02 avril 2021

 

 

07:45, le vendredi 2 avril 2021 Garidech, Haute-Garonne

Vélotaf du jour, positivons !

Il faut positiver, c’était une phrase leitmotiv d’un de nos anciens premiers ministres.
Il faut positiver ! Donc oui, des automobilistes respectueux des cyclistes, ça existe, cessons de râler ! Encore aujourd’hui, j’en ai côtoyé : au moins trois qui sont restés sagement derrière moi tant que la visibilité n’était pas suffisante pour doubler en sécurité. Et les deux berlines allemandes qui sont passées à fond l’ont fait en passant largement à gauche …
Et le soleil est là, et c’est le week-end, et on reconfine …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18:18, le mercredi 31 mars 2021 Toulouse, Haute-Garonne

Maraude #PourEuxToulouse avec Bastien

Merci Mireille pour les repas (pâtes bolognaises, compotes, gâteaux), le gentil mot ajouté dans les sacs et les chaussettes, tout a été apprécié ! Nous avons rajouté une couverture de survie, toujours utile.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07:56, le mardi 30 mars 2021 Garidech, Haute-Garonne

Tuesday sunny and windy bike to work

 

2021-03-30

 

 

 

 

 

 

 

 

07:44, le lundi 29 mars 2021 Garidech, Haute-Garonne

Vélotaf du lundi au soleil, motivé … Non !

Dur dur ce matin pour aller au boulot en vélo, pourtant je n’ai pas beaucoup roulé la semaine dernière.
Autant le mardi soir, je me dis que ça coupe la semaine, le vendredi que c’est le week-end, que dire le lundi ? Allez, si : la semaine vient de commencer, c’est qu’elle va finir et le week-end approche ? Non, ça ne marche pas, trop loin le week-end. Ce n’est pas que je n’aime pas mon boulot, je l’apprécie et ne me verrais pas faire autre chose. Et mes élèves sont toujours attachants et motivants (quoique, parfois, je m’en arracherais les cheveux avec certains … Mais on rigole bien aussi après coup …)
Dans tous les cas, ça économise la voiture et c’est bon pour mon empreinte carbone …
Pas mal de circulation ce matin.
Soleil, ciel bien dégagé, le vent d’Autan s’est réveillé dans la journée.

 

2021-03-29

 

 

 

 

 

 

 

 

10:15, le dimanche 28 mars 2021 Garidech, Haute-Garonne

VTT vers la Forêt de Buzet avec Bastien - Also in english

Le printemps est bien là même si les matinées peuvent être encore fraîches … La végétation reverdit, les terrains sont moins gras.
Je me balade dans ces coins depuis plus de 20 ans, et même si j’ai élargi mon champ des possibles, je ne m’en lasse pas : le coin est arboré, vallonné et la nature est bien présente. Et il y a 20 ans, la navigation se faisait à la carte ou à la découverte : j’ai des cartes IGN de la série bleue couverte de tracés au feutre …
Un petit bout de parcours avec le Président de la Farfelue Team.

Mountain biking to the Forest of Buzet with Bastien
Spring is here even if the mornings can still be cool ... The vegetation is greening again, the grounds are less greasy. I have been walking in these areas for over 20 years, and even though I have broadened my range of possibilities, I never tire of them : the area is wooded, hilly and nature is very present. And 20 years ago, navigation was done à la carte or on discovery : I have blue series IGN maps covered with markers ...

 

2021-03-28 (1)

 

 

 

 

2021-03-28 (2)

 

 

 

 

2021-03-28 (4)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07:23, le vendredi 26 mars 2021 Garidech, Haute-Garonne

Vélotaf et petit Gravel au retour – Et le casque !

Les chemins exposés au soleil ou au vent sont secs, le Chemin du Parc redevient le passage systématique du matin.
Des semaines très chargées, le vélo fait du bien le matin et le soir. Un peu plus court que prévu au retour car je suis parti plus tard mais un très joli parcours Gravel que je connais très bien mais dont je ne me lasse pas !

