17 novembre 2019

Raymond

 

Hommage à Raymond POULIDOR qui a rejoint le 13 novembre au panthéon du cyclisme Monsieur Jacques et d'autres ...
Il est des sportifs qui entrent de leur vivant dans la légende et pas en éternel second ... La Vuelta, Milan - San Remo , la Flèche wallonne, Dauphiné libéré, Paris-Nice, Midi libre et tant d'autres premières places ...

 

maxresdefault

 

Quiz-Connaissez-vous-Raymond-Poulidor-_

 

Raymond-Poulidor-vainqueur-Vuelta-Tour-Espagne-Madrid-16-1964_1_730_1099

 

 

images

 

 Une BD à lire ...

9782372540834_cg

 

Bande dessinée de Raymond Poulidor, Jeff Legrand et Christophe Girard aux Éditions Mareuil

 

Comment devient-on un champion alors que rien ne nous y prédestine ? Un don, la chance, l'entraînement ? Fan de Marcel Cerdan, 2e meilleur élève de son canton, incapable de se payer ni vélo ni études secondaires, comment un jeune paysan devient-il une icône du cyclisme mondial ? De la Seconde Guerre mondiale à la guerre d'Algérie, Raymond vous invite à découvrir la jeunesse de Raymond Poulidor, le métayer qui deviendra l'une des légendes du cyclisme. Une histoire de famille, d'abnégation, de rêve, de déceptions, d'ascension sociale. De guerres. Et une touche de sport. Avec le dessinateur Christophe Girard et le scénariste Jean-François Legrand, Raymond Poulidor, pour la première fois, raconte son enfance et ses courses amateurs grâce aux planches d'un roman graphique.

 

9782372540834_pg

 

 

Posté par mastercycle à 21:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 novembre 2019

Gravel automnal du côté de Garidech

G161119 (1) - Copie

L’automne est là et avec ce qu’il est tombé, les terrains sont bien gras. Activité VTT mise en veille (je veux bien ramasser de la gadoue mais pas sur des terrains que je connais particulièrement bien et qui sont tellement agréables secs) mais quand même toujours l’envie de rouler sur des terrains variés.
Avec la météo actuelle, si on veut sortir le week-end, il faut y aller dès que c'est découvert, ce que j'ai fait ce matin et j'ai eu droit à quelques rayons de soleil, averses cet après-midi, demain ? 
Boucle mixte à dominante bitumée au départ de Garideh vers Paulhac, forêt de Buzet, Roquesérière, Montpitol, Bonrepos-Riquet, Gragnague. Je ne me suis éternisé dans le forêt de Buzet et me suis contenté de la piste principale car il y avait une chasse en cours …
Les chemins empruntés sont des pistes à dominante gravier. Un joli coup de cul en début de circuit (c’est volontaire), il y a de jolis points de vues sur les coteaux environnants ou les Pyrénées déjà bien enneigées.
Circuit de saison, j'ai déjà publié des traces VTT ou Gravel sur ces secteurs quasi-excusivement allroads.

Et ce vert ! C’est l’automne, on pourrait croire que la nature perd ses couleurs mais avec ce qu’il est tombé les herbes sont bien grasses et d’un vert éclatant …

 

 

 

 

G161119 (7)

 

 

 

 

 

G161119 (11)

 

 

La trace : https://www.visugpx.com/yVMkQKy4TH

 

 

G161119 (13)

 

 

 

G161119 (15)

 

 

G161119 (16)

 

15 novembre 2019

Jalabert ...

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=WWqfY7nyu0M&list=PLvCzfJbsr8eVpCAlaNTrPOAlxK60cKHGZ&index=2

 

Hommage à Jaja

 

Posté par mastercycle à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2019

Cyclo vers le Tarn

L’automne est là et avec ce qu’il est tombé récemment, les terrains sont plutôt gras et par chez nous, la terre colle …
Bonne fenêtre météo ce matin, soleil au rendez-vous, il faut en profiter !

