07 avril 2020

Besoin de vélo

 

 

 

besoin-de-velo-points-livre-occasion-55657

Fragments d'une autobiographie sur routes buissonnières : de la première chute au Tour de France se dessine la France de Paul Fournel, goudronnée ou caillouteuse, celle des petites routes jaunes des cartes Michelin, sillonnées sur des bicyclettes toujours plus belles au fil des pages. Ces équipées vélocipédiques, fiévreuses ou nostalgiques, tracent l'histoire d'un poète, plume en main, pieds aux pédales...

 

 

« Cruel, doux ou implacable, le vélo s'est avéré l'objet d'étonnantes passions. Paul Fournel raconte ici les aléas et les rêves, les mésaventures et les découvertes, les souffrances aiguës et les lubies du cycliste, le vrai, celui qui même après avoir juré de ne plus toucher à son engin, ne peut s'empêcher de l'enfourcher. Randonnées hasardeuses aux côtés des menaçantes voitures californiennes, souvenirs intrépides d'enfance, blessures multiples et diverses, réflexions sur l'évolution technique, sur la mentalité des coureurs ou sur l'importance de posséder un beau vélo…
Un beau florilège de petits textes savoureux qui allient la passion des mots à un amour inconditionnel pour la petite reine. »  Avis FNAC

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 avril 2020

2 secondes

 

2 secondes

Pour deux secondes perdues sur une course cycliste, Laurie se voit remerciée. Mais entre sa mère malade et son frère exclusivement passionné par la physique, elle ne pense qu'au vélo. Et au sien d'abord, qu'elle doit amener à réparer. Elle fait alors la connaissance de Lorenzo, le vieux patron italien grincheux de la boutique, qui va peu à peu se prendre d'affection pour elle et lui parler de la vie.

 

 

 

Posté par mastercycle à 13:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mars 2020

Le cyclisme théorique et pratique en 1893

 

 

 

31jaA3gtJnL__SY291_BO1,204,203,200_QL40_ML2_

 

Paru en 1893, Le Cyclisme théorique et pratique est un ouvrage-clé, par le moment de sa parution et la densité de ses informations. Au moment de l'invention de la bicyclette moderne, Louis Baudry de Saunier sut capter cet instant de l'histoire de l'humanité où la liberté de mouvement fit un bond en avant considérable. Un instant aussi où se développa ce qui allait être l'une des grandes affaires de notre époque : le sport-spectacle. Courses sur route, courses sur piste, records et champions sont ici décrits avec force détails. Le développement des machines depuis la Révolution, la place du vélo dans la ville et les femmes à bicyclette font également l'objet de pages savoureuses !

 

Louis Baudry de Saunier était un fervent patriote : en 1891, dans son « Histoire générale de la vélocipédie », il voulut attribuer la paternité du vélo dès 1791 à un français, le Comte de Sivrac, et inventa le « célérifère » et le comte. La paternité du vélo revient bien au Baron de Drais, en 1818.

 

 

Posté par mastercycle à 12:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 février 2020

Le Tour de Belgique de monsieur Iou

 

 

le-tour-de-belgique-de-monsieur-iou

 

La trentaine venue, Monsieur Iou se rend compte qu’il connaît finalement bien mal la Belgique, pays où il vit depuis sa naissance. Il décide de corriger cette impardonnable lacune et d’entreprendre de multiples randonnées à vélo, durant plus d’une année. De Charleroi à Maline, de Bruges à la jungle ardennaise, Monsieur Iou sillonne les lieux clés d’une Belgique tour à tour inattendue ou cocasse, toujours touchante.

Le Tour de Belgique de Monsieur Iou est le résultat de cette aventure à la fois graphique et vélocipédique. À petites touches impressionnistes, souvent très drôles, apparaît le portrait de la culture et du peuple belges. Portée par un dessin séduisant et d’une grande lisibilité, cette bande
dessinée ravira autant les passionnés de vélo que les amoureux de la Belgique. Elle met en avant le goût de la lenteur et de l’éveil, car, comme l’écrit l’auteur, s’abandonner au plaisir du vélo « permet de lever les yeux de son guidon et, avec un peu de chance, de se perdre dans de jolis endroits ».

