09 juin 2022

Tarn, ruisseau de Mascale

Tarn Mascale

Posté par mastercycle à 23:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 juin 2022

 

Compilation de 3 balades : une familiale au départ d’Auzielle vers Odars, Fourquevaux, Belberaud, inspirée d’une boucle tirée du guide « Boucle à vélo autour de Toulouse » publié et disponible aux Éditions CHAMINA et dont je connais bien l’auteur, une boucle plus sportive toujours au départ d’Auzielle vers Baziège, un retour vers Toulouse et L’Union (je ne publie pas l’aller depuis Garidech et la fin, 120 bornes en tout).

Les deux balades ont « jonglé » avec les très jolis sentiers balisés par le SICOVAL dans ce secteur du Pays de Cocagne.

Merci à Ghislaine, Nicolas, Jérôme, Jacques, Philippe, Marta, Luc, Marcel pour la bonne compagnie sur une partie ou toute la journée.

 

Ô Gravel family et Special rides et un peu plus : Cocagne - SICOVAL - Ô Gravel (ogravel.com)

 

 

 

2022 25 (1)

 

 

 

 

 

 

 

2022 25 (5)

 

 

 

 

 

 

2022 25 (10)

 

 

 

 

2022 25 (14)

 

 

 

2022 25 (20)

 

 

 

 

 

2022 25 (23)

 

 

 

 

2022 25 (26)

 

 

 

 

2022 25 (29)

 

 

 

 

2022 25 (32)

 

 

 

2022 25 (35)

02 juin 2022

 

 

 

méli vélo

Méli-vélo - abécédaire amoureux du vélo

« Le vélo est une langue. Une langue où tout se mêle dans l'essoufflement de l'effort. Une langue de cris, une langue d'alerte et de joie qui se perd dans le silence de la montagne et se retrouve au coin du bois. Une langue du soir, paisible, qui raconte et reraconte le souvenir des grands et des petits exploits. Je la parle couramment depuis mon enfance et la voici rangée de A à Z... »

 

 

 

 

 

 

 

Velo-Toro-Paris-Madrid-a-bicyclette-en-1893

Vélo ! toro ! paris-madrid à bicyclette 1893

Sur la route de Madrid, au départ de Paris le 25 juin 1893, deux aventuriers des temps modernes s'apprêtent à affronter le vent, la pluie, la chaleur, es et les crampes, le manque de sommeil, routes défoncées... et le mauvais vin. Plus proches des artistes de cirque ou des Pieds Nickelés que des idoles d'aujourd'hui, nos deux héros se répartissent les rôles pour raconter ce drame qui n'en est pas un. Le journaliste-cycliste Édouard de Perrodil tient la plume dans un style héroïcomique à la fois épique et burlesque. Son compagnon de route, qui illustre l'épopée, a un joli coup de pédale, un bon coup de crayon et un nom qui restera dans l'histoire de l'aviation : Henri Farman. En route pour une semaine cycliste d'une autre époque !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En-chae-patate-Petit-lexisque-impertinent-du-cyclisme-en-100-expreions-reedition-augmentee

En chasse-patate - petit lexique impertinent du cyclisme en 100 expressions

Les lexiques et dictionnaires du langage sportif, fleuri et imagé, sont nombreux (en sport, « on bouffe la feuille », « on sale la soupe », « on suce la roue »).
Si celui d'Erwann Mingam est si particulier, c'est parce qu'il illustre les expressions idiomatiques et décalées du cyclisme grâce à des exemples et des images elles-mêmes drôles et évocatrices (vieilles affiches, photos détournées ou vintage...).
Le parler cycliste devient alors une langue vivante que les amoureux du vélo goûtent avec délice.
Quand, en plus, l'auteur ajoute un certain nombre de citations détournées pour étayer son propos, cela devient proprement hilarant.
Toutes les expressions, les exemples, ainsi que les (fausses) citations sont remis à jour et une trentaine d'expressions ont été ajoutées pour atteindre le total de 100.

 

 

 

 

 

 

 

L-age-d-or-du-velo-50-modeles-de-bicyclettes-d-exception

L’âge d’or des bicyclettes artisanales

Le monde de la bicyclette et du cyclotourisme a connu un formidable essor technique et esthétique durant le XXe siècle : pendant cet "âge d'or", des artisans, animés par leur passion pour ces "petites reines" et toujours désireux de perfectionnement, ont construit de merveilleuses machines qui ont dépassé leur simple fonction d'objet pour devenir de véritables chefs-d'oeuvre. Chaque vélo était alors conçu et construit dans son intégralité avec une précision et un sens du détail inégalés, et destiné à allier beauté et fonctionnalité.

