11 avril 2021

Ne cherchez pas plus loin, inventaire Ô Gravel isochrone 10 km volume 1– Also in english

 

Bien sûr, c’est un plaisir de partir à l’aventure en vélo à travers des coins que l’on ne connaît pas, on découvre, on s’émerveille … Mais on peut aussi avoir tout cela près de chez soi.
J’ai souvent écrit sur le sujet : j’ai de la chance d’habiter dans un coin où les chemins ou sentiers ne manquent pas, les terrains sont vallonnés, boisés, l’activité agricole bien présente, aux portes de la grande agglomération.
Nouveau confinement avec interdiction de se déplacer sans raison valable à plus de 10 km de chez soi et couvre-feu de 19 h à 6 h.  Cela laisse quand même du temps pour sortir … L’envie de me rassasier de tous ces chemins que je connais si bien mais dont je ne me lasse jamais … J’ai très légèrement débordé de l’isochrone des 10 km pour ce volume 1 … J’avais prévu plus long mais les pluies se sont invitées sur la balade, le vent aussi, et même si je suis très bien équipé pour la pluie, le peu qu’il est tombé a rendu les terrains très collants et donc très énergivores …

Inventaire … Sans prétention à posséder ou être propriétaire, nous ne sommes que des invités de dame nature, un inventaire de tous ces coins et chemins où je passe régulièrement et dont je ne me lasse pas, un inventaire à la Prévert, là ce sont les jolis coins de verdure, les sentiers, les coins sauvages, les orchidées, les lilas sauvages, etc. que j’ai comptés …

 

 

Ginventaire1 (2)

 

 

Ginventaire1 (4)

Bords du Girou

 

 

 

 

 

 

 

Ginventaire1 (6)

 

 

 

Ginventaire1 (8)

Bois du Coustou

 

 

 

 

 

 

 

 

Ginventaire1 (9)

 

 

 

 

 

 

 

Ginventaire1 (10)

Chemin de Poutchoy

 

 

 

 

 

 

Chemin du Fort

Vallon de la Fontaine

Coulée verte de Rouffiac

 

 

 

 

 

 

 

Ginventaire1 (12)

 

 

 

Ginventaire1 (13)

 

 

 

 

Ginventaire1 (14)

Bois de Preissac

 

 

 

 

 

 

 

 

Ginventaire1 (15)

Vallon de Pichounelle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ginventaire1 (16)

 

 

 

 

Ginventaire1 (17)

Ruisseau de Carles

 

 

 

 

 

 

 

 

Ginventaire1 (18)

Bords de l’Hers

 

 

 

 

 

Bords de Sausse

Pré Grand

Le Pont des Évêques

 

 

 

 

 

 

Ginventaire1 (19)

 

 

 

 

 

 

Ginventaire1 (21)

Mondouzil

 

 

 

 

 

Le Chemin du Moulin

La Souleila de Souberan

Caussidou

 

 

 

 

 

 

 

Ginventaire1 (23)

 

 

 

 

Ginventaire1 (24)

Fontvalette

 

 

 

 

 

 

 

Ginventaire1 (25)

 

 

 

 

Ginventaire1 (26)

 

 

 

 

 

 

 

La Mouyssaguèse (encore une, si vous connaissez l’étymologie de ce nom propre, je suis preneur !)

Cayrol

Domaine de Sironis (Mince, là c’est privé …)

 

 

 

 

 

 

 

 

Ginventaire1 (28)

 

 

 

 

Ginventaire1 (29)

 

 

 

 

Ginventaire1 (31)

 

 

 

 

Ginventaire1 (32)

 

 

 

 

 

 

Ginventaire1 (34)

 

 

 

 

 

 

 

 

Ginventaire1 (36)

 

En Maux (C’est un petit val qui mousse de rayons …)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ginventaire1 (37)

Le Chemin du Pourtel

 

 

 

 

 

 

 

Ginventaire1 (38)

Riou Nau

 

 

 

 

 

 

 

 

Ginventaire1 (40)

 

 

 

Ginventaire1 (41)

Pisse-Levraut (J’aimerais connaître son origine)

Et juste après le Ruisseau de Pisseloup

 

 

 

Nagen

 

 

 

Ginventaire1 (42)

Bords de Girou

 

 

 

 

 

 

Ginventaire1 (43)

 

 

 

 

Ginventaire1 (44)

Bois de Preusse

 

 

 

La boucle depuis Beaupuy vers Mondouzil et Mons est à faire dans le sens horaire, la petite boucle de Mons par le Chemin du Moulin dans le sens anti-horaire.

Un peu de dénivelé tout de même pour cette jolie trace.

La trace : https://www.visugpx.com/Y29IxECnAR

Ô Gravel est aussi sur Komoot !

 

 

Look no further, inventory Ô Gravel isochrone 10 km volume 1– Also in english

Of course, it's a pleasure to go on an adventure by bike through places you don't know, you discover, you marvel ... But you can also have it all close to home. I have often written on the subject : I am lucky to live in a corner where there is no shortage of paths or trails, the land is hilly, wooded, agricultural activity is very present, at the gates of the great agglomeration…

New confinement with a ban on traveling without a valid reason more than 10 km from home and curfew from 7 p.m. to 6 a.m. It still leaves time to get out … The desire to satiate myself with all these paths that I know so well but which I never tire of … I very slightly exceeded the 10 km isochrone for this volume 1 …

I had planned longer but the rains were invited on the ride, the wind too, and even if I am very well equipped for the rain, the little that has fallen has made the grounds very sticky and therefore very energy intensive ...

Inventory … Without pretending to own or own, we are only guests of Mother Nature, an inventory of all those corners and paths where I pass regularly and which I never tire of, an inventory à la Prévert, these are the pretty corners of greenery, paths, wild corners, orchids, wild lilacs, etc. that I counted ....