Le casque ! Je vais attaquer le cycle vélo à l’école et un peu plus loin avec mes élèves et ce matin nous avons parlé du casque. Pour moi, c’est comme la ceinture de sécurité, ça peut sauver une vie, donc je le mets. Il ne devrait pas être nécessaire de le rendre obligatoire mais il a bien fallu en passer par là pour la ceinture devant et derrière … Quand j’étais gamin, la ceinture n’existait pas à l’arrière, je gambadais dans la voiture. Aujourd’hui, tout le monde est bien d’accord sur son utilité et sa nécessité.
La casque, pour moi c’est pareil : dans tous les cas, le sol sera plus dur que ta tête, même si tu es une vraie tête de mule ou que tu croies avoir la tête dure comme le roc. Et même pour faire le tour du quartier et même si tu es un adulte, tu mets le casque ! J’adore le « Mais je sais faire du vélo ! ». Je ne comprends que certaines associations d’usagers de la bicyclette soient contre son port obligatoire.

 

2021-03-26 (1)

 

 

 

2021-03-26 (2)

 

 

 

 

 

2021-03-26 (3)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07:53, le jeudi 25 mars 2021 Garidech, Haute-Garonne

Vélotaf du jour

Au plus court aujourd’hui : je suis parti plus tard ce matin et plus tard ce soir, pas de circulation de 4 roues jusqu’après Bazus et la D45B, plus de trafic ensuite et quelques pressé(e)s dont un(e) que j’ai reconnu(e), je pense qu’à l’occasion (au carrefour suivant par exemple), nous échangerons quelques amabilités …
Je remets ça demain s’il ne pleut pas (ça ne me dérange pas de revenir sous la pluie, cela n’en vaut pas la peine le matin), et par contre le soir, je vais vraiment prendre les chemins buissonniers …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07:41, le mardi 23 mars 2021 Garidech, Haute-Garonne

Spring offroad bike to work

Little frost this morning, but the sun was shining. Peaceful journey, no rudeness on the road, I am now getting back into the habit of going through Cahuzière and Chemin du Parc, a little gravel on the way out. Fairly short return this evening, a little Gravel also near Montberon. If the weather is nice on Friday, I will make more use of the trails on the way back.

 

 

 

Profil Strava : https://strava.com/athletes/49242926

 

 

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


La burlesque équipée du cycliste

 

 

 

 

 

 

Des Don Quichotte, chaque époque en voit naître une kyrielle. Au début du siècle, ils enfourchaient un vélo, comme cet Hoopdriver qui se lance sur les routes campagnardes afin de mieux maîtriser sa Rossinante d'acier. Ainsi, sans le vouloir, au cours de son périple, le petit vendeur de calicot découvre l'amour. Mais la Dulcinée peut être envoà»tée par un suborneur. Alors commence la véritable aventure. Elle a le parfum des Pickwick papers de Dickens. Elle aurait pu être interprétée par Buster Keaton. En effet, on sourit ou on rit de cette équipée, mais, quelquefois, le rire se coince dans la gorge. Commentaires de l'éditeur.


Editeur: format poche chez Folio
Auteur: H.G. Wells
Année de parution: 1984

 

 

Posté par mastercycle à 13:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mars 2021

 

 

 

 

 

 

07032020 (9)

 

 

 

 

 

 

 

alaric2020 (17)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CapNore2019 (28)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vélodyssée (1)

 

 

 

 

 

 

 

 

Oléron17072019 (21)

 

 

 

 

 

 

 

cerd (35)

 

Posté par mastercycle à 16:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mars 2021

A tire-d'elles, femmes, vélo et liberté

 

 

 

 

 

 

 

 

Le vélo au féminin a alimenté un débat émotionnel houleux aux à États-Unis et en Europe à la fin du XIXe siècle, une époque charnière qui connut une véritable bicyclette mania. Ce fameux deux-roues qui a longtemps divisé le monde médical et bousculé le code vestimentaire, a été un catalyseur pour les mouvements féministes, au même titre que l'acquisition du droit de vote. Le vélo aura 20 ans en 2017, et aujourd'hui encore, au nom de préceptes machistes ou religieux, de nombreux pays légifèrent ou interdisent la pratique de la bicyclette aux femmes. Dans le monde entier, des individus et des associations se battent pour l'accès des femmes à cette liberté. De Annie Londonderry, première à avoir réalisé un tour du monde à bicyclette, à Jeannie Longo, la plus grande championne de tous les temps, ce livre dresse les portraits de 32 femmes exceptionnelles qui racontent leur passion du vélo. Il dévoile aussi avec une singulière intimité leurs forces et leurs faiblesses. Coureuse, écrivaine, réalisatrice, comédienne, blogueuse, commentatrice sportive, féministe, recordwoman, voyageuse, professeur de yoga, pionnière, sexologue... et si la femme était bel et bien l'avenir du vélo ? Commentaires de l'éditeur.


