09:11, le samedi 2 octobre 2021 Avignonet-Lauragais, Haute-Garonne

Revanche – Gran fondo Gravel

Il ne faut pas trop fanfaronner avec ces deux personnages, je ne crois pas qu’on puisse vraiment être capable de leur tenir toujours tête … Je voulais tout de même prendre ma revanche avec la Sorcière aux dents vertes et l’Homme au marteau après notre rencontre fin août sur ces mêmes terres du Lauragais …
Et là, je n’y suis pas allé seul, j’ai même été très bien accompagné par Félix, Guy (Monsieur Guy) et Walter (je retrouve sur le vélo des personnes que j’ai rencontré il y a un certain nombre d’années : Christophe que je connais depuis la maternelle et dont j’ai croisé quelques fois la route et maintenant la roue et là Walter que j’ai connu il y une bonne trentaine d’années …) pour ce Gran fondo en Gravel en Lauragais … Pays du vent et de collines raides … De Beaux panoramas, une grande variété de végétation et de terrains : pistes, sentiers, travers champs, lande, feuillus, conifères, etc. Pour un truc quand même finalement costaud …
Revanche réussie, j’ai retrouvé de bonnes sensations … Et je vais être plus méfiant avec ces deux personnages …

 

 

2021 47 (2)

 

 

 

 

2021 47 (3)

 

 

 

 

 

 

 

2021 47 (6)

 

 

 

 

 

 

 

2021 47 (7)

 

 

 

 

 

 

 

2021 47 (8)

 

 

 

 

2021 47 (10)

 

 

 

 

 

 

2021 47 (14)

 

 

 

 

 

2021 47 (16)

 

 

 

 

 

 

2021 47 (17)

 

 

 

 

 

 

2021 47 (19)

 

 

 

 

 

 

2021 47 (20)

 

 

 

 

 

 

2021 47 (22)

 

 

 

 

 

2021 47 (23)

 

 

 

 

 

 

2021 47 (24)

 

 

 

 

 

 

2021 47 (25)

 

 

 

 

 

2021 47 (28)

 

 

 

 

 

 

 

 

07:54, le mardi 28 septembre 2021 Garidech, Haute-Garonne

Tuesday’s bike to work – In french too

Bike to work of the day with a small detour on the way back through the beautiful mountain pass-like descent (yes, yes) between Saint-Geniès and L'Union (I had to slow down because the bus in front of me was negotiating the tight turns more slowly), Saint-Jean and the nice path through the Bois de Saget.

This is the second time I've been honked at between Pechbonnieu or Saint-Loup-Cammas and Saint-Geniès: there is a kind of bike path on the left sidewalk that I don't systematically take, especially when there is a lot of traffic in front of me since I have to cross to get there and nothing has been done to make it accessible when I'm driving on the right lane, it is poorly indicated and has been installed mostly for children who can ride on the sidewalk. To the attention of the two motorists who honked at me about this, I have no hesitation in using a bike path when it is accessible and safe, even if I know I will be riding slower, but in this kind of case I don't use it. Today, I took other bike paths without any problem.

I prefer to take inventory of the roads around my home and Toulouse than to take inventory of the stupid and dangerous behaviors of the other users, I met three of them today who have a lot to say...

Translated with www.DeepL.com/Translator (free version)

De la maison au boulot en vélo et retour du jour avec un petit détour au retour par la belle descente façon col de montagne (si, si) entre Saint-Geniès et L’Union (j’ai dû ralentir car le bus devant moi négociait les virages serrés plus lentement), Saint-Jean et le joli chemin qui traverse le Bois de Saget.

C’est la deuxième fois que je me fais klaxonner entre Pechbonnieu ou entre Saint-Loup-Cammas et Saint-Geniès : il y a une espèce de piste cyclable sur le trottoir de gauche que je ne prends pas systématiquement, notamment quand il y beaucoup de circulation en face puisque je dois traverser pour y accéder et que rien n’a été fait pour la rendre accessible quand ou roule sur la voie de droite, elle est mal indiquée et a surtout été installée pour les enfants qui peuvent rouler sur le trottoir. À l’attention des deux automobilistes qui m’ont klaxonné à ce sujet, je n’ai aucune hésitation à m’engager sur une piste cyclable quand elle est accessible et sécurisée, même si je sais que j’y roulerai moins vite, mais dans ce genre de cas je ne m’y engage pas. Aujourd’hui, j’ai pris d’autres cyclable sans problème.

Je préfère dresser l’inventaire des chemins autour de chez moi et de Toulouse que de dresser l’inventaire des comportements stupides et dangereux des autres usagers, j’en ai côtoyé trois aujourd’hui qui en tiennent une sacrée couche …

 

 

2021-09-28 (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07:59, le lundi 27 septembre 2021 Garidech, Haute-Garonne

Vélo-boulot du jour

Heures de pointe, pas mal de circulation sur les routes mais pas de sentiment d’insécurité même si certains sont déjà pressés dès le lundi … Exclusivement sur bitume aujourd’hui, et tant qu’à y rouler, la belle descente de la D888 entre Castelmaurou et Garidech …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07:54, le jeudi 23 septembre 2021 Garidech, Haute-Garonne

Vélotaf du jeudi

Rouler sous la pluie, sous l’averse, longtemps, j’ai déjà fait, ce n’est pas ce que je préfère mais si je n’ai pas le choix, je le fais car je suis bien équipé et dans ce cas l’équipement est primordial : un retour sous la pluie, se retrouver sous la pluie pendant une longue, etc.
Mais partir le matin sous la pluie ou avec une pluie annoncée pour aller travailler, j’avoue que je ne le fais pas …
Cette semaine, un seul vélo-boulot car demain je fais pétanque avec mes élèves et j’ai trois seaux de boules à transporter, soit une bonne trentaine de kilos, un peu trop pour mes sacoches que j’ai déjà pas mal mises à l’épreuve …

« Cochon qui s’en dédit ! », ça faisait longtemps que je n’avais pas placé un proverbe ou une citation populaire ou non : je persiste dans ma résolution du verre à moitié plein, je ne dis donc rien des trois abrutis en voiture qui m’ont doublé en se suivant dans un virage à droite sans visibilité … Aurais commis un « truisme » ou une « cochonaillerie » en écrivant cela ?

 

 

2021-09-23 (2)

 

 

 

 

 

 

08:04, le lundi 13 septembre 2021 Garidech, Haute-Garonne

Vélo-boulot du lundi et du mardi

Constantes : vents défavorables dans les deux sens … Quelques gouttes mardi, l’automne s’annonce … Il peut nous réserver malgré tout de belles journées encore.

J’ai choisi depuis quelques temps le point de vue du « à moitié plein » plutôt que le « à moitié vide » : je n’écris rien des éventuelles incivilités des autres usagers de la route.
Les panneaux bleus « partageons la route, je double à 1,50 m » fleurissent enfin dans le secteur, le département va peut-être davantage développer sa politique en faveur des mobilités douces (douces mais parfois il faut appuyer fort sur les pédales …)