 


04 avril 2021

Longue en Gravel façon Strada bianche à la sauce tarnaise

 

2021 19 (1)

 

 

 

 

2021 19 (3)

 

 

 

2021 19 (2)

 

 

 

 

2021 19 (5)

 

 

 

 

2021 19 (6)

 

 

 

 

2021 19 (7)

 

 

 

2021 19 (8)

 

 

 

2021 19 (10)

 

 

 

 

 

2021 19 (11)

 

 

 

 

2021 19 (12)

 

 

 

 

2021 19 (13)

 

Ce n’est pas la Toscane, ce n’est pas le Sud de Nino Ferrer, c’est la vallée du Tarn aux portes de l’agglomération toulousaine.
Mon propos n’est pas de comparer ce circuit tarnais à la Toscane ou aux environs d’Emporia, Kansas, mais de proposer un circuit made in franchouille qui s’en inspire.
Un maximum de chemins ruraux, certains poussièreux, d’autres herbeux et donc beaucoup moins roulants … Et de jolis passages en sous-bois (notammet dans la très jolie forêt de Giroussens), et quelques single (si si), et le passage made in Bartassiers de Montans amphibie et souterrain …

Cette belle boucle au départ de Bessières vous amène sur les chemins ruraux et des portions bitumées vers les vignobles du Frontonnais, puis part vers l’Est dans la plaine agricole du Tarn.

On traverse ensuite l’Agout pour prendre un peu de hauteur du côté de Giroussens. C’est à partir de là que le relief principal va se présenter. Une superbe descente amène sur la vallée de Dadou, près de Briatexte.

 

 

2021 19 (14)

 

 

 

 

 

 

2021 19 (16)

 

 

 

 

 

2021 19 (17)

 

 

 

 

 

 

2021 19 (18)

 

 

 

 

 

 

 

2021 19 (19)

 

 

 

 

 

 

 

2021 19 (20)

 

 

 

 

 

2021 19 (22)

 

 

 

 

 

 

2021 19 (23)

 

 

 

 

 

2021 19 (24)

 

 

 

 

 

2021 19 (25)

 

 

 

 

2021 19 (26)

 

 

 

 

2021 19 (27)

 

 

 

 

 

2021 19 (29)

 

 

 

 

 

2021 19 (31)

 

 

 

 

 

2021 19 (32)

 

 

 

 

 

 

2021 19 (33)

 

 

 

 

 

2021 19 (34)

 

 

 

 

 

2021 19 (36)

 

 

 

 

2021 19 (38)

 

 

 

2021 19 (40)

 

 

 

 

On revient sur nos pas (ou sur nos roues) pour rallier Montans et les terres des Bartassiers qui organisent chaque année la très jolie Rando du coeur et le passage made in Bartassiers amphibie et souterrain ....

Dans le cœur du village, ne manquez d’aller profiter du point de vue sur le Tarn, quelques dizaines de mètres plus bas, et sa vallée.

 

 

 

 

2021 19 (43)

 

 

 

 

2021 19 (45)

 

 

 

 

 

2021 19 (46)

 

 

 

On retrouve les chemins agricoles pour arriver à Saint-Sulpice-la-Pointe et traverser le Tarn vers Mezens puis Bessières. Le retour est plus roulant et plus bitumé, la trace alterne entre toutes petites routes (dont des portions de la véloroute « Vallée du Tarn d’Albi à Saint-Sulpice) et passages Gravel.
De jolies communes traversées, des bâtisses pittoresques, de beaux chemins agricoles, des passages plus sauvages, une belle boucle assez variée mais roulante pour vous faire découvrir ce joli coin. Six chevreuils rencontrés sur la journée dans les zones agricoles, et comme les plantations commencent juste leur développement, j’ai pu bien les observer.

Frais ce matin, les herbes étaient gelées, le soleil a ensuite illuminé la journée sans nuages. Le vent s’est levé dans la journée, un peu défavorable sur le retour. La floraison est lancée : fruitiers, orchidées, lilas (certains ont fini leur floraison).
Cette trace est à faire au printemps, quand les champs viennent juste d’être labourés et que les plantations n’ont pas encore germé ou commencent juste à pousser, ou à l’automne. Tous les chemins agricoles peuvent être fréquentés en toutes saisons, quand les cultures sont hautes, cela change complétement le paysage …

Plus de 200 bornes pour sortir cette trace « propre » de 186 km que je reviendrai affiner encore cette pour proposer une boucle encore plus aboutie et pourquoi pas l’inscrire au menu d’Ô Gravel !
Cette balade est loin d’être la trace la plus difficile à laquelle je me sois frottée. Malgré tout, en même si je connais pas mal de cyclos qui très régulièrement font des sorties de plus de 200 km, ce n’est jamais anodin, encore moins en tout-terrain, ce qui est quand le cas des 145 premiers kilomètres de cette balade, même si quelques liaisons sur bitume permettent de tenir un bon petit rythme … Je l’ai eu un peu dure aujourd’hui … J’ai beaucoup géré pour venir à bout de ces 200 km, la prospection m’a bien usé et a cassé le rythme.

 

La trace : Longue en Gravel façon Strada bianche à la sauce tarnaise - Visu GPX

 

 

 

 

07 mars 2021

GPS drawing autour de Toulouse : Woody Woodpecker

 

woody

 

J’étais fan de Woody Woodpecker, Woody le Pic ou Piko le pivert dans les plus anciennes traductions françaises, le célèbre et complétement fou pivert des studios Walter Lantz, au rire strident. Il a notamment côtoyé Buzz Buzzard, le vautour, et Wally Walrus le morse …
2 passages Gravel pour faire cette trace, notamment après Montaigut-sur-Save pour grimper à la Chapelle Notre-Dame d’Alet dont le premier sanctuaire fut bâti au XIIème siècle après qu’un agriculteur du coin ait vu la Vierge …

La trace : GPS drawing autour de Toulouse : Woody Woodpecker - Visu GPX

Voici tous les dessins que j’ai réalisés en GPS drawing, d’une cinquantaine de bornes (plus les kilomètres pour aller débuter la trace) à un peu plus de 200 …

 

 

coeur

 

 

 

 

 

 

Dark Vador

 

 

 

 

 

Fonzie

 

 

 

 

 

homme au cigare

 

 

 

 

homme chapeau XVIIIème

 

 

 

 

 

 

 

oeil

 

 

 

 

ovalie 1

 

 

 

 

sanglier

 

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 17:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

27 février 2021

Vélo de montagne, Montagne noire au départ de Massaguel

massaguel270221 (27)

 

 

Variante d’une trace déjà publiée, florilège de beaux sentiers et singles entre Massaguel, Arfons, Dourgne.

