15 novembre 2020

Piémont

 

Rééditon d'un message publié en 2013, le reconfinement nous empêchant d'aller nous promener au delà du kilomètre du domicile ...

 

On vient d’abord en montagne pour aller chercher les cimes, l’essence première du vélo de montagne : grimper dur, accéder en altitude sur une crête, au niveau d’un col, s’offrir un panorama grandiose et descendre, si possible par une belle trace …

stlizier (1)

 

 

 

stlizier (10)
stlizier (14)

Mais le piémont, les derniers reliefs avant la montagne proprement dite, offrent aussi de belles randonnées.

 

 

stlizier (20)

 

stlizier (23)

 

Compte-rendu d’une jolie boucle entre Saint-Lizier (qui vaut le détour touristique), Lasserre, Lara, Contrazy, Montesquieu Avantès, Audinac-les-bains (à voir aussi pour le site, le camping très agréable et sa piscine) et Montjoie-en-Couserans, de 45 km environ, entre 400 et 700 m, pas mal vallonnée, hors des sentiers battus … Hors des sentiers battus car certaines portions se font à travers champs, à réserver donc en fin d’été ou à l’automne (et par temps plutôt sec), attention aussi au bétail … Le circuit emprunte des sentiers balisés, certains balisés VTT (le n°7 de Montesquieu Avantès autour du magnifique petit village de Contrazy), des traces existantes mais non balisées, quelques portions goudronnées mais pas désagréables qui permettent en plus de faire des liaisons en montée.

 

 

stlizier (24)

 

Du chemin agricole, de la piste forestière, du sentier, du single, de jolis chemins en sous-bois ou entre des haies de Buis, etc. De quoi varier les plaisirs ! La cerise sur le gâteau sera la descente du Tuc de Montcalibert (qu’il faut « se gagner » avant en montant au Tuc avec notamment un petit porté). De magnifiques panoramas à contempler avec une large vue sur le massif pyrénéen et le Mont Valier en particulier.

 

stlizier (29)

 

stlizier (32)

 

stlizier (34)

La trace : http://www.visugpx.com/?i=1383158399

 

stlizier (37)

 

stlizier (40)

 

Posté par mastercycle à 19:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


31 octobre 2020

Gravel vers les Gorges de la Save

Balade Gravel vers les Gorges de la Save, ou une longue juste avant (ou presque) le nouveau confinement … Pas mal de goudron mais de belles et longues portions Gravel, ce qui explique la vitesse moyenne de la sortie. Même si ce n’est pas un objectif particulier pour moi, cela influe tout de même sur le temps passé sur le vélo, paramètre non négligeable avec le couvre-feu à 21h00 …

 

Save 30102020 (1)

 

Traversée de l’agglomération toulousaine vers le Sud pour aller rejoindre ce petit écrin de verdure que forment les Gorges de la Save, entre Montmaurin et sa villa gallo-romaine et Lespugue.

Un peu d’Histoire …

Save 30102020 (20)

 

 

Les Gorges de la Save ne sont plus accessibles aujourd’hui qu’à pied (ou en vélo), le secteur fut peuplé dès le Paléolithique, c’est là que fut découverte la « Vénus de Lespugue », statuette en ivoire datée d’environ 25 000 ans exposée au Musée de l’Homme à Paris, dans la grotte des Rideaux, un des nombreux abris rocheux présents dans les gorges. De nombreux vestiges paléolithiques ont été découvert dans les environs : pointes de sagaies, burins, bifaces, perles, lissoirs, ossements de rhinocéros laineux et un des rares squelettes complets de lion des cavernes.
Cette région du piémont pyrénéen est riche d’histoire : on y trouve aussi la villa gallo-romaine de Lassalles à Montmaurin, une des plus vastes connues de la gaule aquitaine, et la villa de La Hilière. Toutes deux sont richement ornées de mosaïques, de sculptures et de marbre de Saint-Béat.

Mais il a fallu parcourir quelques kilomètres avant de rallier ce superbe lieu … Incursion dans le Savès et ses coteaux, le long du Touch entre Rieumes et Fabas et sa très jolie forêt.

 

 

 

Save 30102020 (2)

 

 

 

 

 

 

 

Save 30102020 (3)

 

 

 

 

Save 30102020 (4)

 

 

 

 

 

 

Save 30102020 (5)

 

 

 

 

 

 

Save 30102020 (6)

 

 

 

 

Le départ centre-ville de Toulouse le long de la rive gauche de la Garonne est très agréable, on rejoint le site de l’Oncopôle où trônent deux pylônes du futur téléphérique qui reliera ce site à l’hôpital de Rangueil à l’Université Paul Sabatier.
Les bords de Garonne sont très sauvages et contrastent avec la forte activité humaine industrielle et commerciale toute proche …
La traversée de Muret contraste aussi avec ce passage très nature le long de la Garonne. On prend un peu de hauteur et assez rapidement des passages Gravel sur des pistes agricoles permettent de reprendre contact avec la nature, ou en tout cas, la verdure.

