30 mai 2021

La Cocagne, la montagne et puis la mer – Also in english

 

J’ai déjà suivi le Canal du Midi sur la journée (longue journée) pour rejoindre la mer et Sète.
Bon nouveau prétexte à rejoindre ce beau coin de Méditerranée : rejoindre Sylvie et Bastien partis la veille et les beaux-parents pour passer le week-end ensemble pour la fête des mères entre Agde et Sète.
J’ai choisi cette fois une variante par une traversée de la Montagne Noire que j’apprécie particulièrement, en passant par son point culminant, le Pic de Nore et ses 1 211 m, ce ne sont pas les Pyrénées mais le dénivelé cumulé sur cette traversée n’est pas anodin, la sortie va prendre du temps … Et cette montagne et son pic sont magnifiques ! Si variés par les sols, la topologie, la végétation, etc. Les influences océaniques, continentales, méditerranéennes ont façonné la nature. Cela faisait aussi un moment que je voulais faire une traversée du massif sur sa longueur.

Départ donc de bon matin dès la fin du couvre-feu pour une longue balade de l’aube au crépuscule (et même plutôt à nuit) par un maximum de chemins pour rallier la Montagne Noire à Dourgne, grimper sur le plateau, traverser le massif, descendre sur Saint-Chinian, suivre un bout de Canal du Midi jusqu’à Béziers, passer Agde et arriver en bord de mer … Je n’ai pas oublié les éclairages …

 

2021 28 (1)

 

 

 

 

2021 28 (3)

 

 

 

 

 

2021 28 (4)

 

 

 

2021 28 (6)

 

 

 

 

 

 

2021 28 (7)

 

 

 

 

2021 28 (8)

 

 

 

 

 

2021 28 (9)

 

 

 

2021 28 (10)

 

 

 

 

2021 28 (11)

 

 

 

La trace pour rejoindre Dourgne traverse la Cocagne et est très vallonnée.
Début du parcours le long de la vallée du Girou, alternant chemins en herbe, pistes rurales et goudron. Le relief va commencer à se présenter du côté du Faget, je remonte la vallée du Girou pratiquement jusqu’à sa source, à côté de Puylaurens.
Là, je bascule vers le Sor et profite des beaux panoramas sur la plaine et la Montagne Noire qui m’attend.

 

 

 

2021 28 (15)

 

 

 

J’adore les Ancolies, ce sont des fleurs fines et timides : elles regardent le plus souvent le sol et vous obligent à vous baisser pour admirer leur architecture.

J’aurai vu quelques animaux sauvages aussi : nombreux rapaces, des biches, des lièvres, un écureuil, pas le temps d’attraper l’appareil photo. Juste l’image de cette biche dans ce champ de blé dont je voyais le corps bondir avec grâce puis disparaître dans le blé haut.

 

2021 28 (12)

 

 

 

 

2021 28 (13)

 

 

 

 

2021 28 (14)

 

 

Plusieurs pistes permettent d’accéder au plateau depuis la plaine, celle de Pistre depuis Sorèze est une des plus belles. Là, je suis passé par Dourgne pour monter par les ardoisières (la piste est superbe, dans la vallée du Taurou, très encaissée, on se croirait vraiment en montagne) pour longer le Désert de Saint-Ferréol et sa chapelle, site magnifique, puis arriver à la Croix des Fangasses, je ne partirai pas à gauche pour faire la jolie, facile et ludique descente vers Arfons, pas de regrets, je la connais bien.

 

2021 28 (16)

 

 

2021 28 (17)

 

 

 

 

2021 28 (18)

 

Je suis les larges pistes forestières vers Les Escudiès. Juste avant les Escudiès, je vais suivre la route pour aller jusqu’au mémorial de Fontbruno. Le Corps Franc de la Montagne a été très actif pendant la Seconde guerre, de nombreux résistants ont tués par l’armée allemande ou la milice française …
Le monument de Fontbruno est composé d'une obélisque de béton de plus de 20 mètres de haut, avec en son sommet des bras indiquant des lieux où a combattu le Corps Franc de la Montagne Noire. Dans la partie inférieure du monument, une crypte a été aménagée. Elle renferme 13 sarcophages où reposent les corps d'hommes tués au combat.

 

2021 28 (19)

 

 

 

2021 28 (49)

 

 

De nombreuses croix commémoratives ont été érigées dans le secteur.

Je poursuis ma balade sur les pistes avant de franchir une première portion engagée sur une superbe descente empruntant une piste VTT. Je suis au-dessus des Montagnès et me dirige par les pistes vers le Pic de Nore.

2021 28 (20)

 

 

 

2021 28 (23)

 

 

 

 

 

2021 28 (24)

 

 

 

 

2021 28 (25)

 

 

 

2021 28 (26)

 

 

 

2021 28 (28)

 

 

 

 

2021 28 (29)

 

 

 

 

 

2021 28 (30)

 

 

 

 

2021 28 (33)

 

 

 

2021 28 (34)

 

 

 

 

2021 28 (36)

 

 

Petite pause casse-croûte, j’ai pris la précaution sur cette sortie de partir avec mes provisions, il y a peu de points où se ravitailler dans ce secteur … Je suis en retard sur l’horaire que j’avais estimé, je pensais pouvoir manger en haut du Pic de Nore. Sur de la longue comme aujourd’hui, je ne m’impose pas de contraintes horaires mais le couvre-feu est toujours de vigueur.

 

2021 28 (37)

 

 

 

 

2021 28 (39)

 

 

 

 

2021 28 (40)

 

 

 

 

 

2021 28 (41)

 

 

 

 

Le Pic de Nore se voit de (très) loin, on peut donc se dire « Je le vois, j’arrive ! » mais il reste encore une bonne distance avant d’en approcher vraiment.
Penser avant de monter au Pic à refaire ses provisions en eau, il va être difficile d’en trouver pendant un long moment … Les cimetières ont toujours un robinet d’eau en fonctionnement.
La montée au Pic se fait par la route depuis Pradelles-Cabardès et est assez roulante. Le Pic de Nore est un site unique, entouré de landes, les influences continentales et méditerranéennes s’y disputent la place, il est d’ailleurs souvent enneigé l’hiver ou même au printemps. Le vent y souffle fort, les arbres d’ailleurs doivent lutter pour dresser leur tronc vers le ciel, le sommet est désert, la lande occupe la place, plus les pins sont tordus par le vent.

