24 février 2022

Lavaur, colombages

Lavaur colombages

Posté par mastercycle à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 février 2022

Ô Gravel Toulouse Grand Tour 2022

 

Toulouse Grand Tour

 

 

Participez au Ô Gravel Toulouse Grand Tour : 170 km (environ, la trace définitive mijote …) sur les plus beaux chemins à la périphérie de l’agglomération toulousaine …

Vous emprunterez des chemins, des pistes agricoles ou rurales, des sentiers de randonnée, des Gr, les paysages seront très variés, parfois vallonnés …

Pour ceux que la distance pourrait « impressionner » (rassurez-vous d’abord, ce n’est pas une compétition, c’est un beau challenge et vous aurez toute la journée devant vous pour le relever) vous avez la possibilité de vous inscrire, de profiter du repas et de choisir de ne parcourir « que » la moitié du parcours (ce qui représentera déjà une belle distance), par contre le transport sur les lieux de départ et d’arrivée sera à votre charge. Au choix :
- Parcours du matin entre Garidech, Muret et la zone de repas.
- Parcours de Muret à partir de 12h (passage obligatoire) vers la zone du repas puis suite du Grand Tour jusqu’à Garidech.
N’hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements.

L’association Ô Gravel ! est très attachée à sa région, à Toulouse, à l’Occitanie, riche d’histoire, riche d’espaces naturels, de possibilités de randonnées, riche de terroirs. Ô Gravel est attachée à son terroir : les partenaires sont locaux et partagent cet état d’esprit.

 

 

 

Nos premiers partenaires sont :

 

 

TDF musettes

 

- l’Association Terres de France, qui soutient les producteurs locaux, œuvre à la préservation d’une agriculture de qualité et à la rendre accessible et équitable.

 

Association de soutien aux producteurs locaux et à une agriculture de qualité - Terres de France

 (cliquez sur le lien)

 

 

 

 

 

 

 

LOGOTYPE_TANIS-blonde

 

- La Brasserie TANIS, paysan brasseur à Garrigues

 

Brasserie TANIS - Accueil | Facebook

 

 

 

 

 

Petite Muretaine

 

- La Petite Muretaine à Muret, boulangerie restauration, qui accueille régulièrement les départs des BRM cyclotouristes.

 

La petite Muretaine - Accueil | Facebook

 

 

 

 

 

L’inscription comprend la collation du matin, la musette (vous en aurez besoin), le repas du midi (ou un peu plus tard) sous forme de pique-nique, un ravitaillement l’après-midi et la bière à l’arrivée.

 

Sport (une belle distance, quelques reliefs), nature et convivialité seront au rendez-vous de cet évènement qui devrait faire date !

 

La manifestation est ouverte à tous les vélos à « gros boudins » : Gravel, VTT, VAE … Sectarisme et partage ne font pas bon ménage !

 

 

 

Les inscriptions sont ouvertes, c’est ici :

 

 

 

https://www.njuko.net/ograveltoulousegrandtour2022/select_competition

 

 

 

27 € jusqu’au 1er avril (ce n’est pas un poisson) ou les 40 premiers inscrits, 31 € pour les suivants dans la limite des 50 places disponibles.

 

 

 

Un certificat médical de moins de 6 mois de non-contre-indication à la pratique cycliste et à l’effort long est demandé, ainsi que l’acceptation de la Charte Ô Gravel !

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 février 2022

 

 

 

 

 

09:19, le dimanche 20 février 2022 Garidech, Haute-Garonne

Un tour avec la Farfelue team

Un tour ce matin avec Cyril, Pascal et Sylvain de la Farfelue team. On voulait d’abord partir vers les coteaux de Bellevue en passant par les bords du Girou, battue oblige nous sommes finalement partis vers Saint-Jean-Lherm et sa magnifique vue sur les Pyrénées, Roquesérière, les pistes agricoles entre Saint-Sulpice et Buzet-sur-Tarn, puis traversé la Forêt de Buzet pour revenir sur Garidech.