Les chemins n’étaient pas trop gras, un peu glissants par endroits … Le circuit ser a vallonné, avec de bons coups de cul et de belles descentes. De vrais singles s’offriront aussi à la promenade. On roule souvent sur le GR86.

Belles vues sur les coteaux du Savès, du Comminges et sur les Pyrénées …

La trace suit le Touch jusqu’à sa source et va chercher la vallée de la Save. La retenue d’eau juste en aval de la source du Touch forme un très joli lac bordé par la forêt de Fabas, on la traverse par un joli sentier.

 

 

 

Save 30102020 (8)

 

 

 

 

Save 30102020 (9)

 

 

 

 

 

Save 30102020 (10)

 

 

 

 

Save 30102020 (11)

 

 

 

Save 30102020 (13)

 

 

 

Save 30102020 (14)

 

 

 

 

 

Save 30102020 (16)

 

 

 

 

 

 

 

Les Gorges de la Save valent vraiment le détour, c’est un petit paradis de verdure et l’empreinte historique est bien là …

 

Save 30102020 (18)

 

 

 

 

 

Save 30102020 (19)

 

 

 

Save 30102020 (21)

 

 

 

 

La trace rejoint ensuite Aurignac, célèbre pour sa grotte où les fouilles archéologiques ont conduit les scientifiques à définir la période et la culture préhistorique de l’Aurignacien qui correspond aussi à l’arrivée de l’Homo sapiens. Des vestiges gallo-romains ont aussi été retrouvés là. Un château est aussi présent … Très jolie la commune d’Aurignac, de nombreux sentiers de randonnée parcourent ce coin du Comminges, j’y retournerai certainement pour du Gravel ou du VTT. Jolie aussi la commune d’Alan.

 

 

Save 30102020 (22)

 

(Désolé pour la piètre qualité des photos, la liaison internet est très mauvaise en ce moment et m'empêche de charger des images de haute qualité)

 

 

Save 30102020 (24)

 

 

 

 

 

Save 30102020 (25)

 

 

 

 

Save 30102020 (28)

 

 

 

 

Save 30102020 (29)

 

 

 

 

Save 30102020 (31)

 

 

 

 

Save 30102020 (32)

 

 

 

 

 

Le vélo est aussi une façon d’apprendre sur le terrain dans de nombreuses disciplines …

J’avais prévu de passer par Boussens puis Martres-Tolosanes et ses faïenceries pour compléter la page histoire de cette balade et ensuite partir rive droite de la Garonne. Le couvre-feu m’a obligé à faire plus court et revenir directement sur Portet-sur-Garonne …

J’ai testé sur cette balade le superbe maillot Café du Cycliste Marguerite en mérinos et le cuissard long hiver. Les produits Café du Cycliste sont de très beaux produits, très techniques, très confortables et d’un certain prix … Il faisait frais et humide ce matin, sous-couche manches longues nécessaire sous le maillot, j’ai ensuite échangé la sous-couche par un manches courtes que j’aurai pu enlever sans problème en milieu de journée.

Côté diététique, je n’ai pas pu me ravitailler à midi, j’ai mangé des fruits secs, des barres de céréales, de pâte d'amande ou pâtes de fruits. À Aurignac, j’ai goûté avec une part de pizza, un gâteau et du soda avant de repartir …

La trace : https://www.visugpx.com/PI35dyE7Oq

Un dernier tour avant ce reconfinement social et sportif, le but n’est pas de polémiquer sur le sujet qui est assez complexe mais les activités sportives en extérieur pratiquées en solo ou tout petit nombre ne me semblent pas source possible de propagation du virus … Il faut arrêter cette pandémie qui tue …

Retour au 1 km / 1 heure pendant quelques temps …

 

17 octobre 2020

Un salut à Monsieur de D’Artagnan

Circuit dans la même veine que la boucle Saint-Sulpice – Castres – Albi ou la longue le long du Canal du midi jusqu’à Sète, une envie de tourisme et d’aller, depuis mon domicile, vers des coins où je ne roule pas souvent …

 

auch 17102020 (1)

 

 

 

 

 

 

auch 17102020 (2)

 

 

 

 

 

auch 17102020 (7)

 

 

 

 

auch 17102020 (8)

 

 

 

auch 17102020 (9)

 

 

 

 

auch 17102020 (10)

 

 

 

Une envie d’aller saluer D’Artagnan à Auch, dont la statue surplombe le Gers par un escalier monumental. Christophe m’a accompagné sur cette longue, nous avons passé un très bonne (et longue) journée …
N’oublions pas qu’avant de devenir un héros de roman, Charles de Batz de Castelmore d'Artagnan a bien existé, il fut un homme de guerre né en 1611 et décédé au siège de Maastricht en 1673, pendant la guerre de Hollande.
Son entrée vérifiée chez les Mousquetaires du Roi lui fit peut-être rencontrer Armand de Sillègue d'Athos d'Autevielle, Isaac de Portau et Henri d'Aramtiz, tous trois Béarnais, dont la présence est aussi attestée au sein des Mousquetaires. Il a aussi été proche de Mazarin qui lui fit accorder la charge de « Capitaine concierge de la volière du Roi ». Et c’est lui qui, sur ordre du Roi, alla procéder à l’arrestation de Fouquet et devenir son geôlier.
Il aura aussi été gouverneur de Lille d'avril à décembre 1672 mais a demandé à retourner au combat.

