31 mai 2020

Les 5 lacs 2020

 

2020 15 (3)

 

Circuit de presque 100 km ralliant les lacs de Saint-Ferréol, des Cammazes, du Lampy, de La Galaube, de Laprade-Basse, actualisation d’une trace déjà publiée.

Départ sous le barrage de Saint-Ferréol par un superbe sentier le long du Laudot vers Vaudreuille que j’ai fait dans l’autre sens en Gravel la semaine dernière. On monte ensuite dans le massif vers Les Brunels.

Beau circuit alternant piste le long de la rigole de la Montagne Noire, pistes, sentiers, une bonne partie du circuit est à l’ombre. Il présente une grande variété de végétation, de sols, et de superbes panoramas sur le Massif, les vallées, les Pyrénées.
Ce circuit est une excellente façon d’appréhender ce magnifique massif, on roule beaucoup sur piste mais de très bonnes surprises vous attendent … Par contre, un « tout-droit » sur cette trace, il faut passer Vaudreuille et aller chercher Le Capelié pour grimper au niveau de la base de vol à voile. Nous sommes passés sur un chemin privé, à éviter donc.

 

 

2020 15 (1)

 

 

 

 

2020 15 (4)

 

 

 

 

2020 15 (5)

 

 

 

 

2020 15 JP (4)

 

 

 

 

2020 15 (6)

 

 

 

 

2020 15 (9)

 

 

Le petit chemin ... La chanson dans la tête ... Là, il sentait le cèpe ...

Chaque lac a sa « personnalité ». Saint-Ferréol, plus vaste barrage-masse d’Europe à sa construction, aménagé, touristique, qui ne manque pas de cachet avec sa pinède et la rigole qui le borde. Les Cammazes, le plus vaste mais étroit, encaissé, mystérieux. Le Lampy, entouré de bois, buccolique. La Galaube, très prisé par les pêcheurs, juste au-dessus de la prise d’eau d’Alzeau, clé de voûte des prise d’eau de la Montagne Noire imaginées par Riquet pour alimenter son canal. Laprade-Basse, aussi vaste que les Cammazes mais plus ouvert, où la nature a su garder sa place avec ses tourbières à plantes carnivores droseras, site connu dès l’Antiquité puisque les Gallo-Romains y avaient établi un site dédié à l’extraction du minerai de fer et à la métallurgie. Les Montagnès, petit lac très prisé des habitants du bassin de Mazamet.

Sur le retour, passage incontournable à la Croix des Fangasse pour rallier Arfons par un sentier à travers bois en pente assez douce.
Fin du circuit par la Forêt de l'Aiguille et par le chemin des amoureux pour revenir à Saint-Ferréol.

 

 

2020 15 (10)

 

 

 

 

2020 15 (11)

 

 

 

 

2020 15 (12)

 

 

 

 

2020 15 (14)

 

 

 

 

2020 15 (16)

 

 

 

2020 15 JP (1)

 

Balade faite en bonne compagnie avec Jean-Pierre.

On devait faire les 6 lacs, nous en avons fait 5. Une raison principale à cela : je n’étais pas canne. Je ne sais pas si c’est parce que j’ai mal dormi les deux dernières nuits, si c’est parce que j’ai eu trop chaud en début de balade, peu importe, il y des jours ou t’as pas de jus, donc tu gères … Jean-Pierre devait aussi étalonner son VTTAE pour savoir combien de bornes il peut faire en gérant lui aussi. Quand je roule avec les potes en VTTAE de la Farfelue, je me dis toujours qu’ils vont régulièrement m’attendre, ce qu’ils font gentiment … Jean-Pierre cherche à économiser au maximum sa batterie, donc il coupe souvent, mais il roule fort quand même, surtout si toi t’as pas de jus. Un signe pour savoir ça : il dodeline sur le vélo … Costaud, le monsieur …
Pour rallier le 6ème lac des Montagnès, vous pouvez récupérer la trace des 6 lacs que j’ai déjà publiée, au retour des Montagnès suivre le GR7 et la forestière si ça ne passe pas.

