05 août 2020

Houblon Tour, une petite dernière pour la route …

« Un p’tit dernier pour la route ! » Elle en a fait des dégâts, cette proposition … Lors de notre Houblon Tour, nous avons bien fait le contraire : la bière, nous l’avons bue, dégustée et appréciée après avoir roulé …

Quelques photos supplémentaires du Houblon Tour empruntées à Sylvain et Édouard … Merci à eux !

 

20200731_104936

 

 

 

 

 

 

20200731_112435

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20200731_142626

 

 

 

 

 

 

20200801_085146

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20200802_080955

 

 

 

 

 

 

20200731_142511

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20200731_142600

 

 

 

 

 

 

 

 

20200801_083844

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20200801_100409

 

 

 

 

 

20200801_120036

 

 

 

 

 

 

 

 

20200801_132337

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20200801_142340

 

 

 

 

 

 

 

20200801_155556

 

 

 

 

 

 

 

20200801_162611(0)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20200801_164727

 

 

 

 

 

 

 

20200801_174919

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20200801_181423

 

 

 

 

20200802_082820

 

 

 

 

20200802_082827

 

 

 

 

20200802_084327

 

Posté par mastercycle à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 juillet 2020

RBCC Gravel J-2

plan

profil-imprimer-01

Ride Bike Cathare Challenge … Le titre est déjà tout un programme … Cathare … Corbières … Histoire, Corbières, caillasse, vent, rugueux … Un truc à faire avec humilité …
Pour les chiffres, 359 km pour la version bitumée et 6280 de D+, un peu moins de distance (321 km) pour la version Gravel mais presque 600 m de plus de D+ ...

Ce raid est proposé par Ridebike11 Aventures Cyclistes, club très dynamique qui défend une bonne vélosophie …

https://www.ridebike11.fr/

Départ pour ma part vendredi assez tôt pour bien profiter de la première journée programmée …

profil RBCC full

Compte-rendu complet et photos lundi …

 

24 avril 2020

Vélotaf fin de semaine

Je reste dans l’esprit du vélotaf à itinéraire variable : le matin, tu es un peu pressé par le temps, tu prends au plus court ; dans la semaine, tu peux traîner un peu au retour sauf si tu as encore du travail à faire ; le vendredi, veille de week-end, tu allonges un peu ou tu profites, ça prépare à la sortie prévue ...
Ça permet aussi de varier l’itinéraire … Se taper 2 ou 3 fois par semaine le même itinéraire, même pour la bonne cause (la santé, la couche d’ozone), c’est pas folichon. Par contre, ça habitue les autres usagers, ils savent qu’ils vont rencontrer un vélo, j’en ai vu changer leur attitude, l’habituation amène l’attention, le respect …
Et quand il y a du relief, les autres usagers font comme toi : ils roulent moins vite.

J’espère que la situation que nous vivons va remettre beaucoup de choses en questions, comme notre rapport au transport : plus de covoiturage, de transports en commun (les infrastructures doivent suivre aussi), et plus de vélotaf. Jusqu’à 30/45 minutes, c’est jouable et on en ne « perd » pas trop de temps par rapport aux 2 roues motorisés ou aux 4 roues. En ville, on en gagne même !
Et plus il y aura de vélos sur les routes, moins il y aura d’accidents : les autres usagers comprendront et accepteront qu’il faut partager la chaussée …

 

Posté par mastercycle à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2020

Vélotaf à itinéraire variable

 

Au tant (Ô temps !) pour l’aller l’itinéraire pour aller travailler doit être assez court (contrainte horaire oblige et douche à prendre en condition normale), autant pour le retour, même si la version Gravel est actée, je ne suis pas pressé. C’était le cas ce matin. Et le confinement me permet aussi de rouler sur des portions de bitume auxquelles je ne me frotte que très très rarement, non pas qu’elles soient difficiles mais à cause du trafic routier … La D888 entre Castelmaurou et le rond-point des jardineries sans aucun 4 roues dans les 2 sens, c’est pas fréquent …
Ce matin, petit crachin, ciel bas, donc même si ça ne fait pas joli, fluo de la tête aux pieds, veste de pluie, sur-chaussures !