 

 

auch 17102020 (14)

 

 

 

 

 

auch 17102020 (15)

 

 

 

 

auch 17102020 (18)

 

 

La ville d’Auch est un ville d’Histoire, caractéristique avec ses Pousterles, rues étroites à forte pente, souvent en escaliers, qui relient la ville basse à la ville haute. La Rue de la Vielle Pousterle affiche tout de même 27 %, nous nous y sommes frotter, un beau mur, heureusement pas très long … Question pentes, sur toute la journée nous aurons gravi quelques bons raidillons à plus de 10 % …

Les berges du Gers ont été très bien aménagées pour la promenade.

La Gascogne est une terre de gastronomie, de rugby, elle est vallonnée et offre de très jolis panoramas. À Gimont, nous ne sommes suis pas arrêtés à son célèbre marché au foie, qui se tient les mercredis et les dimanches et qui est réservé aux particuliers.

 

auch 17102020 (19)

 

 

 

 

auch 17102020 (21)

 

 

 

 

auch 17102020 (22)

 

 

 

auch 17102020 (23)

 

 

 

L’Isle-Jourdain, Gimont, nombreuses bourgades ou petits villages valent le détour … À L’Isle-Jourdain, ne manquez pas le musée campanaire (musée de la cloche … celle qui sonne …). De beaux panoramas s’offrent à la vue, le circuit passe par de belles petites routes de crêtes et privilégie les routes peu fréquentées.

Je surveille toujours mon alimentation sur mes sorties longues, la preuve :

 

 

auch 17102020 (16)

 

.

Attention, une portion sur chemin pour traverser la Forêt de Bouconne du côté de Pujaudran, elle vaut le détour car elle vous amène ensuite sur un superbe point de vue sur la vallée de la Save. À Léguevin, passage au Lac de la Mouline.

Le retour se fait notamment par Nougaroulet, qui vaut le détour au moins pour son nom.

La trace : https://www.visugpx.com/wYE2ZTpevy

 

Toponymie : Salleboeuf, La Pignère, La Claque, Le Sourd, Gaillarvielle, Coupecourt, Le Garrabousta, La Jalousie, Les Daounes, le Bidet, Piquebise, …

 

03 octobre 2020

Le Tarn à vélo : véloroutes et voie verte en Cocagne

2020 29 (1)

 

 

 

 

 

 

2020 29 (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 29 (4)

 

 

 

 

2020 29 (6)

 

 

 

Très belle boucle cyclo empruntant les véloroutes Vallée de l’Agout entre Saint-Sulpice-la-Pointe et Castres et Vallée du Tarn entre Albi et Saint-Sulpice et la voie verte entre Castres et Albi.

 

 

 

2020 29 (7)

 

 

 

 

2020 29 (9)

 

 

 

 

 

2020 29 (10)

 

 

 

 

 

2020 29 (11)

 

 

 

 

2020 29 (12)

 

 


Ces véloroutes proposent d’emprunter le plus possible de petites routes peu fréquentées pour profiter au maximum des campagnes traversées. Elles sont bien balisées et régulièrement des panneaux rappellent aux autres usagers de ces routes qu’elles ont partagées … La voie verte suit le tracé d’une ancienne voie ferrée à travers les jolis coteaux de ce coin du Tarn. Son revêtement n’est pas bitumé, il est sablonneux ou en terre battue, tout à fait praticable en vélo de route. Cette voie verte commence en centre-ville à Castres mais, et c’est surprenant, se termine de façon un peu « brutale » avant Albi, Puygouzon. D’ailleurs, j’ai pris 200 m de vrai Gravel à cet endroit pour grimper sur les coteaux et redescendre sur Albi par une petite route. Lautrec vaut le détour, n’hésitez pas à y grimper.

 

 

2020 29 (14)

 

 

 

 

2020 29 (16)

 

 

 

 

2020 29 (18)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 29 (21)

 

 

 

 

 

ph81_lautrec2

 


J’ai déjà écrit sur le Pays de Cocagne : il doit avant tout son nom aux « coques », étape du traitement du pastel qui permet d’en tirer le célèbre « bleu pastel ».

 Le vent soufflait fort ce matin, Du Sud-Sud-Ouest, il m’a pas mal secoué sur les crêtes du côté du Laragou, du Ramel ou de Belcastel, et même le long de l’Agout. Je savais que j’allais certainement le retrouver en fin de journée, défavorable, et peut-être aussi la pluie. Tous les deux étaient au rendez-vous à Albi. 70 bornes avec fort vent de face et 60 avec une bonne pluie, difficile de garder un bon rythme, obligé de tout « débrancher » pour passer en pilotage quasi-automatique et de puiser profond … Plus de musique dans la tête, ne plus penser à rien, supporter le truc en sachant que ça va finir … Ce matin, c’était Claude François (si, si j’assume) et « Mais non mais non ti ti tididi. Mais non mais non ti ti didi », vous avez reconnu bien sûr … Une belle sortie, éprouvante.