 

 

 

2020 15 (17)

 

 

 

 

2020 15 (19)

 

 

 

 

2020 15 (21)

 

 

 

 

2020 15 (23)

 

 

 

La diététique a son importance dans ce genre d’exercice : merci Jean-Pierre pour ce toujours excellent jambonneau « Le Revelois », entreprise traditionnelle de Revel qui propose de très bons produits.

 

La trace : https://www.visugpx.com/feomKc6rki

 

 

 

 


22 mai 2020

Gravel vers Saint-Ferréol (et retour)

 

2020 13 (18)

 

J’ai souvent écrit sur la Montagne Noire que j’affectionne particulièrement à VTT, tous les terrains de jeux possibles y sont rassemblés. J’y retournerai d’ailleurs bientôt pour réactualiser ma trace VTT des 6 lacs … Pique-nique en famille prévu aujourd’hui à Saint-Ferréol avec les grands-parents : le COVID rôde encore, il sera facile de respecter la distanciation dans ce superbe site, plaisir de se retrouver, même encore à distance …

Circuit mixte avec de très beaux passages en pur Gravel, on suit d’abord la vallée du Girou et les terres de Riquet, il sera présent tout au long de la journée … On passe dans le très joli vallon du Ruisseau d’En Maux à Lavalette.

 

 

2020 13 (3)

 

On passe plusieurs coteaux pour arriver à Caraman, on suit ensuite une très belle ligne de crête (un peu vallonnée …) sur des sentiers de randonnée entre Sègreville, Beauville, Vaux sur le sentier de randonnée « Sur les pas de l’âne de Vaux ».

 

 

2020 13 (1)

 

 

 

2020 13 (4)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 13 (5)

 

 

 

2020 13 (6)

 

 

2020 13 (7)

 

 

Sur la trace, il y a deux « tout droits », j’ai fait du hors-piste à ces endroits, ça ne passe pas, rejoignez le point suivant par la route ou un autre chemin. La trace traverse quelques cours de ferme, j’ai discuté avec les propriétaires, ça passe sans problème. Dans ces cas-là, je m’arrête toujours pour saluer, discuter.

Pour ce qui est du hors-piste, même si parfois ça tourne ponctuellement à la galère, j'affectionne particulièrement ces passages « Koh-Lanta ». Ce matin, une bonne vingtaine de minutes pour traverser un bosquet très dense rempli d'épineux, une première fois pour vérifier ce qu'il y avait derrière, puis pour revenir en ouvrant le chemin et traversée avec le vélo ... Là, je suis tombé dans un pré avec de superbes chevaux. En Alaric, avec Dominique, pour vérifier une trace, on avait fini en rampant et tirant nos vélos dans le pente et la caillasse sous les buissons
Deux autres passages dans des labours ...

 

2020 13 (8)

 

 

 

 

2020 13 (10)

 

 

 

 

2020 13 (11)

 

 

 

2020 13 (12)

 

 

 

2020 13 (13)

 

Arrivé aux Cassès, on suit la rigole de la Montagne Noire jusqu'au Lac du Lenclas, rigole qui alimente le Canal du Midi au Seuil de Naurouze. J'y repasserai en fin de journée ...À l’aller, j’ai choisi de monter à Saint-Ferréol par Vaudreuille et arriver sous le barrage par le superbe sentier le long du Laudot.

 

Si vous ne connaissez pas le site des Cassès, ne manquez pas de monter au Mémorial Cathare, rappelant tous les bûchers du Lauragais, placé en 2011 en commémoration des 800 ans du bûcher des Cassès. Le site propose aussi un très beau panorama.
Ce village, avec son château fort, était une place importante qui dépendait du Comté de Toulouse. En 1211, lors de la croisade albigeoise, la cité a été assiégée par Simon de Montfort et son armée. Prise au piège, la garnison négocia sa liberté en échange des hérétiques qu’elle accueillait. Après avoir converti une cinquantaine d’entre eux, les évêques menant cette croisade, laissèrent le sort des nombreux derniers hérétiques aux mains de l’armée qui les brûlèrent vifs.

Par la suite, on rasa toutes les fortifications ainsi que le château. Ce dernier sera reconstruit par le Comte de Toulouse, et en 1235 on y plaça les inquisiteurs pour chasser les derniers hérétiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 13 (14)

 

 

 

2020 13 (15)

 

 

 

2020 13 (16)

 

 

 

2020 13 (17)

 

 

Pour la petite histoire, ce barrage construit par Riquet entre 1667 et 1672 et le premier barrage-masse de cette importance en Europe.

