31 octobre 2020

Gravel vers les Gorges de la Save

Balade Gravel vers les Gorges de la Save, ou une longue juste avant (ou presque) le nouveau confinement … Pas mal de goudron mais de belles et longues portions Gravel, ce qui explique la vitesse moyenne de la sortie. Même si ce n’est pas un objectif particulier pour moi, cela influe tout de même sur le temps passé sur le vélo, paramètre non négligeable avec le couvre-feu à 21h00 …

 

Save 30102020 (1)

 

Traversée de l’agglomération toulousaine vers le Sud pour aller rejoindre ce petit écrin de verdure que forment les Gorges de la Save, entre Montmaurin et sa villa gallo-romaine et Lespugue.

Un peu d’Histoire …

Save 30102020 (20)

 

 

Les Gorges de la Save ne sont plus accessibles aujourd’hui qu’à pied (ou en vélo), le secteur fut peuplé dès le Paléolithique, c’est là que fut découverte la « Vénus de Lespugue », statuette en ivoire datée d’environ 25 000 ans exposée au Musée de l’Homme à Paris, dans la grotte des Rideaux, un des nombreux abris rocheux présents dans les gorges. De nombreux vestiges paléolithiques ont été découvert dans les environs : pointes de sagaies, burins, bifaces, perles, lissoirs, ossements de rhinocéros laineux et un des rares squelettes complets de lion des cavernes.
Cette région du piémont pyrénéen est riche d’histoire : on y trouve aussi la villa gallo-romaine de Lassalles à Montmaurin, une des plus vastes connues de la gaule aquitaine, et la villa de La Hilière. Toutes deux sont richement ornées de mosaïques, de sculptures et de marbre de Saint-Béat.

Mais il a fallu parcourir quelques kilomètres avant de rallier ce superbe lieu … Incursion dans le Savès et ses coteaux, le long du Touch entre Rieumes et Fabas et sa très jolie forêt.

 

 

 

Save 30102020 (2)

 

 

 

 

 

 

 

Save 30102020 (3)

 

 

 

 

Save 30102020 (4)

 

 

 

 

 

 

Save 30102020 (5)

 

 

 

 

 

 

Save 30102020 (6)

 

 

 

 

Le départ centre-ville de Toulouse le long de la rive gauche de la Garonne est très agréable, on rejoint le site de l’Oncopôle où trônent deux pylônes du futur téléphérique qui reliera ce site à l’hôpital de Rangueil à l’Université Paul Sabatier.
Les bords de Garonne sont très sauvages et contrastent avec la forte activité humaine industrielle et commerciale toute proche …
La traversée de Muret contraste aussi avec ce passage très nature le long de la Garonne. On prend un peu de hauteur et assez rapidement des passages Gravel sur des pistes agricoles permettent de reprendre contact avec la nature, ou en tout cas, la verdure.

Les chemins n’étaient pas trop gras, un peu glissants par endroits … Le circuit ser a vallonné, avec de bons coups de cul et de belles descentes. De vrais singles s’offriront aussi à la promenade. On roule souvent sur le GR86.

Belles vues sur les coteaux du Savès, du Comminges et sur les Pyrénées …

La trace suit le Touch jusqu’à sa source et va chercher la vallée de la Save. La retenue d’eau juste en aval de la source du Touch forme un très joli lac bordé par la forêt de Fabas, on la traverse par un joli sentier.

 

 

 

Save 30102020 (8)

 

 

 

 

Save 30102020 (9)

 

 

 

 

 

Save 30102020 (10)

 

 

 

 

Save 30102020 (11)

 

 

 

Save 30102020 (13)

 

 

 

Save 30102020 (14)

 

 

 

 

 

Save 30102020 (16)

 

 

 

 

 

 

 

Les Gorges de la Save valent vraiment le détour, c’est un petit paradis de verdure et l’empreinte historique est bien là …

 

Save 30102020 (18)

 

 

 

 

 

Save 30102020 (19)

 

 

 

Save 30102020 (21)

 

 

 

 

La trace rejoint ensuite Aurignac, célèbre pour sa grotte où les fouilles archéologiques ont conduit les scientifiques à définir la période et la culture préhistorique de l’Aurignacien qui correspond aussi à l’arrivée de l’Homo sapiens. Des vestiges gallo-romains ont aussi été retrouvés là. Un château est aussi présent … Très jolie la commune d’Aurignac, de nombreux sentiers de randonnée parcourent ce coin du Comminges, j’y retournerai certainement pour du Gravel ou du VTT. Jolie aussi la commune d’Alan.