Remise en cannes pour Pascal avec son nouveau vélo, un SUNN Tox bien équipé. Sortie « à la Cyril » : j’ai bien fait de ne pas nettoyer le vélo hier (je l’ai fait dès que je suis rentré tout à l’heure, d’ailleurs je nettoie toujours d’abord le vélo et je m’occupe du pilote ensuite après chaque sortie), avec ce qu’il est tombé cette semaine, les terrains sont de nouveau gras … Mais c’est de saison !

 

 

 

2022 09 (2)

 

 

 

 

 

 

 

2022 09 (3)

 

 

 

 

 

 

 

 

2022 09 (4)

 

 

 

 

 

 

 

2022 09 (5)

 

 

 

 

 

2022 09 (6)

 

 

 

 

 

2022 09 (8)

 

 

 

 

 

2022 09 (10)

 

 

 

 

 

2022 09 (11)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

09:10, le samedi 19 février 2022 Garidech, Haute-Garonne

Les Canalets, la Garonne, Bidot, Bouconne, IGG

Une seule certitude ce matin en, montant sur le vélo : je devais passer à Muret en fin de matinée et je voulais faire à l’aller la rive droite de la Garonne entre Pinsaguel et Roquettes pour une reco pour un truc à venir …
Je traverse donc Toulouse direction Lacroix-Falgarde. Je passe devant, il y a longtemps que je ne m’y étais pas frotté, le Chemin des Canalets, la rue à la plus forte pente de l’agglomération, allez j’y vais … Quand tu la connais, tu es moins surpris, c’est assez abrupt car tu n’as aucune visibilité, la rue est à angle droit avec le Chemin des Étroits, tu ne te rends compte du « truc » que dès que tu tournes et la première fois, tu te demandes combien de temps ça va durer …
J’ai donc pris un peu de hauteur, petit passage Gravel à Pech-David pour rouler un peu sur les coteaux avant de redescendre vers Lacroix-Falgarde.
Après Lacroix-Falgarde, deuxième portion Gravel rive gauche de l’Ariège pour rejoindre Pinsaguel et remonter la Garonne au plus près rive droite jusqu’à Roquettes, superbe, merci Guy !
Arrivé à Muret, un petit nuage, comme mardi matin, m’attendait, petite ondée donc qui va durer un peu.
Je pars vers Bidot et ses jolis lacs, un peu de Gravel encore. Sous la pluie, que tu roules sur le goudron ou sur les chemins, tu ramasses de la crasse, donc autant en profiter pour passer plutôt par les chemins.
Je pousse jusqu’à Fonsorbes et vais dire un petit bonjour à Corinne, Emmanuel, Fanny et Gabin, je passe par là, je m’y arrête.
Je voulais aussi vérifier un truc du côté de Léguevin, allez, je vais par là, pourquoi pas prendre un bout du Gr86 et ensuite rejoindre la forêt de Bouconne, la traverser en m’y baladant un peu pour rejoindre l’IGG pour revenir sur l’agglomération et terminer la balade.
La Forêt de Bouconne est un des deux poumons verts de l’agglomération avec son pendant plus petit au Nord-Est, la forêt de Buzet, elle se prête particulièrement à la pratique du Gravel et pas seulement pour la forestière qui la traverse sur toute sa longueur …
L’IGG : l’itinéraire grand gabarit, qui sert au passage des convois de tronçons ou grandes pièces d’avion, une piste cyclable XXL. Et pour finir les cyclables de Blagnac qui ne manquent.
De quoi oublier la portière que j’ai faille me manger ce matin sur la cyclable de le route d’Albi, vous savez ces superbes cyclables aménagées le long de zones de stationnement … Ce n’est pas un réflexe pour tout le monde de regarder dans son rétroviseur, ou mieux encore de tourner la tête avant de sortir de son véhicule …