 

2021 28 (42)

 

 

 

 

2021 28 (43)

 

 

 

Arrivée au Pic : je suis pratiquement à la moitié du parcours (à peu près 130 km) et maintenant ça descend … Enfin, disons que je vais vers la mer, donc quand j’y serai j’aurai sans aucun doute abordé quelques descentes …
Effectivement, après le Pic, je vais m’engager sur de superbes pistes, superbes, très longues, mais quelques montées viendront encore « agrémenter » la balade, comme si le dénivelé positif cumulé n’était pas assez conséquent …

 

 

2021 28 (44)

 

 

 

2021 28 (45)

 

 

 

2021 28 (47)

 

 

 

 

2021 28 (50)

 

 

 

 

2021 28 (51)

 

 

 

 

2021 28 (53)

 

 

 

 

2021 28 (54)

 

 

 

 

 

2021 28 (55)

 

 

 

 

2021 28 (58)

 

 

 

2021 28 (59)

 

 

 

Je poursuis donc le long du Gr7, passe par le Col de Salettes, le Col de Serières, celui de Sainte-Colombe.

Les pistes sont superbes, je vois et je sens que je me dirige vers la mer : la végétation change, les sols, les couleurs et surtout les odeurs de romarin et de thym …

 

 

2021 28 (62)

 

 

 

 

 

2021 28 (63)

 

 

 

 

2021 28 (64)

 

 

 

 

2021 28 (65)

 

 

 

 

2021 28 (66)

 

 

 

 

J’arrive enfin dans la plaine de Saint-Chinian à Babeau-Bouldoux par une superbe descente VTT. Je ne m’arrêterai pas dans le coin pour déguster ce très bon vin. En vélo, ça « casse » un peu les jambes …Carignan, cinsault, grenache, lledone pelut, mourvèdre et syrah sont les cépages cultivés dans ces vignes. De très bons assemblages donnent ce vin AOC de qualité, Berlou et Faugères ne sont pas loin non plus.

 

 

2021 28 (68)

 

 

 

 

2021 28 (69)

 

 

 

 

2021 28 (71)

 

 

 

 

2021 28 (72)

 

 

 

 

2021 28 (73)

 

 

Encore un peu de relief avant de rejoindre le Canal du Midi juste après le tunnel du Malpas à Colombiers, où passe aussi la voie domitienne romaine qui reliait l’Italie à l’Espagne.
Une autre curiosité est l’étang de Montady, étang asséché et aménagé au XIIIème siècle.
L’oppidum d’Ensérune est aussi tout près, ce site a été occupé par les Gaulois entre le VI 6ème siècle avant notre ère et le Ier siècle après. De nombreux vestiges témoignent de cette époque.

Passage à Béziers le long des neuf écluses de Fonséranes permettant de franchir un dénivelé de 21,50 m sur plus de 300 m. La vue sur la Cathédrale Saint-Nazaire est superbe.

 

2021 28 (77)

 

 

 

2021 28 (78)

 

 

 

2021 28 (79)

 

Je poursuis le long le Canal du Midi, rejoins Vias, Agde, arrive à Marseillan-plage et enfin au Castellas pour conclure cette belle et longue balade, 250 km et 3 500 m de D+ …

La trace nettoyée :

https://www.visugpx.com/nqCaZr9IcY

 


La Cocagne, the mountain then te sea

I have already followed the Canal du Midi during the day (long day) to reach the sea and Sète.
Good new pretext to join this beautiful corner of the Mediterranean: join Sylvie and Bastien who left the day before and the in-laws to spend the weekend together for Mother's Day between Agde and Sète.
This time I chose a variant by crossing the Montagne Noire which I particularly appreciate, passing through its highest point, the Pic de Nore and its 1211 m, it is not the Pyrenees but the cumulative difference in altitude over this crossing is not trivial, the exit will take time ... And this mountain and its peak are magnificent! So varied by soils, topology, vegetation, etc. Oceanic, continental, Mediterranean influences have shaped nature. It had also been a while since I wanted to cross the massif along its length.

So start early in the morning at the end of the curfew for a long ride from dawn to dusk (and even rather at night) by as many paths as possible to reach the Montagne Noire in Dourgne, climb on the plateau, cross the massif , descend to Saint-Chinian, follow a section of the Canal du Midi to Béziers, pass Agde and arrive at the seaside… I have not forgotten the lights …

The trail to reach Dourgne crosses the Cocagne and is very hilly. Beginning of the route along the Girou valley, alternating grass paths, rural tracks and tarmac. The relief will begin to appear on the Faget side, I go up the Girou valley almost to its source, next to Puylaurens. There, I switch to the Sor and enjoy the beautiful panoramas over the plain and the Montagne Noire which awaits me.

I love Ancolies, they are fine and shy flowers: they most often look at the ground and force you to bend down to admire their architecture.
I will have seen some wild animals too: many raptors, hinds, hares, a squirrel, no time to catch the camera. Just the image of this doe in this wheat field whose body I could see leaping gracefully and then disappearing into the tall wheat.

Several tracks allow access to the plateau from the plain, that of Pistre from Sorèze is one of the most beautiful. There, I went through Dourgne to climb through the slate quarries (the track is superb, in the Taurou valley, very deep, it really feels like a mountain) to go along the Desert of Saint-Ferréol and its chapel, a magnificent site, then arriving at the Croix des Fangasses, I will not go to the left to make the pretty, easy and fun descent to Arfons, no regrets, I know it well.