 

 

Save 30102020 (22)

 

(Désolé pour la piètre qualité des photos, la liaison internet est très mauvaise en ce moment et m'empêche de charger des images de haute qualité)

 

 

Save 30102020 (24)

 

 

 

 

 

Save 30102020 (25)

 

 

 

 

Save 30102020 (28)

 

 

 

 

Save 30102020 (29)

 

 

 

 

Save 30102020 (31)

 

 

 

 

Save 30102020 (32)

 

 

 

 

 

Le vélo est aussi une façon d’apprendre sur le terrain dans de nombreuses disciplines …

J’avais prévu de passer par Boussens puis Martres-Tolosanes et ses faïenceries pour compléter la page histoire de cette balade et ensuite partir rive droite de la Garonne. Le couvre-feu m’a obligé à faire plus court et revenir directement sur Portet-sur-Garonne …

J’ai testé sur cette balade le superbe maillot Café du Cycliste Marguerite en mérinos et le cuissard long hiver. Les produits Café du Cycliste sont de très beaux produits, très techniques, très confortables et d’un certain prix … Il faisait frais et humide ce matin, sous-couche manches longues nécessaire sous le maillot, j’ai ensuite échangé la sous-couche par un manches courtes que j’aurai pu enlever sans problème en milieu de journée.

Côté diététique, je n’ai pas pu me ravitailler à midi, j’ai mangé des fruits secs, des barres de céréales, de pâte d'amande ou pâtes de fruits. À Aurignac, j’ai goûté avec une part de pizza, un gâteau et du soda avant de repartir …

La trace : https://www.visugpx.com/PI35dyE7Oq

Un dernier tour avant ce reconfinement social et sportif, le but n’est pas de polémiquer sur le sujet qui est assez complexe mais les activités sportives en extérieur pratiquées en solo ou tout petit nombre ne me semblent pas source possible de propagation du virus … Il faut arrêter cette pandémie qui tue …

Retour au 1 km / 1 heure pendant quelques temps …

 


30 août 2020

Toulouse – Sète par le Canal du Midi - Gadoue

Prétexte à rouler : repas de famille (avec distanciation) à Montpellier dimanche (bon anniversaire Cathy !). Halte prévue à Sète le samedi, nous apprécions particulièrement ce coin de Méditerranée et cette ville chargée d’Histoire, à la fois industrielle, portuaire et pittoresque avec son Mont Saint-Clair et ses canaux. J’y vais en vélo par le Canal du Midi ! Je pense pouvoir boucler le trajet en moins de 14h. Départ de la maison pour aller rejoindre au plus court le Canal du Midi à la sortie de Toulouse.

 

 

 

 

2020 sète (1)

 

 

 

 

 

2020 sète (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 sète (3)

 

 

 

 

2020 sète (5)

 

 

 

J’ai déjà roulé sur une partie du canal dans les deux sens, jusqu’à Narbonne. Il ne faut pas oublier que le goudron s’arrête à Avignonet-Lauragais pour laisser la place ensuite à des pistes en gravier, en terre ou parfois à un revêtement plus cahoteux sur les chemins de halage, on alterne aussi le passage sur les deux rives.

