sur les abruti(e)s en 4 roues ou 2 roues entièrement motorisés qui me mettent en danger par leur comportement, je n’oublie pas qu’il y aussi des abruti(e)s parmi la gente cycliste qui passent pouvoir passer outre le code de la route, qui roulent par grosses grappes en prenant toute la chaussée, qui ne ralentissent pas quand ils croisent ou dépassent des piétons … Il y a aussi des abruti(e)s chez les piétons, il y en fait autant d’abruti(e)s ou de con(ne)s (désolé pour les enfants qui liraient ces lignes) dans toutes les couches de la société ; contrairement au pouvoir, la bêtise se répartit de façon très démocratique …
Encore une digression …
Le vent a soufflé aujourd’hui et a tourné, j’aurais pu l’avoir deux fois de dos …
Retour à travers champs, ça faisait un moment que je voulais vérifier ces trois chemins après Labastide : on peut les relier … À travers champs, le long d’un labour, ça passe, à travers un chaume, ça passe, à travers les tournesols, à pied … Mais c’est aussi ça le vélo.
Et qu’est-ce que ça vide bien la tête …

 

2020-09-17 (3)

 

Bon timing ...

 

 

 

2020-09-17 (1)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15:18, le mercredi 9 septembre 2020

Vélotaf du jour – Vélosophons

Je me rends régulièrement sur mon lieu de travail en vélo, j’essaie de vélotaffer au moins deux fois sur les cinq trajets hebdomadaires. À la fois par souci de diminuer mon empreinte carbone et pour allier utile à agréable, même si quelques abrutis en véhicules motorisés à deux ou quatre roues me rendent régulièrement le trajet moins agréable, d’où mes détours buissonniers par les chemins de campagne, qui ne manquent pas dans mon coin.
Cet après-midi par exemple, je devais impérativement revenir à l’école pour du travail administratif. La solution de facilité aurait été de prendre la voiture : 20 minutes de trajet sur le plus court contre 30 minutes en vélo, donc 40 minutes aller-retour contre 60 … J’y suis quand même allé (franchement, je n’en avais envie ni en vélo ni en voiture) en vélo.
Cela prend plus de temps qu’en voiture mais ce temps est bien relatif : plus de temps par rapport à quoi ? Par rapport à la journée, à une vie, à l’histoire de l’homme, de notre planète ?
Quand je roule en vélo pour me rendre à mon boulot, j’ai conscience du temps qui passe, j’ai conscience de la journée qui s’annonce et qui peut être très chargée, je sais que le chrono va tourner mais ce n’est pas pour cela que je vais me presser à cet instant. Je prends une demi-heure (ou un peu plus) sur mon emploi du temps.
La question du temps ne pose plus quand je randonne et encore moins plus la sortie est longue, paradoxal peut-être ?

 

 

 

 

 

 


07:50, le mardi 8 septembre 2020

Vélotaf, 3 arrêts au stand

Aller au plus court ce matin par le goudron et la circulation, sans problème.
Retour en Gravel avec 3 arrêts au stand : le pneu arrière a percé sur un flanc et ça faisait un petit moment que je n’avais pas remis de liquide anti-crevaison … Je m’arrête pour regonfler, pompe HS … Je vais sonner à une maison en sortie de chemin : un couple très gentil me prête un vieille et toujours efficace Ventolux, ça regonfle bien mais ça fuit bien aussi sur le pneu, je ne suis pas loin de la maison (5 bornes), ça peut le faire si je déleste l’arrière en roulant en danseuse … Je fais une borne, je passe devant la maison d’un ami, il n’y est pas, le pneu est à plat. Hors de question d’appeler Sylvie pour venir me récupérer (j’ai déjà écrit sur les cyclistes qui ne roulent qu’avec le téléphone portable, « Allo, maman, viens me chercher ! »), si je l’appelle c’est pour m’amener une autre pompe … Philippe passe à ce moment-là et me passe une cartouche d’air comprimé. Ça gonfle bien, je repars et finis quand même mon trajet bien sur l’avant et bien à plat sur l’arrrière … Une cartouche regonfle bien un pneu complètement à plat. Merci Philippe !
Les pneus Gravel ont moins de gomme que les pneus VTT, sont plus sensibles aux cervaisons mais avec un bon produit, il n’y pas de souci à se faire. Le meilleur est pour le Stan’s No tubes, avec ce produit j’ai pris des clous assez gros et le produit a fait le boulot. J’ai aussi des mèches au cas où. J’ai remis du produit, regonflé, roulé dans le quartier, c’est bon !