Circuit fait en très bonne compagnie avec Cyril qui m’avait demandé de proposer cette sortie dans le coin, Philippe, Jean-Pierre et la Gaux’ Team présente au deux tiers avec Sébastien et Thierry qui étaient déjà là il y a deux semaines pour la sortie Gravel mais déjà à deux, la Gaux’ Team envoie toujours bigrement …

Pourquoi avoir pris le VTT alors que je ne cesse de dire et d’écrire que le Gravel est vraiment le vélo tout-en-un. Parce que même si sur un tel circuit le Gravel passera, les passages typés descente enduro ne seront pas abordés de la même façon et aussi rapidement, de même pour les passages humides plus glissants avec des pneus en 40 mm. Non pas que ce soit moins plaisant mais sur ces descentes tu te poses moins de question en VTT, avec les suspensions et les gros boudins … D’ailleurs, j’avais volontairement tracé une portion en commun avec le circuit du 13 février : le passage sur le Désert et la descente sur Arfons. Je me suis autant amusé avec mes deux vélos : je suis passé plus vite dans la descente sur Arfons avec le VTT mais en Gravel , le pilotage reprend plus d’importance …

Circuit composé de plusieurs boucles à faire dans le bon sens pour profiter des descentes proposées.
La première boucle après la Pouzaque qui descend vers Escoussens est à faire par la droite (sens anti-horaire) pour passer au carrefour du Pas de Sant bien connu des cyclos et aller chercher une superbe descente. Attention dans ce secteur, l’activité forestière et la moindre fréquentation humaine sur VTT ou à pied font que les traces sont mois franches … Je reviendrai aux beaux jours pour prospecter et trouver les meilleurs passages…

 

massaguel270221 (2)

 

 

 

 

massaguel270221 (3)

 

 

 

 

massaguel270221 (8)

 

 

 

massaguel270221 (9)

 

 

 

massaguel270221 (13)

 

 

 

 

 

 

massaguel270221 (16)

 

 

 

massaguel270221 (18)

 

 

 

 

massaguel270221 (21)

 

 

 

 

massaguel270221 (22)

 

 

 

 

massaguel270221 (23)

 

 

 

 

 


Au deuxième passage à La Pouzaque, très joli site, on part un peu sur la gauche pour redescendre sur Massaguel en passant par une clairière qui offre un superbe panorama sur la vallée avec Sorèze et son abbaye, En Calcat et une belle vue sur la Chapelle de Saint-Ferréol qui semble proche, il faut pourtant descendre et remonter pour y accéder. Montée par le goudron par le route du Pas de Sant que l’on quitte assez vite pour une forestière qui nous mène par la droite sur le plateau du Désert de Saint-Ferréol où l’on reviendra en fin de circuit.

 

 

 

massaguel270221 (24)

 

 

 

 

massaguel270221 (25)

 

 

 

 

massaguel270221 (26)

 

 

 

 

 

 

Cyril (1)

 

(Photo de Cyril)

 

 

 

 

Cyril (2)

 

(Photo de Cyril)

 

 

 

Cyril (6)

(Photo de Cyril)

 

 

 

 

 

massaguel270221 (29)

 

 

 

 

 

 

massaguel270221 (30)

 

 

 

 


On passe près du lieu-dit La Fromatgé neuf pour rejoindre la Croix des Fangasses et ensuite on prend la très jolie descente facile et ludique à travers bois vers Arfons. À Arfons, nous avons suivi un peu de goudron pour aller chercher la Croix de Montalric pour attaquer la quatrième descente de la balade, belle et large piste, attention aux rigoles régulières qui peuvent offrir de beaux sauts.
On arrive à Saint-Amancet pour suivre la vallée par un très joli sentier qui nous amène à Dourgne. Là, nous suivons le ruisseau du Taurou, passé les « piscines » pour remonter vers le Désert par la belle forestière des ardoisières.
Une dernière belle descente nous ramène à Massaguel. Mention spéciale aux propriétaire de la petite épicerie, très accueillants.

 

massaguel270221 (32)

 

 

 

 

 

 

massaguel270221 (33)

 

 

 

 

massaguel270221 (34)

 

 

 

 

massaguel270221 (35)

 

 

 

 

 

massaguel270221 (37)

 

 

 

 

 

 

 

massaguel270221 (39)

 

 

 

 

 

massaguel270221 (40)

 

 

 

 

massaguel270221 (42)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cyril (7)

(Photo de Cyril)

 

 

 

 

 

massaguel270221 (43)

 

 

 

 

 

 

massaguel270221 (44)

 

 

 

 

 

massaguel270221 (45)

 

 

 

 

Très beau circuit, une grande variété de terrains, du dénivelé, des superbes panoramas, du single, de belles descentes, du technique, de quoi se faire plaisir en VTT.
5 belles montées et 5 belles descentes au programme de cette balade plutôt sportive : 3 descentes façon enduro, 1 descente très ludique sur un single vers Arfons et 1 descente sur piste vers Dourgne, le sentier de l’Autan étant maintenant interdit aux VTT, trop dangereux.

De nombreux randonneurs rencontrés sur le Désert, des parapentistes, le coin est prisé des promeneurs. Un sentier a même été dédié à Dom Robert, le célèbre moine tapissier d’En Calcat.

Temps couvert le matin au départ, le ciel s’est ensuite dégagé au fur et à mesure que nous approchions de La Capelette, superbe !

La trace : Vélo de montagne, Montagne noire au départ de Massaguel - Visu GPX

 

 

 

 

 

Cyril (8)

(Photo de Cyril, Thierry, Sébastien et Cyril n'ont pas fait la dernière boucle, Sebatien et Thierry devaient partir plus tôt)

 

 

 

 

Cyril (9)

(Photo de Cyril)

 

 

23 février 2021

Voie verte Bessières-Bressols et un peu de Gravel dans le Frontonnais

 

 

2021 12 (1)

 

 

 

 

2021 12 (2)

 

 

 

 

2021 12 (4)

 

 

 

2021 12 (5)

 

 

 

2021 12 (6)

 

 

 

Une voie verte est aménagée sur l’ancienne voie ferrée entre Bessières et Bressols, j’en connaissais une partie, aujoud’hui je l’ai suivie avant depuis Buzet-sur-Tarn jusqu’à Bressols, entre Buzet et Bessières ça peut secouer, par endroits on roule directement sur le ballast … Entre Bessières et Bressols elle est bitumée sur tout de même une trentaine de bornes. Des travaux semblent en cours du côté de Buzet-sur-Tarn mais ils annonceraient une voie de contournement routier, c’est bien dommage. L’aménagement des voies vertes représente un coût certain pour les collectivités mais aussi une source indéniable d’attractivité pour les promeneurs et pour les habitants à proximité. Et c’est dommage que les collectivités n’aillent pas au bout de ces projets en continuant ces voies vertes de façon à accéder de façon sécurisée jusque dans les agglomérations, je pense là par exemple à la très jolie voie verte Castres-Albi qui commence bien en plein Castres mais qui s’arrête on ne se sait pourquoi à quelques kilomètres d’Albi, à Puygouzon (son arrivée jusqu’à Albi serait prévue mais pour quand ?).