091119 (1)

091119 (2)

Belle boucle sur bitume vers le Tarn, du côté de Viterbe, Bazis, Damiatte, Moulayrès, Fiac. Mais du bitume avec un peu d’herbe au milieu de la chaussée et quelques trous, c’est ce que je recherche, des petites routes peu fréquentées …
Très joli coin avec pas mal de sentiers balisés et des possibiltés plus Gravel ou VTT (vers Graulhet et Briatexte aussi), des bois, des pâturages, des champs, et surtout du relief, c’est très vallonné, de jolis pentes parsèment le circuit, de beaux panoramas s’offrent à la vue pour peu qu’on flâne un peu, de quoi aussi se faire plaisir en descente, les routes sont sinueuses, pilotage à affiner … Quand même près de 4000 m de dénivelé cumulé (la moitié donc en D+) pour 110 bornes …

L’automne a pris ses quartiers, la lumière peut être superbe en cette saison et la nature pleine de couleurs avant que les feuilles tombent.

Merci à Christine et Bernard pour la halte à midi et le repas requinquant accompagné (avec modération, il faut repartir après) d’un très bon blanc sec du Domaine du Château Bel Êvêque, terres de Pierre Richard à Gruissan, coin que j’affectionne moi aussi particulièrement …

La trace : https://www.visugpx.com/mTpFLm7FWK

Trace retravaillée pour la rendre cyclo, j’ai quand même pu faire une peu de Gravel sur des chemins bien exposés et donc assez secs. En fait, j’ai plus ramassé de crasse sur certaines portions de route à l’ombre et à l'humidité que sur ces portions …

 

Je reparle de cette belle monture qui m’accompagne dans mes sorties de garnotte ou sur bitume, mon STIFF Gravel.
C’est gratuit, je ne suis pas rémunéré pour ça, je n’ai pas payé mon vélo moins cher non plus et c’est très bien comme ça, mon jugement peut donc être objectif : les petits nordistes de STIFF ont conçu de belles machines !
Mon Gravel a fait ses preuves sur du tout-terrain, je l’ai bien poussé, je l’ai bien secoué, il n’a pas bronché.
Et sur route, il n’est pas en reste. Les gros pneus ne posent aucun problème sur route quant au rendement. D’ailleurs même les coursiers roulent larges, en 25 voire en 28, même si c’est loin du 40 que j’ai sur mon vélo que j'ai monté avec les excellents IRC Boken très polyvalents grâce à leur bande de roulement avec ses petits picots et des crampons suffisamment prononcés sur les côtés pour avoir une très bonne accroche latérale sur tous les terrains. Rendement et confort sont au rendez-vous avec ces pneus. Et le montage est aisé.
Le vélo envoie bien quand tu appuies sur les pédales, pas besoin de longues analyses pour le constater.

Ce vélo, comme mon fidèle Titus, je n’en verrai pas les limites, c’est dans mon cas le pilote qui montre ses limites, c’est ce que je recherchai d’ailleurs quand j’ai acquis et équipé ces deux belles machines, je ne peux pas en être déçu, je n’ai pas pu les mettre en défaut. Quoi demander de plus …

Le site STIFF bicycles factory : https://www.stiffbicycles.com/fr/accueil/

Et une petite dédicace au roi Eddy, j’ai horreur de porter des noms de marques sur mes habits, même si c’est difficile d’éviter ça et même si j’ai de l’affection pour une marque au renard (mon premier titane était d'ailleurs un Muddy Fox), c’est vrai quand même que nous sommes un peu couillons de payer pour porter des fringues siglées, on devrait payer moins cher ou toucher quelques centimes ou quelques euros à chaque fois qu’on met un vêtement avec 3 bandes, une virgule, un gros O ovale, un D et G entrelacés, un L et un V, etc. Plus le sigle est visible, plus tu payes … Hommes sandwiches bénévoles … J’ai donc roulé aujourd’hui de plein gré et volontairement pour une marque de cochonaille, dont le maillot cycliste havane (ma version est trop orange d’ailleurs) est entré dans l’histoire du cyclisme.

