21 avril 2019

Ombrail

Ombrail Gauré

Posté par mastercycle à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 avril 2019

Ultra VTT, film

 

 

Petit film sur l’aventure du week-end passé dans ce beau département du Lot :

 

UltraVTT Cahors 2019

(régler la qualité en HD 1080)

 

 

J’ai oublié de parler du matériel : que dire toujours de ce superbe Titus racer-X titane monté en 2008 qui m’accompagne sans broncher et dont je n’ai jamais vu les limites … Je suis vraiment très satisfait du 1x12 Sram Eagle XO et de la cassette MSC, c’est onctueux, ça passe partout pour peu quand même que le pilote ait le moteur. Les deux pneus Schwalbe Rocket Ron et Nobby Nic n’ont pas bronché et mes chaussures ont été à la hauteur (lire quelques articles précédents sur le sujet …). Le matériel a son importance et souffre sur de tels parcours.

 

En parlant de moteur, il y avait une épreuve VTTAE 87 km sur l’ultra. J’ai regardé les temps. Vincent PAGÈS, vainqueur du 180 solo en 8h49 a bouclé le circuit avec une moyenne de 20,42 km/h (il faut dire que le monsieur fait partie de l’équipe de France de VTT marathon … Il y avait donc quelques « clients » sur l’ultra dimanche) et le vainqueur en VTTAE a bouclé son raid (87 km) en 20,88 km/h, impressionnante la performance de Vincent …

Le site de l'organisation : https://www.cap-orn.org/

 

 

 

08 avril 2019

J-6

 

Dimanche, je participerai à l'ultraVTT Lot Dordogne à Cahors. Si vous êtes réveillés à 3h00 du matin, vous pourrez suivre les concurrents en direct :

https://www.cap-orn.org/copie-de-ultra-trail-causses-vallee

(cliquez sur suivi live)

Mon objectif : être finisher (faire les 180 km en moins de 18h), les faire en moins de 15h sera un exploit.

Je pense que certains "avions" vont les faire en moins de 12h00 ou 10h00 ...

ultra_trail

Posté par mastercycle à 20:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 avril 2019

Vélotour

Nous avons participé aujourd’hui au Vélotour toulousain, manifestation festive qui a rassemblé plusieurs milliers de cyclistes partis à la découverte ou redécouverte de la cité rose à travers quelques lieux insolites.

La boucle principale faisait 18 km environ au départ de la Prairie des filtres

vélotour19 (1)

 

Nous avons d’abord traversé le Lycée Déodat de Séverac, roulé dans ses couloirs, pu voir ses immenses ateliers.

vélotour19 (2)

vélotour19 (3)

 

 

 

 

 

Nous avons ensuite rallié l’Artilect Fablab Toulouse, lieu associatif innovant qui met en relation entrepreneurs, chercheurs, étudiants, artistes et particuliers.

vélotour19 (6)

vélotour19 (8)

vélotour19 (10)

vélotour19 (11)

vélotour19 (12)

 

C’est l’hippodrome de La Cépière qui faisait suite, magnifique site dédié aux courses hippiques.

 

Traversée ensuite du Zénith de Toulouse, ce qui nous a permis de découvrir l’envers du décor …

 

vélotour19 (14)

vélotour19 (15)

Nous avons traversé le quartier de la cartoucherie et ses halles centenaires aux murs couverts de superbes tags.

 

vélotour19 (17)

vélotour19 (18)

vélotour19 (20)

vélotour19 (25)

 

 

 

 

 

Passage ensuite sur les berges de Garonne pour rejoindre le Musée d’Art contemporain des Abattoirs (on n’en verra que l’extérieur).

On a traversé la Garonne pour rejoindre le Bazacle puis la Place Saint-Pierre, la cinémathèque de Toulouse et la Place du Capitole pour une petite incursion souterraine dans le parking. J’aurais apprécié descendre plus bas par le colimaçon …

 

vélotour19 (29)

vélotour19 (34)

vélotour19 (36)

vélotour19 (37)

vélotour19 (39)

Le circuit proposait après de traverser le centre historique de Toulouse pour arriver dans le quartier Saint-Michel pour rejoindre le Conseil régional. Nouvelle traversée de la Garonne. Le TFC jouait cet après-midi, nous n’aurons pas pu rouler dans la Stadium.