Ce sont ces machines d'exception, photographiées avec talent, que présente cet ouvrage, qui retrace avec un enthousiasme communicatif l'évolution de ces bicyclettes artisanales de 1900 à nos jours. Des photographies d'archives montrant les vélos "en action" nous font revivre la grande épopée de ces pièces de collection dans leur contexte historique. Chacun des 50 modèles proposés est décrit avec minutie et restitué dans son époque, d'un point de vue historique, économique et social.

Ses détails les plus remarquables sont mis en avant. Simples amateurs de vélos, cyclotouristes acharnés ou passionnés invétérés, venez découvrir dans ce très bel écrin 50 machines représentatives d'un savoir-faire qui n'a depuis jamais été surpassé !

 

 

 

 

 

 

 

louison bobet

Louison Bobet

Une évocation tendre, narquoise, en un mot fraternelle d'un grand champion doué d'un immense charisme : Louison Bobet, le plus grand dans le cœur des Français. Il est question de son enfance, de son caractère, de sa personnalité, mais aussi de son rapport au vélo, très «pro» avant la lettre. Accessoirement la plume malicieuse et affecteuse de Jean Bobet nous gratifie de portraits en pied de quelques autres divas des années 50 : Coppi, Bartali, Anquetil, Koblet, Kubler, etc.

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 22:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mai 2022

Gruissan : un tour du massif de la Clape

J’écris « un » tour du massif car « Le » tour du massif devrait inclure le tour de l’île Saint-Martin, la Capoulade et devrait passer par Armissan, passer du côté de la Vierge de Cruque, de la Bergerie de Figuières pour terminer par le Rec d’Argent et la Crouzade. Nous avons fait cette partie hier avec Bastien.

Départ donc ce matin avec Anaïs, Bastien, Gabin, Sébastien et Xavier pour une traversée en longueur du massif en direction de Saint-Pierre-sur-mer, Fleury et le Domaine de l’Oustalet pour aller pique-niquer dans le Gouffre de l’Oeil Doux.

 

28 mai (2)

 

 

 

 

 

28 mai (3)

 

 

 

 

 

 

28 mai (6)

 

 

 

 

 

28 mai (7)

 

 

 

 

 

28 mai (8)

 

 

 

 

28 mai (10)

 

 


C’est toujours impressionnant de traverser des secteurs qui ont été ravagés par le feu, même si la végétation ou en au moins les herbes ont repris du terrain, l’odeur du bois brûlé est toujours présente bien des mois après le feu … Malgré cela la Garrigue de Rouquette est un site superbe et sauvage. Il faut noter qu’aucun circuit balisé ne propose ce tour du massif, il n’y aucun lien balisé entre les circuits de Gruissan et ceux qu’on peut trouver du côté de Saint-Pierre-sur-mer et c’est bien dommage. J’ai la chance de connaître un peu le secteur et d’avoir déjà parcouru ce tour, même si j’essaie à chaque fois de le faire varier, il y a tant à faire …

 

 

28 mai (12)

 

 

 

 

 

28 mai (13)

 

 

 

 

 

 

28 mai (14)

 

 

 

 

 

 

28 mai (16)

 

 

 

 

 

 

28 mai (18)

 

 

 

 

 

 

Les hauteurs au-dessus de Narbonne-plage offrent de superbes panoramas sur le massif, sur la mer et sur le Canigou au loin, encore enneigé à cette période.
Le site des Exals entre Narbonne-plage et Saint-Pierre mérite le détour, les panneaux pédagogiques installés là vous feront découvrir la richesse géologique de ce site.

 

 

 

28 mai (19)

 

 

 

 

28 mai (20)

 

 

 

 

 

28 mai (22)

 

 

 

 

 

 

La Combe Barboussière qui passe derrière Saint-Pierre-sur-mer pour rejoindre ensuite Pissevache puis le Site de l’Oustalet est superbe, vous empruntez un sentier bordé de verdure, ombragé.

 

 

 

28 mai (24)

 

 

 

Nous avons fait halte au Domaine de l’Oustalet pour aller pique-niquer au Gouffre de l’Oeil Doux. Le site est interdit à la circulation en vélo, de toute façon l’accès au Gouffre ne permet pas de descendre en vélo, quoique … La remontée elle par contre est impossible sur le vélo.
Le gouffre est cerné de parois calcaires d’une quarantaine de mètres de hauteur et les eaux au fond ont une belle couleur émeraude. La légende raconte même que des bateaux auraient essayé de pénétrer dans le gouffre afin de déterminer l'endroit où l'Oeil Doux se puise dans la mer, mais aucun des bateaux partis n'en est jamais revenu. Ainsi, l'origine de la source de l’Oeil Doux reste indéterminée. Une autre légende prétendait qu'il était impossible de connaître la profondeur du gouffre …

 

 

DSC05481

 

 

 

 

L’après-midi, Anaël, Xavier et Sébastien m’ont accompagné pour faire le tour du massif pour revenir sur les Ayguades.
Nous avons entamé notre balade par une belle piste forestière qui nous a conduits au Bugadelles. Là, nous nous sommes engagés sur un superbe sentier bordé de végétation jusqu’aux vignes des Marmorières.Nous avons ensuite traversé la Garrigue de Grange Neuve, toujours impressionnante et si dépaysante … Et ses odeurs !