Le retour en fin de journée, entre chien et loup, suit le Rigole de la Montagne Noire avant de grimper sur les coteaux du Lauragais du côté de Montégut-Lauragais. Passage à Montgey, Mouzens, Auriac-sur-Vendinelle, Albiac, Francarville, et un peu de relief, avant de retrouver la vallée du Girou … La descente de Saint-Ferréol sur Revel est assez technique, caillouteuse …

La rigole de la Montagne Noire est très agréable, ombragée sur toute sa longueur, propices à des balades familiales. Le Lac du Lenclas est un excellent point de départ.

 

2020 13 (19)

 

 

 

2020 13 (21)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 13 (23)

 

 

2020 13 (22)

 

 

 

2020 13 (25)

 

 

 

 

2020 13 (24)

 

 

 

2020 13 (26)

 

 

Cette balade offre de superbes vues sur les coteaux, la Montagne Noire, les Pyrénées, les villages sont pittoresques, les châteaux nombreux. Un site très pittoresque est la grotte-église de Mouzens, elle n’a pas la taille de celle de Lourdes et n’en a pas non plus la fréquentation, ce qui est très bien …

Boucle longue et malgré tout assez exigeante : du vrai offroad, quelques coups de cul, du dénivelé, du technique, un peu de gras et surtout sur les chemins non balisés (et il y en a beaucoup), les herbes hautes et très denses qui m’ont obligé plusieurs fois à descendre de vélo, pousser, enlever les herbes prises dans la cassette et le dérailleur.
Je viens de faire deux gros trucs en peu de jours, je voulais me tester, c’est pas mal même si ça a fait mal aujourd’hui après 150 bornes … Plus de 180 bornes pour sortir cette trace « nettoyée » …Tu débranches tout et tu mets le pilote automatique … La semaine prochaine sera beaucoup plus « light » …

La chanson dans la tête : « Colore » des Innocents ce matin et « La belle vie » de Sacha Distel … Ô la belle vie, Sans amour, Sans soucis, sans problèmes…

 

La trace : https://www.visugpx.com/qWt6fwnPHG

 

16 avril 2020

Chacun son pèlerinage ...

 

 

Réédition d'un message déjà publié, coronavirus oblige ...

 

 

Chaque année depuis maintenant un certain temps, le premier samedi des vacances de Noël, je vais rouler en Montagne Noire, véritable paradis pour la pratique du VTT par la variété des terrains, des paysages. Montagne aussi chargée d’Histoire, pas seulement parce que Monsieur Riquet s’y est intéressé pour alimenter son canal …
J’y ai pas mal roulé et essaye d’y retourner régulièrement.

Ce site mérite son titre de montagne : côté Revel, Cammazes, elle dépasse les 800 m et atteint 1211 m au pic de Nore et réserve de jolis dénivelés, d’autant plus quand on décide d’y accéder par la plaine.
Cette montagne n’a rien de noir, ou alors doit-elle ce nom à l’activité charbonnière qui a pu y être bien présente ou à ses forêts de conifères qui lui donnent une couleur sombre.
Elle offre une grande variété de terrains, de végétation, de panoramas en fonction de son exposition et ses influences océanique tempérée, continentale ou méditerranéenne.

 

Arfons

 

Boucle au départ de Massaguel, florilège des belles descentes du coin, passage « incontournable » à la Croix des Fangasses pour descendre à Arfons et passage sur le Désert de Saint-Ferréol et sa chapelle.
Ce coin honore plusieurs saints : Saint-Stapin à l’histoire un peu mystérieuse, Saint-Ferréol, Saint Macaire (ou Moniès) et Saint Hippolyte Chipoli. Sans oublier les lieux comme l’abbaye bénédictine d’En Calcat ou l’Abbaye-école Sorèze.

 

211219mass (4)

 

 

 

 

 

211219mass (5)

 

 

 

 

211219mass (7)

 

 

Pour moi, le pèlerinage était surtout sportif, mais tout aussi vertueux, communion avec la nature et le sport en ces superbes lieux.