De belles campagnes, de très jolis villes et villages traversés, chargés d’Histoire.

La trace : https://www.visugpx.com/3e6Dhgo80G

 

 

 

 

2020 29 (22)

 

 

 

 

2020 29 (24)

 

 

06 septembre 2020

Gravel near Toulouse : Saune, Marcaissonne

Circuit Gravel au plus près possible de l’eau et le plus possible en off-road le long de la Saune et le la Marcaissonne, toutes deux affluents de l’Hers-Mort.
Le bord de la Saune est aménagé en chemin de randonnée très près de son confluence, entre Lasbordes, Quint-Fonsegrives et Sainte-Foy d’Aigrefeuille.
Longue portion sur route pour rallier les abords de Le Vaux. Le retour depuis Le Vaux se fait quasi exclusivement sur des pistes, superbe ! On débute par le sentier de randonnée « Sur les pas de l’Âne de Vaux ».

 

2020 05 09 (5)

 

 

 

 

 

2020 05 09 (7)

 

 

 

 

 

 

2020 05 09 (8)

 

 

 

 

2020 05 09 (9)

 

 

 

 

2020 05 09 (10)

 

« Il faut savoir qu'il y a longtemps, un âne fut étranglé par la corde que le meunier lui avait passée autour du cou avec l'intention de le hisser en haut du clocher pour lui faire brouter la touffe d'herbe qui avait poussé là par hasard ... Tout ça ne sont que des légendes car la seule chose dont on soit sûr c'est bien que l'âne est le meilleur ami du randonneur, quand il se charge de son fardeau. » (La Dépêche du Midi, 17/06/2005)

 

 

2020 05 09 (11)

 

 

 

 

 

2020 05 09 (13)

 

 

 

 

 

2020 05 09 (14)

 

 

 

 

 

2020 05 09 (15)

 

 

 

 

 

 

 

2020 05 09 (16)

 

 

Les abords de la source sont aussi accessibles par du chemin près de Le Vaux et de son château. Cette rivière est très irrégulière et son débit faible.
On rejoint ensuite la source de la Marcaissonne près de Beauville.

La balade se termine à Montaudran où la Marcaissonne se jette dans l’Hers-Mort.

Circuit fait en bonne compagnie avec Christophe. Et en la compagnie d'un bon vent pas vraiment favorable ...

 

La trace : https://www.visugpx.com/l4xwWwNl9g

 

 


Gravel near Toulouse : Sausse, Seillonne

Circuit en vélo de garnotte au plus près possible de l'eau au départ de la confluence de l'Hers (Hers-Mort, j'ai publié une trace sur ce sujet) et de la Sausse, empruntant le plus possible les chemins non bitumés.
Le circuit débute donc à L'Union, passage au Lac, on rejoint ensuite Montrabé puis Beaupuy par les chemins de randonnée existants.
Après Lavalette, on quitte provisoirement la Sausse pour aller chercher le superbe vallon du Ruisseau d'En Maux, le Lac de la Tuilerie et les chemins balisés autour de Lavalette. Un tout droit sur la trace en quittant Lavalette, prendre le goudron à gauche puis 2 fois à droite.

 

 

2020 05 09 (1)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 05 09 (2)

 

 

 

 

2020 05 09 (3)

 

 

 

 

2020 05 09 (4)

 

 

 

 

Le circuit est ensuite goudronné pour arriver à la source de la Sausse, entre Vallesville et Saint-Anatoly. On va ensuite chercher la source de la Seillonne près de Caraman. Un peu de goudron après Caraman sur la départementale.
Le circuit suit la vallée de la Seillonne, avec quelques portions non bitumées, notamment entre Drémil-Lafage et Pin-Balma. Aller chercher le Lac de Flourens et en faire le tour est une bonne variante.

On rejoint L'Union et la Sausse puisque la Seillonne en est un affluent, toutes deux faisant partie du bassin collecteur de la Garonne.

Circuit fait en bonne compagnie avec Philippe et Christophe.

La trace : https://www.visugpx.com/bCv5nLItXB

 

 

 

Du Gravel comme j'aime, merci Philippe pour la photo :

IK_UItOwGi8AWbqFHusFuHUUHx7SJqxS3S9jElKnB9A-1536x2048

 

 

Ce n'est pourtant qu'un "petit" fossé ...

 

 

 

 

30 août 2020

Toulouse – Sète par le Canal du Midi - Gadoue

Prétexte à rouler : repas de famille (avec distanciation) à Montpellier dimanche (bon anniversaire Cathy !). Halte prévue à Sète le samedi, nous apprécions particulièrement ce coin de Méditerranée et cette ville chargée d’Histoire, à la fois industrielle, portuaire et pittoresque avec son Mont Saint-Clair et ses canaux. J’y vais en vélo par le Canal du Midi ! Je pense pouvoir boucler le trajet en moins de 14h. Départ de la maison pour aller rejoindre au plus court le Canal du Midi à la sortie de Toulouse.