 

 

 

 

28 mai (26)

 

 

 

 

 

28 mai (28)

 

 

 

 

28 mai (29)

 

 

 

 

28 mai (30)

 

 

 

 

 

28 mai (33)

 

 

 

 

 

28 mai (34)

 

 

 

 

28 mai (36)

 

 

 

 

 

28 mai (37)

 

 

 

 

28 mai (40)

 

 

 

 

 

28 mai (41)

 

 

 

 

 

28 mai (42)

 

 

 

 

28 mai (44)

 

 

 

 

28 mai (45)

 

 

 

 

28 mai (46)

 

 

 

 

 

28 mai (47)

 

Je voulais passer à Pech Redon et ses superbes figuiers de Barbarie en fleurs en cette saison, nous avons donc dû nous engager sur un sentier très caillouteux et peu roulant. On peut éviter ce secteur en partant à droite vers la Garrigue de l’Hospitalet au lieu de partir vers le Soleilla.

Nous avons terminé la balade par les superbes descentes du côté des Abattuts …

Ce tour est très varié et permet vraiment de passer en revue tout ce que peut proposer ce magnifique massif de la Clape en paysages et en terrains …

Le massif de la Clape est très exigeant pour les pilotes et les vélos : casse de patte de dérailleur pour Sébastien, heureusement en toute fin de balade … Et une crevaison pour Xavier, mais ce n’est pas dû à l’exigence su terrain, par contre ça milite encore pour le montage en tubeless (avec liquide de prévention) !

Départ du Camping LVL Les Ayguades, à recommander !

La trace : https://www.visugpx.com/oahTIbkeNZ

 

 

 

Gruissan : première pour Gabin, Mateille, Saint-Martin, Capoulade et autres …

Ce matin, première sortie VTT dans la Clape pour Gabin (qui pédale bien d’ailleurs !), boucle sur les sentiers ludiques sous la Vigie. Sébastien et Xavier se relancent en VTT et étrennent leurs nouvelles montures.

 

27 (1)

 

 

 

 

27 (3)

 

 

 

 

 

 

27 (5)

 

 

 

 

27 (12)

 

 

 

 

 

27 (15)

 

 

 

 

 

Balade avec Bastien l’après-midi vers le village par la piste de la Mateille, le Grazel, les Salins pour faire le tour de l’Ile Saint-Martin. L’île est un site superbe, notamment du côté de la Combe de l’Abeille.

 

 

 

27 (19)

 

 

 

Randonner à pied ou à vélo autour de Gruissan et dans la Clape peut être assez exigeant : la caillasse est bien présente, les pentes peuvent être abruptes, cela rend les terrains assez techniques mais ludiques. Nous sommes allés chercher le joli et technique single de la Capoulade avant de passer du côté de la Combe des Porcs pour une deuxième descente très technique pour rejoindre la superbe et sauvage combe du Trou de la Crouzade.
Nous avons rejoint le site des Auzils pour nous engager sur un joli single roulant et rejoindre le circuit n°3. Un dernier coup de cul pour une dernière descente technique que j’affectionne particulièrement avec ses trois petits murs.

 

 

27 (20)

 

 

 

 

 

 

27 (23)

 

 

 

 

 

 

 

27 (24)

 

 

 

 

 

 

27 (26)

 

 

 

 

27 (30)

 

 

 

 

27 (32)

 

 

 

 

27 (33)

 

 

 

 

27 (35)

 

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 mai 2022

Gruissan : la Clape entre chien et loup avec Bastien

25mai (1)

 

 

 

 

 

 

25mai (2)

 

 

 

 

25mai (3)

 

 

 

 

 

 

 

25mai (4)

 

 

 

 

 

 

25mai (6)

 

 

 

 

 

 

 

 

25mai (7)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

25mai (8)

 

 

 

 

 

 

25mai (9)

 

 

 

 

 

25mai (10)

 

 

 

25mai (11)

 

 

 

 

J’ai souvent écrit sur ce massif que j’affectionne particulièrement et que je fréquente régulièrement depuis plus de 20 ans …

