14 juin 2020

private ?

 

privé

 

Idée reçue : « Chemin privé »

 

Petit coup de gueule à l’attention de ces gens qui s’approprient de l’escape public sous prétexte de tranquillité en plaçant une barrière, une chaîne ou un panneau « chemin privé » sur des chemins communaux publics, voire même des sentiers balisés répertoriés.
La propriété privée est un droit à respecter mais ce genre de comportement pas si rare est agaçant !

Pour ma part, je connais quelques chemins très intéressants, privés et interdits à toute circulation. Dans ce cas, je ne passe plus ou j'ai demandé autorisation de passer de temps en temps ...

Il existe aussi des propriétaires qui accordent un droit de passage aux promeneurs, cavaliers ou vététistes (moins aux motos, c'est vrai) sur leurs terrains, merci à eux et veillons à bien respecter ces lieux.

 

Posté par mastercycle à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 juin 2020

 

 

 

 

 

 

grui paques 2012 (30)

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Cyclo vers le Tarn

2020 16 (1)

 

 

Jolie balade vers le Tarn d’abord par les coteaux entre Montastruc-la-Conseillère, Le Laragou, Le Ramel, Belcastel, Lavaur. Lavaur mérite la halte touristique, et le samedi, le marché vaut aussi le détour.
On prend ensuite les coteaux au-dessus de Fiac pour passer à Cabanès et descendre vers Graulhet.

 

 

 

2020 16 (4)

 

 

 

 

 

2020 16 (5)

 

 

Les panoramas sont superbes, la balade passe par quelques petites routes très agréables même si le revêtement peut être inégal.

On passe la vallée de l’Agout (qu’on retrouvera à Giroussens), pour grimper sur les coteaux vers Puybegon.
Si vous aimez les raidards, faites le dérour par Puybegon, vous serez servis ! Stéphane, ça te rappelle des souvenirs …

 

 

2020 16 (6)

 

 

 

 

2020 16 (7)

 

 

 

 

2020 16 (8)

 

 

 

 

 

 

 

2020 16 (10)

 

 

 

 

2020 16 (11)

 

 

J’ai fait cette balade avec Stéphane qui l’a tracée pour réaliser son premier 100 km. Il aurait pu choisir plus facile et partir le long du canal vers Toulouse par exemple. Ces 100 km présentent quand même du dénivelé,  presque 1100 m + D+, ce qui est quand même pas mal. C’est aussi pour boucler quasiment pile ces 100 bornes qu’à la fin on est revenu vers Montastruc pour aller chercher Saint-Jean-Lherm et descendre le « petit col » qui a servi d’entame.

La route vers Saint-Anatole suit une superbe ligne de crête, en bonne partie ombragée, et offrant de superbes points de vue quand elle est dégagée.
On rejoint le très beau village de Giroussens avec son superbe panorama sur la vallée de l’Agout.
On descend dans la vallée pour passer à Saint-Lieux-les Lavaur où vous pourrez prendre le petit train pour le très joli Jardin des Martels. Côté gastronomie, l’Echauguette à Giroussens a très bonne réputation.

 

 

2020 16 (12)

 

 

 

 

2020 16 (14)

 

 

 

2020 16 (15)

 

 

On termine cette belle balade en passant à Saint-Sulpice-la-pointe pour remonter sur les coteaux vers Montastruc par Roquesérière et Gémil.


Bravo Stéphane, 100 km validé !

J’aurais pu tout simplement appeler cette trace « vélo vers le Tarn » mais j’aime bien ce terme de cyclotourisme, certains l’emploient de façon péjorative. Je fais du vélo, j’ouvre grand les yeux, je prends des photos, je profite, ça n’empêche pas non plus d’appuyer sur les pédales … Et je connais un paquet de cyclos qui appuient fort !

La trace : https://www.visugpx.com/uoA2db1ehz

 

10 juin 2020

GPS drawing near Toulouse : sanglier

Avec la pandémie de la COVID (il faut dire « la » COVID maintenant), ils ont été peinards les sangliers. Ils ne sont pourtant pas trop aimés (chanson dans la tête : « Le Mal aimé » de Claude François).

Dessin au GPS sur les terres de l’animal (il est partout en fait …) et en son honneur 3 jolis passages en Gravel et un bon vrai passage version « sanglier » puisque totalement hors-piste (d’où la moyenne sur la sortie, je n’ai pas chômé sur le bitume) … Amis de la RSF, si vous lisez ces lignes … Quand j’ai fait mon service militaire et mes deux préparations militaires avant (je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, Aznavour dans la tête), quand on faisait la marche forcée et que le sergent gueulait « Technique du sanglier ! », ça voulait dire aller tout droit sans se poser de questions … La ligne droite n’est pas toujours le chemin le plus court …

Quelques bons coups de cul aussi en honneur de l’animal …

Exceptionnel : un héron s'est posé devant moi sur une petite route, j'étais dans son dos, il ne m'a pas vu, je suis passé à 1 mètre de lui ... D'habitude les échassiers sont très difficiles à approcher.