Fin de circuit le long des berges pour revenir au village départ.

vélotour19 (41)

 

Une très bonne journée passée en famille et en très bonne compagnie avec Marie-Laure et Stéphane. On aura roulé aussi avec Pascal de la Farfelue Team …

Très bonne organisation, à regretter tout de même, le coût de l’inscription n’étant pas négligeable, un ou deux vrais ravitaillements sur le circuit ou le pique-nique ou plateau-repas froid offert, ça se fait sur de nombreuses manifestations ; peut-être que l’organisation, même si elle s’appuie sur de nombreux bénévoles (balisage parfait et présence très efficace à tous les carrefours) représente un « label » évènementiel national (cet évènement existe dans plusieurs grandes villes de France) privé et donc cherche à dégager du bénéfice en surfant sur la vague des évènements festifs de ce genre en course à pied ou autre … Une partie des bénéfices devait être reversée à des associations locales, ce serait bien que l'organisation communique plus sur cela.

Très bonne ambiance, très familiale, très festive, nombreux étaient les cyclistes déguisés, des vélos en tous genres, du vélo dans la ville sans les embouteillages, à faire !

  

Posté par mastercycle à 19:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

podcast

 

Une radio en podcast qui parle vélo :

Radio Cyclo

https://www.radiocyclo.fr/

Posté par mastercycle à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 avril 2019

Alaric

Alaric 3

Posté par mastercycle à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 avril 2019

Batterie

 

Le problème important à résoudre sur les VTTAE, c’est l’autonomie de la batterie.

J'ai eu une idée géniale (il faut le dire, d’ailleurs j’ai déjà déposé le brevet), attention je n'en suis pas juste au principe de la dite-idée, j'ai planché dessus pour rendre mon système fonctionnel …

La batterie pose problème ? Enlevons là, voilà la solution !

« Ou la la ! Il a dû griller un fusible ! » Dites-vous …

Mais non, lisez bien et regardez !

batterie (1)

Mon système de moteur n’agit pas sur le pédalier mais directement sur le pneu : à l’arrière du vélo sera installé un double dispositif comprenant une rallonge (la longueur du câble électrique dépendra de la longueur du circuit choisi, quand tu es en bout de ligne, soit tu branches les rallonges que tu auras transportées dans ton sac, soit tu fais demi-tour et donc doubles la distance, soit tu fais une boucle, là, distance infinie, attention dans ce cas à rouler en espace dégagé) et un moteur entraînant le pneu arrière par un rouleau appliqué sur le dit-pneu … La voilà l’idée ! L'enrouleur est directement et inversement relié au rouleau : le fil se déroule donc à la même vitesse que celle du vélo.

batterie (5)

batterie (3)

batterie (4)

 

Le tout sera commandé au guidon par une commande très simple tactile : tu presses fortement, le moteur s’active, une alerte sonore t’avertit. Tu presse deux fois rapidement, le moteur décélère.

pouet

pouet_pouet

 (cliquez sur les liens, la mélodie pourra être personnalisée via un port USB sous la commande)

Les photos publiées ici ne montrent bien évidemment pas la version élaborée du système, c’est juste pour illustrer le principe du système, j’ai déposé le brevet, une version élaborée et fonctionnelle est déjà prête ; messieurs les entrepreneurs, vous savez comment me trouver … Le plus rapide sera le premier servi ! Le marché est juteux ! Ça fait faire du bruit dans le monde du VAE !

 

 

 

Posté par mastercycle à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 mars 2019

C’est beau une ville la nuit …

paris night

Et c’est beau aussi la campagne la nuit … Le VTT de nuit procure des sensations extraordinaires : les repères changent, on appréhende le relief très différemment (tu vois moins la pente mais tu la sens au pédalage), les sens sont en éveil (on a croisé quelques chevreuils, rapaces nocturnes, un hérisson qui pensait être tranquille sur son sentier en sous-bois), en sous-bois c’est nuit noire, quand c’est dégagé on peut admirer la voûte céleste, les lumières des habitations isolées, les clochers éclairés au loin, les lumières des agglomérations, etc.
De drôles de sensations … Au moindre bruit, l’imagination court.
Et avec un bon éclairage (il s’en vend de très bons à des prix très intéressants), tu lâches les freins sans problème en descente.

 

290319 (2)

290319 (1)