I follow the wide forest tracks towards Les Escudiès. Just before Les Escudiès, I will follow the road to go to the Fontbruno memorial. The Corps Franc de la Montagne was very active during the Second World War, many resistance fighters were killed by the German army or the French militia ... The Fontbruno monument is made up of a concrete obelisk more than 20 meters high, with arms at the top indicating places where the Black Mountain Franc Corps fought. In the lower part of the monument, a crypt has been built. It contains 13 sarcophagi containing the bodies of men killed in combat. Many commemorative crosses have been erected in the area.

I continue my ride on the tracks before crossing a first section engaged on a superb descent borrowing a mountain bike track. I am above the Montagnès and head for the slopes towards the Pic de Nore.

Small snack break, I took the precaution on this outing to leave with my provisions, there are few points where to get supplies in this sector… I am behind on the schedule that I had estimated, I thought be able to eat at the top of the Pic de Nore. In the long run like now, I don't impose time constraints on myself, but the curfew is still in effect.

The Pic de Nore can be seen from (very) far away, so we can say to ourselves "I see it, I'm coming ! " But there's still a fair bit of distance before we get really close.
Thinking before going up to the Peak to replenish your water supplies, it will be difficult to find any for a long time ... Cemeteries always have a working water tap.
The climb to the Pic is done by road from Pradelles-Cabardès and is fairly easy. The Pic de Nore is a unique site, surrounded by moors, continental and Mediterranean influences compete for its place, and it is often snowed in in winter or even in spring. The wind blows strongly there, the trees besides must struggle to raise their trunk towards the sky, the summit is deserted, the moor occupies the place, the more the pines are twisted by the wind.

Arrival at the Peak: I'm almost halfway there (about 130 km) and now it's going down ... Finally, let's say I'm going towards the sea, so when I get there I will undoubtedly have tackled a few descents ...
Indeed, after the Peak, I will embark on superb slopes, superb, very long, but a few climbs will still "enhance" the ride, as if the cumulative positive elevation was not substantial enough ...

I therefore continue along the Gr7, passing by the Col de Salettes, the Col de Serières, that of Sainte-Colombe.

The slopes are superb, I see and I feel that I am heading towards the sea: the vegetation changes, the soils, the colors and especially the odors of rosemary and thyme…

I finally arrive in the plain of Saint-Chinian in Babeau-Bouldoux by a superb mountain bike descent. I will not stop in the area to taste this very good wine. By bike, it “breaks” your legs a bit ... Carignan, Cinsault, Grenache, Lledone Pelut, Mourvèdre and Syrah are the grape varieties grown in these vines. Very good blends give this quality AOC wine, Berlou and Faugères are not far either.

A little more relief before joining the Canal du Midi just after the Malpas tunnel in Colombiers, where also passes the Roman Domitian road which linked Italy to Spain. Another curiosity is the Montady pond, a dry pond built in the 13th century. The Oppidum of Ensérune is also nearby, this site was occupied by the Gauls between the 6th century BC and the 1st century AD. Numerous remains bear witness to this period.

Passage through Béziers along the nine locks of Fonséranes allowing to cross a drop of 21.50 m over more than 300 m. The view of the Saint-Nazaire Cathedral is superb.

I continue along the Canal du Midi, join Vias, Agde, arrive at Marseillan-plage and finally at Castellas to conclude this beautiful and long walk, 250 km and 3 500 m of D +…

The “cleansed” track : https://www.visugpx.com/nqCaZr9IcY


Du côté de Limoux ...

Limoux Camins 2

Posté par mastercycle à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mai 2021

Portes ouvertes Ô Gravel !

 

 

6 juin

 

 

 

Et si, grâce au vélo, nous (re)trouvions des chemins de traverse pour chercher des lieux insolites, de jolis coins de verdure, même aux portes des grandes agglomération … C’est ce que vous propose Ô Gravel à travers ses randonnées et raids, à vous de choisir à quel rythme vous vous y engagerez …

Nous vous proposons de nous retrouver le dimanche 6 juin pour nos portes ouvertes avec 2 sorties au choix le long de la Garonne :

- Le matin, première sortie d’une trentaine de kilomètres le long des deux rives de la Garonne entre Toulouse, Blagnac, Beauzelle, Seilh, Gagnac-sur-Garonne, Fenouillet. Du plaisir et du dépaysement garanti sur des chemins, des sous-bois, des pistes, un peu de goudron et très peu de dénivelé, sortie « familiale » par excellence, très bonne première expérience de ce type de randonnée !

- L’après-midi, un circuit plus physique d’une soixantaine de kilomètres, cette fois en remontant la Garonne jusqu’à Roques-sur-Garonne pour rallier ensuite l’Ariège et les coteaux du Lauragais sous Clermont-le-Fort et poursuivre par les coteaux jusqu’à Pech-David pour retrouver la Garonne au niveau de l’Île du Ramier.

Ceux qui le souhaitent pourront participer aux deux sorties, un lieu de pique-nique sera fixé.

Ces deux sorties nous permettront d’échanger sur les pratiques, les envies et vous donneront peut-être envie de rejoindre l’aventure Ô Gravel …

Merci de me contacter si vous êtes intéressés par ces rendez-vous, je vous enverrai quelques jours avant la sortie les heures, les lieux de rendez-vous et la trace de l’après-midi.

Ô Gravellement !

Thierry

Ô Gravel ! est sur Strava, Komoot, VisuGPX, Facebook, Instagram

 

 

19tourtoulouseG (7)

 

 

 

 

19tourtoulouseG (8)

 

 

 

 

 

19tourtoulouseG (11)

 

 

 

 

19tourtoulouseG (19)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

berges (1)

 

 

 

 

 

 

gravel022019 (10)

 

 

 

 

 

gravel022019 (13)

 

 

 

 

Save 30102020 (4)

 

 

 

 

tlsetouris (19)

 

Posté par mastercycle à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mai 2021

Downstairs and upstairs Toulouse – Also in English

Nouvelle thématique pour visiter Toulouse en vélo : les escaliers … Plutôt avec suspension le vélo, même si récemment j’ai pu descendre quelques escaliers avec mon Gravel. Là, comme nous avions prévu d’en faire beaucoup, j’ai roulé en VTT.