Editeur: Editions Slatkine
Auteur: Claude Marthaler
Année de parution: septembre 2016

 

 

 

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 13:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mars 2021

 

08:44, le dimanche 21 mars 2021 Garidech, Haute-Garonne

Réunion bureau Ô Gravel

Réunion du bureau de l’association (avec Christophe et Sébastien), sur le vélo pour faire le point sur nos débuts ...
L’association est créée, l’ouverture d’un compte bancaire et la souscription d’une assurance sont les premières démarches à faire avant de lancer les souscriptions à adhésion et d’étoffer notre effectif … Un budget minimum est nécessaire pour fonctionner, quelques centaines d’euros par an, ne serait-ce que pour l’assurance.
Adhérents ou sympathisants, rejoignez-nous pour faire vivre notre association, ou aidez-nous, à vot’ bon cœur ! L’ambiance est bonne !

J’ai retravaillé le logo au crayon et au pinceau, c’est bien aussi comme ça …

 

Logo

 

 

 

 

Profil Strava : https://strava.com/athletes/49242926

 

 

 

Posté par mastercycle à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 mars 2021

 

08:21, le samedi 20 mars 2021 Garidech, Haute-Garonne

Cyclotourisme, chocolatine, môssieur très pressé, Marie et son fils fâchés ?

Une bonne gelée ce matin pour ce premier jour de printemps ...

Balade cyclo avec François, ami d’origine parisienne. Un Toulousain peut sympathiser avec un Parisien (et réciproquement), le jeune homme est très sympathique, gaillard, son seul défaut est de dire « Pain au chocolat », d’ailleurs je ne comprends pas comment font les boulangers pour dire « Pain au chocolat » quand ils vendent des chocolatines. Macarel ! Un pain au chocolat, c’est une tartine de pain avec du chocolat dessus !
François habite du côté du Palais de Justice, je lui ai donc proposé un boucle d’une cinquantaine de bornes vers l’Ariège, par les coteaux du Lauragais, en passant par le très joli et pittoresque village de Clermont-Le-Fort qui offre un beau panorama sur la vallée de la Garonne, celle de l’Ariège et les Pyrénées, puis par Le Vernet et Venerque avec sa belle église ; et retour par Espanès pour rallier Pompertuzat et le Canal du Midi. Quelque bornes en plus pour aller rejoindre le point de départ et revenir.

 

 

 

2021-03-20 (1)

 

 

 

 

 

 

2021-03-20 (2)

 

 

 

 

2021-03-20 (3)

 

 

Môssieur très pressé. Je dis Môssieur parce que je l’ai tutoyé quand je l’ai rattrapé dans la montée qui a suivi l’incident, ça ne lui a pas plu, tu n’allais pas si vite finalement, ou alors appuie aussi dans les montées !!
Il avait raison, d’ailleurs c’est la première chose que je lui ai dite quand je suis revenu sur lui : oui, on descendait un peu large, mais on était tout seul, donc pourquoi ne pas profiter des jolies courbes ? Oui, aussi, il a dit qu’il s’était annoncé mais avec le vent qu’il faisait on n’a rien entendu … Il aurait donc pu se dispenser de nous doubler comme une bombe par la droite … Je précise, sans faire de généralités, que le môssieur était équipé d’un casque profilé et d’un vélo aéro type contre-le-montre. Il était donc pressé et voulait sans doute améliorer son temps dans cette descente, il est donc passé à droite comme une bombe alors que nous étions quand même sur notre voie mais pas collés au bas-côté. Que ce serait-il passé si nous nous nous étions rabattus à ce moment-là. Ah oui, lui il maîtrise le pilotage …
Je l’ai donc rattrapé dans la montée suivante (ce que j’ai presque trouvé marrant) et j’ai essayé de lui expliquer que c’était dangereux, mais il n’a pas eu l’air convaincu et nous avons échangé quelques amabilités.
Si tu tombes sur ces lignes et si tu veux continuer notre discussion plus calmement, tu peux donc répondre. Le tutoiement pour moi n’est pas un manque de respect, je tutoie souvent les cyclistes que je croise, mais je peux te vouvoyer, il n’y pas de souci …. Je pense que tu passes régulièrement là, ce doit un circuit d’entraînement pour toi (je repasserai), ce n’est pas une raison, même s’il est vrai que nous roulions un peu sur la gauche, pour nous passer comme ça, c’est trop dangereux. Je ne suis pas votre père (c’est ce qu’il m’a dit, je l’aurais été, tu aurais pris une calbote sur le casque), je n’ai pas de leçon à vous donner mais j’ai le droit de réagir quand quelqu’un me met en danger. Il y assez d’abrutis en voiture, si en plus on s’en rajoute entre cyclistes … Par contre, il faut que tu progresses en côte, tu peux gagner du temps dans une descente mais sur du vallonné, c’est dans les montées que t’en gagnes le plus en fait si tu chercher à tout prix le chrono.