 

 

Posté par mastercycle à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 février 2020

Éloge du vélo

 

 

Éloge de la " deux roues " par Jacques Gamblin

 

https://www.dailymotion.com/video/x47cmt9

 

 

 

Posté par mastercycle à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 février 2020

Laissez passer

 

 

laissezpasser

 

 

À Paris, le 3 mars 1942, sous l'Occupation allemande, deux hommes voient leurs destins se croiser et s'entremêler.
D'un côté, Jean Devaivre, un assistant-metteur en scène, trouve le moyen de camoufler ses activités clandestines de résistant en travaillant pour la Continental, une firme cinématographique allemande dirigée par le Docteur Greven et qui produit des films français depuis 1940.
De l'autre, Jean Aurenche, un scénariste-poète, refuse de travailler pour les Allemands et s'engage par la plume dans une lutte héroïque contre l'envahisseur nazi.

 

 

images

 

 

 

Posté par mastercycle à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 janvier 2020

Le Tour de France intime, seigneurs et forçats de la route

 

 

9782702124680-G

« On croyait tout savoir du Tour et de ses apôtres : coureurs, organisateurs, directeurs sportifs et journalistes. On n'avait jamais vu ses champions tels qu'ils se montrent ici : dans le plus sobre dénuement, éclairés à giorno, leurs corps relâchés sous les mains d'un masseur, ennemis déclarés partageant l'eau d'un bain, ils s'abandonnent enfin. Nous les regardons vivre, à la lueur poignante des soirs d'étape, comme derrière un miroir sans tain. Ils s'offrent à nous, débarrassés de leur statut de vedette, simples pères de famille, rendus à leur vie d'homme. C'est à la fois banal, sublime et parfois pathétique. Ces photos arrachées à l'oubli révèlent un Tour de France intime et méconnu. Le Tour à ses moments perdus. »


Philippe Brunel

 

 

Posté par mastercycle à 16:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 janvier 2020

Je pars demain

 

 

bm_CVT_Je-pars-demain_2047

 

 

« Pourquoi s'aligner dans une compétition si rude, parmi des coureurs professionnels le plus souvent très jeunes et en pleine possession de leurs moyens, ambitieux, avides de victoires, des gars qui font carrière, moi qui ne suis qu'un dilettante animé par des songes ? À mesure que la course approche, j'essaie de répondre à cette question avec des mots simples : retarder l'instant du crépuscule. Réaliser un rêve de gosse. Quand on a agité sous mes yeux comme un hochet le Grand Prix du Midi Libre, je n'ai pu résister à l'appel venu de mes jeunes années. »

Éric Fottorino

 

En 2001, à quarante ans juste passés, Éric Fottorino décide de courir le Grand Prix cycliste du Midi Libre. Commence une préparation exigeante et pleine d'imprévus. Dans ce journal de vents et de pluie, de plaine et de bosses, il renoue les fils de son existence à chaque coup de pédale. De l'usage de la bicyclette comme machine à remonter le temps …

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 janvier 2020

Petit éloge du Tour de France

éloge tour

 

« Je fonce tête baissée, poursuivi par un cortège de champions. Ils sont tous là, ceux d'hier, Anquetil, Bahamontes, Merckx, Hinault, Fignon. Ils mènent la chasse derrière moi. Je suis encore en tête, mais pour combien de temps ? Un homme seul peut-il résister à l'histoire du vélo, aux légendes lancées à ses trousses ? Je ne connais de peloton que d'exécution. Ils m'auront rattrapé avant le pont, c'est couru. Pourtant j'ai un petit vélo dans la tête qui tourne à plein régime. Croyez-moi ou non, ça m'est égal, il m'arrive de me retourner pour voir s'ils ne sont pas juste derrière moi. Je me fais mon film. Je suis dans le film. C'est l'étape reine du Tour. J'y suis. Il faut que je tienne. » Éric Fottorino

 

Posté par mastercycle à 01:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 décembre 2019

Sexy sur mon vélo

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=eNF1esAHFLw

Posté par mastercycle à 15:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]