 

 

 

2021 12 (10)

 

 

 

 

 

2021 12 (11)

 

 

 

 

 

 

2021 12 (12)

 

 

 

 

 

 

2021 12 (14)

 

 

 

 

2021 12 (15)

 

 

 

 

Cette voie verte est très agréable, elle suit la vallée du Tarn, si vous ne connaissez pas Villemur-sur-Tarn prévoyez-y une halte pour visiter cette belle ville chargée d’histoire.
Quand on arrive dans le Tarn-et-Garonne, on traverse les grandes plantations de fruitiers. J’avais plutôt prévu une balade cyclo mais comme j’ai bien sali le vélo sur les premiers kilomètres sur les petites routes après la pluie de la veille et mon vélo frétillant, j’ai pris quelques jolies portions de Gravel sur le retour à travers le vignoble du Frontonnais et les bois environnants, je connais le coin, il y a de quoi faire, de nombreux sentiers pédestres sont balisés. Je n’ai pas exploité toutes les possibilités offertes, les terrains sont encore bien gras …

Ambiance printannière, soleil au rendez-vous et couleurs vives dans la nature : verts du plus sombre au plus vif, jaune des renoncules, des genets et des narcisses, les mimosas sont assez présents dans les jardins et sont encore en fleurs …

 

2021 12 (7)

 

 

 

2021 12 (8)

 

 

 

2021 12 (9)

 

 

Vent d’est bien présent aussi, donc de face sur la deuxième moitié de la balade.

Passage sur le site préhistorique de Fabas où l’on peut admirer la statue de l’Homo fabasus viticolus à l’origine encore très discutée par les anthropologues …

 

2021 12 (16)

 

 

 

La fin de balade suit les hauteurs du coin, offrant de beaux panoramas sur les plaines environnantes.

À Bessières, je me suis arrêté à la boutique très sympa « Le Rayon du Vélo » qui a changé de propriétaire récemment et propose de nouvelles marques dont Rocky Mountain pour le VTT et FELT pour la route. Tout autour de Toulouse, on peut trouver de très sympas bouclards animés par des gens très sérieux, c’est très bien et ça prouve bien qu’on n’est pas obligé de se tourner vers l’agglomération toulousaine et ses grands centres commerciaux pour consommer (il y a aussi de très bons bouclards sur Toulouse, je constate cela de façon tout à fait indépendante même si j’avoue n’être pas un client très fidèle, ça s’explique peut-être par le fait que je m’occupe moi-même du montage et de tout l’entretien de mes vélos, hydrauliques des suspensions mis à part et encore je le faisais quand mes vélos étaient équipés de Marzocchi ou d’Obsys).

 

 

 

 

2021 12 (17)

 

 

 

 

 

 

 

2021 12 (18)

 

 

 

 

 

 

 

2021 12 (19)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2021 12 (21)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2021 12 (23)

 

 

 

 

2021 12 (24)

 

 

 

 

 

 

2021 12 (26)

 

 

 

 

2021 12 (27)

 

 

 

 

2021 12 (25)

 

Partageons la route : on ne voit pas assez de panneaux de ce type sur nos routes même si certains départements ou collectivités sont très dynamiques sur le sujet. Malgré un historique sportif cycliste quand même assez conséquent, notre pays n’est pas des plus dynamique pour la défense de la culture et la pratique cycliste. J’accompagnerais ces panneaux de marquages au sol pour représenter exactement ces 1,50 m. 
Le panneau ne changera pas forcément les comportements des abruti(e)s de la route mais au moins avertissent les usagers que le route doit être partagée …

 

La trace : Voie verte Bessières-Bressols et un peu de Gravel dans le Frontonnais - Visu GPX

 

 

 


13 février 2021

Ô Gravel en Montagne Noire : Sorèze, La Capelette, Arfons, Lampy, Cammazes, Berniquaut

Circuit au départ de Sorèze vers Arfons avec un petit détour vers le Désert de Saint-Ferréol et La Capelette, superbe site, puis vers le lac du Lampy, la Rigole de la Montagne Noire, Les Cammazes et un final pour le site de l’oppidum de Berniquaut et son superbe panorama.

 

 

 

2021-02-13 (12)

 

 

 

J’ai pas mal publié et écrit sur la Montagne Noire, j’adore ce massif pour sa grande variété, ses coins très sauvages, son histoire. J’y retourne maintenant en Gravel car il y a de quoi faire !
Le Gravel pour moi est vraiment le vélo tout-en-un, ce qui est quand même plus qu’appréciable après toutes les spécialisations et segmentations que l’on a pu voir dans le monde du vélo où l’on pouvait croire qu’il fallait au moins 2 ou 3 vélos pour pouvoir pratiquer pleinement. Je viens du VTT, j’ai fait de la route, je préfère le offroad même si les petites routes bitumées ont leur charme et je prends plaisir à y rouler. J’ai toujours mon VTT mais je le réserve vraiment à des terrains très caillouteux ou lorsque je veux descendre en lâchant davantage les freins. Mon Gravel passe vraiment partout, y compris dans la caillasse des Corbières ou celle de l’Aubrac, il faut juste piloter plus « léger » … Il y est performant et il est capable aussi de bien rouler sur bitume.

J’ai proposé cette trace sur la très sympa page Facebook Gravel Toulouse et la page Ô Gravel, nous étions 16 au départ de Sorèze ce matin. Première montée vers Pistre et sa forestière qui mène rapidement sur le plateau (n’oublions pas que nous parlons d’une montagne …), on prend quand même 600 m en quelques kilomètres.