Départ de Jolimont avec Bastien, quelques escaliers intéressants sont dans ce coin.

Nous avons cherché quelques « beaux » escaliers, « beaux » à descendre, certains à remonter (pour cet exercice, les escaliers sur le côté de l’église Saint-Aubin sont parfaits).

 

2021 27 (1)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2021 27 (2)

 

 

 

 

 

2021 27 (3)

 

 

 

 

2021 27 (4)

 

 

 

 

 

 

Nous sommes allés du côté de Saint-Georges, sommes passés devant la cathédrale Saint-Étienne pour partir vers la Prairie des filtres et les îles du Ramier.

 

2021 27 (5)

 

 

 

 

 

 

 

 

2021 27 (6)

 

 

 

Les escaliers les plus longs d’une traite (sans palier) sont certainement ceux de l’Hôtel de Région, assez impressionnants au premier abord …

 

 

 

2021 27 (7)

 

 

 

Les escaliers le long du Boulevard du Maréchal Juin au niveau du Boulevard des Recollets ne sont assurément pas très beaux mais proposent aussi une bonne descente …

 

 

2021 27 (8)

 

Les plus longs escaliers de Toulouse (avec paliers, nous ne les avons pas comptés) relient l’hôpital de Rangueil à la faculté de médecine quelques 60 m plus bas.

Pour les rejoindre, nous sommes montés à Pech-David par le Gr653. Ces escaliers sont toujours là, j’y suis venu pour la première fois il y plus de 20 ans avec Xavier, on cherchait aussi à descendre des escaliers …

 

 

 

2021 27 (9)

 

 

 

 

 

 

2021 27 (11)

 

 

 

 

2021 27 (13)

 

 

 

 

 

 

Nous sommes ensuite vers le centre-ville par les bords de Garonne, il y quelques beaux escaliers, notamment les tous nouveaux aménagés Place Saint-Pierre, pour revenir à notre point de départ.

La trace : https://www.visugpx.com/8j7H3Lve2R

 

 

2021 27 (14)

 

New theme for visiting Toulouse by bike: the stairs ... Rather with suspension of the bike, although recently I was able to descend a few stairs with my Gravel.
There, as we had planned to do a lot, I rode my mountain bike.

 Departure from Jolimont with Bastien, some interesting stairs are in this corner. We looked for some “beautiful" stairs, "beautiful" to go down, some to go up (for this exercise, the stairs on the side of the Saint-Aubin church are perfect).

We went towards Saint-Georges, passed in front of the Saint-Etienne cathedral to leave towards the Prairie of the filters and the islands of the Ramier.

The longest stairs in a row (without landing) are certainly those of the Hôtel de Région, quite impressive at first glance ...

The stairs along the Boulevard du Maréchal Juin at the level of the Boulevard des Recollets are certainly not very beautiful but also offer a good descent ...

The longest stairs in Toulouse (with landings, we have not counted them) connect the Rangueil hospital to the faculty of medicine some 60 m below.

To join them, we went up to Pech-David by the Gr653. These stairs are still there, I came there for the first time over 20 years ago with Xavier, we were also trying to go down stairs ...

We are then towards the city center by the banks of the Garonne, there are some beautiful staircases, in particular the all new arranged Place Saint-Pierre, to return to our starting point.

 

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

23 mai 2021

Aurevoir Monsieur !

 

robert marchand

 

Un sacré monsieur nous a quitté dans la nuit de vendredi à samedi : Robert Marchand, recordman du monde de l’heure dans la catégorie des plus de 105 ans, véritable exemple du dépassement de soi. Il fut tour à tour gymnaste de haut niveau, pompier de Paris, résistant, planteur de cannes à sucre au Vénézuela, bûcheron au Canada, puis de retour en France marchand de chaussures et négociant en vins. 

Ce sacré bonhomme m’inspire toujours, d’ailleurs un de mes rêves depuis un bon moment serait de battre ses records …

 

 

Posté par mastercycle à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Mirepoix – Voie verte – Vals

Ce matin, je n’avais pas les jambes à envoyer du lourd mais j’avais envie de faire une longue …
J’avais coché depuis un petit moment Mirepoix et la voie verte qui relie Mirepoix à Lavelanet en passant par le Lac de Montbel.

La bastide médiévale de Mirepoix est classée grand site d’Occitanie. Les couverts de la place encore visibles datent du XVème siècle, on peut y voir aussi de superbes maisons à colombages. Mirepoix est aussi célèbre pour sa Maison des Consuls et pour sa cathédrale aux dimensions impressionnantes.

Départ ce matin de bonne heure par de petites routes peu fréquentées pour rejoindre d’abord Mirepoix et aviser de la suite de la sortie.

 

2021 26 (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2021 26 (3)

 

 

 

 

 

 

2021 26 (4)

 

 

 

 

 

 

2021 26 (5)

 

 

 

 

 

 

2021 26 (6)

 

 

 

La balade traverse d’abord le Pays de Cocagne dans le Tarn, chaque village a son château (ou inversement) datant de cette époque ou plus ancien, le parcours est très vallonné et offre de très beaux panoramas sur les environs, les Pyrénées ou la Montagne Noire.
L’activité agricole est bien présente : céréales, élevages et oignon …

Je ne peux citer tous les villages traversés, en voici, après Caraman, quelques-uns assez pittoresques : Cambiac, Maures, Juzes, Mourvilles-Hautes , Montmaur, Airoux.

 

 

2021 26 (8)

 

 

 

 

 

2021 26 (9)

 

 

 

 

2021 26 (12)

 

 

 

 

2021 26 (14)

 

 

 

 

On passe ensuite à Labastide d’Anjou où vous pourrez vous arrêter (pas en vélo) à l’Hostellerie Étienne, véritable institution depuis 1956 pour son cassoulet impérial.

On rejoint la plaine et le Canal du Midi que nous traversons mais que nous retrouverons en fin de parcours.