Le môssieur en a certainement autant à mon sujet.

 

 

 

2021-03-20 (5)

Ces deux-là qui semblent se faire la gueule, je les vois souvent, ils sont près de chez moi, du côté du Cammas : Marie et son fils qui se tournent le dos, quelqu’un a une explication ?

 

 

 

 

 

 

 

 

18:24, le mercredi 17 mars 2021 Toulouse, Haute-Garonne

Maraude #PourEuxToulouse avec Bastien

Merci Lukaszz et Anne pour les repas livrés. De nouvelles rencontres ce soir dont celle de Cyril, qui vit dehors, expulsé de chez lui en novembre, il a tout laissé aux huissiers … Ça n’arrive pas qu’aux autres … Lui offrir un repas et le laisser dehors pourrait paraître dérisoire mais il a apprécié de voir deux cyclistes en jaune fluo lui porter un peu de chaleur avec ce repas … Brassens dans la tête, « Chanson pour l’Auvergnat » …

 

2021-03-17 (2)

 

Il fut une époque où les églises étaient ouvertes à ceux qui demandaient l'asile, charité ... Aujourd'hui, elles sont fermées à double-tour, il y a aussi du vandalisme ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14:31, le dimanche 14 mars 2021 Garidech, Haute-Garonne

Aller – Retour

Mes parcours sont rarement des allers et retour par la même voie. Cet après-midi, j’avais envie de profiter des rayons de soleil d’après-pluie sur des routes peu ou pas fréquentées, direction donc la voie verte Bessières-Bressols.
Un bon vent d’ouest-nord-ouest, quelques gouttes, les promeneurs qui profitent aussi de cette jolie voie verte.
Beaucoup de barrières pour assurer l'accès à cette voie verte uniquement aux vélos et piétons (un 50 cmᶟ doit passer mais je n’en ai pas vu aujourd’hui), il faut souvent relancer après leur passage.
Voie partagée : il n’y a pas besoin de prendre toute la place pour profiter de cette voie verte …

Et un tout petit de rab à la fin pour arriver 100, ce n’était pas prévu …
Les terrains peuvent être encore gras mais les sorties offroad démangent … J’ai un bon nombre de longues en Gravel prêtes … Il y aussi la contrainte du couvre-feu, 12h de vélo, ça oblige à se lever très tôt si on veut parcourir de belles distances … N’oublions pas non plus que mars nous réserve régulièrement quelques giboulées et ne dit-on pas qu’en avril, ne te découvre pas d’un fil ? Et pour mai, on ne fait pas toujours ce qu’il nous plaît …

 

 

 

 

 

Profil Strava : https://strava.com/athletes/49242926

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mars 2021

feutre, Alaric

 

Alaric 1

Posté par mastercycle à 08:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 mars 2021

Vie et mort de Marco Pantani

 

 

 

 

 