 

 

 

2021-02-13 (1)

 

 

 

 

 

2021-02-13 (3)

 

 

 

 

2021-02-13 (5)

 

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (6)

 

 

 

 

 

2021-02-13 (8)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Christian

(photo de Christian)

 

 

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (11)

 

 

 

 

 

 

ludo 1

(photo de Ludovic) 

 

 

 

2021-02-13 (10)

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (13)

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (15)

 

 

 

Avant d’attaquer la très jolie et ludique descente vers Arfons, nous avons fait un petit détour par le magnifique site du Désert de Saint-Ferréol et la chapelle dédiée. Pas moins de quatre saints protègent les environs : Saint-Ferréol, Saint-Stapin, Saint-Hippolyte Chipoli et Saint-Macaire.

RITES LEGENDES TRADITIONS DU PAYS DE DOURGNE (lauragais-patrimoine.fr)

Une fois sur le plateau, nous avons rallié le lac du Lampy puis nous avons longé la Rigole de la Montagne Noire qui rejoint le Canal du Midi au Seuil de Naurouze, puis longé le Lac des Cammazes avant de faire une pause sur le site de l’oppidum de Berniquaut, peuplé dès l’époque gauloise, reconnu pour son intéressante position défensive. Au Moyen-Âge, plusieurs centaines d’habitants vivaient à l’intérieur des remparts du castrum, les vestiges apparents datent de cette période. L’activité pastorale devait prédominer. Il existe aussi de l’autre côté de la vallée de l’Orival, un site minier médiéval avec un système de souterrains, les habitants ont donc exploité les oxydes de fer présents dans le sol.

 

2021-02-13 (16)

 

 

 

2021-02-13 (17)

 

 

 

2021-02-13 (22)

 

 

 

2021-02-13 (26)

 

 

 

 

 

2021-02-13 (28)

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (29)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ludo 4

(photo de Ludovic)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (32)

 

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (34)

 

 

 

 

 

 

 

ludo 2

(photo de Ludovic) 

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (36)

 

 

 

 

 

2021-02-13 (38)

 

 

 

 

 

 

 

 

ludo 3

(photo de Ludovic)

 

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (39)

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (42)

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (43)

 

 

 

 

2021-02-13 (44)

 

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (47)

 

 

 

 

Belle sortie faite en bonne compagnie, nous étions 16 au départ, dans le respect de la distanciation et des gestes barrière. Merci à tous. Des gars passionnés, sans prétention et pourtant il y avait de « beaux clients ». Sébastien, Sylvain,Thierry, Christophe, Bastien, Ludovic, Gurvan, Kamel, Maxime, Christian, Marcel, Thibault, Frédéric, Henri. J'ai oublié un prénom, je m'en excuse… Marcel, Kamel, j’espère vous proposer une autre sortie bientôt, Thierry, content d’avoir roulé avec la GAUX’s team, toujours aussi affutés les père et fils … Kamel, as-tu bien trouvé la descente sur Durfort par la petite route depuis Les Cammazes, sympa non ? Merci Bastien pour la tournée générale à la fin … Maxime, j’espère que tu es bien rentré, bravo !

Pas de sectarisme non plus, et je pense que le Gravel apporte une certain esprit d’ouverture très sain : un électrique avec nous, des VTT, un VT avec des pneus de Gravel, des vélos quoi … Merci d’ailleurs au commercial de la grande marque américaine toujours très innovante pour le prêt et l’essai de Gravel électrique … 
Le Gravel et l’électrique amène au vélo des pratiquant(e)s qui n’ont aucun à priori sur les classes cyclistes, qui découvrent le vélo et se fichent de la segmentation qui est encore bien présente : je suis routier, je suis cyclo, je suis vététiste, et on ne se mélange pas. Ce vélo passe-partout casse ces sectarismes et c’est très bien !

Le temps était couvert, nous n’avons pu profiter des superbes paysages ou panoramas du coin, mais la brume a ajouté une dimension un peu mystérieuse au site. Bon prétexte aussi donc pour revenir rouler sous le soleil …

Je crois que la trace a été appréciée, j’en suis ravi, j’ai essayé de proposer un bon dosage de pistes (notamment pour les montées) et de parties plus ludiques ou engagées, et même du single … Et un peu de dénivelé …

Et si vous avez apprécié, ne manquez pas le Ô Gravel Houblon Ride dont la date va vous être bientôt communiquée …

La trace : Ô Gravel en Montagne Noire : Sorèze, La Capelette, Arfons, Lampy, Cammazes, Berniquaut - Visu GPX

 

 

 

30 janvier 2021

Oeil

 

 

 

oeil

Posté par mastercycle à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

16 janvier 2021

 

4:18, le samedi 16 janvier 2021

Graffs

Balade dans Toulouse par les cyclables, voies vertes, quelques grands axes pour passer dans certains coins prisés des graffeurs … Certaines œuvres étaient toutes récentes, l’odeur de la peinture en bombe est caractéristique.

 

 

tlsegraf (1)

 

 

 

 

 

tlsegraf (2)

 

 

 

 

 

tlsegraf (3)

 

 

 

 

tlsegraf (4)

 

 

 

 

tlsegraf (5)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tlsegraf (6)

 

 

 

 

 

 

tlsegraf (7)

 

 

 

 

tlsegraf (8)

 

 

 

 

tlsegraf (9)

 

 

 

 

tlsegraf (10)

 

 

 

 

 

 

 

tlsegraf (11)

 

 

 

 

 

 

 

 

tlsegraf (12)

 

 

 

 

tlsegraf (13)

 

 

 

 

tlsegraf (14)

 

 

 

 

 

tlsegraf (15)

 

 

 

 

 

 

tlsegraf (16)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tlsegraf (17)

 

 

 

La trace nettoyée : Graffs in Toulouse - Visu GPX

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07:47, le vendredi 15 janvier 2021

Vélo-boulot du jour

Bon petit vent, mais qui a poussé la pluie.
Même sur la très courte distance, quand tu n’es pas en cannes, le moindre relief te paraît difficile à gravir …
Petit détour au retour pour chercher (en vain) un point de vue pour la photo du ciel chargé mais traversé par une trouée de soleil. Descente sur la vallée du Girou façon cartoons : quand le type se déplace avec un tout petit nuage qui n’est là que pour lui et qui le suit …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18:22, le mercredi 13 janvier 2021

#PoureuxToulouse, maraude avec Bastien

Maraude faite ce soir avec Bastien pour distribuer des repas. Rencontre de Pierrot, Barbe-Rousse et quatre autres.
Pas besoin de blabla, on ne fait pas ça pour s’autocongratuler ou pour les honneurs, juste des petits moments de discussion et de partage. Ça peut donner des idées …
Merci Julie pour les pâtes aux légumes, les muffins au chocolat et le reste.