 

 

 

 

2020 sète (1)

 

 

 

 

 

2020 sète (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 sète (3)

 

 

 

 

2020 sète (5)

 

 

 

J’ai déjà roulé sur une partie du canal dans les deux sens, jusqu’à Narbonne. Il ne faut pas oublier que le goudron s’arrête à Avignonet-Lauragais pour laisser la place ensuite à des pistes en gravier, en terre ou parfois à un revêtement plus cahoteux sur les chemins de halage, on alterne aussi le passage sur les deux rives.

Le Canal du Midi ne manque pas de charme, le longer n’est pas monotone, certaines écluses sont vraiment pittoresques et particulières. Certains sites sont remarquables : le Seuil de Naurouze qui reçoit l’eau de la Rigole de la Montagne Noire, le port de Castelnaudary, les ponts-canaux, la traversée de Carcassonne, le tunnel de Malpas (traversant la colline d’Ensérune, qui a failli faire arrêter les travaux du Canal, Riquet a persisté et réussi), Béziers, l’écluse ronde d’Agde, l’arrivée au Bassin de Thau, etc.

 

 

2020 sète (7)

 

 

 

 

 

 

2020 sète (9)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 sète (10)

 

 

 

 

 

 

 

2020 sète (13)

 

 

 

 

 

 

2020 sète (15)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 sète (16)

 

 

 

 

 

2020 sète (17)

 

 

 

 

 

2020 sète (20)

 

 

 

 

 

2020 sète (21)

 

 

 

 

 

 

2020 sète (22)

 

 

 

Gigantesque, c’est l’adjectif pour qualifier l’œuvre de Riquet : quand on voit le nombre d’écluses, le nombre d’ouvrages d’art qui longent le Canal, ses méandres, etc. On ne peut qu’être admiratif devant cette œuvre gigantesque … Aujourd’hui, l’homme est capable de réaliser de grandes œuvres architecturales mais malgré tout, je ne sais pas si on se lancerait dans un tel projet.
Visionnaire … Le Canal est toujours vivant : que ce soit par l’activité touristique et de loisir que par le nombre de personnes qui vivent près de ses rives.

Gadoue : il a plu les jours précédents, la pluie nous a accompagnés aussi un petit moment en quittant Toulouse, certains passages sont particulièrement gadoueux et très collants, j’ai dû m’arrêter trois fois pour débourrer.

Quelques cigales sur le parcours, des odeurs de lavande et d’anis …

Merci Dominique pour la compagnie sur les 100 premiers kilomètres.

 

2020 sète (25)

 

 

 

 

 

 

2020 sète (27)

 

 

 

 

 

 

2020 sète (30)

 

 

 

 

 

2020 sète (31)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 sète (33)

 

 

 

Alimentation toujours surveillée : un kebab à Carcassonne à midi et le soir une friture d’éperlans.

Sète, avec son Mont Saint-Clair (un beau profil pour les cyclistes) se voit de loin (très loin) : c’est à la fois « rassurant » ou motivant (« j’y suis ! ») mais aussi difficile (« Bon, je vais arriver oui ! » ou « Non, je ne vais jamais y arriver ! »), d’autant plus de nuit … J’ai vu ses lumières à plus de 15 bornes … J’ai toujours cette double impression dans ces situations.

La trace : https://www.visugpx.com/nNZE7jENlM

 

 

 

2020 sète (35)

 

 

 

 

2020 sète (37)

 

 

 

 

2020 sète (38)

 

 

23 août 2020

Mont Ventoux et Gorges de la Nesque

 

ventoux2020 (8)

 

 

Très beau circuit au départ de Sault avec l’ascension du Mont Ventoux et la montée des Gorges de la Nesque, deux magnifiques sites dans ce joli coin de Provence.

Il y a 3 montées possible par la route au Ventoux, la plus connue est celle de Bédoin mais dans tous les cas il faut se le gagner le Ventoux …
La montée depuis Sault est longue mais régulière, très peu fréquentée, le Ventoux fait quelques apparitions au loin. Et à partir du Chalet Reynard, on entre dans un autre univers, minéral, venté, tu sais que tu te rapproches, tu vois le sommet mais ça n’en finit pas. Le Géant de Provence nous aura accompagnés tout au long de la balade.

 

 

 

ventoux2020 (1)

 

 

 

 

 

ventoux2020 (2)

 

 

 

 

 

ventoux2020 (3)

 

 

 

 

 

 

ventoux2020 (6)

 

 

 

 

Col de légende, tu le comprends au nombre de cyclistes qui s’y frottent tous les jours et à l’atmosphère qui règne tout en haut, un lieu de pèlerinage et de communion : tous types de vélos s’y côtoient, de la pure bête de course à l’électrique ou au vélo de ville, les tenues et l’équipement sont aussi très variés, beaucoup d'étrangers aussi, la montée est silencieuse, concentrée, mais en haut chacun sourit, on se congratule, on discute …

Sa situation géographique, son aspect, l’histoire cycliste qui l’accompagne (notamment le décès de Tom Simpson dans son ascension finale le 13 juillet 1967), le vent qui peut y souffler très puissamment, tout cela concourt à cette légende …

Géant de Provence, Mont Chauve, on comprend facilement ces surnoms …

 

 

 

 

 

ventoux2020 (9)

 

 

 

 

 

ventoux2020 (10)

 

 

 

 

 

ventoux2020 (11)

 

 

 

 

 

ventoux2020 (15)

 

 

 

Pays de vignes, de lavande (même si les fleurs ont été récoltées, nous avons été souvent accompagnés par ce parfum), de fruitiers (pêche, cerise), d’olive …

 

 

ventoux2020 (18)

 

 

 

 

ventoux2020 (20)

 

 

 

 

ventoux2020 (21)

 

 

Les Gorges de la Nesque sont magnifiques et dans ce sens (longue montée …), on découvre petit à petit le site et sa beauté.