Le Canal du Midi ne manque pas de charme, le longer n’est pas monotone, certaines écluses sont vraiment pittoresques et particulières. Certains sites sont remarquables : le Seuil de Naurouze qui reçoit l’eau de la Rigole de la Montagne Noire, le port de Castelnaudary, les ponts-canaux, la traversée de Carcassonne, le tunnel de Malpas (traversant la colline d’Ensérune, qui a failli faire arrêter les travaux du Canal, Riquet a persisté et réussi), Béziers, l’écluse ronde d’Agde, l’arrivée au Bassin de Thau, etc.

 

 

2020 sète (7)

 

 

 

 

 

 

2020 sète (9)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 sète (10)

 

 

 

 

 

 

 

2020 sète (13)

 

 

 

 

 

 

2020 sète (15)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 sète (16)

 

 

 

 

 

2020 sète (17)

 

 

 

 

 

2020 sète (20)

 

 

 

 

 

2020 sète (21)

 

 

 

 

 

 

2020 sète (22)

 

 

 

Gigantesque, c’est l’adjectif pour qualifier l’œuvre de Riquet : quand on voit le nombre d’écluses, le nombre d’ouvrages d’art qui longent le Canal, ses méandres, etc. On ne peut qu’être admiratif devant cette œuvre gigantesque … Aujourd’hui, l’homme est capable de réaliser de grandes œuvres architecturales mais malgré tout, je ne sais pas si on se lancerait dans un tel projet.
Visionnaire … Le Canal est toujours vivant : que ce soit par l’activité touristique et de loisir que par le nombre de personnes qui vivent près de ses rives.

Gadoue : il a plu les jours précédents, la pluie nous a accompagnés aussi un petit moment en quittant Toulouse, certains passages sont particulièrement gadoueux et très collants, j’ai dû m’arrêter trois fois pour débourrer.

Quelques cigales sur le parcours, des odeurs de lavande et d’anis …

Merci Dominique pour la compagnie sur les 100 premiers kilomètres.

 

2020 sète (25)

 

 

 

 

 

 

2020 sète (27)

 

 

 

 

 

 

2020 sète (30)

 

 

 

 

 

2020 sète (31)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 sète (33)

 

 

 

Alimentation toujours surveillée : un kebab à Carcassonne à midi et le soir une friture d’éperlans.

Sète, avec son Mont Saint-Clair (un beau profil pour les cyclistes) se voit de loin (très loin) : c’est à la fois « rassurant » ou motivant (« j’y suis ! ») mais aussi difficile (« Bon, je vais arriver oui ! » ou « Non, je ne vais jamais y arriver ! »), d’autant plus de nuit … J’ai vu ses lumières à plus de 15 bornes … J’ai toujours cette double impression dans ces situations.

La trace : https://www.visugpx.com/nNZE7jENlM

 

 

 

2020 sète (35)

 

 

 

 

2020 sète (37)

 

 

 

 

2020 sète (38)

 

 

23 août 2020

Mont Ventoux et Gorges de la Nesque

 

ventoux2020 (8)

 

 

Très beau circuit au départ de Sault avec l’ascension du Mont Ventoux et la montée des Gorges de la Nesque, deux magnifiques sites dans ce joli coin de Provence.

Il y a 3 montées possible par la route au Ventoux, la plus connue est celle de Bédoin mais dans tous les cas il faut se le gagner le Ventoux …
La montée depuis Sault est longue mais régulière, très peu fréquentée, le Ventoux fait quelques apparitions au loin. Et à partir du Chalet Reynard, on entre dans un autre univers, minéral, venté, tu sais que tu te rapproches, tu vois le sommet mais ça n’en finit pas. Le Géant de Provence nous aura accompagnés tout au long de la balade.