 

 

 

 

 

 

 

 

07:51, le mardi 12 janvier 2021

Sunrising and sunsetting velotaffing

Départ au lever du soleil (ou presque, je me suis arrêté quelques minutes pour regarder notre astre se lever et grignoter quelques centimètres de ciel) et retour juste avant … « Le soleil est là » de L’Affaire Louis’ Trio dans la tête … Les jours rallongent … Température sous le zéro ce matin mais pas temps sec, le ressenti est moindre, quelques gouttes sur le retour.

 

 

2021-01-12 (1)

 

 

 

 

2021-01-12 (3)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Profil Strava : https://strava.com/athletes/49242926

 

 

 

 

 

06 janvier 2021

 

 

07:39, le mardi 5 janvier 2021

Vélotaf du jour – Leitmotiv – Also in english (even if leitmotiv is a german word)

Premier vélotaf de l’année, flocons de neige ce matin mais la neige, même si c’est de l’eau, ça ne mouille pas quand il fait assez froid pour que ça ne fonde pas.

Leitmotiv : la circulation partagée … Il est des routes sur lesquelles je ne m’aventurerai pas en vélo : pas celles qui sont interdites aux deux roues non immatriculés mais celles où la circulation y est trop dense et trop rapide. J’évite certaines départementales et les nationales quand un itinéraire bis existe, c’est souvent le cas. Voilà pourquoi je ne passe pas par la D20 le matin ou le soir sauf quand c’est assez tard pour que la circulation soit vraiment très réduite … Mais la D45, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas y rouler de façon secure, j’y passe donc à l’aller et reviens en général par les crêtes de Bellevue mais ça fait 7 bornes de plus, pas gênant le soir, long le matin … Alors pourquoi trop souvent un abruti me double dans ce virage à droite du Moulin sous Gargas alors que la visibilité n’y est pas, qu’une voiture arrive en face … Ce matin je n’ai pas eu à freiner ni à me serrer en urgence mais la camionnette qui arrivait en face elle a dû presque piler …
Circulation dense ce matin …

Le vélo est un besoin pour moi, pas une drogue : je ne compte pas les jours où je roule ou non, mais aller à l’école en vélo est vivifiant, apaisant, tonifiant (même si la douche n’est pas vraiment chaude à l’arrivée) et le soir, ça vide la tête … La vélothérapie ne coûte pas cher ! Et c’est aussi bon pour la planète !

 

 

English version (I recognize it: I use google translate but I proofread and check afterwards)

First velotaffing biking of the year, snowflakes this morning but snow, even though it's water, doesn't get wet when it's cold enough that it doesn't melt.

Leitmotif: shared traffic ... There are some roads on which I will not venture by bike: not those which are forbidden to unregistered two wheels but those where the traffic is too dense and too fast. I avoid certain departmental and national ones when an alternative route exists, which is often the case. That's why I don't go through the D20 in the morning or in the evening except when it's late enough for traffic to be really very low… But the D45, I don't see why we couldn't drive there safely, I so go there on the way there and usually come back by the crests of Bellevue but it's 7 km more, not annoying in the evening, long in the morning ... So why too often an asshole overtakes me in this right turn under the Moulin in Gargas when the visibility is not there, a car arriving in front… This morning I did not have to brake or tighten in an emergency but the van which was arriving in front must have to brake hard…
Heavy traffic this morning ...

Cycling is a need for me, not a drug: I don't count the days when I ride or not, but going to school by bike is invigorating, calming, invigorating (even if the shower is not really hot in the morning. arrival) and in the evening, it clears your head ... Velotherapy is not expensive ! And it's also good for the planet !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11:24, le dimanche 3 janvier 2021

Les grands boulevards …

« J’aime flâner sur les grands boulevards, y’a tant de choses, tant de choses à voir … », Yves Montand en fond sonore pour cette balade dans l’agglomération sur le thème des grands boulevards toulousains et les grandes artères … Circuit à faire de préférence le dimanche pour y trouver un certain plaisir d’avoir la ville pour soi …

Dans l’histoire de l’urbanisation de la ville rose, les boulevards sont organisés en deux cercles concentriques et reliés, Garonne oblige (n’oublions pas non plus le Canal du Midi bien encadré par les grandes voies urbaines), par des ponts.

Montand chantait Paris, je suis passé à la barrière de Paris pour sortir de la ville, y suis rentré par Croix-Daurade et la route d’Albi (qui comme la majorité des routes de Toulouse indique la direction nommée), ai roulé sur un grand nombre des grandes artères toulousaines et périphériques (le périphérique, lui, est interdit aux deux-roues et engins non immatriculés), dans le désordre : Boulevard Silvio Trentin, Boulevard des Recollets, Boulevard d’Arcole, Boulevard Lascrosses, Avenue de Lyon, Avenue Camille Pujol, Allées Charles de Fitte, Avenue de Lardenne, Avenue de Grande-Bretagne qui le restera malgré le Brexit, Allées Forain François Verdier, Grande Rue Saint-Michel, Boulevard des Minimes, Rue de Metz, Allées Jules Guesde, Boulevard de la Marquette, Rue Henri Desbals, Boulevard Lazare Carnot, Boulevard des Suisses, Avenue de l’URSS (qui l’est restée malgré la chute du mur de Berlin), Avenue des États-Unis (à l’opposé de la ville par rapport à celle de l’URSS), Chemin des Capelles qui n’a rien d’un chemin, Boulevard de l’Embouchure, Avenue Jacques Chirac qui l’est devenue et était avant la continuité du Boulevard des Crêtes, Avenue de Castres (où vous pourrez aller si vous continuez dans cette direction), Boulevard de Strasbourg, Avenue Jules Julien, Route d’Albi, Boulevard Riquet, Boulevard de la Méditerranée, et. Pas que des boulevards (et j’en ai oublié certains comme le Boulevard André Netwiller qui n’a rien d’un boulevard ; André Netwiller ayant été pendant 22 ans Adjoint à la Mairie de Toulouse et était un rapatrié d’Algérie, ce n’est pas pour cela que je n’y suis pas passé …) donc mais tout un voyage en fait, dans le temps et l’espace … L’hiver est là, on roule moins loin et moins longtemps … Même très bien équipé et donc au chaud, on consomme de la calorie pour maintenir cette chaleur … Et même si le soleil est au rendez-vous comme aujourd’hui, la température retombe vite dans l’après-midi.

