18 décembre 2018

Vojo

 

vojo-magazine-volume-2-packshot-2018-vojo-paul-humbert

 

J’avais raté le numéro 1, je suis tombé un peu par hasard sur le numéro 2 que j’ai commandé et que je viens de recevoir dans ma boîte aux lettres : Le Vojo mag est tout simplement un superbe objet et un superbe magazine.

« Roule, respire, regarde », tel est la devise de ce magazine de 290 pages … De beaux articles, histoires de femmes et d’hommes, histoires de passions, histoires de paysages, de superbes photos, à ne pas manquer !

 

https://shop.vojomag.com/products/vojo-magazine-volume-2

 

https://www.vojomag.com/

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 décembre 2018

vil 2012 (55)

Posté par mastercycle à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 décembre 2018

Essai probant

 

 

Je ne me suis pas trompé dans mon montage garnotte pour l’usage que je veux en faire : le Stiff envoie bien sur la route, est très réactif, le confort est là aussi.

Question développement, 44 devant et 11-42 derrière, pas de souci dans les montées et ça envoie bien aussi sur plat, bien sûr pas à la cadence des purs coursiers, les développements ne correspondent pas à ça. Mais je n’ai jamais cherché à rouler façon coursier, j’aime bien profiter du paysage, m’arrêter pour prendre des photos et dire bonjour (il faut avouer que dire bouger ou répondre de la main au salut d’un cyclo, ça ralentit méchamment la cadence …)

Côté gravier, confort et rendement à la clé, à tester plus longuement.

Le gravel est vraiment bien plus qu’un coup marketing des grandes marques, son succès le prouve aussi, ce vélo revient à l’essence même de la petite reine : passer sur toutes les routes et chemins, comme le faisaient les premières randonneuses.

Sur la toile, on verra pas mal de vidéos de fous furieux qui passent vraiment partout avec leur gravel, je reste persuadé que quand ça devient cassant le VTT est incontournable et qu'il ouvre d'autres horizons.
Comme je reste persuadé que pour ma taille, le 26 pouces suffit ou le 27,5 peut correspondre.

Le vélo évolue bien sûr, de nouveaux produits, de nouveaux concepts apparaissent (qui parfois reprennent de bien vieilles inventions). Par exemple, beaucoup ne jurent que par le Fat bike, y compris sur nos terres européennes. La paternité du Fat bike se joue entre l’Alaska et le Nouveau-Mexique, là-bas il y a de la neige ou du sable, voilà pourquoi des cyclistes ont mis au point ces vélos à très gros boudins.
Oui, c’est hyper confortable, mais pour lancer la machine et tenir le rythme, il faut dépenser un paquet d’énergie …

Et après tout, que chaucun trouve son compte, peut importe la monture !

 

 

 

Posté par mastercycle à 14:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 décembre 2018

Shopping

Quelques sites français sympas à visiter pour avoir quelques idées pour Noël ou toute autre occasion, elle sera bonne :

http://www.lebram.fr/

https://www.stiffbicycles.com/fr/accueil/

https://distance.bike/

https://caminade.eu/

https://cycles-leon.com/

http://www.sobre-bikes.fr/

http://www.jpracingbike1.com/

 

Et à l'étranger :

https://www.tailfin.cc/

https://www.arrowhere.com/

https://www.twinsix.com/

 

Posté par mastercycle à 12:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 décembre 2018

Premier rush

 

 

Un « premium rush », dans le jargon des coursiers, c'est un pli super urgent. Mais c'est aussi, dans l'argot des cocaïnomanes, le coup de fouet provoqué par la première prise. Ce film de pure adrénaline suit, au ras du bitume de Manhattan, la course folle d'un jeune messager à vélo parti livrer une enveloppe, également convoitée par un flic véreux, interprété par le terrifiant Michael Shannon. Le contenu de cette enveloppe importe peu, tel le MacGuffin hitchcockien. Premium Rush est d'abord une exploration du milieu des coursiers à vélo new-yorkais, ces nouveaux trompe-la-mort, avec d'affolantes poursuites tournées en temps réel, sans effets spéciaux. Grand artisan du blockbuster, David Koepp (scénariste de La Guerre des mondes ou de Panic Room) sait maintenir la tension, rembobiner le temps à la Tarantino et multiplier les points de vue. Du cinéma sous amphètes, dont on ne redescend qu'à la toute fin, les mains moites, après une heure et demie d'intense excitation. — Jérémie Couston, Télérama

Posté par mastercycle à 21:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 décembre 2018

Bosses sur les terres du CVM

 

 

 

Circuit sur route ralliant une bonne sélection de bosses autour de Montastruc-la-Conseillère, sur les terres du club local CVM, traversant la commune pour passer par le célèbre mur d'Engalinat, pour ensuite partir vers le Tarn par de petites routes peu fréquentées. De superbes vues sur les coteaux et les Pyrénées.

Variante d'un circuit fait récemment avec Dominique "The machine" et Christophe.

La trace : https://www.visugpx.com/gRvUMLXIlP

 

 

 

Posté par mastercycle à 22:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 décembre 2018

Garnotte

 

J’aime beaucoup le terme employé par nous cousins d’outre-atlantique pour désigner ces vélos : vélos de garnotte …

Montage récent sur base de cadre STIFF, roues montées par jpracing (moyeux Hope, rayons Sapim, jantes ZTR Grail), groupe SRAM Rival 1, selle Astute, chaîne KMC, pédales Crankbrothers … De belles perspectives sportives à réaliser sur ce vélo …

 

stiff

 

 

 

Posté par mastercycle à 20:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 décembre 2018

Tweet

 

« Beaucoup n’aiment pas l’automne, pourtant quelles belles couleurs … Et ces ciels le matin ou le soir … »

Posté par mastercycle à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2018

24fév (25)

Posté par mastercycle à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 décembre 2018

De toutes nos forces

Je viens de me rendre compte que je n'avais pas parlé sur ce blog de ce magnifique film adapté d'une histoire vraie, que je passe chaque année à mes élèves pour parler du sport, du dépassement, du handicap, de la différence.

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 19:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]