091119 (5)

 

08 novembre 2019

 

 

 

avril (9)

Posté par mastercycle à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 octobre 2019

Gravel entre Giens et Hyères

giens (1)

 

Boucle au départ du site prisé de la plage de la Bergerie à La Capte, sur la presqu’île de Giens.
Si vous voulez vous promener au plus près de l’eau, il faudra emprunter le sentier du littoral, exclusivement piétonnier.
Petit tour sur la presqu’île, ne pas manquer de pousser jusqu’à la Tour Fondue, point de départ des traversées vers Porquerolles ou Port-Cros.
Incursions dans les sites naturels et de jolis sentiers de la presqu’île avant de descendre vers La Madrague et la route du sel, site prisé par les véliplanchistes et kite-surfers. A droite, c’est l’étang Pesquiers et les salins.

giens (3)

 

 

 

 

 

giens (4)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

giens (5) b

 

 

 

giens (6)

 

Un peu de goudron pour rejoindre l’Almanarre et grimper au Mont des Oiseaux à quelques 304 mètres, montée avec quelques bonnes pentes …
La suite est beaucoup plus engagée en vélo de garnotte, un peu de caillasse qui oblige à piloter « léger » mais ça passe.
Un bon raidillon amène au-dessus de Carqueiranne pour descendre sur La Moutonne.

De magnifiques panoramas sur la côté et l’intérieur du pays, des coins très sauvages, des sentiers variés, le gibier est aussi présent … Le chêne vert et le chêne liège sont bien présents, l’arbousier aussi avec ses fruits caractéristiques qui mûrissent en hiver. Cet arbre résisterait bien aux incendies … On traverse aussi quelques vignes ou des oliveraies.

giens (8) b

 

 

 

giens (10)

 

 

giens (11)

 

 

 

giens (12) b

 

 

On va ensuite chercher le massif de Fenouillet, avec encore un bon pourcentage … Là aussi, de jolis sentiers et des terrains variés s’offrent à vous.
On traverse ensuite Hyères pour suivre le canal du Roubaud pour rallier le bord de mer à L’Ayguade.
On rejoint enfin la Bergerie par le bord de mer.

giens (15) b

 

 

J’ai pu le constater sur tout ce coin de Méditerranée, entre Var et Alpes Maritimes, pas mal de chemins sont fermés, privatisés, on ne sait pas trop pourquoi, même si ça existe aussi ailleurs c'est plus marqué qu'ailleurs, c’est flagrant au plus près de la mer mais aussi dans les terres, j’ai quand même roulé presque 80 bornes pour sortir cette trace de 55 kilomètres. On est près de la mer, on démarre au niveau de la mer mais le dénivelé cumulé n’est pas ridicule …

La trace : https://www.visugpx.com/taehbXzPBE

 

28 octobre 2019

Petit tour en Gravel à La Seyne-sur-Mer

Départ du très joli site de Fabrégas pour faire le tour du massif du Cap Sicié en passant par Notre-Dame du Mai.

toulon (8)

 

 

 

toulon (9)

 

 

 

Très joli massif entre La Seyne-sur-Mer et Six-Fours-les-plages, beaucoup de sentiers le sillonnent, à faire aussi en VTT. Nombreuses pratiques s’y retrouvent : randonnée, trail, VTT, même de l’enduro (j’ai croisé pas mal de vététistes équipés d’engins à gros débattement, de casques intégraux et autres équipements), de l’électrique et du cyclo ou coursier sur les portions goudronnées du massif, du roller, etc. Doubler des vététistes en descente au guidon d’un vélo de garnotte fait son petit effet …
P
as mal de dénivelé sur le massif, la montée à Notre-Dame du Mai se gagne !
Du sentier, du single, un peu de caillasse, de quoi se faire plaisir et pousser son vélo (ou le pilote) dans ses retranchements.
Des coins très sauvages (le gibier est bien présent) et de magnifiques panoramas sur les vallons, les côtes et la mer …
Belle vue aussi sur les rochers des deux frères, site pittoresque et sujet de légendes, la plus répandue racontant que 2 frères trouvèrent un jour une sirène blessée sur la plage … Ils la soignèrent et en tombèrent tous les deux éperdument amoureux. Dans leur folie, ils s’entretuèrent. La sirène, avant de regagner les flots, supplia Poséidon de leur laisser une forme apparente en souvenir de leur passion. Le dieu de la mer y dressa les deux rocs.

toulon (10)

 

Cette boucle d’une vingtaine de kilomètres est une bonne façon de faire une première découverte des lieux.

Merci à Émilie, Olivier et Maxime pour l’accueil ces quelques jours, de m’avoir permis de découvrir ce joli site (et de m’avoir initié à la voile ! Sacrée performance !).

 

La trace : https://www.visugpx.com/eplujcuigT

 

 

 

 

25 octobre 2019

 

 

IO2012 (31)

Posté par mastercycle à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2019

Arfons

Arfons

Posté par mastercycle à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]