Sur le « beau » goudron et pour un même rendement, on gagne des km/h !

Je ne sais pas comment ça fonctionne ailleurs mais sur Toulouse les feux sont synchronisés sur les grandes axes : quand tu prends le premier feu rouge, tous les autres sont rouges …

Dédicace spéciale à Jean-Marc. Jean-Marc n’est pas cycliste, plutôt motard, c’est « Monsieur Informatique » mais c’est aussi un ami. Jean-Marc est parti hier, nous pensons à toi …

 

 

tlse03012021 (1)

 

 

 

 

tlse03012021 (2)

 

 

 

 

 

tlse03012021 (4)

 

 

 

 

 

 

tlse03012021 (5)

 

 

 

 

 

 

 

 

tlse03012021 (6)

 

 

 

 

 

 

tlse03012021 (7)

 

 

 

 

tlse03012021 (8)

 

 

 

 

 

tlse03012021 (9)

 

 

 

 

tlse03012021 (10)

 

 

 

 

 

tlse03012021 (11)

 

 

 

 

 

tlse03012021 (12)

 

 

 

La trace nettoyée : Toulouse, les grands boulevards - Visu GPX

 

 

 

Profil Strava : https://strava.com/athletes/49242926

 

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

30 décembre 2020

Toulouse insolite et histoires …

Circuit insolite dans Toulouse, en dehors de l’hyper-centre touristique (qui vaut la balade et dont on se rapprochera à plusieurs reprises) à travers les jardins, les cyclables et les piétonniers dans les quartiers.

La balade débute aux Argoulets, espace vert, de sport et de loisirs. On va jusqu’au Parc de la Grande Plaine où se trouve la Cité de l’Espace pour rejoindre le joli parc du Bois de Limayrac.
On traverse les quartiers de La Terrasse et de Firmis par des piétonniers et un autre joli parc arboré pour descendre sur Montaudran.

On reprend de la hauteur par un piétonnier pour passer devant l’église de Montaudran.
La balade continue vers l’ancien aérodrome de Montaudran, zone aujourd’hui réaménagée, urbanisée, où se trouvent la Halle de la Machine et le célèbre Minotaure, la Piste des Géants et les Jardins de la Ligne. Montaudran est le quartier historique de l’aventure aéronautique et aéropostale de Toulouse.

 

 

 

tlse insolite (5)

 

 

 

 

 

tlse insolite (6)

 

 

 

 

 

tlse insolite (7)

 

 

 

On part vers la ville et le Pont des Demoiselles dont l’origine du nom n’est pas sûre et dont même une dénomination plus ancienne serait beaucoup plus crue … On longe furtivement le Canal du Midi devant le Jardin Monplaisir et on passe devant le Musée Georges Labit et son joli jardin.
On suit ensuite les Allées des Demoiselles où se trouve le Musée de la Résistance et de la Déportation pour rejoindre les grands jardins du centre-ville : Grand-Rond, Jardin Royal, Jardin des Plantes. Ne pas oublier que les jardins toulousains doivent être traversés à pied …

On traverse les quartiers du Busca et des Recollets pour traverser le Jardin Niel, réaménagement de la place d’armes de l’ancienne caserne Niel. Le Busca tient son nom du château (rasé en 1859) de la famille de Busca, riches propriétaires. La métaire du château se tenait dans le quartier. La proximité de bois de saules serait à l’origine du nom du quartier voisin de Sauzelong (« saouzelong », saule allongé). Le poète Henry Montaut (Anric del Busca, 1862-1909) a vécu dans ce quartier.

« De bièro, de clareto, E de bouno piqueto De l'an de la Coumeto Boudiou ! que vaou m'en embuca Per la Balôcho del Busca »

Si le soleil est au rendez-vous et si vous voulez prendre de la hauteur, c’est le moment de grimper sur la colline de Pech-David, au-dessus de l’hôpital Rangueil, et son grand espace vert, lieu de détente et rendez-vous prisé par les étudiants et toutes sortes de noctambules … Une belle vue s’offre sur l’agglomération et la vallée de la Garonne. On peut descendre de Pech-David en suivant le Gr653 qui rejoint le bas de la Rue des Côtes de Pech-David et récupérer le parcours vers Empalot.

On traverse Empalot et la Garonne pour rejoindre l’Île du Ramier où se trouvent notamment la Cité Universitaire et le Stade Daniel Faucher, la piscine Nakache et le Stadium. Daniel Faucher (1882-1970) a été géographe, Professeur puis Doyen de l’Université de Lettres de Toulouse.
Alfred Nakache (1915-1983) a été nageur et joueur de Water-polo et a été déporté à Auschwitz pendant la Seconde Guerre avec son épouse et sa fille. Il en est un des survivants. Il a été plusieurs fois champion de France et d’Europe et a participé aux J-O de Berlin. 

« Je sors de la tombe. Il faut avoir vécu la vie de ces camps pour s'imaginer ce que c'était. Quand on fera le compte des rescapés et des manquants, on aura du mal à en croire les chiffres. De 85 kilos, je suis tombé à 61, et je ne dois la vie qu'à ma volonté d'en sortir, de ne pas manger d'immondices ou de cadavres malgré la faim. Je pèse actuellement 70 kilos. »

Parlant de sa femme et sa fille qui ont certainement été gazées dès leur arrivée au camp :

« Aucune nouvelle depuis que nous avons été séparés sur le quai de la gare. Je conserve un faible espoir, un espoir tout de même. Mais toutes les femmes, les enfants et tous les inaptes ont été passés au four crématoire. »

Il retrouvera la compétition et le haut du classement puisqu’il participera aux Jeux Olympiques de Londres en 1948.

Pause au Théâtre de Verdure de l’Île du Ramier et balade le long des quais chers à Claude Nougaro.