 

 

 

ventoux2020 (1)

 

 

 

 

 

ventoux2020 (2)

 

 

 

 

 

ventoux2020 (3)

 

 

 

 

 

 

ventoux2020 (6)

 

 

 

 

Col de légende, tu le comprends au nombre de cyclistes qui s’y frottent tous les jours et à l’atmosphère qui règne tout en haut, un lieu de pèlerinage et de communion : tous types de vélos s’y côtoient, de la pure bête de course à l’électrique ou au vélo de ville, les tenues et l’équipement sont aussi très variés, beaucoup d'étrangers aussi, la montée est silencieuse, concentrée, mais en haut chacun sourit, on se congratule, on discute …

Sa situation géographique, son aspect, l’histoire cycliste qui l’accompagne (notamment le décès de Tom Simpson dans son ascension finale le 13 juillet 1967), le vent qui peut y souffler très puissamment, tout cela concourt à cette légende …

Géant de Provence, Mont Chauve, on comprend facilement ces surnoms …

 

 

 

 

 

ventoux2020 (9)

 

 

 

 

 

ventoux2020 (10)

 

 

 

 

 

ventoux2020 (11)

 

 

 

 

 

ventoux2020 (15)

 

 

 

Pays de vignes, de lavande (même si les fleurs ont été récoltées, nous avons été souvent accompagnés par ce parfum), de fruitiers (pêche, cerise), d’olive …

 

 

ventoux2020 (18)

 

 

 

 

ventoux2020 (20)

 

 

 

 

ventoux2020 (21)

 

 

Les Gorges de la Nesque sont magnifiques et dans ce sens (longue montée …), on découvre petit à petit le site et sa beauté.

 

ventoux2020 (24)

 

 

 

 

ventoux2020 (27)

 

 

 

 

ventoux2020 (28)

 

 

 

 

ventoux2020 (29)

 

 

 

 

 

ventoux2020 (31)

 

 

 

 

« Cette Nesque s'engouffre dans une gorge
anfractueuse et sombre ;
et vient ensuite un point où le roc brusquement
et incroyablement se cabre ...
C'est du Rocher du Cire qu'il s'agit :
Ni chat ni chèvre, ni satyre,
Je vous en réponds bien, jamais n'y grimperont ! »

Frédéric MISTRAL

 

 

ventoux2020 (34)

 

 

 

 

ventoux2020 (35)

 

 

 

 

 

ventoux2020 (37)

 

 

 

 

ventoux2020 (41)

 

 

 

 

ventoux2020 (44)

 

 

 

 

 

ventoux2020 (46)

 

Sortie et trois jours en très bonne compagnie avec Martial et Stéphane, tout est parti d’une conversation pas lointaine lors de l’anniversaire de Stéphane, on va le faire pour ses 50 ans …
Monter au Ventoux, c’est déjà bien, on a voulu pleinement profiter de notre journée pour visiter sur nos vélos d’autres lieux, les sites intéressants ne manquent pas : Dentelles de Montmirail, les villages pittoresques de Venasque, Séguret ou Le Barroux, Le Bélézy, etc. Les Gorges de la Nesque, site naturel de choix et belle route, permettaient de rallier de belle façon les deux points de départ et d’arrivée de l’ascension, restait à choisir le sens …

On l’a fait … Bravo Stéphane pour ta progression sur le vélo, il n’y pas si longtemps que ça que tu t’y es mis …

 

La trace : https://www.visugpx.com/DktfWUEKGy

 

Nous avons pris un gîte (simple, mais fonctionnel et suffisant pour 2 nuits) aux Baux de Bédoin, très joli petit village.
Vous cherchez une bonne adresse où manger : le restaurant Le Casino, à Mazan, installé sur une petite place en cœur de village, cuisine traditionnelle, très bon rapport qualité/prix.

 

 

14 mars 2020

Canal de Garonne, Canal de Montech, Tarn, Aveyron, Tescou, Agout

Une longue aujourd’hui sur route entre Garonne et Tarn …

 

140320 (3)

 

 

Le circuit part de la vallée du Girou et longe d’abord le canal latéral de Garonne jusqu’à Montech.
Je connais bien ce canal, j’ai pu y rouler de jour, de nuit, et sur toute sa longueur jusqu’à Castets-en-Dorthe. Le longer n’est pas monotone : même si le trajet est rectiligne, même si les écluses et les ponts semblent se répéter, le paysage alentour est varié et le bord de canal est plein de vie. À Montech, ne pas manquer d’aller voir la pente d’eau même si le site, et c’est bien dommage, est à l’abandon.