En cette période, j’ai pu trouver la neige. Hier, en la très bonne compagnie de Jean-Pierre, nous avons bien réussi notre sortie côté météo : soleil tout au long de la sortie, un peu de fraîcheur à la fin avec le vent qui s’est levé, une petite ondée du côté d’Arfons.
Les terrains étaient bien humides, rendant certaines descentes déjà techniques plus difficiles mais la terre là-bas ne colle pas, le nettoyage a été nécessaire après la sortie mais aisé.

 

 

211219mass (12)

 

 

 

 

 

211219mass (13)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

211219mass (14)

 

 

 

 

211219mass (15)

 

Circuit mine de rien exigeant, le dénivelé cumulé est conséquent pour le kilométrage parcouru (une cinquantaine de bornes, et donc du dénivelé en plus pour sortir cette trace de 42 km) …
Je savais que j’allais l’avoir un peu dure : fin de période très rythmée, microbes et virus virulents … Pas de recherche du chrono donc (de toute façon ce n’est jamais mon objectif prioritaire sauf quand je participe à des randos ou raids organisés où on a envie de s’amuser un peu avec le chrono, j'essaie d'abord de profiter des coins denature traversés), j’ai pu mettre pied à terre mais la fatigue physique est toujours bonne et le vélo me permet quand j’en ai besoin d’évacuer ma fatigue psychique, thérapie à très bon prix.

Jean-Pierre, même s’il était sur son très joli VTTAE SUNN, a toujours un bon coup de pédale et n’hésite pas à couper l’aide électrique, même en montée, pour mieux ressentir l’effort (là, avec plus 20 kilos à pousser, tu dois le sentir !). Il a la pêche le monsieur, respect !

Quelles belles couleurs que celles de l’automne même si la végétation entame son sommeil saisonnal. Le soleil plus rasant a aussi son rôle à jouer dans cette palette automnale.
Et après toutes les pluies de semaines passée, l’herbe est bien grasse, son vert est intense. Et s’il a bien plu, les terrains sont glissants … Les ruisseaux du coin sont chargés.

 

 

211219mass (16)

 

 

211219mass (17)

 

 

211219mass (18)

 

 

211219mass (20)

 

 

 

211219mass (21)

 

 

 

Le circuit présente une bonne variété de terrains et de paysages : sous-bois de feuillus ou de conifères, sentiers caillouteux, sablonneux, belles traces, belles pentes, clairières, grands espaces et ce magnifique plateau du Désert de Saint-Ferréol, espace dépouillé et rocailleux avec son superbe panorama.

La trace :

https://www.visugpx.com/8qveLhKQKC

Ne pas oublier de bien s’hydrater et s’alimenter : en plus des barres classiques, fruits divers et amandes, jambonneau local (Le Revelois, très bon), fromage et pain (merci Jean-Pierre), accompagnés d’un Côte de Thongues que nous avons consommé avec grande modération, le circuit étant exigeant et retour en voiture …

 

 

211219mass (8)

 

 

 

 

211219mass (23)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

211219mass (24)

 

 

 

 

211219mass (25)

 

Côté matériel, comme sur l'ultra de Cahors, belle utilité du tubeless : j'ai roulé sur un clou de 2 bons mm de diamètre avec la roue arrière, clou planté ; quand je l'ai enlevé le liquide anticrevaison (deux produits au top pour moi : le Stan's no tube et le Magic milk qui ne s'agglomère pas à la longue) a giclé pendant quelques instants puis le trou s'est bouché sans problème, j'ai roulé un peu en sous-pression puis ai regonflé pour repartir. C'est pour palier à ce genre de crevaison que je mets un grosse dose de produit dans mes pneus.

 

 

 

 

07 juillet 2018

Entre Sorèze, Arfons et Berniquaut

Circuit au départ de la superbe commune de Sorèze, montée vers Pistre, puis descente sur Arfons sous la Croix des Fangasses, boucle autour d’Arfons par le GR7 pour rejoindre ensuite le magnifique site de l’oppidum de Berniquaut par Le Montagnet et Jacournassy. Alternance de pistes et de sentiers, bien ombragé, un peu de dénivelé, terrains très variés, de superbes panoramas …

Circuit fait avec Philippe (il était là au départ) et Jean-Pierre de la Farfelue Team garidéchoise, Jérôme des Baltringues cépétois et Sébastien des Fondus de la descente de Bessières. Sortie bien sympathique !