 

 

 

tlse insolite (8)

 

 

 

 

 

tlse insolite (9)

 

 

 

 

 

tlse insolite (10)

 

 

 

 

On traverse la Garonne sur le Pont Neuf pour faire un saut sur la Prairie des Filtres et emprunter la cyclable le long du fleuve vers le Sud et le Gr861 Via Garona, on rejoint le site de l’Oncopôle où trônent deux pylônes du futur téléphérique qui reliera ce site à l’hôpital de Rangueil et l’Université Paul Sabatier.
Si vous poursuivez le Gr le long de la Garonne, le contraste sera saisissant entre le bord du fleuve assez sauvage et les zones commerciales et industrielles très developpées jusqu’à Roques-sur-Garonne et Muret …Pour notre balade, nous allons chercher la zone sportive de Gironis puis traverser le Mirail pour passer dans le joli parc de la Reynerie et son château, ensemble du XVIIème.

 

 

tlse insolite (13)

 

 

 

tlse insolite (14)

 

 

 

tlse insolite (15)

 

 

 

 

tlse insolite (12)

 

 

 

 

 

La trace rejoint ensuite l’hippodrome de La Cépière, part vers le Zénith de Toulouse et les Jardins du Barry. On traverse ensuite l’ancien quartier de la Cartoucherie, lui aussi complètement transformé et réurbanisé pour rouler sur une cyclable le long de la voie ferrée qui nous amène à Fontaine Lestang et son parc.
L’Avenue de Muret nous amène à la Croix de Pierre puis au Fer à Cheval.
Les Allées Charles de Fitte nous amènent au Jardin Raymond VI et au Musée d’Art contemporain des Abattoirs pour retrouver les bords de Garonne.

 

 

tlse insolite (21)

 

 

 

 

 

On prend la cyclable sur les berges rive gauche puis on traverse la Garonne pour la remonter rive droite jusqu’aux bassins des Filtres, lieu que j’affectionne particulièrement et les Ponts-Jumeaux.

 

 

tlse insolite (22)

 

 

 

 

 

Les bassins des Filtres et la Prairie des Filtres sont des anciens lieux d’assainissement de l’eau pour la rendre potable pour les Toulousains : galeries filtrantes et puits à la Prairie et bassins avec barrages avec des écrans à poutrelles aux bassins des Filtres.
La Prairie accueillit aussi au début du XXème siècle les premiers matchs de football-rugby du Stade Toulousain.

 

 

tlse insolite (23)

 

 

 

 

On longe le Canal de Brienne pour rejoindre le Boulevard Armand Duportal où on peut voir les anciennes fortifications de la ville. Pierre Jean Louis Armand Duportal (1814-1887) a été journaliste et homme politique, Député de Haute-Garonne. Un monument lui est dédié au cimetière de Terre Cabade.

On traverse le Jardin Compans Caffarelli (dont le quartier tire son nom des généraux de la Révolution et de l’Empire Jean Dominique Compans et Marie François Auguste de Cafarelli du Falga (nom qui sonne bien « révolutionaire » ...), dont les anciennes casernes militaires du même nom se trouvaient sur l'actuel quartier et le Jardin Japonais pour rouler un peu le long du Canal du Midi cher à Riquet.

 

tlse insolite (24)

 

 

 

 

 

tlse insolite (25)

 

 

 

 

J’ai choisi d’aller chercher le joli Jardin Michelet à Bonnefoy avant de monter sur la butte Jolimont et son Jardin de l’Observatoire. La célèbre Colonne qui y a été installée célèbre la drôle de Bataille de Toulouse de 1814 qui opposa les troupes de l'armée impériale commandée par le maréchal Soult aux troupes de la coalition anglo-hispano-portugaise, se soldant par une victoire défensive française, malgré la perte de la ville.

 

tlse insolite (1)

 

 

 

tlse insolite (2)

 

 

 

 

tlse insolite (3)

 

 

 

 

Le dimanche 10 avril 1814, la bataille s’engage. Les Anglais attaquent Saint-Cyprien, mais sont arrêtés aux actuelles allées Charles-de-Fitte. Les Écossais attaquent les Ponts-Jumeaux qui sont défendus par 300 soldats et 5 canons : c’est un nouvel échec. De plus, les Espagnols échouent eux aussi au pont Matabiau et à Jolimont. L’armée britannique arrive toutefois à rejoindre la route de Castres malgré l’inondation de l’Hers et attaque en donnant l’assaut à la redoute de la Cépière. Soult envoie des renforts dont le général Taupin, qui est tué à Jolimont, ce qui permet à Wellington d’occuper Jolimont.
Dans la nuit du 11 au 12 avril 1814, selon un plan magistral, Soult évacue la « ville rose ». Le 12, Wellington entre triomphalement dans Toulouse, acclamé par les royalistes comme un libérateur. L’année suivante, Napoléon Ier revient. À Toulouse, cela ne provoque aucun trouble, mais après la défaite de Waterloo (18 juin 1815), les « Verdets » (ultraroyalistes, habillés de vert) exercent une « terreur blanche » contre les bonapartistes. Le général Ramel, à qui ils ne pardonnent pas d’avoir accepté un commandement de Napoléon lors de son retour, est assassiné le 15 août 1815. (in Wikipédia)

Vous pouvez continuer la balade à travers les quartiers de la Roseraie pour passer devant les anciennes usines Latécoère, Lapujade pour rejoindre le Parc de la Maourine et les Jardins du Muséum, puis les Trois Cocus, les Izards, la zone industrielle de Fondeyre où se trouve le Marché d’Intérêt National, le Canal latéral, la zone verte de Sesquières et son téléski nautique, La Glacière, Lalande, Borderouge et Montblanc.
De superbes graffitis (attention à ne pas se tromper : le tag est une écriture, une signature calligraphiée, le graffiti est un dessin) ornent les murs de la zone industrielle en long de canal. Nous avons pour notre part, à cause d’une météo un peu capricieuse, de revenir au plus court à notre point de départ.

Une (re)découverte de la ville sans passer par les lieux les plus touristiques ou emblématiques qui méritent sans conteste la visite mais dont il ne faut pas se contenter si on veut approfondir sa connaissance de la ville rose.

Et si vous souhaitez visiter la ville rose de façon originale, cliquez sur la carte interactive du site UrbanHist Toulouse :

UrbanHist (toulouse.fr)

C’est un réel plaisir de parcourir la ville ainsi, différent de celui vécu dans des endroits bien plus sauvages, sans urbanisme, mais réel.

La trace : Toulouse insolite et histoires … - Visu GPX

La dernière de l’année, faite comme la première en bonne compagnie avec Stéphane (on en a fait d’autres entre-temps, dont une superbe du côté du Ventoux).