Rendez-vous cette année pour ce week-end prolongé de l’Ascension avec Marie-Pierre, Xavier, Clara, peut-être Anaël, Pascale, Sébastien, Anaïs et Gabin pour passer un peu de temps entre amis. Nous avons passés quelques bons moments avec eux ici (et ailleurs) et la thématique VTT dans la Clape a toujours été présente … Nous affectionnons aussi le camping LVL Les Ayguades, ses petits chalets, la plage à immédiate proximité, sa piscine et ses services. La plage des Ayguades est très longue et spacieuse.

https://www.camping-soleil-mer.com/

Nous sommes partis un jour (ou un après-midi) plus tôt (même si nous sommes arrivés tard à cause du trafic sur l’autoroute), balade semi-nocturne prévue avec Bastien pour monter à la Vigie et passer aux Auzils (le site des Auzils est interdit à la circulation des vélos, il faut donc y mettre pied à terre). J’ai déjà publié cette petite trace, très ludique avant la montée classique par la route forestière. Elle suit des portions des circuits VTT balisés n°5, 6, 3 (le plus ludique et technique) puis 4. Ces circuits balisés sont très intéressants et permettent d’avoir une bonne approche du massif. Ils sont aussi bien pensés et adaptés à toutes les pratiques : le n°1 « La route des Salines » du côté du Grazel est une boucle très familiale de 16,1 km à travers les salins à côté de l’Etang du Grazel ; le n°2 de 10,7 km fait le tour de l’Ile Saint-Martin, très joli site qui mérite le détour ; le n°3 « Les Caunes » est le sentier le plus ludique et technique et suit de nombreux sentiers sur 12,5 km ; le n°4 « Tintaine » alterne entre mer (Etang de Mateille) et incursion dans le massif sur 16,1 km ; le n°5 « Les Garrigues » part du côté de La Capoulade, longe l’Etang de Gruissan, suit la cyclable jusqu’aux Ayguades pour une incursion dans le massif sur 22,9 alternant pistes roulantes, bonnes grimpettes et descentes ludiques ; enfin le n°6 « La montée des plateaux », circuit le plus long sur 31,5 km, permet d’accéder aux points culminants du massif, à la vigie et son superbe point de vue sur la mer, au site des Auzils (interdit à la circulation cycliste). L’Office du tourisme a édité une petite brochure gratuite présentant les six circuits.De nombreux autres chemins traversent tout le massif, il est intéressant de la traverser sur toute sa longueur jusqu’à Saint-Pierre et le Gouffre de l’œil Doux pour revenir par Armissan et Pech Redon (chercher dans mes traces publiées …)

On trouve sur le massif de larges pistes forestières, des chemins, des sentiers, du gravier, du sable, de la terre et beaucoup de caillasse, on roule parfois sur des dalles de roche qui affleure au sol. Certains passages peuvent être roulants, certains ludiques ou très techniques, les montées peuvent être raides … Vous pourrez voir avec un peu de chance le superbe lézard ocellé, le plus grand lézard d’Europe (jusqu’à 70 cm, j’en ai croisé un un jour, il prenait le soleil, sans crainte) qui fréquente le pourtour méditerranéen.

La végétation est variée même si l’influence méditerranéenne est évidemment là. Les hauteurs du massif offrent de très beaux points de vue. Et pour les amateurs de bitume, une cyclable longe le massif sur toute sa longueur

Et le massif reste très sauvage malgré une bonne fréquentation des randonneurs en tous genres.

Posté par mastercycle à 23:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mai 2022

Cantal

Cantal Coyan

Cantal, au-dessus de Vic-sur-Cère

Posté par mastercycle à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mai 2022

2020 LeuTauch (34)

 

 

 

 

 

 

2021 28 (49)

 

 

 

 

 

 

 

 

2021 62 (5)

 

 

 

 

 

 

 

 

2021-10-19 (9)

 

 

 

 

 

 

 

2021-10-27 (40)

 

 

 

 

 

 

 

MNJ6 (92)

 

 

 

 

 

 

RBCC 1 (45)

 

 

 

 

 

 

reco cham 2021-10-26 (22)

 

 

 

 

 

 

 

surprise ride 1 (18)

 

 

 

 

vil 2012 (47)

 

 

 

 

 

 

2021 26 (31)

 

 

 

 

2021 57 (23)

 

 

 

 

 

 

2021 63 (47)

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mai 2022

Oléron

Oléron 1

Posté par mastercycle à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mai 2022

 

 

 

07:46, le mardi 17 mai 2022 Garidech, Haute-Garonne

Vélo-boulot hollandais du mardi et du mercredi - Et donc en néerlandais / Nederlands fietswerk op dinsdag en woensdag - en dus in het Nederland