 

 

140320 (5)

 

 

 

 

140320 (6)

 

 

 

140320 (8)

 

 

Je n’avais jamais longé le canal de Montech qui va jusqu’à Montauban, il est vraiment très agréable, les écluses sont rapprochées et les maisons aux écluses pittoresques.

 

 

140320 (9)

 

 

 

140320 (10)

 

 

140320 (12)

 

 

Montauban mérite une halte touristique mais là je n'étais que de passage …

On suit la rive gauche du Tarn puis la vallée de l’Aveyron pour rejoindre à travers les nombreux vergers Albias.

140320 (14)


Un petit bonjour à Marie-Pierre, Xavier et Anaël qui m’ont invité pour une halte sustentatrice très appréciée. Merci les amis !


C’est à partir de Nègrepelisse que le relief va être prononcé, les 80 derniers kilomètres concentrent tout le dénivelé du circuit (on peut envisager de faire le circuit en sens inverse). Attention donc à ne pas se cramer sur la première moitié, facile à rouler si le vent n’est pas de la partie … Au départ, il soufflait en contraire, pas trop fort mais en fin de parcours je l’ai retrouvé de face, et là il était bien plus présent, ça a été un peu dur …

Les petites routes offrent de magnifiques panoramas, on passe non loin de Montricoux, Bruniquel, Montclar-de-Quercy, superbes sites pour randonner, rouler, ou faire du VTT.

 

 

140320 (15)

 

 

 

140320 (16)

 

 

 

140320 (18)

 

 

140320 (19)

 

Salvagnac se voit de loin, sur son promontoire. Il faut y monter, le bourg est très agréable. On continue ensuite vers Rabastens où on retrouve le Tarn, puis Giroussens et la vallée de l’Agout.

J’ai terminé le circuit par Lugan et les coteaux de Montastruc.

La trace : https://www.visugpx.com/Q9sxtoMzuS

 

 

 

 

07 mars 2020

Bosses

Réédition d'un message déjà publié, coronavirus oblige ...

 

Une trentaine de bosses dans l’est-nord-est toulousain dont certaines à lacets façon col de montagne (sans prétention) au programme de ce circuit vallonné avec quelques bons pourcentages … Sans compter les aspérités topographiques moindres.
Le petit col entre Montastruc et Saint-Jean-Lherm, la montée au bois de la Reulle après Gragnague, montées sur les coteaux du côté de Lavalette, le chemin du col des Ânes, le petit mur de Drémil-Lafage, la montée de Quint par l’église, les coteaux entre Flourens, Pin-Balma et Montrabé, la montée du golf, un peu de répit entre Castelmaurou et Lapeyrouse-Fossat (mais beaucoup de vent) pour revenir sur la vallée du Girou et monter à Bazus, le chemin du Coustou de Saint-Paul, les coteaux vers Paulhac, dernier répit vers Montastruc et Saint-Jean-Lherm.

De jolies petites routes peu fréquentées, deux portions de départementales, de superbes panoramas sur les coteaux environnants, les Pyrénées par contre étaient couvertes.

La trace : https://www.visugpx.com/qZEDWM61pf

 

 

 

07032020 (1)

 

 

 

 

 

07032020 (3)

 

 

 

 

 

07032020 (4)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07032020 (6)

 

 

 

 

 

07032020 (8)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07032020 (9)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07032020 (11)

 

 

 


09 novembre 2019

Cyclo vers le Tarn

L’automne est là et avec ce qu’il est tombé récemment, les terrains sont plutôt gras et par chez nous, la terre colle …
Bonne fenêtre météo ce matin, soleil au rendez-vous, il faut en profiter !

