29 avril 2022

Cyclo-Gravel puis Gravel-cyclo : Garonne, Volvestre, Lèze, lauragais – Also in english

 

2022 19 (23)

 Chapelle de Mailholas

 

 

 

À partir d’une certaine distance, tous les kilomètres comptent, j’étais parti aujourd’hui pour faire plus qu’un double (dans les 220), j’ai fait presque un double, 190 …

Je suis parti de bonne heure pour un rendez-vous à 11 h à l’Office de Tourisme du Volvestre à Rieux-Volvestre, très joli bourg historique sur lequel j’ai déjà écrit et où je suis passé plusieurs fois, pittoresque par sa cathédrale imposante, ses maisons à colombage ou ses fêtes du Papogay qui ont repris après la période COVID et se déroulent ce week-end avec pour point d’orgue dimanche 1er mai le défilé costumé et le tir des archers sur le Papogay. Je suis en contact avec cet Office du Tourisme dynamique qui a compris que le vélo et plus particulièrement le Gravel est une activité très attractive et dans l’air du temps pour découvrir notre nature, notre patrimoine et souhaite développer sur le Volvestre des circuits de balade. Certaines communes, certaines intercommunalités, certains offices de tourisme, n’ont pas compris que le vélo (VTT ou Gravel) est aussi une façon de préserver les sentiers, d’attirer les promeneurs, de mettre en valeur un patrimoine historique ou naturel tout en respectant les sites.
J’ai proposé de parcourir les boucles esquissées pour vérifier qu’elles sont bien accessibles et intéressantes, je ferai ça pendant l’été.
J’ai aussi fait partir une des boucles que j’ai élaborées pour les « Boucles à vélo autour de Toulouse » de Rieux, vers Saint-Julien et Cazères. 

Trajet classique à l’aller : l’itinéraire cyclable de la Garonne et des portions du Gr 861 Via Garona, avec quelques variantes, notamment du côté du Fauga, vers les gravières ou anciennes gravières. Un peu compliqué dans le secteur : certains lacs ou accès sont interdits ou privés … Petit crachin et légère bruine …

 

 

 

2022 19 (1)

 

 

 

2022 19 (2)

 

 

 

2022 19 (3)

 

 

 

 

2022 19 (4)

 

 

 

2022 19 (5)

               Muret

 

 

 

 

2022 19 (6)

 

 

 

 

2022 19 (7)

 

 

 

 

2022 19 (8)

 

 

 

 

2022 19 (9)

Carbonne

 

 

 

Pour le retour, direction le Canal du Midi par les coteaux du Volvestre, ceux de la Lèze et du Lauragais, avec de belles portions Gravel.
J’ai pris tous les coteaux « plein fer », perpendiculaire aux lignes de niveaux, de belles pentes donc, difficulté accentuée par les pluies récentes qui ont rendu les chemins un peu gras et très humides.
La trace initiale a été nettoyée : j’ai fait de la prospection, dont un long passage sur une ancienne portion pourtant encore balisée VTT mais envahie par les herbes hautes et bien mouillées, j’ai donc poussé pendant un petit moment mais ça m’a donné l’occasion de croiser un magnifique chevreuil … J’ai poussé plusieurs fois d’ailleurs car je n’étais pas en cannes, accumulation de fatigue physique et nerveuse depuis le début de l’année à cause de contrariétés professionnelles et de problèmes familiaux … La météo n’a pas été bonne non plus, je n’ai pas fait trop de sorties longues en ce début d’année, et même si je n’ai pas d’objectifs chiffrés je voulais « relancer la machine » et c’était l’occasion aussi de bien se vider la tête.
Le plus gros du dénivelé est compris entre Rieux et Deyme, assez dur sur toute cette portion, l’eau, l’herbe et le gras sont très énergivores, encore plus en montée.

J’ai réduit la distance, notamment dans le Lauragais, du côté d’Auragne, je voulais emprunter plus de chemins vers Espanès, Corronsac, Montbrun-Lauragais, etc. Mais c’était vraiment mouillé et là la terre peut bien coller.

Presque mais pas un double donc, un bonne dose d’air frais, ça nettoie bien les poumons et le cerveau !

 

 

 

2022 19 (11)

 

 

 

 

2022 19 (12)

 Rieux-Volvestre

 

 

 

 

 

2022 19 (14)

 

 

 

 

2022 19 (18)

 

 

 

 

 

2022 19 (24)

 

 

 

2022 19 (25)

 

 

 

 

2022 19 (27)

 

 

 

 

2022 19 (28)

 

 

 

 

2022 19 (29)

 

 

 

 

 

2022 19 (30)

 Les moulins de Lézat

 

2022 19 (35)

 

 

 

Le soleil a été timide, il a fait quelques apparitions l’après-midi. Quelques gouttes sont tombées, une légère bruine, j’ai donc jonglé entre mes divers vêtements emportés.
Ce ciel gris crée une atmosphère presque mystique sur les chemins et les lieux traversés.

