07:39, le mardi 5 janvier 2021

Vélotaf du jour – Leitmotiv – Also in english (even if leitmotiv is a german word)

Premier vélotaf de l’année, flocons de neige ce matin mais la neige, même si c’est de l’eau, ça ne mouille pas quand il fait assez froid pour que ça ne fonde pas.

Leitmotiv : la circulation partagée … Il est des routes sur lesquelles je ne m’aventurerai pas en vélo : pas celles qui sont interdites aux deux roues non immatriculés mais celles où la circulation y est trop dense et trop rapide. J’évite certaines départementales et les nationales quand un itinéraire bis existe, c’est souvent le cas. Voilà pourquoi je ne passe pas par la D20 le matin ou le soir sauf quand c’est assez tard pour que la circulation soit vraiment très réduite … Mais la D45, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas y rouler de façon secure, j’y passe donc à l’aller et reviens en général par les crêtes de Bellevue mais ça fait 7 bornes de plus, pas gênant le soir, long le matin … Alors pourquoi trop souvent un abruti me double dans ce virage à droite du Moulin sous Gargas alors que la visibilité n’y est pas, qu’une voiture arrive en face … Ce matin je n’ai pas eu à freiner ni à me serrer en urgence mais la camionnette qui arrivait en face elle a dû presque piler …
Circulation dense ce matin …

Le vélo est un besoin pour moi, pas une drogue : je ne compte pas les jours où je roule ou non, mais aller à l’école en vélo est vivifiant, apaisant, tonifiant (même si la douche n’est pas vraiment chaude à l’arrivée) et le soir, ça vide la tête … La vélothérapie ne coûte pas cher ! Et c’est aussi bon pour la planète !

 

 

English version (I recognize it: I use google translate but I proofread and check afterwards)

First velotaffing biking of the year, snowflakes this morning but snow, even though it's water, doesn't get wet when it's cold enough that it doesn't melt.

Leitmotif: shared traffic ... There are some roads on which I will not venture by bike: not those which are forbidden to unregistered two wheels but those where the traffic is too dense and too fast. I avoid certain departmental and national ones when an alternative route exists, which is often the case. That's why I don't go through the D20 in the morning or in the evening except when it's late enough for traffic to be really very low… But the D45, I don't see why we couldn't drive there safely, I so go there on the way there and usually come back by the crests of Bellevue but it's 7 km more, not annoying in the evening, long in the morning ... So why too often an asshole overtakes me in this right turn under the Moulin in Gargas when the visibility is not there, a car arriving in front… This morning I did not have to brake or tighten in an emergency but the van which was arriving in front must have to brake hard…
Heavy traffic this morning ...

Cycling is a need for me, not a drug: I don't count the days when I ride or not, but going to school by bike is invigorating, calming, invigorating (even if the shower is not really hot in the morning. arrival) and in the evening, it clears your head ... Velotherapy is not expensive ! And it's also good for the planet !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11:24, le dimanche 3 janvier 2021

Les grands boulevards …

« J’aime flâner sur les grands boulevards, y’a tant de choses, tant de choses à voir … », Yves Montand en fond sonore pour cette balade dans l’agglomération sur le thème des grands boulevards toulousains et les grandes artères … Circuit à faire de préférence le dimanche pour y trouver un certain plaisir d’avoir la ville pour soi …

Dans l’histoire de l’urbanisation de la ville rose, les boulevards sont organisés en deux cercles concentriques et reliés, Garonne oblige (n’oublions pas non plus le Canal du Midi bien encadré par les grandes voies urbaines), par des ponts.

Montand chantait Paris, je suis passé à la barrière de Paris pour sortir de la ville, y suis rentré par Croix-Daurade et la route d’Albi (qui comme la majorité des routes de Toulouse indique la direction nommée), ai roulé sur un grand nombre des grandes artères toulousaines et périphériques (le périphérique, lui, est interdit aux deux-roues et engins non immatriculés), dans le désordre : Boulevard Silvio Trentin, Boulevard des Recollets, Boulevard d’Arcole, Boulevard Lascrosses, Avenue de Lyon, Avenue Camille Pujol, Allées Charles de Fitte, Avenue de Lardenne, Avenue de Grande-Bretagne qui le restera malgré le Brexit, Allées Forain François Verdier, Grande Rue Saint-Michel, Boulevard des Minimes, Rue de Metz, Allées Jules Guesde, Boulevard de la Marquette, Rue Henri Desbals, Boulevard Lazare Carnot, Boulevard des Suisses, Avenue de l’URSS (qui l’est restée malgré la chute du mur de Berlin), Avenue des États-Unis (à l’opposé de la ville par rapport à celle de l’URSS), Chemin des Capelles qui n’a rien d’un chemin, Boulevard de l’Embouchure, Avenue Jacques Chirac qui l’est devenue et était avant la continuité du Boulevard des Crêtes, Avenue de Castres (où vous pourrez aller si vous continuez dans cette direction), Boulevard de Strasbourg, Avenue Jules Julien, Route d’Albi, Boulevard Riquet, Boulevard de la Méditerranée, et. Pas que des boulevards (et j’en ai oublié certains comme le Boulevard André Netwiller qui n’a rien d’un boulevard ; André Netwiller ayant été pendant 22 ans Adjoint à la Mairie de Toulouse et était un rapatrié d’Algérie, ce n’est pas pour cela que je n’y suis pas passé …) donc mais tout un voyage en fait, dans le temps et l’espace … L’hiver est là, on roule moins loin et moins longtemps … Même très bien équipé et donc au chaud, on consomme de la calorie pour maintenir cette chaleur … Et même si le soleil est au rendez-vous comme aujourd’hui, la température retombe vite dans l’après-midi.

Sur le « beau » goudron et pour un même rendement, on gagne des km/h !

Je ne sais pas comment ça fonctionne ailleurs mais sur Toulouse les feux sont synchronisés sur les grandes axes : quand tu prends le premier feu rouge, tous les autres sont rouges …

Dédicace spéciale à Jean-Marc. Jean-Marc n’est pas cycliste, plutôt motard, c’est « Monsieur Informatique » mais c’est aussi un ami. Jean-Marc est parti hier, nous pensons à toi …

 

 

tlse03012021 (1)

 

 

 

 

tlse03012021 (2)

 

 

 

 

 

tlse03012021 (4)

 

 

 

 

 

 

tlse03012021 (5)

 

 

 

 

 

 

 

 

tlse03012021 (6)

 

 

 

 

 

 

tlse03012021 (7)

 

 

 

 

tlse03012021 (8)

 

 

 

 

 

tlse03012021 (9)

 

 

 

 

tlse03012021 (10)

 

 

 

 

 

tlse03012021 (11)

 

 

 

 

 

tlse03012021 (12)

 

 

 

La trace nettoyée : Toulouse, les grands boulevards - Visu GPX

 

 

 

Profil Strava : https://strava.com/athletes/49242926