 

ventoux2020 (24)

 

 

 

 

ventoux2020 (27)

 

 

 

 

ventoux2020 (28)

 

 

 

 

ventoux2020 (29)

 

 

 

 

 

ventoux2020 (31)

 

 

 

 

« Cette Nesque s'engouffre dans une gorge
anfractueuse et sombre ;
et vient ensuite un point où le roc brusquement
et incroyablement se cabre ...
C'est du Rocher du Cire qu'il s'agit :
Ni chat ni chèvre, ni satyre,
Je vous en réponds bien, jamais n'y grimperont ! »

Frédéric MISTRAL

 

 

ventoux2020 (34)

 

 

 

 

ventoux2020 (35)

 

 

 

 

 

ventoux2020 (37)

 

 

 

 

ventoux2020 (41)

 

 

 

 

ventoux2020 (44)

 

 

 

 

 

ventoux2020 (46)

 

Sortie et trois jours en très bonne compagnie avec Martial et Stéphane, tout est parti d’une conversation pas lointaine lors de l’anniversaire de Stéphane, on va le faire pour ses 50 ans …
Monter au Ventoux, c’est déjà bien, on a voulu pleinement profiter de notre journée pour visiter sur nos vélos d’autres lieux, les sites intéressants ne manquent pas : Dentelles de Montmirail, les villages pittoresques de Venasque, Séguret ou Le Barroux, Le Bélézy, etc. Les Gorges de la Nesque, site naturel de choix et belle route, permettaient de rallier de belle façon les deux points de départ et d’arrivée de l’ascension, restait à choisir le sens …

On l’a fait … Bravo Stéphane pour ta progression sur le vélo, il n’y pas si longtemps que ça que tu t’y es mis …

 

La trace : https://www.visugpx.com/DktfWUEKGy

 

Nous avons pris un gîte (simple, mais fonctionnel et suffisant pour 2 nuits) aux Baux de Bédoin, très joli petit village.
Vous cherchez une bonne adresse où manger : le restaurant Le Casino, à Mazan, installé sur une petite place en cœur de village, cuisine traditionnelle, très bon rapport qualité/prix.

 

 

18 août 2020

Gravel en Corbières, de la mer au Mont Tauch

Lors de mon RBCC Gravel les 10 et 11 juillet, j’avais fait connaissance avec ce très beau mont et la confrontation (sportive) avait tourné à l’avantage indéniable du Mont Tauch. De toute façon, en vélo comme dans d’autres activités, il vaut mieux se frotter avec beaucoup d’humilité aux difficultés qui se présentent … Cette deuxième montée a été aussi laborieuse que la première … Deux raisons à cela : pas de bonnes sensations ce matin, je savais que la journée serait plus longue que prévu, ce qui ne m’a pas empêché d’y prendre du plaisir ; pour la deuxième, du 40/46, c’est un peu dur pour ces pourcentages-là … Mais je tiens à monter ce vélo dans cet esprit « tout-en-un », donc je veux qu’il soit aussi performant sur du roulant, d’où le 40 devant et le 11-46 derrière … Un vélo, un montage, c’est dans l’esprit que je souhaite donner à mon vélo de garnotte, et ce montage est cohérent, je testerai peut-être du 38 devant sur du roulant plat. C’est pourquoi je ne rechigne pas à me faire secouer dans la bonne caillasse, je réapprends à piloter ou plutôt j’apprends à piloter à faisant plus attention …

J’ai quand même pris de la hauteur pour atteindre les 920 m du sommet où a été bâtie après la Révolution la Tour des Géographes bâtie là pour mesurer avec précision le méridien de Dunkerque à Barcelone.

 

2020 LeuTauch (2)

 

 

 

 

 

 

 

2020 LeuTauch (3)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 LeuTauch (5)

 

 

 

 

 

2020 LeuTauch (6)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 LeuTauch (8)

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 LeuTauch (11)

 

 

 

 

 

 

Comme nous passons quelques jours à Port-Leucate (merci Henri et Claudine), j’ai voulu me confronter à nouveau au Mont Tauch qui m’avait particulièrement marqué par les paysages alentours : un petit Ventoux en Corbières … Et une impression de bout du monde …

J’ai déjà parlé de la beauté des Corbières et particulièrement de la terre cathare.

Je suis donc allé chercher le sentier cathare pour passer au Château d’Aguilar (l’arrivée sur le château par en haut est superbe, le sentier très technique … Avant de rallier Tuchan pour grimper au Mont Tauch. Passage avant sous le château de Périllos à Ojout-Périllos.