 

 

2021 26 (15)

 

 

 

 

 

2021 26 (16)

 

 

 

 

 

2021 26 (18)

 

 

 

 

2021 26 (20)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2021 26 (21)

 

 

 

On traverse les coteaux du Lauragais pour passer au superbe site du Lac de la Ganguise (il y a de quoi faire par là sur les chemins) pour traverser ensuite la vallée de l’Hers-mort que j’ai déjà eu l’occasion de vous décrire, et enfin descendre sur celle de l’Hers-vif qui lui est plus important et se jette dans l’Ariège.

 

 

 

2021 26 (22)

 

 

 

 

 

 

2021 26 (23)

 

 

 

 

 

2021 26 (24)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2021 26 (25)

 

 

 

 

 

La première étape de la balade est atteinte : la bastide de Mirepoix. Le village est animé avec le déconfinement : les terrasses des restaurants sont pleines (par contre la distanciation, contrairement à Toulouse, y est assez bien respectée) et c’est jour de vide-grenier.
Je décide de m’y restaurer, de façon raisonnable (j’ai hésité avec le magret ou l’entrecôte) avec une salade gourmande à un prix très raisonnable aussi.
Je me suis aussi arrêté plus tard à Aigues Vives, à la boulangerie pâtisserie Fermino pour manger un délicieux croissants accompagné d’un soda de marque mondialement connue et acheter un pain au raisin pour plus tard.

Il est tard, même si quand je m’engage sur de la longue je n’en fait pas un objectif, je n’ai pas tenu une moyenne habituelle, j’ai pédalé à l’économie pour me réserver sur la longueur et le couvre-feu est encore de mise, même s’il a été reculé jusqu’à 21 h. Si le vent ne se mêle pas à la partie, je peux arriver dans les temps …

Je trouve dommage d’être venu aussi loin et de ne pas profiter de la superbe voie verte qui relie Mirepoix à Lavelanet en passant par Chalabre et Montbel.
Cette voie verte est très agréable, en gravier et ses tunnels sont aménagés : les lumières s’allument automatiquement quand vous entrez dans le tunnel.
Cette voie verte de 38 km doit se poursuivre jusqu’à Bram sur 34 km (les travaux sont en cours) pour rejoindre directement le Canal du midi et doit aussi rallier Montségur, pour une longueur totale de 80 km.
J’ai eu la surprise et le plaisir d’y croiser Philippe et Judith qui venaient de Lavelanet.

 

 

 

2021 26 (27)

 

 

 

 

 

 

2021 26 (28)

 

 

 

 

 

 

2021 26 (29)

 

 

 

 

 

2021 26 (30)

 

 

 

 

 

2021 26 (31)

 

 

 

 

 

Le descriptif de la voie verte :

 voie_verte_mirepoix_lavelanet

 

Le site :

http://voievertepyreneescathares.fr/

 

Si vous avez le temps, ne manquez pas de vous arrêter à Chalabre, de pousser jusqu’au château de Puivert, ou de faire le tour du Lac de Montbel. Ce site ne manque pas de pistes VTT balisées, propices aussi à la pratique du Gravel.

Je n’ai pas poussé jusqu’à Lavelanet care je voulais avoir un panorama sur le Lac de Montbel et ai donc repris un peu de hauteur.

 

 

 

2021 26 (32)

 

 

 

Je suis passé à Vals, connu pour son église très particulière. Elle est bâtie sur un piton rocheux, creux, où a été aménagé une partie de l’église, elle est donc sur plusieurs étages mais on ne voit que la partie extérieure qui ressemble à un donjon.

 

 

 

2021 26 (33)

 

 

 

 

 

 

2021 26 (34)

 

 

 

 

2021 26 (35)

 

 

 

 

2021 26 (36)

 

 

 

 

 

 

2021 26 (41)

 

 

 

 

 

2021 26 (43)

 

 

 

2021 26 (44)

 

 

 

 

 

 

2021 26 (45)

 

 

 

 

 

On retrouve ensuite l’Hers-vif que l’on va quitter à Molandier pour reprendre encore un peu de hauteur …

Les kilomètres commencent à défiler, je rejoins Gardouch pour retrouver le Canal du Midi sur une trentaine de kilomètres et revenir sur Toulouse.

J’ai profité de la balade pour repérer des sites propices à la pratique du Gravel (il y a de quoi). J’ai roulé 4 secteurs Gravel, dont un assez long autour des 160 km, ils sont facilement contournables par les routes.

Le vent s’est invité à la balade, défavorable sur le retour, les derniers kilomètres ont été durs, pas par leur difficulté mais parce que je les connais très et après tant de kilomètres ils m’ont paru bien quelconques et lassants …

260 bornes au total pour cette belle et longue balade …

La trace nettoyée :

https://www.visugpx.com/qdTpYPtvWx

 

 

2021 26 (46)

 

 

 

 

2021 26 (48)

 

 

 

 

 

2021 26 (49)

 

 

 

 

Je le raconte mais vraiment pas pour m’en vanter : ce matin j’avais prévu qu’en fonction de ce que je ferais je pourrais rentrer de nuit et déborder du couvre-feu, j’avais donc prévu d’emporter deux éclairages dans ma sacoche … Je me suis rendu vite compte que je les avais oubliés … La traversée de Toulouse n’a pas posé problème : j’ai suivi les cyclables, j’ai traversé L’Union par les rues des quartiers pour rouler à la lumière des éclairages publics et éviter les rencontres, pas au plus court donc, j’ai traversé Saint-Jean de la même façon pour éviter la D888, j’ai roulé sur quelques trottoirs pour être tranquille, ça a bien fonctionné jusqu’à Castelmaurou … La lune était presque pleine, j’ai déjà roulé en pleine nuit sur des chemins à sa seule lumière. À l’heure qu’il était, je savais que je pouvais compter sur une circulation nulle sur la portion de route qu’il me restait à parcourir … L’exemple n’est pas à suivre, j’éviterai ça la prochaine fois …

19 mai 2021

Toulouse touristique incontournable

 

2021 25 (21)

Après les grands boulevards, les cyclables, les voies vertes, les parcs, l’indécis, l’insolite, les graffs (incomplet), voici un circuit des lieux historiques et touristiques incontournables de Toulouse …

Départ de Parc de la Maourine, dans un quartier très urbanisé et populaire, où se trouvent les très jolis jardins du Muséum, on se dirige ensuite progressivement vers le centre-ville historique.