Le 14 février 2004, Marco Pantani est retrouvé mort d'une overdose à la Résidence Le Rose à Rimini, sa chambre dévastée. Les journaux font le portrait d'un ancien champion dépressif, toxicomane et dépravé. Le juge écarte d'emblée la piste du suicide et de l'homicide. L'instruction est bouclée en moins de deux mois. Trop vite ? Etait-il vraiment seul au moment de sa mort ? Et si tout s'était noué le 5 juin 1999 à Madonna di Campiglio, quand on l'avait banni du Tour d'Italie au terme d'un contrôle antidopage ? Pour tenter de résoudre le mystère de sa mort, l'auteur mène une contre-enquête, obsessionnelle et minutieuse. Il se remet dans les pas de Pantani. A Rimini dans le bureau du juge ; à Cesenatico, dans sa ville natale. une station balnéaire de la côte Adriatique, la " Riviera dello sballo ", théâtre de tous les vices, mais aussi auprès de ceux qui l'ont connu, ses parents, ses proches, ses amis d'enfance, sans jamais trahir le sujet de sa quête : Marco Pantani lui-même. L'"affaire" Pantani n'est pas seulement l'histoire d'un homme en déclin. C'est une plongée dans les eaux troubles du dopage. Un roman vrai sur le cyclisme controversé des années Armstrong. 


Editeur: Editions Grasset
Auteur: Philippe Brunel
Année de parution: 2007

 

 

 

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mars 2021

 

 

07:43, le vendredi 12 mars 2021 Garidech, Haute-Garonne

Sunny Gravel velotaffing

Vélotaf du jour, retour par les très jolis bois entre Cépet et Gratentour, passage dans un vallon que je connais bien entre Saint-Loup-Cammas et Launaguet pour voir l’état des terrains, il y a encore des coins bien gras et c’est normal en cette saison.
Peu de circulation ce matin, peut-être parce que c’est vendredi. Et entre 7h30 et 7h45, il y a une baisse du trafic, c’est la bonne plage horaire pour partir.
Retour à la maison pour 18h00 (ou presque), couvre-feu oblige, j’aurais bien roulé plus longtemps pour profiter du coucher du soleil …

Un bon petit vent d’Ouest dès le matin, qui a pris de la force dans la journée, quelques nuages passant vite (certains bien chargés) le soir …

 

 

 

 

2021-03-12 (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

2021-03-12 (3)

 

 

 

 

 

 

2021-03-12 (4)

 

 

 

 

 

 

2021-03-12 (5)

 

 

 

 

 

 

2021-03-12 (6)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2021-03-12 (7)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15:05, le mercredi 10 mars 2021 Garidech, Haute-Garonne

Small tour with Bastien by local tracks

We are fortunate to live in a very hilly, wooded corner of Toulouse where agricultural activity is present. Urbanization is there, but there are many natural or green spaces. The tracks are numerous, the municipalities have marked some of them, it is an important attraction and the possibilities for walks or rides are numerous. There are also a few lakes, monuments steeped in history, enough to satisfy many hikers.
And there are also some beautiful climbs here (and therefore beautiful descents), I can mention Les Mortiers between Garidech and Montastruc or the Chemin de Mirepoix, a little further but accessible by tracks (and a little tar) at Montjoire, this one is a very good test to climb to know if you are in good shape ...

It's itchy… Spring is approaching, this morning there was still a little frost, we want to refind “our” tracks… But there is still a little mud…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7:50, le mardi 9 mars 2021 Garidech, Haute-Garonne

Vélotaf et Gravel

Ça démange … Le printemps est bientôt là même si l’hiver n’a pas dit son dernier mot, l’eau est bien présente mais les chemins au soleil commencent à sécher.
Ce matin, j’ai pu aller chercher la portion Gravel entre Labastide-Saint-Sernin et Cépet et ce soir, je me suis régalé avec quelques portions Gravel dont une superbe entre Saint-Geniès-Bellevue, L’Union et Saint-Jean. Que c’est agréable de rouler en offroad sans salir le vélo ! Désolé pour toi Cyril, il va y avoir moins de gadoue et moins d'eau ...

 

 

 

2021-03-09 (1)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

08:04, le vendredi 5 mars 2021 Garidech, Haute-Garonne

Got to work by bike

Got to work by bike of the day… It was foggy this morning but not the “purée de pois” (in french, we could still see enough so that it was not dangerous on the bike.