 

 

 

 

2022 08 (1)

 

 

 

 

 

 

 

2022 08 (2)

 

 

 

 

 

 

 

2022 08 (5)

 

 

 

 

 

2022 08 (6)

 

 

 

 

 

 

2022 08 (7)

 

 

 

 

 

 

2022 08 (8)

 

 

 

 

 

 

2022 08 (10)

 

 

 

 

 

 

 

2022 08 (11)

 

 

 

 

 

 

 

07:47, le mardi 15 février 2022 Garidech, Haute-Garonne

Vélo-boulot du mardi

La pluie (petite) ce matin quelques kilomètres avant d’arriver, façon petit nuage « rien que pour toi », comme dans les dessins animés …
Pluie au moment de partir, je m’équipe donc en conséquence, elle s’arrête quand je monte sur le vélo. Je ne vais pas m’en plaindre !
Mercredi, bonne pluie au réveil, le vélo reste au garage …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14:27, le samedi 12 février 2022 Garidech, Haute-Garonne

Tandem avec Bastien

Balade cyclo-tandem avec Bastien pour aller rejoindre Geneviève, Patrick et Éric à Flourens pour voir le match et dîner.
Cette fois, nous n’avons pas choisi le chemin le plus court qui fait une vingtaine de kilomètres et emprunte chemins et sentiers, nous avons fait un petit détour vers le lac du Laragou, Le Ramel, le pittoresque village de Belcastel avec son clocher fortifié, Bourg-Saint-Bernard, Vallesville, Drémil-Lafage, Flourens.
De jolies petites routes (j’ai deux jeux de roues pour le tandem) et de belles bugnes, le coin est vallonné, ce qui fait son charme !

 

 

2022 06 (1)

 

 

 

 

 

 

2022 06 (3)

 

 

 

 

 

 

 

2022 06 (5)

 

Belcastel

 

 

 

 

 

 

2022 06 (7)

 

 

 

 

 

 

 

2022 06 (8)

 

 

 

 

2022 06 (9)

 

 

 

 

 

 

2022 06 (11)

 

 

 

 

 

 

2022 06 (12)

Château de Montauriol

 

 

 

 

 

 

 

 

07:40, le mardi 8 février 2022 Garidech, Haute-Garonne

Vélo pour aller au boulot et retour du mardi et du mercredi

Je reprends un peu plus de régularité dans mes trajets pour aller travailler (l’objectif étant une moyenne de 2 trajets par semaine travaillée sur l’année), la météo joue aussi même si je suis bien équipé pour rouler dans le froid ou sous la pluie (par contre partir sous la pluie pour aller travailler, je ne le fais pas).
Toujours dans l’objectif de moins piocher dans le porte-monnaie pour le carburant, économiser aussi la voiture, et que ce soit à l’aller ou au retour, ça fait du bien à la tête, le vélo fait partie de mon équilibre, je ne suis pas complètement addict dans le sens où je n’ai pas besoin d’en faire tous les jours je peux aussi ne pas en faire un week-end mais j’en ai besoin, plus particulièrement quand je me lance dans du long ou très long …
Quatre trajets assez sereins, quelques pressés au volant mais pas de mise en danger, des faisans dans les labours et un petit vent de face sur le dernier retour.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Profil Strava : https://strava.com/athletes/49242926

 

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 15:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 février 2022

 

 

 

 

 

 

 

un ténébreux

Un ténébreux / Ezine

Au début du Tour de France on nommait « les ténébreux » les touristes routiers qui participaient à la course et finissaient les étapes dans la nuit.
Le roman se passe juste après la guerre de 1914, dans une France dévastée, qui semble avoir reculé dans le temps. Le héros est un tout jeune normand – la Normandie est le pays de l’auteur– dont le frère aîné est mort à la guerre et qui avait commencé une carrière de coureur. Il s’agit, pour le suivant, de reprendre à son compte le destin interrompu de son aîné. Autour de lui gravite tout un petit monde haut en couleur qu’unit la passion du vélo et une jeune femme mystérieuse. Histoire des temps héroïques du Tour de France, portrait de la France de l’époque (on croirait que l’auteur y a vécu, tant c’est précis), hymne au vélo, tour à tour cocasse et dramatique et hymne à la littérature (Marcel Proust paraît à Cabourg ; l’un des protagonistes est un écrivain amateur).