091119 (1)

091119 (2)

Belle boucle sur bitume vers le Tarn, du côté de Viterbe, Bazis, Damiatte, Moulayrès, Fiac. Mais du bitume avec un peu d’herbe au milieu de la chaussée et quelques trous, c’est ce que je recherche, des petites routes peu fréquentées …
Très joli coin avec pas mal de sentiers balisés et des possibiltés plus Gravel ou VTT (vers Graulhet et Briatexte aussi), des bois, des pâturages, des champs, et surtout du relief, c’est très vallonné, de jolis pentes parsèment le circuit, de beaux panoramas s’offrent à la vue pour peu qu’on flâne un peu, de quoi aussi se faire plaisir en descente, les routes sont sinueuses, pilotage à affiner … Quand même près de 4000 m de dénivelé cumulé (la moitié donc en D+) pour 110 bornes …

L’automne a pris ses quartiers, la lumière peut être superbe en cette saison et la nature pleine de couleurs avant que les feuilles tombent.

Merci à Christine et Bernard pour la halte à midi et le repas requinquant accompagné (avec modération, il faut repartir après) d’un très bon blanc sec du Domaine du Château Bel Êvêque, terres de Pierre Richard à Gruissan, coin que j’affectionne moi aussi particulièrement …

La trace : https://www.visugpx.com/mTpFLm7FWK

Trace retravaillée pour la rendre cyclo, j’ai quand même pu faire une peu de Gravel sur des chemins bien exposés et donc assez secs. En fait, j’ai plus ramassé de crasse sur certaines portions de route à l’ombre et à l'humidité que sur ces portions …

 

Je reparle de cette belle monture qui m’accompagne dans mes sorties de garnotte ou sur bitume, mon STIFF Gravel.
C’est gratuit, je ne suis pas rémunéré pour ça, je n’ai pas payé mon vélo moins cher non plus et c’est très bien comme ça, mon jugement peut donc être objectif : les petits nordistes de STIFF ont conçu de belles machines !
Mon Gravel a fait ses preuves sur du tout-terrain, je l’ai bien poussé, je l’ai bien secoué, il n’a pas bronché.
Et sur route, il n’est pas en reste. Les gros pneus ne posent aucun problème sur route quant au rendement. D’ailleurs même les coursiers roulent larges, en 25 voire en 28, même si c’est loin du 40 que j’ai sur mon vélo que j'ai monté avec les excellents IRC Boken très polyvalents grâce à leur bande de roulement avec ses petits picots et des crampons suffisamment prononcés sur les côtés pour avoir une très bonne accroche latérale sur tous les terrains. Rendement et confort sont au rendez-vous avec ces pneus. Et le montage est aisé.
Le vélo envoie bien quand tu appuies sur les pédales, pas besoin de longues analyses pour le constater.

Ce vélo, comme mon fidèle Titus, je n’en verrai pas les limites, c’est dans mon cas le pilote qui montre ses limites, c’est ce que je recherchai d’ailleurs quand j’ai acquis et équipé ces deux belles machines, je ne peux pas en être déçu, je n’ai pas pu les mettre en défaut. Quoi demander de plus …

Le site STIFF bicycles factory : https://www.stiffbicycles.com/fr/accueil/

Et une petite dédicace au roi Eddy, j’ai horreur de porter des noms de marques sur mes habits, même si c’est difficile d’éviter ça et même si j’ai de l’affection pour une marque au renard (mon premier titane était d'ailleurs un Muddy Fox), c’est vrai quand même que nous sommes un peu couillons de payer pour porter des fringues siglées, on devrait payer moins cher ou toucher quelques centimes ou quelques euros à chaque fois qu’on met un vêtement avec 3 bandes, une virgule, un gros O ovale, un D et G entrelacés, un L et un V, etc. Plus le sigle est visible, plus tu payes … Hommes sandwiches bénévoles … J’ai donc roulé aujourd’hui de plein gré et volontairement pour une marque de cochonaille, dont le maillot cycliste havane (ma version est trop orange d’ailleurs) est entré dans l’histoire du cyclisme.

