10:24, le dimanche 22 janvier, Garidech, Haute-Garonne

Balade toulousaine et Ô Gravel Family ride

L’hiver est bien et enfin là, le froid aussi, on ne sait pas si ça va durer, comment ça va durer, on ne va s’en plaindre, la nature en a besoin. Par contre les problèmes que rencontrent les plus démunis, et bien d’autres avec les augmentations en tous genres des énergies, face au froid sont problématiques mais ce n’est pas vraiment la météo la coupable, c’est un autre sujet …
Bien équipé, on supporte le froid, attention tout de même aux extrémités, pieds et mains qui sont plus sensibles car moins en action.


Cette semaine, je n’ai pas sorti le vélo pour aller travailler, pas à cause de la météo mais parce que j’étais un peu patraque, un Family ride étant programmé cet après-midi à Toulouse, entre Canal du Midi et coteaux de Pech-David, j’ai reproposé à Jacques une balade en ville le matin pour aller ensuite rejoindre les autres membres de l’association Ô Gravel pour la sortie familiale.
Je ne voulais pas partir trop tôt, nous sommes partis un peu plus tard, je flemmarde un peu le matin le week-end, j’ai du mal à mettre la machine en marche …


Nous avons suivi quelques voies vertes, des cyclables, à travers l’agglomération.
Ce n’est pas la Montagne Noire, ce n’est pas le Lauragais, ce n’est pas la Toscane occitane, ce n’est pas … Mais j’aime beaucoup rouler de cette façon dans Toulouse, j’apprécie le contraste ville-béton / parcs, voies vertes … La confluence du Touch et de la Garonne, les Jardins du Barry, le Parc de Fontaine-Lestang, le Parc de la Reynerie (la rive gauche toulousaine de la Garonne peut être très agréable, contrairement à ce que peuvent croire beaucoup ou ce qu’en montrent trop souvent les médias), Montlong, les berges de Garonne, l’Île Saint-Michel, l’Île du Ramier, La Maourine, Jolimont, le Parc du Mirail … sont de petits havres de verdure très agréables. Certains petits parcs ou jardins toulousains sont bien cachés, le contraste est saisissant …


Le vent était glacial, ça donne tout son sens à la notion de ressenti. C’est pourquoi, plutôt que de rester dehors pour manger nos sandwiches, nous nous sommes arrêtés dans un restaurant rapide, le Mamy’s, entre La Cépière et Bagatelle (sans aucune crainte, j’écris ceci pour les « beaucoup » qui dénigrent le rive gauche), pour être un peu au chaud, nous avons pris une formule Tacos, chèvre-miel pour ma part, nous n’avons pas été déçus, je dirai même que c’était très bon.
Nous sommes vite remontés sur les vélos pour rejoindre nos camarades de l’association du côté de Rangueil pour grimper à Pech-David. Alphonse, Fabien, Fulbert, Julien, Marcel et Stéphanie étaient de la partie.


Nous avons roulé sur les coteaux vers Pouvourville et Ramonville, par des cyclables, des voies vertes et une portion de sentier de randonnée avant de descendre vers le Canal du Midi.


Nous nous sommes arrêtés au Pigeonnier de la Comtesse, très pittoresque, et comme je n’avais pas bien préparé ma fiche ou mal fait appel à mes souvenirs (c’est l’âge, je l’écris et je l’avoue car sinon les commentaires ne vont pas manquer de le relever) car j’ai déjà écrit sur ce sujet, je rattrape mes lacunes maintenant, merci Wikipédia … Ce pigeonnier est un colombier-tour circulaire de style Renaissance, surmonté d’un dôme. Construit à la fin du XVIème, il a appartenu au Comte de Pailhès, puis à son épouse, d’où sa dénomination actuelle.

Le long du canal, du côté d’Auzeville-Tolosane, rive opposée à la piste cyclable, le terrain était vraiment gras, nous avons donc bien « ramassé » …

Comme pour beaucoup de nos rendez-vous, certains sont venus en vélo au point de rendez-vous. Nous sommes repartis, Jacques, Fulbert et moi, au plus court pour rejoindre Saint-Jean, Garidech et Montastruc-la-Conseillère.

Merci à tous pour la bonne compagnie du jour et bravo pour avoir bravé le froid ambiant, car c’est quand même mieux que le home-trainer !

Et avant que les commentaires ne pleuvent, j’ai chu pour la deuxième fois en 2023, et je précise, j’affirme, que mes chutes sont très travaillées, je pratique maintenant, et d’autant plus l’hiver sur terrain gras, le glissé harmonieux …

 

 

2023 03 (1)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2023 03 (2)

 

 

 

 

 

2023 03 (3)

 

 

 

 

2023 03 (4)

 

 

 

 

2023 03 (6)

 

 

 

2023 03 (8)

 

 

 

 

2023 03 (9)

 

 

 

 

2023 03 (10)

 

 

 

 

2023 03 (12)

 

 

 

 

2023 03 (13)

 

 

 

 

 

2023 03 (14)

 

 

 

 

 

2023 03 (16)

 

 

 

 

 

 

2023 03 (17)

 

 

 

 

 

2023 03 (19)

 

 