 

La trace : https://www.visugpx.com/rkrH7gmYrq

 

sanglier

 

Posté par mastercycle à 20:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

06 juin 2020

Gravelling not far from Toulouse

Circuit Gravel à dominante offroad, florilège de beaucoup de ce qu’on peut trouver dans ce secteur de l’Est-Nord-est Toulousain. Je connais très bien tous ces chemins et je prends toujours beaucoup de plaisir à les rouler. D’ailleurs, aujourd’hui, j’ai encore trouvé de nouveaux chemins.

Départ le long du Girou vers Gragnague pour monter sur les coteaux vers Castelmaurou, Rouffiac, Beaupuy, Montrabé, Pin-Balma, Lavalette et le superbe vallon d’En Maux.
On revient le long du Girou pour monter à Bonrepos-Riquet pour un petit salut à l’artisan du Canal du Midi.
On reste ensuite à flanc de coteau vers Verfeil pour remonter et aller chercher les rives du Lac du Laragou. Passage au Ramel, à Garrigues pour aller faire une très jolie boucle du côté d’Azas, Roquesérière et Lugan.

Direction la vallée du Tarn et Saint-Lieux-les-Lavaur où vous pourrez prendre le petit train pour aller visiter le Jardin des Martels, superbe site.
On passe sous le très beau village de Giroussens pour aller faire un petit tour en forêt. On reste ensuite dans la plaine entre Tarn et Agout pour rejoindre Saint-Sulpice. Un peu de goudron sur cette portion.
On roule sur des chemins agricoles pour faire une petite incursion le long de la Forêt de Buzet.

Incursion dans les vignobles du Frontonnais du côté de Vacquiers et sa forêt royale.
On retrouve une nouvelle fois la vallée du Girou pour rejoindre Labastide Saint-Sernin et aller chercher les bois vers Pechbonnieu et MontberonOn repasse enfin en vallée du Girou pour monter sur les coteaux entre Lapeyrouse-Fossat et Castelmaurou pour terminer cette balade de quelques 160 km avec un peu de relief.

Deux passages peut-être en chemin privé, à vérifier. Le pré aux ruches après La Magdelaine-sur-Tarn : ça passe à gauche des ruches, il y a 3 mètres à faire dans le taillis et on retrouve la trace ensuite.

Un rayon s’est cassé, pas sur du chemin qui tapait pourtant : si vous en voulez pas être obligé de démonter le pneu pour réparer, ne pas le dévisser de son écrou, le tordre pour l’enrouler autour des rayons voisins et jouer de la clé à rayon pour détendre les rayons voisins qui tirent à l’opposé, faisant frotter le pneu sur les bases.

Je ne sais pas s’il y a du « vrai » ou du « faux » gravel : les portions non bitumées de ce circuit (elles sont nombreuses) sont de vraies portions tout-terrain avec de belles « pépites ». Dominique m’a accompagné en VTT sur les 60 premières bornes, il peut confirmer.
Ce qui explique aussi la vitesse moyenne du jour.

Ma pratique du vélo de garnotte est multiple : d’abord ce plaisir de découvrir, de s’éloigner du goudron chaque fois qu’un chemin t’en donne l’occasion et comme ça passe quasiment partout il remplace mon VTT sur tout ce que je faisais avant ici et parfois ailleurs. Je garde le VTT pour des terrains comme L’Alaric, la Montagne Noire (même s’il y a de quoi y faire du Gravel), Puycelci, etc. Des terrains où on peut trouver beaucoup de caillasse … Pour de la longue sur des terrains mixtes, c’est le vélo idéal. Pas loin aussi d’être le vélo de toutes les pratiques, mettant fin à l’hyper spécialisation ou segmentation : tu as un vélo de route, un aéro, un vélo de triathlon, un VTT de cross-country, un enduro, un all-mountain, un vélo de descente, et un très grand garage …

 

 

La trace : https://www.visugpx.com/MVzQsjpBVd

 


Alaric

 

 

Alaric Dominique

Dominique en action ...

Posté par mastercycle à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juin 2020

Le pouvoir de la pédale

le-pouvoir-de-la-pedale-1289443140_ML

 

Le vélo est un moyen de transport rapide, fiable, bon marché, sain, peu consommateur d'espace, économe en énergie et non polluant. Pour les distances comprises entre 500 mètres et 10 kilomètres, il constitue souvent le mode de déplacement le plus efficace, le plus bénéfique pour l'économie locale et aussi le plus agréable. De nombreux usagers, ainsi que certains décideurs, semblent avoir pris conscience de ces atouts innombrables.
Mais lorsqu'on présente la bicyclette comme un moyen de transport amené à se développer, on assiste à une levée de boucliers : le vélo devient soudain « véhicule du pauvre », « instrument difficile à manier » ou « talisman écologique pour bourgeois rêveur ». Avec cet essai « poil à gratter », Olivier Razemon bat en brèche les idées reçues qui empêchent encore l'essor du vélo.