Je connais maintenant bien la vallée de la Garonne, je trouve beaucoup de cachet à Carbonne et Cazères, ces deux communes méritent la halte, d’autres lieux aussi bien sûr. Je ne connaissais d’Auterive que l’axe de la N20, les immeubles, je n’avais jamais traversé l’Ariège pour entrer dans le vieux Auterive, je l’ai trouvé très joli aussi.
À Lézat-sur-Lèze, les pigeons sont malins : sous les couverts, des rangées de piques ont été installées sur les poutres pour les empêcher de nicher, ils ont réussi à les coucher pour s’en servir comme support …

 

2022 19 (31)

 

 

 

 

 

 

2022 19 (32)

 Lézat-sur-Lèze

 

 

 

2022 19 (33)

 

 

 

Balade en gris et vert aujourd’hui. Avec les pluies de l’hiver et plus récentes, les herbes sont grasses. Quelques bandes jaunes avec les champs de Colza, l’activité agricole est importante, l’élevage est aussi développé.
Les autres couleurs sont déposées par touches : jaune (pissenlit, boutons d’or), blanc (silène), rouge (quelques coquelicots), mauve et panachage avec les orchidées en nombre …

La trace (au départ de Toulouse, retour vers L’Union) : https://www.visugpx.com/DddXRdMolb

 

 

 

 

 

 

2022 19 (34)

 

 

 

 

 

 

2022 19 (36)

 

 

 

 

2022 19 (38)

 

 

 

 

2022 19 (39)

 

 

 

 

 

 

From a certain distance, all kilometres count, I had set out today to do more than a double (in the 220s), I did almost a double, 190 ...

I left early for an appointment at 11am at the Volvestre Tourist Office in Rieux-Volvestre, a very pretty historic town about which I have already written and where I have passed several times, picturesque with its imposing cathedral, its half-timbered houses or its Papogay festivals which have resumed after the COVID period and are taking place this weekend with the highlight on Sunday 1st May the costume parade and the shooting of the archers on the Papogay. I am in contact with this dynamic Tourist Office which has understood that cycling, and more particularly Gravel cycling, is a very attractive and fashionable activity for discovering our nature and heritage, and wishes to develop walking circuits in the Volvestre. Some municipalities, some inter-municipalities, some tourist offices, have not understood that cycling (mountain biking or Gravel) is also a way of preserving the paths, attracting walkers, highlighting a historical or natural heritage while respecting the sites.
I proposed to ride the loops sketched out to check that they are accessible and interesting, I will do this during the summer.
I have also started one of the loops I have designed for the "Boucles à vélo autour de Toulouse" from Rieux, towards Saint-Julien and Cazères.

Classic route on the outward journey: the Garonne cycle route and parts of the Gr 861 Via Garona, with a few variants, notably on the Fauga side, towards the gravel pits or former gravel pits. A bit complicated in the area: some lakes or accesses are forbidden or private ... Small drizzle and light drizzle ...

On the way back, I headed for the Canal du Midi via the Volvestre, Lèze and Lauragais hillsides, with some nice Gravel sections.
I took all the hillsides "full iron", perpendicular to the lines of levels, of beautiful slopes thus, difficulty accentuated by the recent rains which made the paths a little fat and very wet.
The initial track has been cleaned up: I did some prospecting, including a long passage on an old section still marked out for mountain biking but invaded by high and wet grass, so I pushed for a little while but it gave me the opportunity to cross a magnificent roe deer... I pushed several times because I wasn't in canes, accumulation of physical and nervous fatigue since the beginning of the year because of professional annoyances and family problems ... The weather wasn't good either, I didn't do too many long rides at the beginning of the year, and even if I don't have any numerical objectives, I wanted to "relaunch the machine" and it was also the occasion to clear my head.
Most of the difference in altitude is between Rieux and Deyme, quite hard on this portion, the water, the grass and the fat are very energy consuming, even more so on the way up.

I reduced the distance, especially in the Lauragais, on the side of Auragne, I wanted to take more paths towards Espanès, Corronsac, Montbrun-Lauragais, etc. But it was really wet and there the ground can stick.
Almost but not quite a double so a good dose of fresh air, it cleanses the lungs and the brain!

 

 

 

 

 

2022 19 (40)

 

 

 

 

2022 19 (41)

 Auterive

 

 

 

2022 19 (43)

 

 

 

 

 

2022 19 (45)

 

 

 

 

 

2022 19 (47)

 

 

The sun was shy, it made a few appearances in the afternoon. A few drops fell, a light drizzle, so I juggled between my various clothes.
This grey sky creates an almost mystical atmosphere on the paths and places I crossed.