Les paysages sont variés malgré l’apparente aridité, la caillasse est présente, c’est une terre rude mais belle.

L’eau est bien là : dans les vallons, soit elle stagne dans le lit des rivières, soit elle coule de façon régulière, des sources sont présentes aussi.
J’ai aussi retrouvé le chant des cigales, beaucoup moins assourdissant qu’il y a un mois, c’était aussi le début de la saison des amours pour elles.
Les odeurs de garrigue, de maquis, et une odeur d’anis très présente, la plante sauvage est bien là …

 

 

2020 LeuTauch (13)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 LeuTauch (15)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 LeuTauch (18)

 

 

 

 

 

 

2020 LeuTauch (20)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 LeuTauch (22)

 

 

 

Superbes vues sur les étangs, les massifs environnants, les Pyrénées et le Canigou, la Méditerranée.

Circuit mixte bitume-piste-caillasse … Les portions goudronnées sont bien réparties et bien proportionnées, des superbes pistes dont des passages dans des vallons qui nous transportent dans les mémoires de Marcel Pagnol, de nombreuses perdrix levées … Un superbe single du côté de Feuilla …

Une piste en accès privé à vérifier peut-être après le Domaine des Nouvelles mais dans ce sens il n’y a pas de panneau indiquant cela.

On revient par les superbes falaises de La Franqui et le Cap des Frères.

 

 

 

 

2020 LeuTauch (26)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 LeuTauch (29)

 

 

 

 

 

2020 LeuTauch (30)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 LeuTauch (31)

 

 

 

 

 

2020 LeuTauch (34)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 LeuTauch (35)

 

 

 

Si vous séjournez quelques jours dans le secteur, ne manquez pas d’aller visiter la forteresse de Salses-le-Château et le camp de Rivelsaltes, deux témoins de notre Histoire, le camp est impressionnant pour l’atmosphère qui y règne (il est aussi le témoignage de pages peu glorieuses de l’Histoire, sans tomber dans le mea-culpa ou l’autoflagellation collective, il est bon de ne pas oublier ces moments sombres de notre politique d’asile) et la forteresse est unique en son genre.

Si vous cherchez une halte gastronomique pittoresque, arrêtez-vous au port conchylicole et ostréicole du Grau de Leucate.

 

La trace : https://www.visugpx.com/tU8Cq9FL8i

 

 

 

03 août 2020

Houblon Tour jour 3

Troisième jour de ce superbe périple, vers le Sud et les Causses. On va suivre le Gr60 Tour du Sauveterre et on descend vers Sainte-Énimie et les magnifiques gorges du Tarn. On restera sur le plateau.

Bonne nuit passée : comme je suis arrivé dans les temps le soir, j’ai pris le temps de gonfler mon matelas …

 

houblon 3 (1)

 

 

 

 

 

 

houblon 3 (4)

 

 

 

 

 

 

houblon 3 (7)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

houblon 3 (8)

 

 

 

 

houblon 3 (9)

 

 

 

Notre troisième étape sera très raccourcie. Pas parce que nous étions cramés (je l’écris sans prétention) mais parce qu’on avait quand même une grosse étape en voiture à la suite. Et quitte à raccourcir pour gagner du temps, on y est allé franchement … Nous avons donc quand même honoré le « petit pétard » proposé par Romain en mise en bouche … Quelques gouttes menaçantes et ciel couvert …

Si Romain te propose un « petit pétard », c’est pas pour fumer, c’est juste que ça va monter un peu … Plus de 25 % de pente, un pic à 30 %, pratiquement 1 heure pour faire 2 bornes … D’ailleurs tout au long du raid, les pourcentages les seront (raides).

En fait, nous aurions dû rallier la Canourgue (en fait très proche par la route), déposer tout notre barda et aller récupérer la trace allégés et en faire un peu plus ; on reviendra !

L’équipement en bikepacking ? Je ne suis pas un spécialiste. Sur ce raid, j’ai roulé avec un support sacoche de cintre et poche étanche Zéfal, une sacoche de cadre étanche Restrap et une sacoche de selle de la même marque que j’utilise notamment pour rouler sans sac à dos (là, je l’avais, cette marque propose de très beaux produits) et mon porte-bagage Tailfin avec ses deux sacoches et des compartiments intérieurs Ortlieb. Zéfal, Restrap, Ortileb, Vaude, proposent de très bons produits pour le bikepacking. J’utilise le Tailfin pour mon vélotaf, c’est un produit magnifique, très léger (carbone) et très rapide à monter. Beaucoup de voyageurs à vélos (c’est un peu plus long à dire que bikepackers) voyagent avec une sacoche de cadre plus ou moins grande (il en existe des intégrales, qui occupent tout l’espace du triangle avant, les bidons sont alors fixés sur la fourche), les bidons et une grosse sacoche de selle.

Il faut essayer de trouver des produits sûrs, solides et légers.