Le roman est précédé d’un texte très personnel où Ezine explique, à sa façon, l’importance cruciale du vélo pour lui. Comme son héros qui pédale éperdument derrière l’ombre de son frère disparu, il pédale pour retrouver le père qui l’a abandonné.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tentation

La tentation de la bicyclette / Edmondo De Amicis

« Je dis les amertumes que me procura la bicyclette, afin d’apporter, je l’espère, un réconfort à ceux qui les ont éprouvées, et pour aider les autres à les éviter ou à s’en libérer. » Lorsque l’on sait qu’aller à bicyclette développe la maturité intellectuelle et dissout la mélancolie, lorsque le monde entier sombre dans le péché vélocipédique, lorsque résister est un si pénible combat… comment ne pas céder à La Tentation de la bicyclette ?

 

 

 

 

 

 

 

 

hors cadre

Hors cadre - un vélo dans la tête

Pour l'enfant perdu dans le froid un jour de deuil et marqué par l'absence de son père, la découverte du cyclisme a représenté une chance. L'itinéraire est toujours le même : la fascination, puis l'échappatoire, cette sensation grisante de pouvoir mettre les problèmes derrière soi le temps d'une course ou d'une sortie solitaire sur des routes magnifiques. Arrivé à cinquante ans, l'évidence est là pour Gilles : le cyclisme fut un repère rassurant. Pourtant il comprend que seule la relation chaotique qu'il a entretenue avec son père a été le moteur de toutes ses actions.

 

 

 

Posté par mastercycle à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 février 2022

Boucles à vélo

 

 

 

Je connais l’auteur, un excellent guide à paraître en mai aux excellentes Éditions CHAMINA, dans toutes les bonnes librairies et en ligne …

 

boucles_toulouse

Posté par mastercycle à 22:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


14 février 2022

 

 

 

2020 LeuTauch (20)

 

 

 

 

 

2020 sète (38)

 

 

 

 

 

 

 

2021 26 (26)

 

 

 

 

 

2021 28 (66)

 

 

 

 

 

 

 

2021 32 (3)

 

 

 

 

 

 

2021 32 (52)

 

 

 

 

 

 

2021 33 (27)

 

 

 

 

 

 

 

2021 39 (33)

 

 

 

 

 

 

2021 44 (13)

 

 

 

 

 

 

2021 57 (3)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2021 63 (35)

 

 

 

 

 

2021-02-13 (11)

 

 

 

 

 

2021-08-02 (11)

 

 

 

 

 

 

2021-08-02 (168)

 

 

 

 

 

 

 

2021-10-07

 

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 16:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 février 2022

Ô Gravel Special ride 2022-02-13 – Esprit, es-tu là ?

 

 

 

2022 07 (13)

 

 

 

http://www.ogravel.com/archives/2022/02/13/39346467.html

 

 

 

 

 

 

2022 07 (2)

 

 

 

 

 

 

 

2022 07 (6)

 

 

 

 

 

2022 07 (9)

 

 

 

 

 

2022 07 (11)

 

 

 

 

 

 

2022 07 (12)

 

 

 

 

 

2022 07 (16)

 

 

 

 

 

2022 07 (17)

 

Château Laurenci

 

 

 

 

2022 07 (19)

 

 

 

 

 

 

 

2022 07 (20)

 

 

 

 

 

2022 07 (26)

 

 

 

 

 

 

2022 07 (27)

 

 

 

 

 

2022 07 (28)

 

 

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 février 2022

feutre, Alaric

 

Alaric 1

Posté par mastercycle à 08:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 février 2022

 

 

 

 

" La vie c'est comme la bicyclette, pour garder l'équilibre, il faut continuer à avancer."