Intervention mécanique à faire sur mon vélo, il me manque une pièce, j’opte donc sur le vélo de Sylvie pour me rendre à mon bureau (je suis sur mon temps de décharge et vais donc passer la journée au bureau).
À la différence du texte de la chanson éponyme interprétée notamment par Georges Brassens, je n’utilise pas le vélo parce qu’on m’a confisqué mon auto, retiré mon permis moto (je ne l’ai pas passé) et je n’ai pas l’intention qu’on me le vole, (il n’y a pas de métro sur ce trajet), d’y aller à godillots (c’est un peu loin pour un tel trajet) et je ne sais pas marcher sur les mains …
C’est donc un joli exemplaire de vélo hollandais, de plus électrifié. Cette appellation de « hollandais » vient du fait que ce type de vélo y est bien né et y est abondamment utilisé pour les trajets urbains. Il se reconnaît, en tout cas pour les modèles « femme » par sa géométrie caractéristique. On est bien posé dessus, bien droit, position qui incite à la flânerie.

Électrifié, bridé à 25 km/h et pas trafiqué, on peut aller un peu plus vite mais avec effort, c’est dit sans prétention : je vais moins vite qu’avec mon vélo exclusivement musculaire, en tout cas sur le plat et en descente ou sans vent, d’ailleurs Strava, il y a tout de même un bug sur la moyenne horaire du parcours, peut-être est-ce dû au fait que j’ai laissé allumé mon GPS un bon moment à l’arrêt, je l’avais dans le sac, d’habitude il est fixé sur la potence … C’est d’ailleurs pourquoi je publie ces deux trajets sans mentionner qu’ils ont été faits en VAE, j’ai longtemps coupé l’assistance et là faut les traîner les kilos en plus …

Le VAE est utile, notamment dans les trajets urbains dont il peur raccourcir la durée, quoique … En tout cas, il peut permettre d’éviter la transpiration si on ne le pousse pas trop. Il permet aussi à certains de découvrir une pratique sportive dans laquelle ils ne se lanceraient pas en exclusivement musculaire, de pratiquer sur des terrains plus exigeants, de continuer à pratiquer, etc. On peut aussi (Jean-Pierre et Jacques ne me contrediront pas) pratiquer le VAE de façon très sportive !

Ça sent les beaux jours : à l’approche de l’automne, ce sont les chasseurs ou les champignons qui poussent, là ce sont les cyclos ou cyclosportifs qui sortent (ne dites pas à un cyclosportif ou à un gars sur son vélo aero posé sur ses prolongateurs qu’il est cyclo, il fait du sport lui, d’ailleurs il ne répond que rarement à votre salut, ça le ralentirait …)

Vélobus à midi avec Lily, Louka, Loan, Hugo, Chloé, Quentin et Nathalie et Erika pour accompagner.

 

 

2022-05-18

 

 

 

Nederlands fietswerk op dinsdag en woensdag - en dus in het Nederlands

Ik moet wat mechanisch werk aan mijn fiets doen, ik mis een onderdeel, dus kies ik voor Sylvie's fiets om naar mijn kantoor te gaan (ik ben in mijn vrije tijd, dus ik breng de dag op kantoor door).
In tegenstelling tot de tekst van het gelijknamige lied van Georges Brassens, gebruik ik de fiets niet omdat mijn auto in beslag is genomen, mijn motorrijbewijs is ingetrokken (ik heb het nog niet gehaald) en ik niet van plan ben het te laten stelen (er is geen metro op dit traject), ik niet met mijn schoenen aan wil fietsen (het is een beetje ver voor zo'n reis) en ik niet weet hoe ik op mijn handen moet lopen ...
Dit is dus een mooi voorbeeld van een Nederlandse fiets, en een die geëlektrificeerd is. De naam "Nederlandse" komt van het feit dat dit type fiets daar is ontstaan en veel wordt gebruikt voor stadsritten. Het is herkenbaar, althans voor de damesmodellen, aan zijn karakteristieke geometrie. U zit er rechtop op, een houding die u aanmoedigt om te wandelen.

Geëlektrificeerd, begrensd tot 25 km/u en niet gemanipuleerd, kun je iets sneller gaan, maar met inspanning, dat is gezegd zonder pretentie: Ik ga langzamer dan met mijn spier-only fiets, althans op het vlakke en bergaf of zonder wind, trouwens Strava, er is een bug op het uurgemiddelde van het parcours, misschien is het te wijten aan het feit dat ik mijn GPS een tijdje aan heb laten staan toen ik stopte, ik had hem in de tas, meestal zit hij vast op de stuurpen ... Daarom publiceer ik deze twee reizen zonder te vermelden dat ze met een ECV gedaan zijn, ik heb de hulp lang afgeknepen en nu moet ik de extra kilo's meeslepen ...