15:33, le samedi 14 janvier 2023 Garidech, Haute-Garonne

Tour urbain avec Jacques

J’ai failli écrire « petit » tour, je l’ai déjà écrit, j’ai même plusieurs fois fait l’éloge du tout petit tour, comme je peux faire l’éloge du grand tour.
Rien de condescendant dans mon propos, tour ou petit tour cet après-midi avec Jacques vers Toulouse, en allant chercher les bords de l’Hers à Launaguet, Sesquières, les berges de Garonne jusqu’à Blagnac, les cyclables et de nouveau les berges de l’Hers entre Balma et L’Union pour terminer par le quartier Saint-Caprais historique avec ses rues bien nommées en honneur des pics pyrénéens (ces rues sont pentues …).
Ça commence à être gras, on en a bien profité jusqu’à maintenant, il serait temps même si on préfère le sec …
Petit ou grand tour, peu ou beaucoup de kilomètres, peu importe finalement même si j’affectionne particulièrement la longue, on a fait un tour, on a passé un bon moment !

On a croisé Fabrice puis Alphonse.

 

 

 

 

 

2023 02 (1)

 

 

 

 

 

 

2023 02 (2)

 

 

 

 

 

2023 02 (4)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07:44, le vendredi 13 janvier 2023 Garidech, Haute-Garonne

Véloboulot du vendredi – Tôt mais tard – Vélothérapie – Also in english

Véloboulot du jour.

Je ne publie pas tous mes trajets de vélo pour aller et revenir du boulot, j’aime bien trouver de quoi écrire à travers mes balades à vélo, il y a plus inspirant que le vélo pour aller bosser …
Pour pimenter un peu la chose et m’amuser, je vais essayer cette année de varier chaque trajet. Ce ne sera pas grand-chose, un jour je prendrai cette rue à droite, un autre jour j’y repasserai dans l’autre sens si possible ou je prendrai celle de gauche, je ferai un tout petit détour, etc.
Pour l’aller, il n’y aura pas trop de variation : j’aime mon boulot, j’y vais un peu plus tôt pour travailler à la direction quand j’arrive mais le plus tard possible tout de même, je ne vais donc pas rallonger mes trajets allers.

Et malgré tout – et je me répète – même s’il y a plus plaisant que de rouler aux heures de pointes en compagnie de nos amis motards, automobilistes, camionneurs, artisans, parfois chauffards, ça fait vraiment du bien à la tête ! D’autant plus quand on profite aussi des belles couleurs que le ciel peut prendre soir et matin, même si je pars encore trop tôt le matin et je peux rentrer trop tard …

Vélotaf du vendredi – Earlier but later - Vélotherapy - Also in french

Today's Velotaffing.

I don't publish all my biking trips to and from work, I like to find something to write about through my bike rides, there are more inspiring things than biking to work ...
To spice things up a bit and have some fun, I'm going to try to vary each ride this year. It won't be much, one day I'll take this street on the right, another day I'll go back the other way if possible or I'll take the one on the left, I'll make a small diversions, etc.
On the outward journey, there won't be too much variation: I like my job, I go there a bit earlier to work at the office when I arrive but as late as possible, so I won't make my outward journeys any longer.

And despite everything - and I repeat myself - even if there are more pleasant things than driving at rush hour in the company of our friends who are motorcyclists, car drivers, truckers, craftsmen, and sometimes drivers, it's really good for the head! All the more so when you can enjoy the beautiful colours of the sky in the evening and in the morning, even if I still leave too early in the morning and I can come back too late...

Translated with www.DeepL.com/Translator (free version)

 

 

 

 

 

 

07:41, le mardi 3 janvier 2023 Garidech, Haute-Garonne

Véloboulot du mardi et du mercredi

Premiers trajets pour aller au travail et en revenir de 2023. Brume mardi, brouillard mercredi, trajet mercredi avec Séverine, habitant près de chez moi, amie et collègue de travail (nous partageons la même classe, elle assure avec brio ma décharge de direction à mi-temps, voilà pourquoi j’écris que nous partageons la même classe, c’est autant la sienne que la mienne).
Je vais essayer cette année encore de faire une centaine de trajets de véloboulot, c’est bon pour la santé (même si les conditions de circulation ne sont pas toujours évidentes, on s’oxygène, on fait du sport, on n’a pas froid le reste de la journée, on décompresse bien sur lez retour), bon pour le porte-monnaie et la voiture qui reste au garage et bon pour la planète.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15:13, le vendredi 30 décembre 2022 Toulouse, Haute-Garonne

La dernière de l’année, changement de programme

Nous devions aller faire un tour à Bouconne avec Bastien et Nicolas. J’ai hier j’ai bien ramassé question boue et pluie, ce matin il a plu, changement de programme donc : on va faire un tour avec Bastien dans Toulouse, les escaliers (à descendre ou monter) … Et de nouveaux sites …
Je ne suis pas tout à fait à 8 000 … Je vais pousser le snobisme à ne pas chercher à les atteindre, je pourrais aller rouler demain …

 

 

2022 59 (1)

 

 

 

 

2022 59 (2)

 

 

 

 

 

 

2022 59 (4)

 

 

 

 

 

 

2022 59 (6)

 

 

 

 

 

2022 59 (7)

 

 

 

 

2022 59 (8)

 

 

 

 

2022 59 (9)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Profil Strava : https://strava.com/athletes/49242926