 

 

 

 

 

 

 

 

07:42, le vendredi 4 septembre 2020

Vélotaf

Vélotaf du jour et bon vent défavorable au retour … Semaine de reprise très intense, dans le rythme de suite mais pas sûr de tenir ce rythme-là toute l’année … Heureusement, il y a la vélothérapie … Uniquement sur bitume aujourd’hui.

 

 

 

 

 

 

 

07:41, le mercredi 2 septembre 2020

Vélotaf

Je m’y tiens. Toujours au moins un abruti en voiture qui me met en danger. Visite à United Cycles à Castelnau d’Estrétefonds. Très beau magasin, et de belles marques comme OPEN, GENESIS (qu’on voit pas mal, une référence en Gravel), RH+ ou ENDURA en plus des marques plus distribuées comme CANNONDALE, BIANCHI (Ah, ce vert Bianchi ! J’aurais envie d’en avoir juste pour ça), HAIBIKE. Et la bière VÉLOSOPHE !
Retour en compagnie de deux cyclistes très sympas dont un jusqu’à Garidech avec qui je me suis arrêté pour discuter un moment. Une bière à l’arrivée à la maison. On se croirait presque une veille de week-end … Mince, nous ne sommes que mercredi … Le réveil va être dur demain, heureusement mes élèves sont sympas !

 

 

 

 

 

08:07, le vendredi 28 août 2020

Vélotaf, 2 gags

T’as pas envie d’y aller … Vélo ! Vélotaf du jour avec quelques gouttes, motivé donc pour la reprise !
2 gags : je perds une sacoche sur la piste de la Cahuzière et je ne m’en rends pas compte … Demi-tour donc à l’arrivée, sacoche retrouvée …
Après ce que j’ai déjà fait vivre comme secousses à mes sacoches, l’attache n’est pas en mettre en doute, c’est le pilote qui a mal attaché la sacoche, il devait être dans un état second, en tout cas pas dans le premier …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14:04, le jeudi 27 août 2020

Vélotaf, reprise …

J’ai fait un vélotaf en août, là c’est la « vraie » reprise, la rentrée. Je suis allé à l’école dès lundi, un peu à reculons, je me suis dit qu’en vélo, à moins de rouler en pignon fixe, la reculade n’était pas possible …
Vélotaf au plus court aujourd’hui, bon vent de face à l’aller et rencontre très douloureuse avec un frelon … Un poids-lourd m’a doublé, je pense que le frelon passait par là, a été pris dans le tourbillon d’air et a atterri énervé sur ma cuisse, une charge électrique ! J’ai dû m’arrêter. Ce soir j’ai encore mal et ai une belle marque …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