De EAB is nuttig, vooral bij stadsritten waar hij de duur kan verkorten, hoewel ... In elk geval kan hij zweten voorkomen als je hem niet te veel opjaagt. Het stelt sommigen ook in staat om een sport te ontdekken waarin zij niet uitsluitend aan spiertraining zouden hebben gedaan, om op veeleisender terrein te oefenen, om te blijven oefenen, enz. Het is ook mogelijk (Jean-Pierre en Jacques zullen mij niet tegenspreken) om het VAE op een zeer sportieve manier te beoefenen!

Het ruikt naar mooi weer: als de herfst nadert, zijn het de jagers of de paddestoelen die groeien, en nu zijn het de cyclos of cyclosportieven die tevoorschijn komen (zeg niet tegen een cyclosportief of een kerel op zijn aerofiets op zijn verlengstukken dat hij een cyclo is, hij doet aan sport, en bovendien reageert hij zelden op je groet, het zou hem afremmen...).

Velobus om 12 uur met Lily, Louka, Loan, Hugo, Chloé, Quentin en Nathalie en Erika om te begeleiden.

Vertaald met www.DeepL.com/Translator (gratis versie)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10:11, le dimanche 15 mai 2022 Toulouse, Haute-Garonne

VTT du côté de Pech-David avec Bastien et Yogann

Les coteaux de Pech-David marquent la fin des coteaux du Lauragais et surplombent Toulouse et la Garonne.
De nombreux chemins de randonnée les traversent, balisés par le SICOVAL, et le Gr653. Ces chemins sont prisés des randonneurs, le partage et le respect sont de rigueur, même si cela doit obliger à descendre moins vite … Certains coins, malgré la proximité de l’agglomération ou la fréquentation des sentiers, son très sauvages …
Le coin est très vallonné, les pentes peuvent être raides … Nous avons fait un « petit » 20 km mais tout de même 500 m de D+.

 

2022 21 (1)

 

 

 

 

2022 21 (2)

 

 

 

 

2022 21 (3)

 

 

 

 

2022 21 (4)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07:41, le lundi 9 mai 2022 Garidech, Haute-Garonne

Vélo-boulot du lundi et du mardi au soleil, digressions article L. 228-2 du Code de l'Environnement

Trajets sereins et courtois sur les parties bitumées, avec malgré tout toujours le « petit grain de sable ».
Prendre sa place : c’est la seule solution pour se faire respecter en tant qu’utilisateur légitime de la route. Dans un virage sans visibilité, je roule plutôt au milieu de ma voie, je me range dès que je vois et fais signe pour qu’on me double, en général c’est suivi d’un signe du conducteur pour dire merci …
Lundi, retour buissonnier (même si la classe est terminée), je suis allé chercher quelques chemins, dont la descente du Castillon à Pechbonnieu, puis un petit mur et un bord de Girou à Gragnague.
Mardi, même programme au retour, détour vers Castelginest et l’Hers, et le petit mur à Launaguet. La suite par les voies vertes et les cyclables de L’Union et Saint-Jean avec une petite halte chez Marie et Jacques, deux de nos jeunes recrues de l’association, adorables, merci pour l’apéro !
Quand elles sont bien conçues et même si je sais qu’on y roule moins vite, je n’hésite jamais et je m’oblige même à emprunter les cyclables, il est important de montrer que ces aménagements sont utiles … D’ailleurs c’est maintenant inscrit dans la loi comme le stipule l’article L. 228-2 du Code de l’Environnement :
« A l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, à l’exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements prenant la forme de pistes, de bandes cyclables, de voies vertes, de zones de rencontre ou, pour les chaussées à sens unique à une seule file, de marquages au sol, en fonction des besoins et contraintes de la circulation. Lorsque la réalisation ou la rénovation de voie vise à créer une voie en site propre destinée aux transports collectifs et que l’emprise disponible est insuffisante pour permettre de réaliser ces aménagements, l’obligation de mettre au point un itinéraire cyclable peut être satisfaite en autorisant les cyclistes à emprunter cette voie, sous réserve que sa largeur permette le dépassement d’un cycliste dans les conditions normales de sécurité prévues au code de la route.
Le type d’aménagement de ces itinéraires cyclables doit tenir compte des orientations du plan de mobilité, lorsqu’il existe ».
Nombreuses collectivités ne tiennent pas compte de cette loi, ça diminue la surface lucrative, ça implique des coûts supplémentaires …