 

Posté par mastercycle à 14:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 avril 2020

Velotaffing

 

 

J’allais déjà bosser en vélo avant le confinement. J’y vais systématiquement en vélo depuis le 16 mars, non pas pour avoir prétexte à rouler, mais parce que je n’ai pas la contrainte horaire (sauf en cas d’accueil) et pas besoin de passer sous la douche : je suis seul (en tout cas pas devant les élèves, les collègues aussi assurant des permanences à l’école) pour accomplir les tâches administratives et change juste le haut et les chaussures.
Et comme je n’ai pas de contrainte horaire, je varie l’aller, le retour Gravel est lui acté en conditions sèches, j’en reparlerai certainement dans une publication de trace  en garnotte. Hors confinement, je suis un peu « pressé » le matin et donc prends le plus court chemin : la D45.

 

Je reprendrai le vélotaf dès que le confinement sera terminé, et j’essaierai de le pratiquer plus souvent ou en tout cas en gardant au moins le rythme 2 fois par semaine, et pourquoi pas toute l’année, par presque tous temps, challenge à relever !

 

L’occasion aujourd’hui de tester la veste et la casquette de pluie Asso equipe RS.

veste-equipe-rs-rain-jacket

 

casquette-cycliste-assos-equipe-rs-rain


Plus une bruine qu’une bonne pluie mais la veste n’a pas été prise en défaut. Et ce qui est très appréciable et très difficile à trouver pour ce genre de produit, c’est qu’elle est aussi respirante et très légère à porter. Résultat du test à confirmer sur de la longue et avec de la grosse pluie, mais je ne sortirai exprès pour cela … J’ai acheté cette veste pour avoir un produit très technique, très léger, sur les longues ou très longues que je prévois.
J’ai déjà eu l’occasion d’écrire au sujet des casquettes sous le casque : sous la pluie, les bénéfices d’une casquette technique sont indéniables.

 

Dès que le conovirus nous laissera en paix, je partagerai comme première trace un joli circuit Gravel/VTT entre Girou et Tarn de quelques 90 bornes, trace finalisée d’une sortie effectuée cet hiver …

 

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 13:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 avril 2020

Sunny and windy velotaffing

 

 

Le chemin que je prends pour aller à l’école en vélo n’a pas un grand intérêt cyclotouristique, sauf quand j’emprunte les deux portions gravier. Et je n’ai pas non plus les cannes ou les développements des purs routiers qui s’entraînent sur ces routes et avalent ça à 45 ou 50 de moyenne … Mais aujourd’hui je peux quand même partager des rencontres : deux hérons, des faisans sur le chemin de Rabaudis, des biches dans les peupleraies entre Gargas et Cépet, un(e) abruti(e) en voiture qui n’a compris que pour doubler un vélo il fallait passer à 1,50 m et donc empiéter sur la voie de gauche mais ces abruti(e)s-là, malheureusement j’en voie de temps en temps. Je peux partager aussi des odeurs : les labours frais, les herbes, le colza en fleur, et l’odeur du brûlé (et les fumées) … Les déchetteries sont fermées, certains s’en donnent à feu-joie …

 

 

 

Posté par mastercycle à 13:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mars 2020

 

Faire du sport n’est pas interdit dans la situation actuelle. Une pratique plus poussée est, elle, formellement déconseillée …
Et quand tu vois la foule sur les quais de Seine, au bois de Vincennes, dans les parcs publics de grandes villes, etc. Ce n’est pas sérieux. La question n’est pas de savoir quelle est la meilleure solution, est-ce qu’on a réagi trop tard, est-ce qu’il faut faire si ou ça, etc. La situation est comme ça, on respecte. Il faut aussi comprendre que le confinenement est plus dur à supporter dans les grandes viles et les appartements ... J'ai la chance d'avoir un jardin ...

Quel est le risque d’aller rouler dans la campagne ou courir ? Peu de circulation, et suffisamment de distance avec les autres sportifs …

Je comprends cette interdiction : c’est surtout pour éviter de mobiliser des secours, des gendarmes, du personnel soignant, qui sont déjà bien occupés, c’est tout. Donc je m’abstiens.

Par contre, je continue d’aller au travail en vélo, je ne change pas cette habitude et j’ai mon attestation de déplacement professionnel sur moi. Et aussi mes sacoches bien chargées, comme d'hab.

IMG_20200320_102428_resized_20200320_015033644

Un cycliste a fait très fort près de Colmar, il va casquer et c’est normal ! Pourtant il ne le portait pas.

