16 mai 2020

GPS drawing around Toulouse : ovalie

When art inspires sport …

ovalie 1

Avant que vous ne disiez ou écriviez « Tout ça pour ça ? Plus de 200 bornes pour ça ? », je tiens à préciser la genèse du truc …
Sans prétention, je voulais faire un dessin inspiré des gouaches découpées de Matisse et du cubisme, sur la balle ovale et avec le ballon au cœur de Toulouse. Je suis parti de ça et ai dessiné le type autour, étiré, déchiré … Et la trace passe devant le Lycée Henri Matisse de Cugnaux ...

 

 

matisse 3

 

 

matisse 4

C’est quand même plus facile en milieu très urbain avec la multiplication des voies qu’en « campagne » … Toulouse est une grande ville mais elle a une architecture particulière avec la Garonne qui la traverse, les canaux, et donc le passage obligé sur les ponts, et n’est malgré tout pas si étendue que ça pour faire du gps drawing sur de la distance …  Quoique, on peut envisager un gps drawing en triathlon … Sans moi pour la partie nage !

Allez voir ce que fait Lenny Maughan à San Francisco …

Ce dessin a été fait en compagnie de Dominique à qui je n’avais pas dit ce que nous allions faire, j’espère qu’il ne sera pas déçu par le résultat … Vous pouvez aussi voir les dessins que j’ai déjà faits.

Une bonne façon de reprendre l’activité sportive sur deux roues en espérant pouvoir retrouver la terre et le gravier, mais la météo des derniers jours l’a rendue bien collante …

 

La trace : https://www.visugpx.com/bVshh70rKo

 

 

 

Posté par mastercycle à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


11 janvier 2020

 

 

 

11012020

 

« La neige est retombée en montagne, soleil en plaine, c’est encore gras, l’eau est bien là … 
C'est conforme à la saison.
Ça démange quand même ... »

 

 

03 janvier 2020

Vélodyssée entre Moliets et Saint-Jean de Luz

Landes et Pays basque, superbes régions …
Quelques jours passés en très bonne compagnie à Moliets et Maa avec Marie, Stéphane, Camille, Vincent et Gaëlle. Merci pour l’invitation et l’accueil toujours chaleureux.
Landes et Pays basque : l’océan, la nature et la forêt, les cours d'eaux, les lacs et les Pyrénées basques à proximité, de quoi profiter de superbes paysages et visiter de superbes lieux. La gastronomie est aussi bien présente !

Un peu de vélo pour terminer 2019 et une virée sur la Vélodyssée sur presque 90 km pour bien attaquer 2020 …

 

 

stgirons (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

stgirons (3)

 

 

 

La Vélodyssée offre un parcours de 1200 km tout au long de la côte atlantique de Roscoff à Hendaye, magnifique parcours dédié au vélo.
Nous en avons parcouru une petite partie jusqu’à Saint-Jean de Luz.

https://www.lavelodyssee.com/

Départ de Moliets et Maa sur une belle et vraie piste cyclable à travers la forêt landaise célèbre pour ses pins mais dont on oublie aussi d’autres essences comme le chêne liège ou le chêne vert.

 

vélodyssée (1)

 

 

 

vélodyssée (3)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vélodyssée (6)

 

 

 

vélodyssée (7)

 

 

 

De jolis coins de nature traversés, des communes pittoresques, de superbes paysages …

Halte à Bayonne pour la pause déjeuner. Nous nous sommes assis à une petite terrasse au confluent de la Nive et l’Adour, dans le centre historique et près de la cathédrale. Le Xafla est un petit restaurant très sympathique tenu par un couple de néerlandais installés là qui privilégie une cuisine à base de produits frais et des plats végétariens.
J’y ai goûté un délicieux nasi goreng, plat typique de la cuisine indonésienne accompagné d’une brochette de tofu grillé et d'une bière locale. Expérience végétarienne très positive, le plat était délicieux, même si pour ma part je préfère la viande animale (je m'en excuse auprès des lecteurs végétariens ou vegans de ce blog, je n'en mange pas tous les jours) aux "steacks" végétaux. Coïncidence gastronomique et clin d’œil à Stéphane et Marie qui ont un beau projet familial et de vie à réaliser à Bali en 2020 …

https://www.xafla.com/

 

 

vélodyssée (8)

 

 

 

 

vélodyssée (10)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vélodyssée (11)

 

 

 

 

vélodyssée (12)

 

 

Bayonne est une très jolie ville, très pittoresque, où cohabitent maisons traditionnelles, vieille ville et périphérie industrielle, ce qui rend la ville plus chaleureuse ou simple peut-être que ses voisines côtières plus « distinguées » … Tout au long de la côte, nous traverserons de très beaux quartiers résidentiels, notamment à proximité des golfs nombreux. Les maisons typiques landaises ou basques sont aussi bien présentes.