Je ne sais pas si c’est dû à l’effet de manque (je ne suis pas un drogué du vélo mais je n’ai pas trop roulé depuis janvier et ça me manque), à l’efficacité de ces quatre séances de vélothérapie (je n’ai pas fait beaucoup de vélo depuis janvier à cause de diverses contrariétés professionnelles et familiales mais ce que j’apprécie dans Strava, c’est que contrairement aux autres réseaux sociaux et même s’il s’y trouve des personnes comme moi qui blablattent et qui digressent - j’avoue, j’adore ça, d’ailleurs je viens de placer dans cette phrase à rallonge des parenthèses et une mise en valeur par des tirets et ce n’est pas terminé - tout revient finalement au sport), à l’effet du rosé (voir l’allusion à l’apéro un peu plus haut) ou au plaisir de rouler sur ces chemins que je connais pourtant si bien, la fin de balade a été particulièrement sereine : deux voitures qui attendent sagement derrière moi que la visibilité soit bonne (mais j’ai pris ma place), une autre au stop intersection de l’Avenue de la Gare et de la D20 qui me laisse gentiment passer alors que le plus souvent les 4 roues ou les 2 roues motorisées (ou non, nombreux cyclistes oublient qu’ils sont soumis au respect du code de la routre) glissent ce stop sans se demander si ce cycliste tout jaune qui arrive en face et qui et donc bien visible n’aurait pas fort légitimement la priorité et n’arriverait pas rapidement …

Beaucoup de plaisir à rouler, même sur des trajets de vélo-boulot, même sur ces itinéraires que je connais si bien … Je n’avais pourtant vraiment pas envie d’y retourner, malgré toute l’affection que j’ai pour mes chères têtes blondes, brunes et rousses – Elles me le rendent bien !

Et enfin l’impression de lancer la saison ! Pas d’objectifs, je l’ai écrit, mais quand même …

Samedi matin, dernière reconnaissance / validation du circuit du Ô Gravel Toulouse Grand Tour – Comment, vous n’êtes pas encore inscrits ? – avec Dominique, Gilles et Jacques, mais nous ne publierons pas la trace, secret oblige …

 

 

 

2022-05-09 (1)

 

 

 

2022-05-09 (2)

 

 

 

 

 

 

2022-05-09 (3)

 

 

 

 

 

 

 

2022-05-10 (1)

 

 

 

 

 

 

2022-05-10 (3)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15:52, le samedi 7 mai 2022 Buzet-sur-Tarn, Haute-Garonne

Petit tour en Forêt de Buzet en VTT avec Bastien, quand on aime on ne compte pas, objectifs ?

Petit tour en Forêt de Buzet avec Bastien. J’ai souvent écrit sur cette jolie forêt, pendant plus petit de la forêt de Bouconne de l’autre côté de l’agglomération toulousaine.
Si vous découvrez pour la première fois cette forêt en vélo, engagez-vous sur un des deux circuits balisés, le technique propose un peu de dénivelé et de jolies montées et descentes. Vous pouvez aussi vous balader au gré des pistes et sentiers qui la traversent. Et même si elle peut être fréquentée, elle réserve de jolis coins sauvages, elle est d’ailleurs classée Espace Naturel Sensible. Des petites clairières la parsèment, ainsi que des mares et trous d’eau, refuges d’espèces vulnérables comme la grenouille agile ou le triton marbré. Une maison de la biodiversité y a été aménagée, des parcours pédagogiques et un parcours pour les personnes à mobilité réduite.

Les alentours ne manquent pas de chemins pour aller plus loin …

Contrairement à ce que dit le dicton, quand on aime on compte …
« Si quand on aime on ne compte pas, alors il est rare d'aimer. Qui aime sans calcul ? Inconditionnellement ? Sans dépendre de celle ou de celui qu'il aime ? Quel amoureux n'emprunte aucune qualité ? Que reste-t-il de l'amour quand on enlève le fatras des mauvaises raisons qu'il se donne ? Quel est l'amour qui ne relève ni du narcissisme, ni du désir mimétique, ni de la peur d'être seul, ni d'un tempérament de tyran, ni d'une ruse de l'espèce pour garantir sa perpétuation ? » Raphaël Enthoven
Appliqué au vélo, la contre-citation signifie qu’on aime bien compter quand on pratique un sport : la durée, la vitesse, la distance. On a envie d’évoluer, de progresser, etc. Moi aussi, je compte, même si dans ma pratique recherche avant tout le plaisir.
Cette année, les comptes ne sont pas très bons, je n’ai pas trop roulé depuis janvier, la météo n’a pas été toujours clémente et quelques soucis m’ont bien occupé. Et même si je compte, je n’ai pas d’objectif chiffré précis … Quand je pratiquais exclusivement le VTT, je tournais autour des 5 000 km par an, depuis que j’ai ajouté de la route et surtout le Gravel (et surtout le longue distance), je dépasse les 8 000 km, 10 000 km en 2021. Et beaucoup de kilomètres de plaisir visuel, de découvertes ou redécouvertes de magnifiques coins de ma région ou de plus loin … Pas d’objectif précis donc en 2022, l’envie tout de même de réaliser plus régulièrement des longues, l’envie aussi de réaliser un raid fin juillet dans la même philosophie que le Gravel Mare Nostrum de 2021, tout est prêt, et peut-être aurai-je la chance de recevoir avant et d’avoir le temps de monter mon nouveau vélo … Affaire à suivre …