I now know the Garonne valley well, I find Carbonne and Cazères very charming, these two towns are worth a stop, and other places too of course. I only knew Auterive from the N20, the buildings, I had never crossed the Ariège to enter the old Auterive, I found it very pretty too.
In Lézat-sur-Lèze, the pigeons are clever: under the roofs, rows of spikes have been installed on the beams to prevent them from nesting, they have managed to lay them down to use as a support...

A ride in grey and green today. With the winter and more recent rains, the grass is greasy. Some yellow stripes with the rape fields, the agricultural activity is important, the breeding is also developed.
The other colours are deposited by touches: yellow (dandelion, buttercups), white (silene), red (some poppies), mauve and mixed with orchids in number...

The trail (from Toulouse, back to L'Union): https://www.visugpx.com/DddXRdMolb

 

Translated with www.DeepL.com/Translator (free version)

 

 

 

 

2022 19 (49)

 

 

 

 

 

 

2022 19 (50)

 Auragne

 

 

 

 

2022 19 (52)

 

 

 

 

2022 19 (54)

 

 

 

 

2022 19 (56)

 Montbrun-Lauragais

 

 

 

 

2022 19 (57)

 Canal du Midi

 

 


19 juillet 2018

Petit défi ...

Le défi a été relevé !

 

Départ lundi 16 juillet vers 14h à cause des grosses averses tombées jusqu’à cette heure-là … Direction Castelnau d’Estretefonds pour longer le canal latéral à la Garonne et prendre la véloroute vers Bordeaux. Du plat mais un petit vent défavorable …
Parcours ombragé, passage à Montech et sa belle mais abondonnée pente d’eau, sur le superbe pont canal de Moissac, passage à Golfech et sa célèbre centrale, traversée d’Agen, pas trop le temps de faire du tourisme car je suis parti plus de 2 heures en retard sur l’horaire prévu …

 

Si vous cherchez une raison pour faire une halte à Golfech (le coin est très joli mais est surtout connu pour sa centrale nucléaire), passez à Go cycles, très proche du canal, j’y ai fait une halte pour acheter deux chambres à air, j’étais parti avec 2 chambres, j’ai préféré « assurer » …


Première étape quelques 150 bornes après le départ à Damazan, chez Béatrice et James. Une jolie maisonnette isolée dans un coin de leur jardin, et une gentille attention : « Bienvenue Thierry » sur un petit écriteau à l’entrée.
Accueil chaleureux (j’étais un peu en retard sur l’horaire), très agréable (et bon) repas partagé avec mes deux hôtes. Le monde est petit : James est originaire de L’Union, on s’est déjà croisé.
La chambre est très bien aménagée, avec goût, salle de bains, toilettes, télé, wifi, bref le luxe ! L’atmosphère de ce que devrait être une chambre d’hôte. Merci à mes deux hôtes.

 

https://www.airbnb.fr/rooms/18924140?location=Damazan&search_id=7ec61dc5-9a82-4ee2-88b2-bbcb04394015&federated_search_id=bb597700-df98-43b6-9800-2ba2ca9e3d6c

 

Lieu d’étape idéal pour les cyclistes qui font le canal, le coin est très joli et on est juste à côté des vignobles de Buzet-sur-Baïse.

 

olroute 2018 (1)

olroute 2018 (2)

olroute 2018 (3)

olroute 2018 (5)

Mardi matin, pas trop mal aux jambes, déjeuner sur place, départ pour la grosse étape : 160 bornes qui en feront 170 …
Je continue la véloroute du canal jusqu’à Langon et là je passe rive droite de la Garonne pour rouler sur les terres des vignobles de Sauternes, Barsac, puis repasse sur la rive gauche à Cadillac dont j’ai le souvenir d’un excellent blanc moelleux. Malheureusement, je n’aurai pas l’occasion de m’arrêter dans les châteaux, de goûter ou de charger 1 ou 2 bouteilles …
Et là, je me dis, si j’allais à Libourne voir ses quais sur la Dordogne, d’où les 10 kilomètres de plus … Très joli Libourne ! Je file donc vers Saint-André-de-Cubzac puis vers la chambre d’hôte d’Alexandre et Jérémy à La Garde à Saint-Seurin-de-Cursac, près de Blaye (Côtes de Blaye, Côtes de Bourg, grands vins).

 

https://www.airbnb.fr/rooms/17879656?