 

Albert Einstein

Posté par mastercycle à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 février 2022

 

07:44, le mardi 1 février 2022 Garidech, Haute-Garonne
Vélo-boulot du mardi – And in english please !


Inconsciemment (quoique), je ne devais pas trop avoir envie d’y aller ce matin, je pense avoir réalisé mon aller le plus lent … Mais je peux mieux faire encore !
Deux trajets sereins, autres usagers courtois.
Bon petit vent au retour, pour cette fois plutôt favorable, comme je suis rentré plus tard, j’ai pris l’option D20, ligne droite et velours (le « beau » goudron, celui que je fuis habituellement que je me balade), plus rapide que le matin …

Ce matin, des faisans dans les champs et un vol d’oies sauvages … Michel Delpech en bande son ..
« Jusqu'au bout de leurs forces
elles bomberont le torse
pour que le groupe avance.
Une fois épuisée, prend la queue de la file,
fier de tous ces efforts.
À chaque nouveau passage,
des volée d'oies sauvages
j'entends comme un appel (…) »

Sur la photo, ce n’est toujours pas ma maison …

 

 

2022-02-01

 

 

 

 

 

 

 

 

2022-01-25

 

(celle-là, je l'ai prise la semaine précédente, not my home sweet home ...)

 

 

 

Tuesday's Bike to Work

Unconsciously (though), I must not have felt much like going this morning, I think I made my slowest trip ever ... But I can do better!
Two serene journeys, other courteous users.
Good little wind on the way back, this time rather favourable, as I came back later, I took the D20 option, straight and velvet (the "nice" tarmac, the one I usually run away from when I go for a walk), faster than in the morning ...

This morning, pheasants in the fields and a flight of wild geese ... Michel Delpech on the soundtrack ...
"Until the end of their strength
they will bend their chests
so that the group advances.
Once exhausted, they take the tail of the queue,
proud of all these efforts.
With each new passage,
flocks of wild geese
I hear like a call (...) "


On the picture, it's still not my house...

Translated with www.DeepL.com/Translator (free version)

 

 

 

 

 

15:22, le samedi 22 janvier 2022 Rouffiac-Tolosan, Haute-Garonne
La voiture au garage

 

Révision sur la voiture, changement des pneus, ça prend un peu de temps, le soleil est là, je mets le vélo dans la voiture et plutôt que d’attendre ou de prendre deux voitures, je vais faire tourner un peu les jambes : L’Union et Saint-Jean sont truffées de piétonniers, de voies vertes, j’en fréquentais déjà quand j’étais gamin … Pas de nostalgie, juste de la balade à vélo … Et un joli gribouillis sur la carte ...

 

 

 

 

 

07:49, le lundi 17 janvier 2022 Garidech, Haute-Garonne
Vélo-boulot du lundi – Bas de plafond


Je ne parle pas d’une personne dont j’aurais envie de dire du mal en employant cette expression (quoique), là je la prends au sens propre : le plafond était vraiment bas aujourd’hui, brouillard très épais le matin et le soir. Et humide : obligé de faire l’essuie-glace sur les lunettes avec ce petit crachin givrant …
Je ne crains pas de rouler dans ces conditions, mes éclairages sont assez puissants mais malgré tout, ce n’est pas évident avec les autres usagers de la route, même si la majorité roule bien moins vite et fait plus attention.
Pas les cannes en ce moment : beaucoup de tension au boulot, la vélothérapie fait du bien mais le nerveux a entamé le physique, je vais essayer de bien dormir dans les jours à venir … Samedi, j’ai fait une bonne sortie, dernière reconnaissance du Ô Gravel Surprise ride du 29 janvier, un parcours que je connais très bien, 110 bornes mais pas un gros dénivelé, j’ai en bavé sur la deuxième partie, les pluies des derniers jours ont rendu certains passages très énergivores …
C’est aussi un des principes de ce sport : il y a des jours sans ou moins, tu peux savoir pourquoi, parfois non, mais quand ça revient, c’est du régal ! Ce soir par exemple, ce n’est pas revenu …