091119 (5)

 

13 mars 2019

Gourmand Tour

 

Je suis abonné au magazine 200, superbe revue qui s’intéresse au vélo de route « autrement ». Belles photos, beaux articles, expériences de vie, raids, matériel aussi, etc.
200 est à l’origine des « love tours », raids en bikepacking, non chronométrés, sans frais d’inscription …

J’ai imaginé le Love gourmand tour …

The « concept »

Le sport de haut-niveau est souvent accompagné de régimes très sévères. Un love Tour, c’est du sport de haut niveau, on y vient pour prendre du plaisir, pour se dépasser aussi. Ce ne doit pas être incompatible avec une gourmandise « modérée ».
J’ai souvent écrit sur le sujet sur ce blog : je fais très attention à mon alimentation quand je roule sur du long : pas plus de 1 burger ou 1 pizza, pas plus de 2 cocas ou 1 bière (et une à l’arrivée bien sûr) … Faut être sérieux !

2 versions de ce gourmand tour avec au programme les spécialité locales … Arrivée commune à Sète avec montée au Mont Saint-Clair et son superbe point de vue (1,6 km de montée, pente moyenne de 10,8 % avec un max à 20 % ...).

2075_gif

st clair

800x600_vue-st-clair-eglise-jp-degas-2014-2-copier-2459-5076-2980299

9004-vue-ville

 

 

 

Les étapes – Version 1

 

Etape  

Km +   court (hors autoroute)

Km   prévisibles

1

Cambrai   59 400 / Coucy-Le-Château-Auffrique 02380

83

100

2

Coucy-Le-Château-Auffrique   02380 / Troyes 10000

170

185

3

Troyes   10000 / Flavigny-sur-Ozerain 21150

118

130

4

Flavigny-sur-Ozerain   21150 / Chavignol 18300

157

175

5

Chavignol   18300 / Montmorillon 86500

200

220

6

Montmorillon   86500 / Saint-Léonard-de-Noblat 87400

93

110

7

Saint-Léonard-de-Noblat   87400 / Bort-les-Orgues 19110

116

130

8

Bort-les-Orgues   19110  / Rocamadour 46500

128

140

9

Rocamadour   46500 / Moissac 82200

120

135

10

Moissac   82200 / Castelnaudary 11400

124

130

11

Castelnaudary   11400 / Gruissan 11430

111

125

12

Gruissan   11430 / Sète 34200

77

85

 

Bêtises de Cambrai

Rissoles de Coucy

Andouillette de Troyes

Bonbons de Flavigny

Crottin de Chavignol

Macaron de Montmorillon

Massepain de Saint-Léonard-de-Noblat

Croquants de Bort-les-Orgues

Cabécou de Rocamadour

Chasselas de Moissac

Cassoulet de Castelnaudary

Huître de Gruissan

Tielle de Sète

 

 

 

 

 

 

Les étapes – Version 2

 

Etape  

Km +   court (hors autoroute)

Km   prévisibles

1

Pont-Aven   29930 / Le Croisic 44490

163

180

2

Le   Croisic 44490 / Nantes 44000

87

100

3

Nantes   44000 / Niort 7900

162

180

4

Niort   7900 / Montmorillon 86500

113

130

5

Montmorillon   86500 / Eymoutiers 87120

120

135

6

Eymoutiers   87120 / Rocamadour 46500

143

160

7

Rocamadour   46500 / Agen 47000

134

150

8

Agen   47000 / Gaillac 81600

120

130

9

Gaillac   81600 / Florac-Trois-Rivières 48400

188

210

10

Florac-Trois-Rivières   48400 / Uzès 30700

98

110

11

Uzès   30700 / Sète 34200

104

115

 

Galette de Pont-Aven

Coque du Croizic

Gâteau Nantais

L’angélique de Niort

Macaron de Montmorillon

Pelauds d’Eymoutiers

Cabécou de Rocamadour

Pruneau d’Agen

Muscadelle de Gaillac

Amélou de Florac

Croquignoles d’Uzès

Tielle de Sète

 

 

N’hésitez pas à me contacter si certaines étapes vous intéressent, je vous enverrai la trace road ou gravel (hou la la, je viens d’employer deux anglicismes sur trois mots …)