13:25, le vendredi 14 août 2020

Gravel, vélotaf (et inversement) et 2 pépites …

Il fallait que j’aille à l’école avant la fin de semaine. Et je voulais faire un peu de Gravel et quelques passages techniques descendants pour tester la tige de selle télescopique que je viens d’installer (si, si, ça peut être utile une telle tige de selle en Gravel, j’ai pu le vérifier sur le RBCC ou le Houblon Tour, je rappelle que pour moi ce vélo est pratiquement le vélo tout-en-un parfait, donc je l’équipe en conséquence et pour moi le Gravel, ça peut secouer …).
Donc pas mal de liberté pour aller rouler. J’ai quand même voulu passer par le Bois de Preissac en descendant (et donc me taper le mur qui monte à Saint-Geniès, 14 % sur 250m) et aller chercher le mur de Saint-Sauveur (terre, 18% sur 150 m).
2 pépites … Une pépite, pour moi c’est un beau coin nature, une belle piste, un joli chemin … 2 pépites aujourd’hui (sans compter celles que je connaissais déjà) : un sentier que je voulais tester depuis bien longtemps du côté de Saint-Loup-Cammas et des sentiers que j’ai redécouvert dans les bois de Montberon …
Un peu de dénivelé aussi : quand tu descends, c’est que tu es monté ou vas monter … Une belle sortie à côté de chez soi ! Et mon plus long vélotaf réalisé (aucune contrainte horaire, juste des trucs à faire au bureau, 30 bornes au plus court).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10:18, le vendredi 24 juillet 2020

Un petit dernier pour la route avec Bastien …

Elle a dû en causer des accidents cette expression …
Un petit dernier tour sur Oléron avec Bastien entre Le grand-Village, Gatseau et Saint-Trojan. Cette partie de l’île est très agréable à rouler, de nombreux chemins traversent les bois. Passage au point culminant de l’île, et la descente … Des chevreuils croisés aujourd’hui …

 

 

 

 

 

 

 

 

17:21, le samedi 4 juillet 2020

On l’aura quand même fait …

Quand le confinement a débuté, je venais juste de commencer un cycle VTT avec mes élèves … Nous aurions dû faire 3 sorties dont 2 à la journée, nous aurions dû partir en classe verte à Sérénac une semaine, VTT et environnement … J’aurais dû rouler en tandem avec les résidents du Foyer Marie-Louise de Gratentour … Il y a bien plus important que ça, la santé notamment, mais je tenais à proposer à mes élèves un petit quelque chose en VTT. On l’a fait ce soir, d’abord avec un tour en forêt de Buzet de jour, puis un pique-nique (à distance) et un tour en forêt de nuit … On s’est régalé ! On l’aura quand même fait …

 

 

 

 

 

 

 

07:59, le vendredi 3 juillet 2020

Vélotaf du jour : le dernier de l’année

Mon année est scolaire, c’était donc aujourd’hui mon dernier vélotaf de l’année. Je retournerai à l’école pendant l’été, dès lundi d’ailleurs, j’y retournerai sans doute en vélo mais pas pour y retrouver les élèves …
Dernier vélotaf, chargé … Quand j’écris « chargé », je parle des sacoches, moi je ne prends rien …
Le retour par les coteaux de Bellevue est vraiment le plus sûr sur goudron.
Quelques gros projets vélo en juillet dès le 10, on verra ensuite en août …

 

 

2020-06-12 (1)

 

 

 

 

 

 

 

 

07:58, le mardi 30 juin 2020

Velotaf du jour, tranquille

« Roulage » tranquille, décrassage de la bonne sortie de dimanche … Les départementales au « beau » bitume (le bitume c’est pas beau, mais ça peut être utile), c’est vrai que ça roule bien dessus, et à 20h00 passé, on y est tranquille.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07:49, le vendredi 26 juin 2020

Vélotaf, retour Gravel et chemin du Coustou de Saint-Paul

Trajet aller sans problème, une abrutie quand même (c’était une abrutie femelle, ces animaux primitifs se reproduisent rapidement), la communication avec les 4 roues est cordiale : je fais signe quand ça ne passe pas, quand ça peut passer et je me serre, salut du (de la) conducteur(trice), cordial …
Retour en Gravel, c’était prévu, mais je me suis quand même vite dérouté vers les chemins, ça sentait la fin de semaine et les voitures ou leurs conducteurs(trices) étaient pressé(e)s de rentrer.
Le chemin du Coustou de Saint-Paul est un joli petit mur qui présente un bon pourcentage …

 

 