Voici donc, sans aucun ordre, ces lieux, certains sont plus confidentiels …

 

2021 25 (13)

 

 

 

 

2021 25 (14)

 

 

 

2021 25 (15)

La Basilique Saint-Sernin

 

 

 

 

2021 25 (11)

 

 

2021 25 (50)

La Place du Capitole

 

 

Le Canal du Midi

 

 

 

2021 25 (17)

Le Canal latéral

 

 

 

2021 25 (18)

Les Filtres (qui ne sont pas à la hauteur de la Prairie des Filtres même si ces deux lieux ont eu vocation à filtrer l’eau de la Garonne pour la rendre potable)

 

 

Les Quais de Garonne (chers à Claude Nougaro)

 

 

 

2021 25 (19)

 

 

2021 25 (22)

Le Bazacle

 

 

 

2021 25 (27)

Le Pont Neuf (qui comme ailleurs est le plus vieux pont de la ville)

 

 

 

2021 25 (29)

Les Jacobins

 

 

 

 

 

2021 25 (25)

La Prairie des Filtres, le Château d’eau

 

 

 

 

 

2021 25 (2)

 

 

 

2021 25 (3)

 

 

2021 25 (1)

L’Observatoire de Jolimont, l’Obélisque du 10 avril 1814

 

 

La Daurade, le port de la Daurade, l’ancienne morgue

 

 

 

2021 25 (32)

La Dalbade

 

 

 

2021 25 (45)

 

 

 

2021 25 (47)

Les Augustins

 

 

 

2021 25 (10)

Le Jardin du Capitole, le Donjon

 

 

Le Square Wilson

 

 

L’Église et le Couvent des Cordeliers

 

 

La Manufacture des Tabacs

 

 

L’Embouchure

 

 

La Fontaine de la Trinité

 

 

2021 25 (46)

La Rue des Arts

 

 

 

2021 25 (31)

L’Hôtel d’Assezat (on pourrait faire un parcours juste sur le thème des hôtels particuliers)

 

 

 

2021 25 (43)

 

 

 

2021 25 (44)

La Cathédrale Saint-Etienne

 

 

La Cave poésie

 

 

L’Hôtel de la Bourse

 

 

 

 

2021 25 (26)

L'Hôtel Dieu

 

L’Île du Ramier et les anciennes poudreries

 

 

La Prison Saint-Michel

 

 

 

2021 25 (41)

Le Bassin du radoub

 

 

 

2021 25 (40)

Le Musée Georges Labit

 

 

La Halle aux Grains

 

 

 

2021 25 (34)

 

 

2021 25 (35)

L’Hôtel de Pierre (qui est en pierre, ce qui est assez unique à Toulouse où la brique a prédominé)

 

 

 

La Chapelle Saint-Roch du Férétra de Toulouse

 

 

 

L’Hôtel d’Ulmo

 

 

 

2021 25 (20)

La Grave

 

 

Le Canal de Brienne

 

 

Le Pont des catalans

 

 

Le Jardin des plantes

 

 

Le Jardin royal

 

 

Le Grand-Rond

 

 

Le Monument aux morts

 

 

 

2021 25 (12)

La Rue du Taur

 

 

L’Hôtel du Grand Balcon, quartier général de l’aéropostale

 

 

La Rue de la Pomme

 

 

Compans Caffarelli, le Jardin japonais

 

 

Victor Hugo

 

 

 

2021 25 (5)

 

 

 

2021 25 (6)

La Fabrique de céramique Giscard

 

 

Le Muséum d’Histoire naturelle

 

 

Les Abattoirs, le Parc Raymond IV

 

 

Le Parc de la Maourine, les jardins municipaux

 

 

Le Palais de Justice

 

 

 

2021 25 (42)

Saint-Aubin

 

 

 

2021 25 (16)

La Maison des Verrières

 

 

 

2021 25 (7)

 

 

 

2021 25 (8)

L’Immeuble des Cariatides

 

 

Et aussi :

 

 

2021 25 (4)

 

 

 

2021 25 (9)

 

 

 

 

2021 25 (23)

 

 

 

2021 25 (24)

 

 

 

2021 25 (28)

 

 

 

 

2021 25 (30)

 

 

 

2021 25 (33)

 

 

 

2021 25 (36)

 

 

 

2021 25 (37)

 

 

 

2021 25 (38)

 

 

 

 

 

2021 25 (39)

 

 

 

2021 25 (48)

 

 

 

2021 25 (49)

 

 

La trace : https://www.visugpx.com/fb3giJ3SHZ

 

Posté par mastercycle à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

15 mai 2021

400 vélos de légende

 

 

 

 

400 vélos

 

Pour découvrir l’histoire passionnante de la bicyclette de ses origines à nos jours.

 

 

 

Posté par mastercycle à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mai 2021

belles bêtes

Belles bêtes

Posté par mastercycle à 13:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mai 2021

 

 

09:41, le vendredi 7 mai 2021 Cépet, Haute-Garonne

VTT à l’école, et un peu plus loin / And in english …

Sortie sur la journée entre vallée du Girou et vallée de l’Hers, empruntant des chemins ruraux, des pistes, de jolis sentiers dans les bois, quelques portions bitumées et des cyclables.

Une bonne averse a tenté de saper le moral du groupe en début de parcours, sans succès. Les quelques gouttes tombés la nuit dernière et ce matin ont quand même rendu certains passages plus difficiles …
La performance n’est pas l’objectif premier de ce genre de sortie : elle fait suite aux ateliers menés en classe et amène chacun à progresser encore dans sa pratique.
Malgré tout, certains passages sont techniques, il y a du relief, cela pousse chacun à se dépasser … La performance est donc là, bravo les enfants !