 

 

2022-05-07 (1)

 

 

 

2022-05-07 (2)

 

 

 

 

 

 

 

09:34, le vendredi 22 avril 2022 Cépet, Haute-Garonne

VTT à l’école et plus loin … Also in english

Sortie du jour entre Hers et Girou, une « classique » que je propose à mes élèves de Garidech ou à mes élèves actuels depuis plus de 10 ans. Mais je n’en suis jamais blasé car les bois traversés, les sites, sont superbes, très nature et surtout parce que chaque année c’est un nouveau groupe qui se frotte à la « balade ». Merci donc à ce nouveau groupe pour sa motivation, son bon comportement sur le vélo. Cette année encore les pluies des jours précédents ont rendu certains terrains gras, voire glissants. La performance sportive est donc bien là ce n’était pas l’objectif premier de la sortie, mais une trentaine de bornes et ce dénivelé cumulé pour des enfants de 9/10 ans, on peut dire que c’est un « truc de costaud »
Et encore une fois merci aux adultes qui nous ont accompagnés car ils ont grandement contribué à la réussite de la journée : Jean-Pierre, Emmanuelle, Jean-Roger, Gaëlle, Élodie(s), Olivier, Claude, Christophe, Lionel et Jérôme sur le vélo, et Jojo et Maurice au volant des voitures relais.

Mountain biking at school and beyond ...

Today's outing between Hers and Girou, a "classic" that I have been proposing to my Garidech students or to my current students for more than 10 years. But I never get bored of it because the woods and the sites are superb, very natural and above all because each year it is a new group that takes part in the walk. Thanks to this new group for their motivation and good behaviour on the bike. This year again, the rain of the previous days made some of the terrain greasy, even slippery. The sporting performance was not the main objective of the outing, but thirty kilometres and this altitude difference for children of 9/10 years old, we can say that it is a "strong thing".
And once again, thanks to the adults who accompanied us because they greatly contributed to the success of the day: Jean-Pierre, Emmanuelle, Jean-Roger, Gaëlle, Élodie(s), Olivier, Claude, Christophe, Lionel and Jérôme on the bike, and Jojo and Maurice at the wheel of the relay cars.

Translated with  (free version)

 

 

 

10Hers Girou (1)

 

 

 

 

 

10Hers Girou (2)

 

 

 

 

 

 

10Hers Girou (3)

 

 

 

 

 

 

10Hers Girou (4)

 

 

 

 

 

 

10Hers Girou (5)

 

 

 

 

 

 

10Hers Girou (6)

 

 

 

 

 

 

10Hers Girou (7)

 

 

 

 

 

10Hers Girou (8)

 

 

 

 

10Hers Girou (9)

 

 

 

 

10Hers Girou (10)

 

 

 

 

 

10Hers Girou (11)

 

 

 

 

 

10Hers Girou (12)

 

 

 

 

10Hers Girou (13)

 

 

 

 

 

10Hers Girou (14)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

09:20, le mercredi 20 avril 2022 Cépet, Haute-Garonne

Après les gouttes et juste avant … Puis vélobus

Nous poursuivons notre cycle vélo à l’école, à côté et un peu plus loin … Au programme ce matin, sortie vers Gargas …
La pluie a cessé juste avant notre départ et a repris en début d’après-midi, les terrains étaient tour de même humides, vélos et pilotes sont revenus plus ou moins « crottés », certains adultes beaucoup car ils apprécient particulièrement les grosses flaques de boue et ne peuvent s’empêcher d’y rouler vite dedans.
Les terrains humides ont pu rendre par endroit la progression plus énergivore, bravo aux enfants pour leur performance du matin et leur comportement cycliste responsable. Et merci aux adultes agréés accompagnants (Jean-Roger, Emmanuelle, Jean-Pierre, Jérôme, Nicolas, Sonia, Olivier, Nicolas, Gaëlle et Magali) qui ont aussi contribué par leur encadrement sérieux et empathique à la réussite de la sortie.

Attention : un passage est privé et seulement autorisé par le propriétaire pour cette sortie

Et le petit rab’ en suivant avec le vélobus du jour.

 

 

 

 

09vttGargas (6)

 

 

 

 

 

 

09vttGargas (9)

 

 

 

09vttGargas (12)

 

 

 

09vttGargas (18)

 

 

 

09vttGargas (22)

 

 

 

 

 

09vttGargas (24)

 

 

 

 

 

 

 

Profil Strava : https://strava.com/athletes/49242926

 

Posté par mastercycle à 19:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]