Hier soir, sortie juste avant le coucher du soleil avec Dominique en préparation des réjouissances qui nous attendent le 14 avril à Cahors : direction la forêt de Buzet par les coteaux, puis Mézens pour un superbe single qui descend sur le village. Ensuite on grimpe sur la ligne de crêtes qui surplombe le Tarn pour rallier les abords de Rabastens pour traverser les vignobles et passer à l’église de Guiddal non éclairée qui se découvre sous l’éclairage du vélo. Les lignes des coteaux se dessinent dans la nuit, plus sombres.
Le clocher si particulier de Grazac est éclairé la nuit et nous aura accompagnés pendant un moment, il est visible de loin.
On passe ensuite aux Auzerals pour chercher la ferme de Branque et Mascale. On passe devant le superbe moulin à vent restauré à Laprune, impressionnants ces bâtiments non éclairés qui surgissent devant nos phares, on les redécouvre … Trois coteaux à passer ensuite pour arriver à Roquemaure, soit par du chemin agricole bien dégagé soit par du sentier en sous-bois, le circuit est très varié et le relief est bien marqué, le dénivelé cumulé sur la sortie ne sera pas négligeable (2900 m).
À Roquemaure, on va chercher un superbe single pour revenir sur la forêt de Mézens par deux montées bien marquées.
On repasse à Buzet-sur-Tarn pour rallier Roquesérière pas des chemins agricoles (les deux liaisons forêt de Buzet – Buzet et Buzet – Roquesérière se font par des chemins agricoles et un peu de goudron).

 

290319 (3)

 

Au sortir de la forêt de Buzet pour aller vers la commune éponyme, et avant que la nuit ne tombe vraiment, nous avons pu voir dans un champ une colonie d’oies sauvages qui se plaisent là puisqu’elles ont choisi de se sédentariser.

Je ne publie pas la trace car nous sommes passés sur du privé en début de parcours mais j’ai déjà publié la trace du circuit de Mézens

 

https://www.visugpx.com/1339261463

 

Et celle de Roquesérière

 

https://www.visugpx.com/VZczM8unls

 

Reve-de-velo

25 mars 2019

Alceste à bicyclette

 

 

 

Posté par mastercycle à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mars 2019

Gravel entre Girou, Agout, Dadou et Tarn

 

Belle boucle vers le Tarn avec de belles portions de garnotte et tout-terrain.

Le circuit longe d’abord le Girou pour aller chercher le très joli lac de La Balerme, une quinzaine de kilomètres exclusivement gravel/tout-terrain. Ensuite, on prend du goudron pour rallier Montcabrier puis Bannières.

230319 (1)

230319 (2)

230319 (3)

230319 (4)

 


Là, on suit le très joli chemin de La Landy, on passe au lac du Messal pour ensuite faire un bout de la voie romaine qui rallie Massac-Séran à Puylaurens.
On passe à Viterbe, puis Fiac, réputé pour son golf.

230319 (6)

230319 (8)

Le circuit rejoint le sentier des crêtes entre Briatexte et Graulhet. Il y a de quoi faire en tout-terrain sur le secteur.
J’ai fait halte à Briatexte pour manger au restaurant-bar de France : patron très sympa et on mange bien pour pas cher.

230319 (9)

230319 (10)

230319 (11)

Le circuit part ensuite vers Giroussens.

Comme j’ai pas mal essayé de chemins sur le parcours (la trace non « nettoyée » fait quelques bons kilomètres de plus …) pour sortir cette trace, je n’ai pas fait ce que j’avais prévu au départ : traverser la forêt de Giroussens pour rejoindre ensuite Rabastens, passer à Mézens et traverser la forêt de Buzet …

Après Giroussens, le circuit passe à Saint-Sulpice-la-pointe, fin de circuit gravel vers Roquesérière et Montastruc-la-Conseillère.

 

 

230319 (13)

230319 (14)

230319 (16)

230319 (17)

230319 (18)

 

 

Je me régale à rouler avec mes trois vélos (VTT, tandem et garnotte), aujourd’hui j’ai pu encore une fois rallier des sites VTT que je connais mais où j’allais en voiture, j’ai aussi découvert des chemins que je ne connaissais pas.
Le vélo de garnotte est vraiment bien plus qu’un phénomène marketing, par contre il surprend quand on se frotte à du tout-terrain et qu’on croise des vététistes et il interpelle les routiers avec ses gros pneus …
Et peu importe la pratique, faites du vélo : sur route, VTT, sur roulettes, avec assistance, peu importe, c’est bon pour la santé et ça ouvre de jolis horizons !

Le printemps est là, les fleurs sont de sortie, les fruitiers sauvages sont en fleur, les premières semences ont germé, les animaux sortent de la torpeur hivernale.

 

Début de circuit jusqu’à la Balerme fait avec deux membres de la Farfelue Team garidéchoise : Philippe et Sylvain, merci à eux pour la compagnie bien sympathique.

 

230319 (5)

 

Il faut juste faire attention à une chose en gravel : on roule plus vite qu’en VTT, on a donc l’impression que c’est plus facile, on appuie plus, ça envoie mais on dépense quand même de l’énergie et sur la route ensuite il faut « assurer », donc il faut bien gérer son effort, notamment sur de la longue …

 La trace du jour : https://www.visugpx.com/XXCcFDqeig

 Comme souvent à la publication : dénivelés et moyenne réels plus importants ...