2020-05-26 (1)

 

 

 

2020-05-26 (2)

 

 

 

 

 

 

07:54, le vendredi 19 juin 2020

Vélotaf qui avait tout pour être tranquille

J’espère pouvoir une seule fois ne pas employer le mot « abruti(e) » pour parler de mes trajets en velotaffing.
C’était pourtant très calme ce matin sur la route, très peu de circulation, les RTT peut-être …
2 gros(ses) abruti(e)s donc : en ligne droite, avec visibilité, sur du large, et malgré cela à près de 50 cm voire moins à fond … Je me suis dérouté à Labastide pour aller chercher le chemin de la Cahuzière et le chemin du Parc pour être sûr d’être tranquille …
C’est pénible …

 

 

 

 

 

 

07:57, le mardi 16 juin 2020

Vélotaf du jour, avant et devant la pluie

Plutôt agréable de prendre l’air de cette façon, malgré la circulation. Il est quand même normal de voir des engins motorisés à 2 ou 4 roues circuler sur des voies asphaltées …
Beaucoup de circulation ce matin, pas mal de courtoisie et deux gros(ses) abruti(e)s … J’ai déjà écrit sur le sujet : il y aussi des abruti(e)s sur le vélo. Par exemple, ceux qui roulent en peloton ou à 3 de front sans chercher à se serrer ou laisser la place lorsque qu’un 4 roues arrive … Ceux qui ne respectent aucune signalisation routière et grillent allégremment tous les feux rouges qui pourraient ralentir leur progression … Et tant d’autres … Toujours est-il qu’en vélo, notre seule protection est le casque, d’où l’importance d’être malgré tout attentif au respect du code de la route et d’être respecté en tant que cycliste.

Retour rapide juste avant et devant la pluie, à quelques minutes près … Je voyais l’ondée arriver derrière moi.

 

 

 

 

 

 

 

 

08:05, le mardi 2 juin 2020

Rural velotaffing

Je ne suis pas accro aux anglicismes, je dis d’ailleurs plus souvent « vélo de garnotte » que « Gravel », je n’ai rien non plus contre la langue anglaise (mes amis de la RSF, si vous lisez ces lignes …), mais « Rural velotaffing » est tout simplement plus court à écrire en titre que « Pour me rendre à mon boulot ou en revenir en vélo à travers la campagne » …
Rural car les routes ou chemins que j’emprunte pour me rendre à mon boulot se trouvent aux portes de la grande agglomération toulousaine mais la nature est bien là : ce coin est particulièrement vert et préservé, sans doute grâce à ses coteaux, ses bois nombreux et son activité agricole.
L’homme a repris sa place (plutôt que ses droits, je nous estime redevable à dame nature et donc pense que nous avons plutôt des devoirs envers elle) : les chemins de randonnée, les chemins communaux ont été fauchés.
Au plus court ce matin, début de semaine oblige (malgré un week-end prolongé), flânerie au retour, la météo doit se dégrader, j’en profite, j’ai pris de la poussière aujourd’hui …

 

 

 

 

 

2020 18 (2)

 

 

 

 

 

2020 18 (3)

 

 

 

 

 

 

 

07:35, le vendredi 29 mai 2020

Vélotaf et flânerie …

Fin de semaine, flânerie sur le retour : tiens, si je passais par ce chemin, et celui-là …

 

 

 

 

 

 

 

 

07:41, le mardi 19 mai 2020

Pour me rendre à mon bureau

C’est la chanson « Pour me rendre à mon bureau » de Georges Tabet, interprétée aussi par Brassens, que j’ai eue en tête tout au long des deux trajets … J’ai une belle discographie (sur disque dur) de chansons où le vélo a un bon rôle, des films, des BD et des livres aussi, ça prend moins de place et c’est moins cher qu’une collection de vélos … J'en rêverais pourtant …
D'ailleurs je l'ai écoutée en rentrant, l'interprétation des Orgues de Barbak est superbe aussi.
Ce matin, un marcassin soit très intrépide soit très effrayé évité de justesse … Une voiture lui aurait été fatale ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11:10, le jeudi 7 mai 2020