 

 

 

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mai 2020

Les 5 lacs 2020

 

2020 15 (3)

 

Circuit de presque 100 km ralliant les lacs de Saint-Ferréol, des Cammazes, du Lampy, de La Galaube, de Laprade-Basse, actualisation d’une trace déjà publiée.

Départ sous le barrage de Saint-Ferréol par un superbe sentier le long du Laudot vers Vaudreuille que j’ai fait dans l’autre sens en Gravel la semaine dernière. On monte ensuite dans le massif vers Les Brunels.

Beau circuit alternant piste le long de la rigole de la Montagne Noire, pistes, sentiers, une bonne partie du circuit est à l’ombre. Il présente une grande variété de végétation, de sols, et de superbes panoramas sur le Massif, les vallées, les Pyrénées.
Ce circuit est une excellente façon d’appréhender ce magnifique massif, on roule beaucoup sur piste mais de très bonnes surprises vous attendent … Par contre, un « tout-droit » sur cette trace, il faut passer Vaudreuille et aller chercher Le Capelié pour grimper au niveau de la base de vol à voile. Nous sommes passés sur un chemin privé, à éviter donc.

 

 

2020 15 (1)

 

 

 

 

2020 15 (4)

 

 

 

 

2020 15 (5)

 

 

 

 

2020 15 JP (4)

 

 

 

 

2020 15 (6)

 

 

 

 

2020 15 (9)

 

 

Le petit chemin ... La chanson dans la tête ... Là, il sentait le cèpe ...

Chaque lac a sa « personnalité ». Saint-Ferréol, plus vaste barrage-masse d’Europe à sa construction, aménagé, touristique, qui ne manque pas de cachet avec sa pinède et la rigole qui le borde. Les Cammazes, le plus vaste mais étroit, encaissé, mystérieux. Le Lampy, entouré de bois, buccolique. La Galaube, très prisé par les pêcheurs, juste au-dessus de la prise d’eau d’Alzeau, clé de voûte des prise d’eau de la Montagne Noire imaginées par Riquet pour alimenter son canal. Laprade-Basse, aussi vaste que les Cammazes mais plus ouvert, où la nature a su garder sa place avec ses tourbières à plantes carnivores droseras, site connu dès l’Antiquité puisque les Gallo-Romains y avaient établi un site dédié à l’extraction du minerai de fer et à la métallurgie. Les Montagnès, petit lac très prisé des habitants du bassin de Mazamet.

Sur le retour, passage incontournable à la Croix des Fangasse pour rallier Arfons par un sentier à travers bois en pente assez douce.
Fin du circuit par la Forêt de l'Aiguille et par le chemin des amoureux pour revenir à Saint-Ferréol.

 

 

2020 15 (10)

 

 

 

 

2020 15 (11)

 

 

 

 

2020 15 (12)

 

 

 

 

2020 15 (14)

 

 

 

 

2020 15 (16)

 

 

 

2020 15 JP (1)

 

Balade faite en bonne compagnie avec Jean-Pierre.

On devait faire les 6 lacs, nous en avons fait 5. Une raison principale à cela : je n’étais pas canne. Je ne sais pas si c’est parce que j’ai mal dormi les deux dernières nuits, si c’est parce que j’ai eu trop chaud en début de balade, peu importe, il y des jours ou t’as pas de jus, donc tu gères … Jean-Pierre devait aussi étalonner son VTTAE pour savoir combien de bornes il peut faire en gérant lui aussi. Quand je roule avec les potes en VTTAE de la Farfelue, je me dis toujours qu’ils vont régulièrement m’attendre, ce qu’ils font gentiment … Jean-Pierre cherche à économiser au maximum sa batterie, donc il coupe souvent, mais il roule fort quand même, surtout si toi t’as pas de jus. Un signe pour savoir ça : il dodeline sur le vélo … Costaud, le monsieur …
Pour rallier le 6ème lac des Montagnès, vous pouvez récupérer la trace des 6 lacs que j’ai déjà publiée, au retour des Montagnès suivre le GR7 et la forestière si ça ne passe pas.

 

 

 

2020 15 (17)

 

 

 

 

2020 15 (19)

 

 

 

 

2020 15 (21)

 

 

 

 

2020 15 (23)

 

 

 

La diététique a son importance dans ce genre d’exercice : merci Jean-Pierre pour ce toujours excellent jambonneau « Le Revelois », entreprise traditionnelle de Revel qui propose de très bons produits.

 

La trace : https://www.visugpx.com/feomKc6rki

 

 

 

 

30 mai 2020

Descente sur Cadaquès

 

 

Cadaquès

Posté par mastercycle à 19:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 mai 2020

Beijing bicycle

 

 

 

beijing

 

A Pékin, de nos jours. Guei (Cui Lin), un adolescent de seize ans originaire de la campagne, reverse à son entreprise une partie de son salaire de coursier, afin d'acheter un magnifique VTT couleur argent avec lequel il travaille. Au cours d'une de ses courses, il se fait voler son vélo et part à sa recherche. Mais Jian (Li Bin), le nouveau propriétaire qui l'a acheté aux puces ne l'entend pas de cette oreille. Il va falloir apprendre à partager.

 

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]