 

 

vélodyssée (14)

 

 

 

vélodyssée (15)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vélodyssée (17)

 

 

 

vélodyssée (19)

 

 

 

vélodyssée (20)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vélodyssée (21)

 

 

 

vélodyssée (23)

 

 

Arrivée sur les quais du port de Saint-Jean de Luz, près de la maison de l’Infante.
Fin de journée touristique dans cette belle cité et passage « obligé » chez Pariès pour leur excellent gâteau basque et à la maison Adam pour les macarons de Saint-Jean de Luz.

Petite dédicace aux deux jeunes sympathiques voyageurs à vélo rencontrés sur le parcours partis de la Rochelle pour un périple de 3 mois qui doit faire le tour de la pénisule ibérique, bravo !

 

La trace : https://www.visugpx.com/tQkOKYaYDq

 

2020 débute, Urte berri on !

 

 

 

 

09 novembre 2019

Cyclo vers le Tarn

L’automne est là et avec ce qu’il est tombé récemment, les terrains sont plutôt gras et par chez nous, la terre colle …
Bonne fenêtre météo ce matin, soleil au rendez-vous, il faut en profiter !

091119 (1)

091119 (2)

Belle boucle sur bitume vers le Tarn, du côté de Viterbe, Bazis, Damiatte, Moulayrès, Fiac. Mais du bitume avec un peu d’herbe au milieu de la chaussée et quelques trous, c’est ce que je recherche, des petites routes peu fréquentées …
Très joli coin avec pas mal de sentiers balisés et des possibiltés plus Gravel ou VTT (vers Graulhet et Briatexte aussi), des bois, des pâturages, des champs, et surtout du relief, c’est très vallonné, de jolis pentes parsèment le circuit, de beaux panoramas s’offrent à la vue pour peu qu’on flâne un peu, de quoi aussi se faire plaisir en descente, les routes sont sinueuses, pilotage à affiner … Quand même près de 4000 m de dénivelé cumulé (la moitié donc en D+) pour 110 bornes …

L’automne a pris ses quartiers, la lumière peut être superbe en cette saison et la nature pleine de couleurs avant que les feuilles tombent.

Merci à Christine et Bernard pour la halte à midi et le repas requinquant accompagné (avec modération, il faut repartir après) d’un très bon blanc sec du Domaine du Château Bel Êvêque, terres de Pierre Richard à Gruissan, coin que j’affectionne moi aussi particulièrement …

La trace : https://www.visugpx.com/mTpFLm7FWK

Trace retravaillée pour la rendre cyclo, j’ai quand même pu faire une peu de Gravel sur des chemins bien exposés et donc assez secs. En fait, j’ai plus ramassé de crasse sur certaines portions de route à l’ombre et à l'humidité que sur ces portions …

 

Je reparle de cette belle monture qui m’accompagne dans mes sorties de garnotte ou sur bitume, mon STIFF Gravel.
C’est gratuit, je ne suis pas rémunéré pour ça, je n’ai pas payé mon vélo moins cher non plus et c’est très bien comme ça, mon jugement peut donc être objectif : les petits nordistes de STIFF ont conçu de belles machines !
Mon Gravel a fait ses preuves sur du tout-terrain, je l’ai bien poussé, je l’ai bien secoué, il n’a pas bronché.
Et sur route, il n’est pas en reste. Les gros pneus ne posent aucun problème sur route quant au rendement. D’ailleurs même les coursiers roulent larges, en 25 voire en 28, même si c’est loin du 40 que j’ai sur mon vélo que j'ai monté avec les excellents IRC Boken très polyvalents grâce à leur bande de roulement avec ses petits picots et des crampons suffisamment prononcés sur les côtés pour avoir une très bonne accroche latérale sur tous les terrains. Rendement et confort sont au rendez-vous avec ces pneus. Et le montage est aisé.
Le vélo envoie bien quand tu appuies sur les pédales, pas besoin de longues analyses pour le constater.

Ce vélo, comme mon fidèle Titus, je n’en verrai pas les limites, c’est dans mon cas le pilote qui montre ses limites, c’est ce que je recherchai d’ailleurs quand j’ai acquis et équipé ces deux belles machines, je ne peux pas en être déçu, je n’ai pas pu les mettre en défaut. Quoi demander de plus …

Le site STIFF bicycles factory : https://www.stiffbicycles.com/fr/accueil/

Et une petite dédicace au roi Eddy, j’ai horreur de porter des noms de marques sur mes habits, même si c’est difficile d’éviter ça et même si j’ai de l’affection pour une marque au renard (mon premier titane était d'ailleurs un Muddy Fox), c’est vrai quand même que nous sommes un peu couillons de payer pour porter des fringues siglées, on devrait payer moins cher ou toucher quelques centimes ou quelques euros à chaque fois qu’on met un vêtement avec 3 bandes, une virgule, un gros O ovale, un D et G entrelacés, un L et un V, etc. Plus le sigle est visible, plus tu payes … Hommes sandwiches bénévoles … J’ai donc roulé aujourd’hui de plein gré et volontairement pour une marque de cochonaille, dont le maillot cycliste havane (ma version est trop orange d’ailleurs) est entré dans l’histoire du cyclisme.

091119 (5)