Pleasant, knitted and secure offroad velotaffing

Un peu de plaisir avant et après des journées très chargées (là, je ne parle pas des sacoches, j’étais moins chargé aujourd’hui).
Du vrai Gravel avec de vraies portions tout-terrain qui secouent bien : excellent test pour mes sacoches Tailfin qui ont bien supporté les chocs, test beaucoup moins concluant pour la pomme que j’avais prévue en dessert … Ce matin, je n’ai pas pris de précaution particulière pour la ranger : dans le petit sac dédié avec la gamelle à réchauffer … À l’arrivée à l’école, de la compote …
Une très jolie trace qui tricote sur les coteaux entre Castelmaurou et Saint-Sauveur … Dans le jargon des facteurs, tricoter est une façon de distribuer le courrier : en allant d’un numéro à l’autre en traversant chaque fois la rue plutôt que de faire tout un côté et de faire l’autre sur le retour … Regardez la trace si vous ne comprenez pas …
De très jolis sentiers (des singles !) et un beau raidillon entre Bruguières et Saint-Sauveur … La Montagnette dans le « bon » sens (celui où tu ne tires pas la langue) … J’ai encore découvert des chemins … Pourtant … Un peu de dénivelé aussi …

 

 

2020 12 (1)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 12 (5)

 

 

 

2020 12 (9)

 

 

 

2020 12 (10)

 

 

 

2020 12 (11) 2

 

 

 

 

 

 

 

 

08:11, le mardi 5 mai 2020

Vélotaf chargé (façon mulet, bête de somme quoi)

Je précise : pas chargé à la caféine, taurine, amphétamines ou autres … Chargé dans les sacoches, 8 kg (ordinateur, la gamelle, de la paperasse, etc.)

 

 

2020 10 (1)

 

 

 

 

 

2020 10 (5)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

08:21, le lundi 27 avril 2020

Vélotaf, Srava, bla bla, Ferrat

Vélotaf du jour. Toujours dur le début de semaine … Accueil à l’école à 9 heures, je suis donc parti à une heure plus « habituelle », la circulation était un peu plus importante, mais pas comme avant le 16 mars. Au moment du déconfinement, j’ai peur que certains se « lâchent » sur les routes, l’accidentologie risque de connaître une hausse, j’espère que les cyclistes n’en feront pas les frais.
Retour avec deux portions off-road tout-terrain dont une très jolie après Villariès (merci Gravel !).
Fin de trajet sous une bonne averse, mais avec les sacoches j’ai de quoi partir équipé, en plus des affaires pour travailler.
Je suis un « jeune » de la communauté Strava : je n’ai pas internet sur mon téléphone, roule avec mon GPS de rando et publie sur mon blog du cyclerit et sur VisuGPX. J’ai rejoint Strava en toute fin 2019 pour élargir mon partage de traces « vélotouristiques ».
Et depuis quelques temps, je partage mon vélotaf. Et comme j’aime partager, j’aime bien discuter, il ne suffit pas de dire « T’as vu, j’ai fait, ça ! », de comparer les stats et les perfs, même si ça peut donner envie de jouer Strava. Et c’est plus facile de blablater avec un clavier d’ordinateur qu’avec un smartphone …
Voilà donc pour le bla bla : sur la portion tout-terrain de Villariès, c’est la chanson de Ferrat qui m’est venue en tête, « La Montagne ». Sur son air, c’est la campagne qui m’est venue à l’esprit, avec ce vert si intense en cette saison, ce terroir souvent rabaissé, elle aussi a été victime de l’exode rural, que la campagne est belle, et même si l’agriculture utilise encore souvent pesticides et autres produits bienfaisants, on y trouve autre chose que du poulet aux hormones.
Et en tout cas, j’ai passé un moment sans penser au corona !
Partagez, blablatez !