« Une sortie VTT sans ronces et sans porté n’est pas une sortie VTT » (anonyme, 1967- ?)

 

La trace : https://www.visugpx.com/JpOajcaLmH

 

Sorèze 070718 (6)

Sorèze 070718 (7)

Sorèze 070718 (9)

Sorèze 070718 (11)

Sorèze 070718 (13)

Sorèze 070718 (17)

Sorèze 070718 (21)

Sorèze 070718 (22)

Sorèze 070718 (23)

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

15 août 2017

Les 6 lacs au départ de Saint-Ferréol

Circuit de 100 km ralliant les lacs de Saint-Ferréol, des Cammazes, du Lampy, de La Galaube, de Laprade-Basse et des Montagnès.

 

6lacs (1)

6lacs (3)

6lacs (5)

6lacs (7)

6lacs (8)

Départ de la publication à Lagarde au-dessus de Saint-Ferréol, ma trace initiale passait sur un chemin privé (ou privatisé ou accaparé, on ne sait jamais vraiment mais il y avait même du barbelé …), vous pouvez y accéder par la route qui passe à la base vol à voile ou  parun des chemins qui partent de cette route vers Lagarde. Pourquoi départ de Saint-Ferréol et non des Cammazes (le circuit s’appellerait alors « les 5 lacs ») : pour rallier en fin de parcours Les Cammazes à Saint-Ferréol ; par la descente du sentier des amoureux, toujours aussi plaisante.
Beau circuit alternant piste le long de la rigole de la Montagne Noire, pistes, sentiers, une bonne partie du circuit est à l’ombre, présentant de superbes panoramas sur le Massif, les vallées, les Pyrénées.
Un peu de goudron et de piste au retour des Montagnès, j’ai voulu suivre le GR7 sur cette partie, d’autres chemins sont possibles.
Grande variété de végétation, de sols, du gibier visible à tout moment de la journée.
T
race qui complète le circuit des 4 lacs que j’ai déjà publié sur ce site.

6lacs (11)

6lacs (12)

6lacs (16)

6lacs (19)

6lacs (22)

La trace : https://www.visugpx.com/ErVlROyLuL

Grosse galère lors de cette sortie : je n’ai pas changé de vélo, ni de position, ni de short, je me suis pourtant trouvé au Montagnés avec une inflammation des entre-jambes et du fessier, avec un énorme mal au cul quoi … Un truc qui ne m’est jamais arrivé ; j’ai pu avoir de temps en temps mal aux fesses quand j’arrêtais de pédaler pendant un moment et que je reprenais (on se « tanne » la peau avec les heures de selle), mais jamais comme ça, à en avoir la peau entamée. Tellement mal que je n’arrivais pas à pédaler en pente sans souffrir et que chaque fois que je m’asseyais sur la selle je me retenais de hurler … Mais la voiture était à Saint-Ferréol, donc j’ai serré les dents, fait toutes les portions descendantes debout sur les pédales, beaucoup marché sur les raidillons, 4 heures de galère … J’ai même eu mal aux fesses en m’asseyant dans la voiture (je me suis retenu de hurler) et ensuite à la maison. Peau brûlée par endroits, grosse application de pommade pendant quelques jours …

6lacs (23)

6lacs (25)

6lacs (29)

6lacs (34)

6lacs (38)

 

 

 

6lacs (40)

6lacs (43)

 

 

 

22 décembre 2013

Montagne Noire

Malgré de gros soucis qui me sont tombés dessus récemment, et aussi pour aider à les évacuer (voir un article précédent sur les vertus du vélo), et malgré une grosse fatigue, j’ai tenu à faire ma sortie traditionnelle de fin décembre en Montagne Noire.
Choix porté sur un circuit roulant, reliant les 3 lacs des Cammazes, du Lampy, de la retenue de l’Alzeau, d’abord par la rigole, puis par les pistes, avec quelques petites portions plus « singles », notamment autour d’Arfons … On peut aussi facilement relier le lac de Laprade Basse qui ouvre les portes vers le Cabardès. Intéressant à faire pour avoir une première approche roulante du plateau, vous pourrez ensuite chercher des variantes à foison.