Question matériel de camping :
- Une tente CAMP minima 1 SL. La tente est plus grosse qu’un bivy mais permet de rentrer toutes les affaires. Sur du voyage plus long, il vaut mieux prendre une tente plus grande (une place de plus) pour pouvoir « vivre » à l’intérieur, notamment s’il pleut. Certains participants au Houblon Tour n’avaient pas de tente …
- Un sac de couchage Cumulus Lite Line ultralight ultracompact mais très efficace, à usage plutôt estival (utilisable tout de même à 4°C pour une température de confort de 9°C, pas mal, il se gonfle tout seul d’air en fait, il faut le stocker non compacté, produit haut de gamme très technique, très efficace).
- Un matelas ultracompact Klymit Inertia X-Lite. On peut être sceptique mais à l’usage il est très confortable.

J’ai acheté ce matériel sur des sites spécialisés randonnée pédestres, treccking ou MUL (Marche Ultra Légère) et bikepacking  comme Aventure nordique (https://www.aventurenordique.com/), CAMPZ (https://www.campz.fr/), ArklightDesign (https://www.arklight-design.com/) ou HMG (High Mobility Gear, https://www.highmobilitygear.com/), je n’ai aucune action chez eux, je peux donc écrire très librement sur le sujet … Si vous recherchez un rapport qualité-prix très intéressant sans chercher l’exotisme ou le produit d’exception, Decathlon propose aussi de très bons produits très bien pensés. Comme par exemple son vélo TRIBAN Gravel au rapport qualité/prix imbattable dans cette gamme de prix.

Je suis parti avec deux tenues de vélo, 1 veste de pluie, 1 veste légère coupe-vent, 2 coupe-vent sans manches, des manchettes, une seule paire de chaussures (l’intérêt des chaussures de VTT est de pouvoir marcher avec puisque la cale est placée dans la semelle), une tenue « habillée » pour le soir (short + polo + manches longues, le coupe-vent vélo ou la veste de pluie faisant office de veste le soir si besoin + pantalon léger), une grosse batterie solaire 25000 mAh pour recharger le téléphone et qui éclaire aussi (je l’ai testée en vacances, elle assure un bon nombre de charges sans problème, par contre elle est lourde …), une petite pharmacie, de l’outillage, une trousse de toilettes, des fruits secs et des barres de céréales et pâtes de fruits, un multi-ustensile Full-Windsor en titane (gadget, j’adore le titane, j’ai aussi lé réchaud et la gamelle dans le même alliage mais je n’ai pas pris pour ce raid de quoi cuisiner puisque les repas du soir et les petits-déjeuners étaient offerts), quelques autres choses dont l’antivol petit costaud (et lourd) Kryptonite et son câble qui permet d’attacher son vélo à un support ou plusieurs vélos, un masque et du gel hydroalcoolique, nouveaux accessoires indispensables … Mon GPS et des piles, mon téléphone, ma balise SPOT GEN3, porte-monnaie et papiers, et bien sûr mon appareil photo et son trépied.

 

Amusant : la majorité des autres voyageurs à vélo avaient dans leur paquetage une paire de tongs et de claquettes, indispensable pour eux au (ré)confort de la fin de journée. Façon aussi de couper l’effort, de marquer sa fin … Je n’en porte jamais, je n’aime pas avoir les pieds à l’air libre, je ne sais pas pourquoi et ça ne me préoccupe pas …

 

Plus de 10 kilos de bagages, beaucoup trop lourd et trop de choses assurément ! Je suis en apprentissage. Nous avons quand même eu la météo avec nous, ça joue aussi sur l’équipement … Et pour en revenir à cette notion d’esthétisme, certains bikepackers roulent ultra light, sans tente, sans vêtements de rechange, sans « superflu ». Peut-être suis-je trop habitué à un certain confort « bourgeois » …

Bikepacking : à moins d’être une machine, tu sais que tu vas rouler moins vite, en tout cas en montée … Et tu ne pèses pas le vélo avant de partir …

L’intérêt d’une aventure comme celle-ci, c’est que tu apprends très vite - Ne dit-on pas qu’on apprend de ses erreurs ? Je le dis souvent à mes élèves – je ferai donc du tri pour une prochaine expérience, sans toutefois d’abord trop diminuer mon petit confort … Et pourquoi pas tendre à cet ascétisme …

 

Allez voir les vidéos très sympas de Sylvain sur sa chaîne Youtube, Sylvain est un adepte du voyage à vélo (Écosse, Islande, etc.), il a publié des vidéos aux superbes images et des vidéos tutos très intéressantes. Il manie aussi très bien son drone MAVIC, mini et très performant.

https://www.youtube.com/user/garsyl

Magnifique raid vécu, et cette impression d’être parti une semaine, ou plus, ou moins, je ne sais plus … Le temps, grâce au vélo, prend une autre dimension … Le dépaysement et la qualité du « Plein les yeux, plein les jambes ! » jouent aussi … Un beau travail de Romain pour l’élaboration des trois traces …

Le coin ne manque pas d’attrait pour toutes les formes de tourisme, qu’on soit intéressé par la nature ou l’histoire. Il est beau notre pays !

Voir aussi l’album photo dédié.

 

 

 

houblon 3 (15)

 

 

 

 

 

houblon 3 (14)