 

 

 

 

08:41, le vendredi 24 avril 2020

Vélotaf fin de semaine, retour buissonnier

Je reste dans l’esprit du vélotaf à itinéraire variable : le matin, tu es un peu pressé par le temps, tu prends au plus court ; dans la semaine, tu peux traîner un peu au retour sauf si tu as encore du travail à faire ; le vendredi, veille de week-end, tu allonges un peu ou tu profites, ça prépare à la sortie prévue ...
Ça permet aussi de varier l’itinéraire … Se taper 2 ou 3 fois par semaine le même itinéraire, même pour la bonne cause (la santé, la couche d’ozone), c’est pas folichon. Par contre, ça habitue les autres usagers, ils savent qu’ils vont rencontrer un vélo, j’en ai vu changer leur attitude, l’habituation amène l’attention, le respect …
Et quand il y a du relief, les autres usagers font comme toi : ils roulent moins vite.

J’espère que la situation que nous vivons va remettre beaucoup de choses en questions, comme notre rapport au transport : plus de covoiturage, de transports en commun (les infrastructures doivent suivre aussi), et plus de vélotaf. Jusqu’à 30/45 minutes, c’est jouable et on en ne « perd » pas trop de temps par rapport aux 2 roues motorisés ou aux 4 roues. En ville, on en gagne même !
Et plus il y aura de vélos sur les routes, moins il y aura d’accidents : les autres usagers comprendront et accepteront qu’il faut partager la chaussée …

 

 

 

 

 

14:25, le mardi 21 avril 2020

Velotaffing in a shower

Je ne suis pas sorti exprès pour ça : deuxième test de la veste Asso sous une grosse averse (je ne sors pas volontairement sous la pluie, mais quand j’y suis, je n’ai pas le choix), le produit est top. Et quitte à prendre une grosse averse et le vent, je suis rentré par les crêtes pour faire « durer le plaisir ».

 

 

 

 

 

 

 

14:13, le jeudi 16 avril 2020

Windy velotaffing et retour en offroad

Ça faisait un moment que je voulais vérifier que ça passait du côté de l’ancienne décharge du Coustou, et ça passe, superbe. Ça manque, le offroad … Bien sûr, les chemins étant fermés pour cause de coronavirus (le virus, tel un bandit, pourrait vous attendre au détour d’un chemin ou dans un sous-bois), tous les passages offroad du jour sont purement fictifs ! Toute ressemblance avec un mec qui aurait fait ça en Gravel serait purement fortuite ! Cépet-Garidech sans goudron, c’est pas mal, je vais le faire souvent en rentrant du boulot …

 

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 20:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 septembre 2020

Bout du monde ? Pointe de Chassiron ...

2019oltour (19)

Posté par mastercycle à 08:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 septembre 2020

Ô Gravel Houblon Ride 10 octobre

Je suis passé ce soir à la brasserie TANIS voir Arnaud qui nous ouvrira ses portes le 10 octobre. Prévoir un peu de monnaie si vous voulez boire une bonne bière aux 2/3 du parcours, vous pourrez ensuite revenir le voir ou le retrouver sur certains marchés de producteurs.

https://www.tanis-paysanbrasseur.fr/

Les rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique sont interdits dans notre département. Le rendez-vous est maintenu, j'enverrai le lundi 5 octobre le lieu de départ qui va certainement changer, l’horaire et la trace à ceux qui m'auront contacté pour venir sur cette randonnée. Merci de ne pas vous attarder au départ pour ne pas créer de rassemblement, nous aurons l’occasion de discuter sur le parcours, je vous proposerai deux points de pause commune, je fermerai la marche.
Si nous sommes nombreux, je proposerai plusieurs points de départ.

Le sport n’est-il pas bon pour la santé ? Roulons !