I will soon be able to resume my offroad trips, the terrain is drying up.

 

 

2021-03-05

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07:39, le mardi 2 mars 2021 Garidech, Haute-Garonne

Vélotaf, vélothérapie

Vélotaf du jour, 2 séances de vélothérapie, si je ramène le coût du vélo au nombre de kilomètres parcourus ou au temps passé à, pédaler ou à côté ou aux nombres de séances de vélothérapie effectuées, c’est vraiment pas cher ! En fait, le vélo devrait être remboursé par la Sécurité sociale ou les mutuelles.

Une sacrée bande d’abruti(e)s au volant des 4 roues ce matin, je n’en ai jamais vu et subi autant ! Trajet beaucoup plus tranquille ce soir, mais je ne passe pas aux mêmes endroits … Et avec le retour des beaux jours ou du plus sec, je vais pouvoir me dérouter à hauteur de Labastide-Saint-Sernin pour traverser la commune et suivre une portion Gravel qui me mène directement à Cépet. La hauteur des cultures va aussi jouer : quand les herbes seront hautes, la visibilité sera moins bonne et la circulation sur le D45 plus dangereuse …

La durée du jour a augmenté, je pars maintenant trop tard pour profiter du lever du soleil et je rentre trop tôt pour profiter de son coucher.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18:54, le vendredi 26 février 2021 Toulouse, Haute-Garonne

Maraude #PourEuxToulouse avec Bastien

La ville après 18h00 et donc pendant le couvre-feu dégage une drôle d’atmosphère. Impressionnant le nombre de livreurs à vélo …
9 repas livrés ce soir, merci Cécile, Florence et Patrick.
Première livraison toujours du côté du Faubourg Bonnefoy, toujours bien accueillis, on a pensé aussi aux chiens …

Polnareff dans la tête :
« On ira tous au paradis
On ira tous au paradis, mêm' moi
Qu'on soit béni ou qu'on soit maudit, on ira
Avec les saints et les assassins
Les femmes du monde et puis les putains
On ira tous au paradis
Ne crois pas ce que les gens disent
C'est ton cœur qui est la seule église
Laisse un peu de vague à ton âme
N'aie pas peur de la couleur des flammes de l'enfer
Qu'on croie en Dieu ou qu'on n'y croie pas, on ira
Avec les chrétiens, avec les païens
Et même les chiens et même les requins
On ira tous au paradis … »

Je ne fais pas ça pour aller au paradis, ni m’acheter une bonne conscience ni pour d’éventuels lauriers … On rend un petit service, je ne fais pas ça non plus pour me dire que c’est bien, que c’est beaucoup ou pas grand-chose … Ce n’est pas grand-chose mais les petits riens ont toujours fait beaucoup. Et je ne fais pas ça non plus pour le blabla !

 

 

 

 

 

 

 

 

09:55, le jeudi 25 février 2021 Beauzelle, Haute-Garonne

Petit tour pendant que Bastien fait du BMX

Quand mon fils Bastien n’est pas seul sur la piste de BMX de Blagnac, j’en profite pour aller rouler et en fonction du temps (chronologique) prévu je pars vers la campagne dans la direction des coins où le bonheur est dans les prés (c’est ce qu’on y dit) ou vers l’agglomération.
Il a ridé ce matin avec son pote Yogann avec qui nous avions fait une belle session façon enduro dans les bois de Mézens, nous y retournerons quand les terrains auront commencé à sécher …
Petit tour vers Toulouse, quelques parcs, quelques cyclables et retour par la zone aéroportuaire, c’est toujours impressionnant de passer sous un avion.
Je n’en avais jamais vu : une borne avec un pied de vélo et un gonfleur, bien pensé !
En parlant d’air, le vent d’Autan est toujours bien présent, notre région est régulièrement ventée mais depuis quelques années, ça souffle plus fort et plus souvent …

 

 

 

 

IMG_20210225_102147

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_20210225_104211

 

 

 

 

 

 

 

IMG_20210225_104224

 

 

 

 

 

 

 

IMG_20210225_115507

 

 

 

 

 

 

Profil Strava : https://strava.com/athletes/49242926

 

 

 

Posté par mastercycle à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mars 2021

 

 

 

 

2020 15 (3)

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 15:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]