16 février 2020

Laissez passer

 

 

laissezpasser

 

 

À Paris, le 3 mars 1942, sous l'Occupation allemande, deux hommes voient leurs destins se croiser et s'entremêler.
D'un côté, Jean Devaivre, un assistant-metteur en scène, trouve le moyen de camoufler ses activités clandestines de résistant en travaillant pour la Continental, une firme cinématographique allemande dirigée par le Docteur Greven et qui produit des films français depuis 1940.
De l'autre, Jean Aurenche, un scénariste-poète, refuse de travailler pour les Allemands et s'engage par la plume dans une lutte héroïque contre l'envahisseur nazi.

images

 

Posté par mastercycle à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 janvier 2020

Le Tour de France intime, seigneurs et forçats de la route

 

 

9782702124680-G

« On croyait tout savoir du Tour et de ses apôtres : coureurs, organisateurs, directeurs sportifs et journalistes. On n'avait jamais vu ses champions tels qu'ils se montrent ici : dans le plus sobre dénuement, éclairés à giorno, leurs corps relâchés sous les mains d'un masseur, ennemis déclarés partageant l'eau d'un bain, ils s'abandonnent enfin. Nous les regardons vivre, à la lueur poignante des soirs d'étape, comme derrière un miroir sans tain. Ils s'offrent à nous, débarrassés de leur statut de vedette, simples pères de famille, rendus à leur vie d'homme. C'est à la fois banal, sublime et parfois pathétique. Ces photos arrachées à l'oubli révèlent un Tour de France intime et méconnu. Le Tour à ses moments perdus. »


Philippe Brunel

 

 

Posté par mastercycle à 16:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 janvier 2020

Je pars demain

 

 

bm_CVT_Je-pars-demain_2047

 

 

« Pourquoi s'aligner dans une compétition si rude, parmi des coureurs professionnels le plus souvent très jeunes et en pleine possession de leurs moyens, ambitieux, avides de victoires, des gars qui font carrière, moi qui ne suis qu'un dilettante animé par des songes ? À mesure que la course approche, j'essaie de répondre à cette question avec des mots simples : retarder l'instant du crépuscule. Réaliser un rêve de gosse. Quand on a agité sous mes yeux comme un hochet le Grand Prix du Midi Libre, je n'ai pu résister à l'appel venu de mes jeunes années. »

Éric Fottorino

 

En 2001, à quarante ans juste passés, Éric Fottorino décide de courir le Grand Prix cycliste du Midi Libre. Commence une préparation exigeante et pleine d'imprévus. Dans ce journal de vents et de pluie, de plaine et de bosses, il renoue les fils de son existence à chaque coup de pédale. De l'usage de la bicyclette comme machine à remonter le temps …

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 janvier 2020

Petit éloge du Tour de France

éloge tour

 

« Je fonce tête baissée, poursuivi par un cortège de champions. Ils sont tous là, ceux d'hier, Anquetil, Bahamontes, Merckx, Hinault, Fignon. Ils mènent la chasse derrière moi. Je suis encore en tête, mais pour combien de temps ? Un homme seul peut-il résister à l'histoire du vélo, aux légendes lancées à ses trousses ? Je ne connais de peloton que d'exécution. Ils m'auront rattrapé avant le pont, c'est couru. Pourtant j'ai un petit vélo dans la tête qui tourne à plein régime. Croyez-moi ou non, ça m'est égal, il m'arrive de me retourner pour voir s'ils ne sont pas juste derrière moi. Je me fais mon film. Je suis dans le film. C'est l'étape reine du Tour. J'y suis. Il faut que je tienne. » Éric Fottorino

 

Posté par mastercycle à 01:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 décembre 2019

Sexy sur mon vélo

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=eNF1esAHFLw

Posté par mastercycle à 15:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 décembre 2019

Fais du vélo !

Les Chasse-Patates - Fais du Vélo

Posté par mastercycle à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 novembre 2019

Raymond

 

Hommage à Raymond POULIDOR qui a rejoint le 13 novembre au panthéon du cyclisme Monsieur Jacques et d'autres ...
Il est des sportifs qui entrent de leur vivant dans la légende et pas en éternel second ... La Vuelta, Milan - San Remo , la Flèche wallonne, Dauphiné libéré, Paris-Nice, Midi libre et tant d'autres premières places ...

 

maxresdefault

 

Quiz-Connaissez-vous-Raymond-Poulidor-_

 

Raymond-Poulidor-vainqueur-Vuelta-Tour-Espagne-Madrid-16-1964_1_730_1099

 

 

images

 

 Une BD à lire ...

9782372540834_cg

 

Bande dessinée de Raymond Poulidor, Jeff Legrand et Christophe Girard aux Éditions Mareuil

 

Comment devient-on un champion alors que rien ne nous y prédestine ? Un don, la chance, l'entraînement ? Fan de Marcel Cerdan, 2e meilleur élève de son canton, incapable de se payer ni vélo ni études secondaires, comment un jeune paysan devient-il une icône du cyclisme mondial ? De la Seconde Guerre mondiale à la guerre d'Algérie, Raymond vous invite à découvrir la jeunesse de Raymond Poulidor, le métayer qui deviendra l'une des légendes du cyclisme. Une histoire de famille, d'abnégation, de rêve, de déceptions, d'ascension sociale. De guerres. Et une touche de sport. Avec le dessinateur Christophe Girard et le scénariste Jean-François Legrand, Raymond Poulidor, pour la première fois, raconte son enfance et ses courses amateurs grâce aux planches d'un roman graphique.

 

9782372540834_pg

 

 

Posté par mastercycle à 21:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 novembre 2019

Jalabert ...

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=WWqfY7nyu0M&list=PLvCzfJbsr8eVpCAlaNTrPOAlxK60cKHGZ&index=2

 

Hommage à Jaja

 

Posté par mastercycle à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2019

Nous étions jeunes et insouciants …

 

51NxrpBavwL__SX210_

Vainqueur du Tour de France à deux reprises, Laurent Fignon entre, à 22 ans, dans la légende du cyclisme français. Il incarne la jeunesse, la fougue, l’impertinence, et rivalise avec des coureurs comme Bernard Hinault, à qui il rend un vibrant hommage. Entre 1982 et 1993, Laurent Fignon connaît tout ce qu’un champion hors normes peut espérer et redouter : le dépassement de soi, la gloire, une blessure grave, le doute, la tentation du dopage et le terme d’une carrière exigeante. Dans ce témoignage sans concessions, l’ancien champion, devenu commentateur sportif à France Télévisions, nous dévoile aussi, et pour la première fois dans ce milieu, ce qu’était alors le métier de coureur cycliste avec ses fêtes, ses trahisons, ses combines, mais aussi les filles, la camaraderie et, bien sûr, le dopage…

« L’ouvrage regorge de belles histoires de jambes qui brûlent, de rage de vaincre, de défaillance et d’orgueil. De cyclisme, tout simplement. » Le Monde.

Mon premier « beau » vélo a été un course Gitane bleu … Mes rois du Tour de France ont été Hinault et Fignon ...

Posté par mastercycle à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]