Posté par mastercycle à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 septembre 2020

Ô Gravel Houblon ride 10 octobre

Si vous ne connaissez pas ce coin de l’Est / Nord-Est toulousain, je vous propose un joli circuit entre Garidech, Paulhac, Forêt de Buzet, Roquesérière, Azas, Lugan, Saint-Jean-Lherm, Montastruc-la-Conseillère.

Du dénivelé, du sentier, de la piste, du roulant, du qui secoue un peu, deux passages façon brousse comme j’aime bien, de l’ombre, du soleil, de superbes panoramas sur les coteaux environnants, des kangourous … Circuit de 40 ou 60 kilomètres avec une boucle à Roquesérière. Circuit ouvert à toutes les pratiques du vélo hors-pistes : Gravel, VTT, VAE, tricycle, grand bi, etc.

Le circuit de 60 km passera devant la brasserie Tanis qui vous ouvrira ses portes (prévoir un peu de monnaie pour consommer), pas le 40 …

Allez voir le site https://www.tanis-paysanbrasseur.fr/ ou la page Facebook. Une brasserie qui défend une bonne philosophie et qui mérite le détour ; avec des cuvées « Pic de Nore », « La Grésigne » ou « Nuit Noire » on ne peut qu’être attiré sur 2 roues …

Pas de frais d’inscription, c’est un rendez-vous informel, départ Place Saint-Roch à Garidech 14h00, me contacter  pour que je vous envoie la trace le lundi précédant. N’oubliez pas que le contexte sanitaire impose certaines contraintes concernant notamment les rassemblements … À surveiller donc …

 

 

Posté par mastercycle à 19:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 septembre 2020

Ô Gravel !

LOGO

 

 

 

 

J’y pensais depuis un petit moment, j’ai envie de « faire le pas », de partager davantage …

Voici « Ô Gravel ! ».

Nougaro a chanté « Ô Toulouse », j’ai envie de chanter notre agglomération façon Gravel … Pourtant, il y en a du béton … Prendre un vélo, partir du centre-ville, redécouvrir la ville, découvrir des lieux insolites, trouver ces chemins qui permettent, à travers l’agglomération, de rejoindre de jolis coins de verdure, la campagne n’est pas si loin …

L’idée est lancée !

Un p----n (c’est dit en toulousain) de virus n’en finit pas de nous agacer, ça ne va pas empêcher l’idée de germer, « Ô Gravel ! » va prendre forme et espère vous proposer un premier rendez-vous périurbain d’ici l’automne.

À suivre et à bientôt. Si l’idée vous plaît, aidez-la à germer en en parlant autour de vous !

Et si vous souhaitez être partenaire, prenons contact pour que je vous présente le projet …

 

 

 

Posté par mastercycle à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 septembre 2020

Canal de Montech

 

 

Montech canal

Posté par mastercycle à 19:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 septembre 2020

Vélotaf - Vélosophons


Je vais régulièrement au travail en vélo. À la fois par souci de diminuer mon empreinte carbone et pour allier utile à agréable, même si quelques abrutis en véhicules motorisés à deux ou quatre roues me rendent régulièrement le trajet moins agréable, d’où mes détours buissonniers par les chemins de campagne, qui ne manquent pas dans mon coin « rurbain ».
J’ai appris ce mot récemment, je ne vous dirai pas de la bouche de qui : « rurbain », c’est quand tu habites entre l’urbain et le rural, juste après « périurbain » sans doute …
« Rurbain », tu peux voir quelques vaches, « rural », il doit y en avoir plus. 

Je me rends régulièrement sur mon lieu de travail en vélo, j’essaie de vélotaffer au moins deux fois sur les cinq trajets hebdomadaires.

