13 février 2021

Ô Gravel en Montagne Noire : Sorèze, La Capelette, Arfons, Lampy, Cammazes, Berniquaut

Circuit au départ de Sorèze vers Arfons avec un petit détour vers le Désert de Saint-Ferréol et La Capelette, superbe site, puis vers le lac du Lampy, la Rigole de la Montagne Noire, Les Cammazes et un final pour le site de l’oppidum de Berniquaut et son superbe panorama.

 

 

 

2021-02-13 (12)

 

 

 

J’ai pas mal publié et écrit sur la Montagne Noire, j’adore ce massif pour sa grande variété, ses coins très sauvages, son histoire. J’y retourne maintenant en Gravel car il y a de quoi faire !
Le Gravel pour moi est vraiment le vélo tout-en-un, ce qui est quand même plus qu’appréciable après toutes les spécialisations et segmentations que l’on a pu voir dans le monde du vélo où l’on pouvait croire qu’il fallait au moins 2 ou 3 vélos pour pouvoir pratiquer pleinement. Je viens du VTT, j’ai fait de la route, je préfère le offroad même si les petites routes bitumées ont leur charme et je prends plaisir à y rouler. J’ai toujours mon VTT mais je le réserve vraiment à des terrains très caillouteux ou lorsque je veux descendre en lâchant davantage les freins. Mon Gravel passe vraiment partout, y compris dans la caillasse des Corbières ou celle de l’Aubrac, il faut juste piloter plus « léger » … Il y est performant et il est capable aussi de bien rouler sur bitume.

J’ai proposé cette trace sur la très sympa page Facebook Gravel Toulouse et la page Ô Gravel, nous étions 16 au départ de Sorèze ce matin. Première montée vers Pistre et sa forestière qui mène rapidement sur le plateau (n’oublions pas que nous parlons d’une montagne …), on prend quand même 600 m en quelques kilomètres.

 

 

 

2021-02-13 (1)

 

 

 

 

 

2021-02-13 (3)

 

 

 

 

2021-02-13 (5)

 

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (6)

 

 

 

 

 

2021-02-13 (8)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Christian

(photo de Christian)

 

 

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (11)

 

 

 

 

 

 

ludo 1

(photo de Ludovic) 

 

 

 

2021-02-13 (10)

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (13)

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (15)

 

 

 

Avant d’attaquer la très jolie et ludique descente vers Arfons, nous avons fait un petit détour par le magnifique site du Désert de Saint-Ferréol et la chapelle dédiée. Pas moins de quatre saints protègent les environs : Saint-Ferréol, Saint-Stapin, Saint-Hippolyte Chipoli et Saint-Macaire.

RITES LEGENDES TRADITIONS DU PAYS DE DOURGNE (lauragais-patrimoine.fr)

Une fois sur le plateau, nous avons rallié le lac du Lampy puis nous avons longé la Rigole de la Montagne Noire qui rejoint le Canal du Midi au Seuil de Naurouze, puis longé le Lac des Cammazes avant de faire une pause sur le site de l’oppidum de Berniquaut, peuplé dès l’époque gauloise, reconnu pour son intéressante position défensive. Au Moyen-Âge, plusieurs centaines d’habitants vivaient à l’intérieur des remparts du castrum, les vestiges apparents datent de cette période. L’activité pastorale devait prédominer. Il existe aussi de l’autre côté de la vallée de l’Orival, un site minier médiéval avec un système de souterrains, les habitants ont donc exploité les oxydes de fer présents dans le sol.