 

 

WhatsApp Image 2020-03-19 at 21

 

 

 

Posté par mastercycle à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 janvier 2020

voeux 2020

Posté par mastercycle à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 décembre 2019

Noël

Le Père Noël est aussi cycliste (parfois motorisé) : la preuve en photos en divers lieux, en tenue ou incognito …

 

 

Joyeux Noël à tous !

 

 

p_re_no_l__5_

mini_25-decembre-2012-le-pere-noel-dans-le-quartier-50dfe30880378

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PRE-NO~1

 

 

 

p_re_no_l__4_

p_re_no_l__2_

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

p_re_no_l__3_

 

 

 

p_re_no_l__1_

 

 

 

 

p_re_no_l

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

père noël

 

 

 

7926-original

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1062228

 

 

 

 

cycling-santa-F

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Holidays_Christmas_Santa_505817

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http___i_huffpost_com_gen_887223_images_h-SANTA-ON-A-BIKE-640x362

 

 

 

Posté par mastercycle à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 septembre 2019

Chasse ...

 

chasse 1

 

Ouverture de la chasse dimanche.

 

Je n’irai pas faire de VTT dimanche.

 

Pourquoi ?

 

J’ai croisé beaucoup de chasseurs lors de mes balades VTT, je me suis souvent arrêté pour discuter un peu, la grande majorité était bien loin de la caricature du chasseur qui a bien picolé de bon matin et qui tire sur tout ce qui bouge. Par contre, peu nombreux sont ceux qui « cassent » le fusil (excusez-moi amis chasseurs, je ne connais pas le terme technique exact pour signifier le fait d’ouvrir le canon du fusil par sécurité quand on marche) par sécurité. J’en ai rencontré aussi qui râlaient au passage de ces putains de vététistes, et même une fois un m’a menacé de son fusil, alors que je n’étais pas dans une propriété privée … Et même …

chasse 4

 

J’ai traversé plusieurs battues sans problème en discutant d’abord avec les chasseurs en poste qui avertissaient leurs collègues. Une autre fois, pour ne pas gêner la battue, j’ai fait un petit détour par le goudron, en toute convivialité et civilité.

 

Malgré tout, un fusil de chasse est une arme, qui peut tuer et qui a déjà tué, et des chasseurs cons, il y en a proportionnellement autant que des vététistes cons (vous savez, ceux qui passent à fond en descente sur les sentiers de randonnée en montagne, en insultant presque les piétons et à cause de qui on nous ferme les chemins) ou que des promeneurs cons ou des agriculteurs cons (nous sommes en démocratie, donc le con est présent partout, à tous les niveaux de l'état ...), et un chasseur con qui va tirer sur tout ce qui bouge, ça existe et ça a déjà tué …
Le chasseur con sera quand même plus dangereux que le vététiste con qui lui sera plus dangereux que le piéton con, c'est pas con con ! (Le deuxième con c'est parce qu'à Toulouse, on dit souvent con à la fin des phrases, ça rend mon message plus vivant).

 

sanglier VTT

 

 

sanglier-velo-chasse-1200x500

 

 

chasse 3

 

chasse 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et même sans ça, cela ne me gêne pas de ne pas prendre de risques et de laisser pour un ou deux week-ends la place libre à ces autres amateurs de la nature et de la campagne, même si je ne partage pas leur loisir.

  

En vélo, je m’arrête toujours lorsque je croise un piéton ou un cavalier sur un chemin étroit, et au moins je ralentis visiblement s’il y assez de place. Et je ne comprends pas que randonneurs, vététistes et chasseurs se bouffent le nez, nous avons en fait des pratiques très proches, qui n’usent pas les chemins, contrairement (excusez-moi encore) aux chevaux, motos, quads ou autres engins motorisés non musculairement.

Donc dimanche, je resterai à la maison, j'irai rouler vendredi en semi-nocturne en vélo de garnotte. J'irai peut-être faire un tour avec Bastien l'après-midi sur des chemins très dégagés.

 

Bonne chasse ! Et bonne chance aux lièvres, chevreuils, lapins et autres que j’ai croisés récemment … Même si un bon civet de lièvre ou un pâté de sanglier me font grand plaisir. Je ne crache pas dans la soupe.

 

chasse 5

 

Posté par mastercycle à 18:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]