Posté par mastercycle à 13:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

26 janvier 2019

Cyclo vers le Tarn

 

 

Boucle de 70 km environ entre Garidech, Bazus, La Verrière, La superbe commune de Villemur-sur-Tarn, Varennes avec sa belle montée façon col de montagne, Le Born, Tauriac, Grazac et son église particulière, les Auzerals, la petite route des crêtes au-dessus de la vallée du Tarn qui passe par Puycheval, Saint-Sulpice-la-pointe, Roquesérière et Montastruc … De superbes vues sur les vallées et massifs, quelques bons « coup-de-culs », un bon dénivelé cumulé.

Circuit fait avec Christophe « Boonen » et Patrick « Darrigade », deux routiers-sprinteurs qui se débrouillent pas mal aussi en montée … Je n’avais pas pris l’appareil photo mais les couleurs étaient magnifiques avec ce ciel chargé mais qui ne cachait pas le soleil. Sortie réussie, un peu de vent mais température assez douce … Demain, ce ne sera pas le même chose.

 

682a97f5a001b1fc05dfad2b3b526af34c11f55f

 

Je retrouve enfin de bonnes sensations en montée …

La trace : https://www.visugpx.com/lALTGVGCuk

 

Sur les grands tours ou des courses au gros relief, on plaint souvent les purs sprinteurs, assez bâtis, qui l’ont dure quand ça monte. Je plains aussi les purs grimpeurs, les lieutenants qui sont là pour aider les leaders en montagne. Eux aussi en bavent certainement, mais sur le plat quand le peloton mène un rythme d’enfer …

 

 

 

 

 

 

03 janvier 2019

Cyclo dans les Landes

Il y a de quoi faire dans ce beau département des Landes : surf, baignade, tourisme, gastronomie, VTT, vélo, etc. Et il y a de vraies pistes cyclables !

DSC02440

J’ai eu l’occasion de finir l’année 2018 et commencer 2019 par deux sorties sur route avec Stéphane (merci Stéphane !) autour de Moliets-et-Maa. Voici une belle boucle tracée après coup entre Léon et Hossegor et qui relie les différents lacs du secteur :

https://www.visugpx.com/eSSjPy8b8D

Circuit au départ de Moliets : piste cyclable jusqu’à Vieux-Boucau, tour du lac marin, puis cyclable jusqu’à Hossegor, tour du lac de cette très pittoresque commune (belles maisons, belles boutiques, ses belles huîtres, …), la boucle continue vers Seignosse et ses 3 étangs, le circuit continue vers Soustons et son très beau lac pour revenir à Moliets, longer le courant d’Huchet et faire le tour de l’étang de Léon pour reprendre une cyclable pour terminer.

De belles portions dans les bois de pins ou de feuillus, de belles et vraies pistes cyclables et contrairement à ce qu’on pourrait peut-être croire il y a un peu de dénivelé …

 

 

Posté par mastercycle à 22:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

17 novembre 2018

Cyclo entre Garonne et Tarn

 

Boucle de 65 km environ vers Bourg-Saint-Bernard, Montcabrier, Belcastel, lac de la Balerme, Le Ramel, Garrigues, Azas, Montpitol, lac du Laragou, Saint-Jean-Lherm et Garidech.
Petites routes au revêtement inégal, superbes points de vue sur les coteaux, la plaine toulousaine et les Pyrénées, les plaines et massifs tarnais, des coins de campagne bien isolés, de jolis villages, châteaux, bâtisses, et un peu de dénivelé, toujours plus important sur le GPS qu’à la publication sur Visu … De même pour la vitesse moyenne, on a quand même roulé plus vite, même si la performance chronométrée n’est pas ce que je recherche quand je roule (on a sa petite fierté tout de même).

Circuit fait avec Pierre-Yves, mon « mentor » historique question VTT et qui appuie toujours aussi bien sur les pédales.

Et un superbe coucher de soleil …

 

La trace : https://www.visugpx.com/1Lbtluoz5g