 

2021-02-13 (16)

 

 

 

2021-02-13 (17)

 

 

 

2021-02-13 (22)

 

 

 

2021-02-13 (26)

 

 

 

 

 

2021-02-13 (28)

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (29)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ludo 4

(photo de Ludovic)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (32)

 

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (34)

 

 

 

 

 

 

 

ludo 2

(photo de Ludovic) 

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (36)

 

 

 

 

 

2021-02-13 (38)

 

 

 

 

 

 

 

 

ludo 3

(photo de Ludovic)

 

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (39)

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (42)

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (43)

 

 

 

 

2021-02-13 (44)

 

 

 

 

 

 

 

2021-02-13 (47)

 

 

 

 

Belle sortie faite en bonne compagnie, nous étions 16 au départ, dans le respect de la distanciation et des gestes barrière. Merci à tous. Des gars passionnés, sans prétention et pourtant il y avait de « beaux clients ». Sébastien, Sylvain,Thierry, Christophe, Bastien, Ludovic, Gurvan, Kamel, Maxime, Christian, Marcel, Thibault, Frédéric, Henri. J'ai oublié un prénom, je m'en excuse… Marcel, Kamel, j’espère vous proposer une autre sortie bientôt, Thierry, content d’avoir roulé avec la GAUX’s team, toujours aussi affutés les père et fils … Kamel, as-tu bien trouvé la descente sur Durfort par la petite route depuis Les Cammazes, sympa non ? Merci Bastien pour la tournée générale à la fin … Maxime, j’espère que tu es bien rentré, bravo !

Pas de sectarisme non plus, et je pense que le Gravel apporte une certain esprit d’ouverture très sain : un électrique avec nous, des VTT, un VT avec des pneus de Gravel, des vélos quoi … Merci d’ailleurs au commercial de la grande marque américaine toujours très innovante pour le prêt et l’essai de Gravel électrique … 
Le Gravel et l’électrique amène au vélo des pratiquant(e)s qui n’ont aucun à priori sur les classes cyclistes, qui découvrent le vélo et se fichent de la segmentation qui est encore bien présente : je suis routier, je suis cyclo, je suis vététiste, et on ne se mélange pas. Ce vélo passe-partout casse ces sectarismes et c’est très bien !

Le temps était couvert, nous n’avons pu profiter des superbes paysages ou panoramas du coin, mais la brume a ajouté une dimension un peu mystérieuse au site. Bon prétexte aussi donc pour revenir rouler sous le soleil …

Je crois que la trace a été appréciée, j’en suis ravi, j’ai essayé de proposer un bon dosage de pistes (notamment pour les montées) et de parties plus ludiques ou engagées, et même du single … Et un peu de dénivelé …

Et si vous avez apprécié, ne manquez pas le Ô Gravel Houblon Ride dont la date va vous être bientôt communiquée …

La trace : Ô Gravel en Montagne Noire : Sorèze, La Capelette, Arfons, Lampy, Cammazes, Berniquaut - Visu GPX

 

 

 


16 avril 2020

Chacun son pèlerinage ...

 

 

Réédition d'un message déjà publié, coronavirus oblige ...

 

 

Chaque année depuis maintenant un certain temps, le premier samedi des vacances de Noël, je vais rouler en Montagne Noire, véritable paradis pour la pratique du VTT par la variété des terrains, des paysages. Montagne aussi chargée d’Histoire, pas seulement parce que Monsieur Riquet s’y est intéressé pour alimenter son canal …
J’y ai pas mal roulé et essaye d’y retourner régulièrement.

Ce site mérite son titre de montagne : côté Revel, Cammazes, elle dépasse les 800 m et atteint 1211 m au pic de Nore et réserve de jolis dénivelés, d’autant plus quand on décide d’y accéder par la plaine.
Cette montagne n’a rien de noir, ou alors doit-elle ce nom à l’activité charbonnière qui a pu y être bien présente ou à ses forêts de conifères qui lui donnent une couleur sombre.
Elle offre une grande variété de terrains, de végétation, de panoramas en fonction de son exposition et ses influences océanique tempérée, continentale ou méditerranéenne.

 

Arfons

 

Boucle au départ de Massaguel, florilège des belles descentes du coin, passage « incontournable » à la Croix des Fangasses pour descendre à Arfons et passage sur le Désert de Saint-Ferréol et sa chapelle.
Ce coin honore plusieurs saints : Saint-Stapin à l’histoire un peu mystérieuse, Saint-Ferréol, Saint Macaire (ou Moniès) et Saint Hippolyte Chipoli. Sans oublier les lieux comme l’abbaye bénédictine d’En Calcat ou l’Abbaye-école Sorèze.