 

Très jolie maison de village retapée avec goût, alliant ancien et moderne, au calme au milieu des vignobles. Là aussi, accueil chaleureux. Comme je suis un peu fatigué, je ne descends pas à Blaye tout proche pour manger mais vais à 2 km dans une zone industrielle manger un hamburger léger avec frites, coca et glace. Tout mon parcours (à part le repas chez Béatrice et James et les petits-déjeuners pris chez mes hôtes) aura été soumis à un régime très étudié : bière pression + coca (voire deux), pizza ou hamburger, mêmes boissons l’après-midi avec une pâtisserie (tarte au citron meringuée ou flan).
Petit luxe : je m’offre une séance de jacuzzi chez Alexandre et Jérémy le soir avant d’aller bouquiner et dormir.

J’ai fait chaque étape sans autres pauses que le repas et le goûter, soit 6 à 7 heures de vélo, en essayant toujours de ne pas aller dans le rouge, pas trop le temps de faire du tourisme, mais c’était calculé … Les dernières dizaines de bornes, à mon niveau, j’ai lancé le pilote automatique et tout débranché … Et toujours avec un vent de face …

olroute 2018 (7)

olroute 2018 (9)

olroute 2018 (10)

olroute 2018 (12)

 

 

Dernière étape mercredi 18 juillet, je modifie mon parcours car la météo s’annonce maussade. Je descends quand même sur Blaye (je dis « Je descends » car il y a quand même quelques petites bosses …), essaie ensuite de rouler au plus près de la Gironde mais ne passe pas à Talmont-sur-Gironde qui mérite pourtant largement le détour mais l’orage menace.

 

Pour la petite histoire, je me suis arrêté pour manger à Brie-sous-Mortagne à la boulangerie « Aux bons pains », je confirme que c’est bon et l’accueil a été d’autant plus chaleureux que la dame qui tient la boulangerie est la  fille de Michel ROUSSEAU, cycliste sur piste champion du monde et champion olympique à Melbourne en 1956.

 

michel rousseau

Je rejoins donc Saujon pour aller chercher la Seudre et rallier Marennes. Marennes et son clocher … Quand tu l’aperçois, vu sa taille, ça signifie que tu es au moins à 10 bornes du dit-clocher, tu as donc le temps d’y penser …
Pause rapide goûter à Marennes, le but est tout proche. Merci la pluie qui tombe et l’orage qui menace : ça me donne un coup de fouet et je redescends 2 pignons pour finir à plus de 30 à l’heure. Exultation et grosse émotion au passage du pont vers l’île d’Oléron … Sylvie et Bastien m'auront précédé.

 

olroute 2018 (13)

 

olroute 2018 (14)

 

olroute 2018 (15)

 

olroute 2018 (17)

 

olroute 2018 (18)

 

Grosse pensée pour mon épouse et mes enfants que j’aime tant, que ce projet un peu « fou » inquiétait (je n’avais pas vraiment le niveau) ; pensée pour les membres de la Farfelue Team garidéchoise et spéciale dédicace pour mes élèves du CM1 cépétois et leurs familles (dont l’équipe des Baltringues cépétois) qui m’ont offert, en plus de leur affection, la superbe tenue très technique que j’ai portée pendant tout le périple, et à qui j’avais dit que j’utiliserai cette tenue pour un petit défi personnel … J'y associe aussi mes gentilles et gentils collègues qui eux m'ont offert une belle veste de vélo que je porte quand la température descend.

 

olroute 2018 (19)

 

Pensée aussi pour la machine qui m’a porté : ce « vieux » Look KG 381 qui n’a pas bronché, équipé du superbe porte-sacoches tout carbone Tailfin et de deux sacoches.

J’avais opté pour un équipement minimum : de quoi réparer, une tenue pour le soir avec chaussures, une tenue vélo de rechange, un coupe-vent imperméable et une superbe veste de pluie ArroWhere, des feux montés sur le vélo, un bouquin, le GPS, des piles, de quoi recharger, une serviette, une brosse à dent, deux mini-tubes de de gel douche et de dentifrice, de la crème solaire et de la pommade pour les frottements à certains endroits, deux bidons, mes papiers, téléphone et appareil photo.

 

olroute 2018 (20)

 

450 kilomètres en 3 jours … Et tu te dis qu’il y a des gars dont c’est le métier qui font ça toute l’année et sur les grands tours, avec des dénivelés de « ouf » et à des moyennes aussi folles. Et parmi ces gars, j’ose penser que la (grande) majorité roule propre. Chapeau bas !

 

Pour les jours qui restent à passer sur l’île d’Oléron, je vais changer de monture et passer au VTT, je vous invite d’ailleurs à visiter ma rubrique « Circuits, traces, GPS », voir les albums photos dédiés, pour trouver tous mes articles qui parlent de cette très belle île.