Cet après-midi par exemple, je devais impérativement revenir à l’école pour du travail administratif. La solution de facilité aurait été de prendre la voiture : 20 minutes de trajet sur le plus court contre 30 minutes en vélo, donc 40 minutes aller-retour contre 60 …
Oui ça prend plus de temps le vélo, peut-être pas en ville. D’ailleurs, si j’habitais en ville et que je travaillais en ville, je vélotafferai plus souvent encore. Même si la circulation est plus dense, je pense que c’est moins dangereux en ville dans le sens où en rurbain ce sont les autres usagers qui te mettent en danger par leur vitesse et leur dépassement parfois inconscient. En ville, c’est parfois un peu la jungle question respect – courtoisie mais je pense quand même que c’est toi qui te mettra en danger par ton comportement inconscient plutôt que les autres, et que tu vois mieux le danger. Et pas mal d’agglomération ont fait des efforts dans leurs équipements en faveur des deux roues.
J’ai donc choisi d’aller à l’école en vélo même si je n’avais pas trop envie (je n’avais pas trop envie d’y aller non plus en voiture) pour une autre raison encore : ça vide la tête, ça oxygène.
Donc ça vaut le coup même si c’est plus long.

Et le temps finalement est relatif, il dépend du repère, du référent choisi. C’est long ou court par rapport à quoi : par rapport à la journée, à une vie, à l’histoire de l’homme, de notre planète ?
Nous vivons dans un monde pressé, nous sommes pressés, mais malgré tout ces moments finalement entre parenthèses, hors du temps, sont appréciables.
Quand je roule en vélo pour me rendre à mon boulot (Brassens dans la tête), j’ai conscience du temps qui passe, j’ai conscience de la journée qui s’annonce et qui va peut-être (certainement) être très chargée, je sais que le chrono va tourner mais ce n’est pas pour cela que je vais me presser à cet instant. Je prends une demi-heure (ou un peu plus) sur mon emploi du temps.
La question du temps ne se pose plus quand je randonne et encore moins plus la sortie est longue, paradoxal peut-être ?

Posté par mastercycle à 17:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 septembre 2020

Gravel near Toulouse : Saune, Marcaissonne

Circuit Gravel au plus près possible de l’eau et le plus possible en off-road le long de la Saune et le la Marcaissonne, toutes deux affluents de l’Hers-Mort.
Le bord de la Saune est aménagé en chemin de randonnée très près de son confluence, entre Lasbordes, Quint-Fonsegrives et Sainte-Foy d’Aigrefeuille.
Longue portion sur route pour rallier les abords de Le Vaux. Le retour depuis Le Vaux se fait quasi exclusivement sur des pistes, superbe ! On débute par le sentier de randonnée « Sur les pas de l’Âne de Vaux ».

 

2020 05 09 (5)

 

 

 

 

 

2020 05 09 (7)

 

 

 

 

 

 

2020 05 09 (8)

 

 

 

 

2020 05 09 (9)

 

 

 

 

2020 05 09 (10)

 

« Il faut savoir qu'il y a longtemps, un âne fut étranglé par la corde que le meunier lui avait passée autour du cou avec l'intention de le hisser en haut du clocher pour lui faire brouter la touffe d'herbe qui avait poussé là par hasard ... Tout ça ne sont que des légendes car la seule chose dont on soit sûr c'est bien que l'âne est le meilleur ami du randonneur, quand il se charge de son fardeau. » (La Dépêche du Midi, 17/06/2005)

 

 

2020 05 09 (11)

 

 

 

 

 

2020 05 09 (13)

 

 

 

 

 

2020 05 09 (14)

 

 

 

 

 

2020 05 09 (15)

 

 

 

 

 

 

 

2020 05 09 (16)

 

 

Les abords de la source sont aussi accessibles par du chemin près de Le Vaux et de son château. Cette rivière est très irrégulière et son débit faible.
On rejoint ensuite la source de la Marcaissonne près de Beauville.

La balade se termine à Montaudran où la Marcaissonne se jette dans l’Hers-Mort.

Circuit fait en bonne compagnie avec Christophe. Et en la compagnie d'un bon vent pas vraiment favorable ...

 

La trace : https://www.visugpx.com/l4xwWwNl9g