Un grand merci aux adultes agréés qui ont accompagné et aidé à l’encadrement de la sortie, sans eux ce genre d’activité ne pourrait être mise en œuvre : Cédric, Emmanuelle, Jean-Pierre, Jérôme, Lionel, Pascal (qui a pu encore aujourd’hui profiter des quelques flaques présentes), Sébastien et Tarek.
Un grand merci aussi à Fabrice et Jojo qui ont assuré l’intendance et la logistique voiture.
Ils ont tous été à la fois très disponibles et très « pro » …

https://edu1d.ac-toulouse.fr/blogs31/prim-de-paule-cepet/2021/05/07/vtt-un-peu-plus-loin-de-lecole/

Day trip between the Girou valley and the Hers valley, taking country lanes, tracks, pretty trails in the woods, a few asphalt sections and cycle paths.

A good downpour tried to undermine the morale of the group at the start of the course, without success. The few drops that fell last night and this morning still made some passages more difficult ...
Performance is not the primary objective of this kind of outing : it follows the workshops conducted in class and leads everyone to further progress in their practice. Despite everything, some passages are technical, there is relief, it pushes everyone to surpass themselves ... The performance is there, well done children !

A big thank you to the approved adults who accompanied and helped with the supervision of the outing, without them this kind of activity could not be implemented : Cédric, Emmanuelle, Jean-Pierre, Jérôme, Lionel, Pascal (who could still today take advantage of the few puddles present), Sébastien and Tarek. A big thank you also to Fabrice and Jojo who took care of the stewardship and the car logistics.
They were all both very available and very "pro" ...

 

 

2021VTTHers (9)

 

 

 

 

2021VTTHers (18)

 

 

 

 

 

2021VTTHers (29)

 

 

 

 

2021VTTHers (63)

 

 

 

 

2021VTTHers (69)

 

 

 

 

 

 

 

2021VTTHers (92)

 

 

 

 

 

2021VTTHers (97)

 

 

 

 

 

2021VTTHers (98)

 

 

 

 

 

2021VTTHers (101)

 

 

 

 

2021VTTHers (106)

 

 

 

2021VTTHers (132)

 

 

 

 

2021VTTHers (136)

 

 

 

 

2021VTTHers (140)

 

 

 

 

2021VTTHers (145)

 

 

 

 

2021VTTHers (153)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07:44, le jeudi 6 mai 2021 Garidech, Haute-Garonne

Vélotaf du jour

Quand je pars assez tôt le matin, la circulation est plus fluide mais malgré tout il vaut mieux me dérouter à Labastide-Saint-Sernin pour rallier la Cahuzière et le Chemin du parc en Gravel.
Petit vent d’est ce soir, comme il était tard, j’ai suivi le D20, j’espérais trouver un engin agricole pour bénéficier de l’aspiration comme vendredi dernier, en vain …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

09:36, le mercredi 5 mai 2021 Cépet, Haute-Garonne

« Pour de vrai », flaques –In english too

Première sortie « pour de vrai » pour les élèves de CM1 de Cépet ce matin vers Gargas par des chemins ruraux, des chemins herbeux et de petites routes pour vérifier le comportement de chacun sur le vélo et la maîtrise de la conduite.

Bilan très positif ! Ils sommes prêts pour la sortie journée de vendredi.

Les terrains ont bien séché depuis le week-end dernier, quelques flaques étaient présentes … Deux méthodes dans ce cas :
- La méthode du maître : « Je n’aime pas trop la gadoue, donc je passe à côté si je peux … ».
- La méthode « à Pascal » : « J’adore quand ça gicle de tous côtés, je passe en plein milieu. »
À vous de choisir quelle méthode vous préférez (Pascal nous a confié qu’il avait un très gros lave-linge, vous pourrez éventuellement le contacter si besoin …).

Merci Cédric, Jean-Pierre, Marie-Amélie, Muriel et Pascal pour l’encadrement très « pro ».

Attention : nous sommes passés sur un chemin privé, nous avons demandé l'autorisation ...

“For real", puddles

First outing "for real" for CM1 pupils from Cépet this morning to Gargas via rural paths, grassy paths and small roads to check the behavior of each on the bike and control of driving.

Very positive assessment! They are ready for the day out on Friday.

The land has dried out well since last weekend, a few puddles were present ... Two methods in this case :
- The teatcher's method: " I don't like slush too much, so I miss it if I can…".
- The Pascal’s method: " I love it when it squirts on all sides, I go right in the middle. "
It's up to you to choose which method you prefer (Pascal told us that he has a very large washing machine, you can possibly contact him if necessary ...).

Thank you Cédric, Jean-Pierre, Marie-Amélie, Muriel and Pascal for the very "pro" guidance.

 

 

gargas2021 (4)

 

 

 

 

gargas2021 (9)

 

 

 

 

gargas2021 (15)

 

 

 

 

 

gargas2021 (19)

 

 

 

 

gargas2021 (26)

 

 

 

 

 

 

gargas2021 (30)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07:51, le mardi 4 mai 2021 Garidech, Haute-Garonne

Vélotaf du jour – Il l’a fait !

Je râle souvent (et à juste titre, si, si) à cause des incivilités dont je suis victime sur mon vélo lors de mes déplacements à vélo pour me rendre à mon bureau …

Pause musicale avec Monsieur Georges Brassens …

Pour me rendre à mon bureau
J'avais acheté une auto
Une jolie traction avant
Qui filait comme le vent
C'était en juillet trente-neuf
Je me gonflais comme un bœuf
Dans ma fierté de bourgeois
D'avoir une voiture à moi
Mais vint septembre, et je pars pour la guerre
Dix mois plus tard, en revenant
Réquisition de ma onze chevaux légère
« Streng verboten »
Provisoirement

(…)

Mais pour me rendre à mon bureau
Alors j'achète un vélo
Un très joli tout nickelé
Avec une chaîne et deux clefs
Monté sur des pneus tous neufs
Je me gonflais comme un bœuf
Dans ma fierté de bourgeois
D'avoir un vélo à moi
J'en ai eu tour à tour une douzaine
On m' les volait périodiquement
Comme chacun d'eux valait l' prix d'une Citroën
Je fus ruiné très rapidement