 

211219mass (4)

 

 

 

 

 

211219mass (5)

 

 

 

 

211219mass (7)

 

 

Pour moi, le pèlerinage était surtout sportif, mais tout aussi vertueux, communion avec la nature et le sport en ces superbes lieux.

En cette période, j’ai pu trouver la neige. Hier, en la très bonne compagnie de Jean-Pierre, nous avons bien réussi notre sortie côté météo : soleil tout au long de la sortie, un peu de fraîcheur à la fin avec le vent qui s’est levé, une petite ondée du côté d’Arfons.
Les terrains étaient bien humides, rendant certaines descentes déjà techniques plus difficiles mais la terre là-bas ne colle pas, le nettoyage a été nécessaire après la sortie mais aisé.

 

 

211219mass (12)

 

 

 

 

 

211219mass (13)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

211219mass (14)

 

 

 

 

211219mass (15)

 

Circuit mine de rien exigeant, le dénivelé cumulé est conséquent pour le kilométrage parcouru (une cinquantaine de bornes, et donc du dénivelé en plus pour sortir cette trace de 42 km) …
Je savais que j’allais l’avoir un peu dure : fin de période très rythmée, microbes et virus virulents … Pas de recherche du chrono donc (de toute façon ce n’est jamais mon objectif prioritaire sauf quand je participe à des randos ou raids organisés où on a envie de s’amuser un peu avec le chrono, j'essaie d'abord de profiter des coins denature traversés), j’ai pu mettre pied à terre mais la fatigue physique est toujours bonne et le vélo me permet quand j’en ai besoin d’évacuer ma fatigue psychique, thérapie à très bon prix.

Jean-Pierre, même s’il était sur son très joli VTTAE SUNN, a toujours un bon coup de pédale et n’hésite pas à couper l’aide électrique, même en montée, pour mieux ressentir l’effort (là, avec plus 20 kilos à pousser, tu dois le sentir !). Il a la pêche le monsieur, respect !

Quelles belles couleurs que celles de l’automne même si la végétation entame son sommeil saisonnal. Le soleil plus rasant a aussi son rôle à jouer dans cette palette automnale.
Et après toutes les pluies de semaines passée, l’herbe est bien grasse, son vert est intense. Et s’il a bien plu, les terrains sont glissants … Les ruisseaux du coin sont chargés.

 

 

211219mass (16)

 

 

211219mass (17)

 

 

211219mass (18)

 

 

211219mass (20)

 

 

 

211219mass (21)

 

 

 

Le circuit présente une bonne variété de terrains et de paysages : sous-bois de feuillus ou de conifères, sentiers caillouteux, sablonneux, belles traces, belles pentes, clairières, grands espaces et ce magnifique plateau du Désert de Saint-Ferréol, espace dépouillé et rocailleux avec son superbe panorama.

La trace :

https://www.visugpx.com/8qveLhKQKC

Ne pas oublier de bien s’hydrater et s’alimenter : en plus des barres classiques, fruits divers et amandes, jambonneau local (Le Revelois, très bon), fromage et pain (merci Jean-Pierre), accompagnés d’un Côte de Thongues que nous avons consommé avec grande modération, le circuit étant exigeant et retour en voiture …

 

 

211219mass (8)

 

 

 

 

211219mass (23)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

211219mass (24)

 

 

 

 

211219mass (25)

 

Côté matériel, comme sur l'ultra de Cahors, belle utilité du tubeless : j'ai roulé sur un clou de 2 bons mm de diamètre avec la roue arrière, clou planté ; quand je l'ai enlevé le liquide anticrevaison (deux produits au top pour moi : le Stan's no tube et le Magic milk qui ne s'agglomère pas à la longue) a giclé pendant quelques instants puis le trou s'est bouché sans problème, j'ai roulé un peu en sous-pression puis ai regonflé pour repartir. C'est pour palier à ce genre de crevaison que je mets un grosse dose de produit dans mes pneus.