 

21 12 (2)

 

21 12 (3)

 

21 12 (5)

 

21 12 (8)


Il n’est pas si rare, même en tout début d’hiver, de trouver la neige en ces lieux, les altitudes variant dans les hauteurs entre 600 et 1200 m pour le Pic de Nore.
Circuit de 55 km, culminant à 878 m, bien s’équiper en automne ou hiver, la Montagne Noire étant soumise suivant les lieux à des climats de type océanique, méditerranéen mais aussi continental, avec des paysages correspondants, et on peut passer d’une influence à l’autre très rapidement. Hier, par exemple, nous avons débuté la sortie avec le soleil, le ciel s’est un couvert ensuite et un froid glacial, venteux et brumeux s’est présenté du côté de Peyreblanque, froid qui nous a quittés dès que nous avons basculé sur le versant suivant et retrouvé le soleil …
Et en hiver, le contraste forestier est saisissant entre chênaies et grandes hêtraies nues et conifères sempervirents. On se croirait par moment transporté dans un little Canada.

 

21 12 (16)

 

N’hésitez pas à vous arrêter au salon de thé « Le Vauban » aux Cammazes, à quelques mètres du point de départ de la sortie, l’accueil y est très agréable, dans une ambiance assez feutrée bio-culturelle (quand on y rentre pour la première fois déguisé en cycliste ou vététiste on se sent un peu comme un éléphant dans un magasin de porcelaine, mais l’habit ne fait pas le moine !), les produits de grande qualité (du vrai chocolat, des thés exquis, etc.).

La trace : http://www.visugpx.com/?i=1387702907&seuil=5

 

21 12 (9)

21 12 (13)

21 12 (14)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sortie faite avec deux potes, Hugo et Philippe.

Je m’étais promis de le placer de façon inopinée dans une conversation suite à la lecture d’un article du Nouvel Obs début décembre (avant que vous ne me classiez dans la catégorie « bobo » je précise que je ne suis pas abonné au Nouvel Obs, et que si je l’étais, ça ne regarderait que moi, que je ne le lis pas tous les jours mais que si c’était le cas, ce serait pareil qu’à deux virgules avant, et qu’on peut y lire de choses intéressantes), j’apprécie ces gars avec qui je roule et qui sont des potes, des mecs simples, sympas, disponibles, et ils appartiennent à coup sûr à la catégorie des personnalités non-toxiques. J’en parle ici car la mauvaise relation humaine est un de maux de notre société comme cette saloperie (c’est le seul mot adéquat) de cancer, les problèmes de thyroïde, les problèmes de prostate chez les hommes, l’orthophonie commerciale ou l’orthodontie chez les enfants …

C’est la crise nous dit-on, il est donc normal de souffrir dans les relations avec les gens au travail, et même dans la famille ou dans le voisinage, et je ne parle pas des relations entre les jeunes ... Certaines personnes prennent donc un malin plaisir à emmerder les autres, voire à les harceler, ce sont ces personnalités dites « toxiques » dans le jargon psycho-médical. On en parle très régulièrement dans les médias, souvent parce que les victimes sont poussées à des gestes extrêmes. Souvent aussi on classe très facilement les victimes dans la catégorie des « faibles » et on se dit « Moi, jamais ! ».

Et en discutant autour de moi, je me suis aperçu que beaucoup vivent mal leur vie professionnelle à cause de relations avec les collègues ou leur hiérarchie, alors qu’ils aiment leur boulot (si, si, ça existe) ! Et je me suis aperçu aussi que certaines personnalités méritant le titre de toxique ne se rendent même pas compte du mal qu’elles font car elles sont totalement enfermé dans leur logique personnelle ou  professionnelle et n’en démordent pas.

 

Seul problème quand tu balances un sujet de conversation qui n’a rien à voir avec ce qui se qui disait avant, c’est d’en sortir : allez donc sur ce blog voir l’album photos « Carnet de dessins », vous pouvez aussi passer commande, je peins aussi à l’aquarelle de beaux paysages ou ce que vous voulez !

 

 

21 12 (19)

21 12 (24)

21 12 (26)

 

Posté par mastercycle à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,