(…)

Je vais apprendre demain
A me tenir sur les mains
J'irai pas très vite, bien sûr
Mais j'userai plus mes chaussures
Je verrai le monde de bas en haut
C'est peut-être plus rigolo
J'y perdrai rien par surcroît
Il est pas drôle à l'endroit
Pour peu que sur le trottoir, j'aie la chance
De mettre la main en plein dedans
En plein dedans de la chose que je pense
Je serai l'homme le plus content

Ça me portera bonheur
Et ça me donnera du cœur
Pour attendre patiemment
Ma future traction avant

Fin de la pause …

Je ne manque pas non plus de rendre compte des actes sympas : exemple ce matin avec ce(cette) conducteur(trice) qui a patienté derrière moi le temps que la visibilité soit bonne pour me doubler ou ce soir ces deux véhicules qui se sont arrêtés sur un carrefour de 3 routes, j’avais la priorité sur les deux mais au moins des deux aurait pu se dire « J’ai le temps, Je passe ! ». Merci donc !

Il(elle) l’a fait ! Bel exemple ce matin de bêtise totale : il y avait de la visibilité, une voiture arrivait en face, il est déjà arrivé qu’une voiture arrivant par derrière accélère à ce moment-là pour me doubler et passer façon queue de poisson. Ce matin, la voiture était derrière et m’a doublé sans accélérer, tranquillement, nous sommes passés donc à 3 sur la route, sans les 1,50 m bien sûr, sans les 1 m en fait, sans les 0,50 … Je n’ai quand pas fini dans le fossé … Et je préfèrerais ne pas y finir …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

09:13, le dimanche 2 mai 2021 Cépet, Haute-Garonne

Reconnaissance et balisage des sorties VTT avec les gamins – Also in english

 

Ce matin, reconnaissance et balisage (marquage au sol) des deux premiers circuits que je vais proposer à mes élèves de CM1 la semaine prochaine : une sortie matinée vers Gargas pour appliquer les règles données par le maître en matière de circulation routière ou sur chemin (nous n’empruntons que quelques portions bitumées, dans des quartiers ou sur de toutes petites portions de petites routes qui seront très peu fréquentées à l’heure où on y passera), mettre en pratique les habiletés travaillées lors des ateliers à l’école, puis la première sortie journée entre Girou et Hers.
Merci Jérôme, Ludovic, Muriel, Pascal et Sébastien.
Ne récupérez pas la trace telle quelle, il y a un passage privé, autorisé uniquement pour ces sorties école.

Recognition and marking of the MTB outings with the kids

This morning, recognition and marking (on the ground) of the first two circuits that I will propose to my CM1 pupils next week : a morning outing to Gargas to apply the rules given by the teacher regarding road traffic or on paths (we only use a few asphalt sections, in neighbourhoods or on very small sections of small roads that will be very little used at the time we go by), to put into practice the skills worked on during the workshops at school, and then the first day outing between the Girou and Hers.
Thank you Jérôme, Ludovic, Muriel, Pascal and Sébastien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07:47, le vendredi 30 avril 2021 Garidech, Haute-Garonne

Vélotaf du jour, tour à côté de l’école, record, aspiration

Cela avait pourtant si bien commencé … Départ tranquille ce matin, très peu de circulation, pas de gouttes … Et malgré cela, record : 4 abruti(e)s en voiture …

Tour autour de l’école : j’ai attaqué lundi avec mes élèves le cycle VTT à l’école, à côté et plus loin. Nous avons fait ce matin notre première sortie « en condition » dans le quartier voisin (comment se comporter en vélo sur la route ?) et le bois (les premiers sentiers VTT avec un petit peu de technique en descente et montées avec des marches naturelles et des racines). Mercredi prochain, sortie d’une bonne dizaine de kilomètres, puis vendredi sortie journée plus longue, la classe verte début juin et le 18 juin une deuxième sortie journée.

Aspiration : j’ai roulé ce soir une bonne portion de la D20 (je suis parti tard, passé 19h30 il n’y a pas grand monde sur la route) en aspiration collé derrière un tracteur qui envoyait bien, 41/42 km/h sans forcer (il y avait un petit vent d’est, ça a été efficace), le pied !

Demain, reconnaissance et balisage du circuit de vendredi prochain avec quelques adultes qui vont accompagner.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07:47, le mardi 27 avril 2021 Garidech, Haute-Garonne

Vélotaf du jour – Just do it (also in english)

Trajet pour aller au travail du jour : sur route (il a plu ces derniers jours), peu de circulation ce matin, quelques gouttes, toujours aussi secure le soir par les crêtes …

Just do it : j’ai souvent vanté les mérites du vélo-boulot, que ce soit pour les poumons, les muscles, la tête, la planète et notre empreinte carbone.
J’avais déjà fait quelques trajets en vélo pour aller travailler il y a bien 20 ans, ce qui manquait et qui pour moi est une des conditions indispensables au vélotaffing était une douche.
Je m’y suis remis sérieusement il y a 4 ans et m’y tiens vraiment depuis 2 ans avec en moyenne au moins 2 trajets par semaine. Je peux le faire car mon trajet dure une bonne trentaine de minutes, plus serait contraignant question horaires.
Et le soir, c’est vraiment bon pour la tête, une sorte de sas de décompression très agréable …

Today's commute to work: on the road (it's been raining for the last few days), little traffic this morning, a few drops, always so secure in the evening over the ridges...

Just do it : I've often praised the merits of cycling to work, whether it's for the lungs, the muscles, the head, the planet and our carbon footprint.
I had already done some cycling to work well over 20 years ago, what was missing and which for me is one of the prerequisites for cycling to work was a shower.
I got back into it seriously 4 years ago and have really stuck to it for the last 2 years with an average of at least 2 trips a week. I can do it because my commute lasts a good 30 minutes, more would be restrictive in terms of schedules..
And in the evening, it's really good for the head, a sort of very pleasant decompression chamber...

 

 

Profil Strava : https://strava.com/athletes/49242926

 

 

Posté par mastercycle à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]