 

 

 

 

 

 

 


07:43, le lundi 3 janvier 2022 Garidech, Haute-Garonne
Vélo-boulot du lundi et du mardi – And in english …


Je reprends ou je continue mes trajets à vélo de début de semaine pour aller travailler. Le compteur est remis à zéro, pas plus de résolutions particulières ou d’objectifs chiffrés que les années précédentes, seulement deux envies :
- Rester régulier sur ces trajets pour aller au boulot, ça fait du bien à la tête et c’est bon pour l’empreinte carbone. J’essaie de faire deux trajets par semaine, pour peu qu’il ne pleuve pas le matin. Autant je ne crains pas de rouler sous la pluie quand j’y suis obligé, autant pour aller bosser … Le froid n’est pas un problème avec un bon équipement, par contre le brouillard le matin sur ces petites routes peut être problématique.
- Continuer à prendre du plaisir, découvrir de jolis coins de ma région et d’ailleurs, en redécouvrir (avec tout de même cette envie régulière de longue ou très longue balade) et de partager !
Il est vrai que ça flatte l’ego de passer la barre des 5 chiffres en kilométrage annuel mais ce n’est pas l’essentiel, l’essentiel est vraiment dans Le plaisir … Cette maxime de Jobst Brandt, un des pères du mountain bike ou de cet esprit d'aventure, rouler où la route s'arrête, « organisateur » des Jobst rides en Californie dans les années 70, « Je ne vais jamais te dire où on va, ni combien de temps on va rouler, parce que sinon tu ne viendrais pas ! », me ravit et définit pour moi cet esprit d’aventure en liberté : rouler pour se balader sans contraintes, profiter. Je vais continuer de m’y essayer régulièrement et continuer de partager, sans prétention, ces moments …


Ce matin, 3 chevreuils dans un labour et une bagnole dans un fossé, certainement un retour de réveillon …

 

 

 

2022-01-03 (3)

 

 

 

 

 

2022-01-04 (4)

 

 

 

 

 

 

 

Monday and Tuesday Bike to Work

I'm resuming or continuing my early-week cycling to work. The meter is reset, no more specific resolutions or numerical objectives than in previous years, just two desires:
- To stay regular on these journeys to work, it's good for the head and good for the carbon footprint. I try to make two trips a week, as long as it doesn't rain in the morning. As much as I'm not afraid to ride in the rain when I have to, to go to work ... Cold weather is not a problem with the right equipment, but fog in the morning on these small roads can be a problem.
- To continue to take pleasure, to discover beautiful places in my region and elsewhere, to rediscover them (with all the same regular desire for long or very long rides) and to share!
It's true that it flatters the ego to pass the 5 figure mark in annual mileage but that's not the main thing, the main thing is really in the pleasure ... This maxim of Jobst Brandt, one of the fathers of mountain biking or of this spirit of adventure, riding where the road stops, "organizer" of the Jobst rides in California in the 70's, "I'm never going to tell you where we're going, nor how long we're going to ride, because if I did, you wouldn't be coming! I'm never going to tell you where we're going or how long we're going to ride, because otherwise you wouldn't come", is something that delights me and defines for me this spirit of adventure in freedom: riding for the sake of riding without constraints, enjoying. I will continue to try it regularly and continue to share, without pretension, these moments ...


This morning, 3 deer in a plow and a car in a ditch, certainly a return of New Year's Eve


Translated with www.DeepL.com/Translator (free version)

 

Profil Strava : https://strava.com/athletes/49242926

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]